Machia'h : Septembre 2015, peut-être...



 cliquez-ici pour voir la vidéo


La Torah écrit que lors de Brit Ben Habétarim (l’alliance des morceaux), le soleil se coucha soudainement, Avraham s’endormit, puis :


« Une épouvante, une obscurité grande tomba sur lui »


(Béréchit, chap. 15 verset 12).


Le Pirké Dérabbi Eliezer, vraisemblablement le plus vieux des Midrachim (dont l’auteur est Rabbi Eliezer Ben Horkenous. ‘Hazal le surnomment « Rabbi Eliezer Hagadol », le grand rabbin Eliezer ; c’est le seul rabbin qui a reçu le qualificatif de « Gadol », grand, et il est aussi le premier rabbin cité dans la Michna) explique au chapitre 27 que les 5 termes de la fin de ce verset font allusion aux 5 royautés auxquelles le peuple d’Israël sera confronté durant ses exils.



  • « Ema »  
    (une épouvante) correspond à la royauté d’Edom (l’occident) car lorsque Daniel voit 4 bêtes dans son rêve, celle qui est épouvantable fait référence à Edom.


  • « Une obscurité »
    correspond à la Grèce qui a obscurci les yeux d’Israël à cause de leurs décrets (d’ailleurs, c’est la raison pour laquelle nous allumons des bougies à ‘Hanouka : afin que leur lumière repousse cette obscurité).


  • « Grande »
    fait allusion à la royauté de Perse, car elle a fait une grande chose que de vouloir vendre le peuple d’Israël pour de l’argent (Assuérus vend à Haman le droit d’exterminer un peuple entier, contre de l’argent).


  • « Tomba » fait référence à la royauté de Babylonie qui a détruit le temple de Jérusalem.


Et depuis, le peuple d’Israël est en train de tomber.


Communément, nous savons qu’il y a 4 royautés auxquelles le peuple d’Israël a été confronté durant l’exil.
Mais ici, le Pirké Dérabbi Eliezer nous dévoile qu’il en existe une 5ème :



  • le mot « Alav » (sur lui),
    à la fin du verset, correspond à Ichmaël :
    car, comme il l’explique, c’est sur Ichmaël que grandira le fils de David, comme il est écrit :
    « Alav Yatsits Nizro », sur lui brillera sa couronne
    (Téhilim chap. 132 verset 18).


De quelle couronne s’agit-il ?
Celle du Machia’h.


Sur Ichmaël, brillera la couronne du Machia’h, c’est-à-dire que Machia’h arrivera par l’intermédiaire d’Ichmaël. Il grandira par Ichmaël, et lorsqu’à la fin ce dernier tombera, le Machia’h sera déjà en haut et se dévoilera.
Nous serons donc confrontés à la royauté d’Ichmaël juste avant que Machia’h se dévoile.


Il existe aussi un commentaire du Baal Hatourim très connu à la fin de la Paracha ‘Hayé Sarah exprimant cette idée.
Le dernier verset de cette Paracha finit par les mots :


« Al Péné Kol E’hav Nafal »,


il s’étendit à la face de ses frères.


D’après le sens simple, il s’agit des peuplades d’Ichmaël qui s’étendirent dans les régions précitées ; mais le Baal Hatourim explique il y a 700 ans que juste après ce texte, commence la Paracha Tolédot :


« Voici la descendance de Its’hak fils d’Avraham ».


Cela nous enseigne qu’à la fin des temps, lorsque s’étendra (c’est-à-dire tombera) Ichmaël, le Machia’h, qui provient de la descendance de Its’hak fils d’Avraham, se dévoilera.


Nous voyons encore une allusion à Ichmaël à la fin de la prophétie faite par Bil’am concernant la fin des temps.


Le verset dit (Bamidbar, chap. 24 verset 23) :


« Oye ! Mi Yi’hyé Missoumo El »
(littéralement : « Malheur ! Qui pourra survivre aux décrets que D.ieu va instaurer ? »).


Le mot « Soumo » (instaurer) devrait s’écrire ainsi : Sin, Vav, Mem, Vav ; or, il est écrit Sin, Mem, Vav, sans le premier Vav.


On peut donc lire ce mot « Chémo » (dont le nom est).


C’est-à-dire :


« Malheur ! Qui pourra survivre par rapport à Celui dont le nom est El ? »
(El signifiant le nom de D.ieu).


De qui s’agit-il ?
Le Pirké Dérabbi Eliezer, chapitre 29, écrit que parmi tous les peuples, seulement deux ont dans leur nom le nom de D.ieu : Ichmaël et Israël.


Il en résulte :
« Oye », malheur, qui survivra à son époque ?
Car Ichmaël a un mérite plus grand que les autres peuples.
C’est la raison pour laquelle nous serons confrontés à lui en dernier, avant la venue de Machia’h.


Comme l’explique Rabbi ‘Haïm Vittal dans son livre « Ets Hadaat Tov » chap. 124, Ichmaël est le fils d’Avraham, il est béni par D.ieu à la demande d’Avraham, il est circoncis, et il s’agit du seul peuple au monde avec Israël servant un D.ieu unique n’ayant ni forme ni image, un D.ieu Eternel, comme le D.ieu d’Israël. Il a donc un certain mérite.


Nous apprenons donc de tous ces versets et du Midrach qu’avant que Machia’h ne se dévoile, Ichmaël causera le plus de malheurs au peuple d’Israël, et lorsqu’Ichmaël tombera, le Machia’h se dévoilera.


A mon humble avis, nous y sommes.


Toutes les prophéties de Yoël parlent de la fin des temps, et le dernier verset de ces prophéties est le suivant (Yoël chap. 4 verset 21) :


« Je vengerai le sang que Je n’avais pas encore vengé,
et Moi, l’Eternel, Je résiderai à Sion ».


Les commentateurs expliquent le rapport qu’il y a entre le début et la fin du verset :


D.ieu, à la fin des temps, vengera le sang des juifs qui n’a pas encore été vengé, et les ennemis d’Israël, voyant cela, se diront qu’ils ne mourront pas tout seul et essaieront d’anéantir le peuple d’Israël résidant à Sion.
Mais l’Eternel leur dit alors qu’Il résidera à Sion, c’est-à-dire que Sa Chékhina (la présence divine) demeurera sur nous et les empêchera de réaliser leur dessein.


Les projections géopolitiques et stratégiques d’il y a une quarantaine d’années ne donnaient aucune chance de survie à l’Etat d’Israël.
Même si ce dernier est supérieur à ses ennemis technologiquement et intellectuellement, néanmoins un petit état de 5 millions de personnes, à long terme, ne peut pas survivre face à 300 millions d’ennemis qui, peu à peu, arrivent à une certaine maturité intellectuelle et technologique.
Ainsi estimaient les stratèges et géopoliticiens, mais D.ieu en a décidé autrement :


« Vous dites que Mon peuple disparaîtra, mais Moi Je dis le contraire ».


Ainsi, nous avons vu arriver le printemps arabe, qui est rapidement devenu un été puis un hiver, et les uns après les autres, nos plus grands ennemis disparaissent.



  • L’Irak était une superpuissance qui a été attaquée par Bush, et Saddam Hussein a été pendu.

  • L’Egypte, qui était à la tête de la ligue arabe sous Nasser, n’a aujourd’hui plus la force de tenir un combat plus de quelques heures.

  • Kadhafi, ce grand ennemi d’Israël, a été tué et son pays est en crise.

  • Idem pour la Tunisie.

  • La Syrie est détruite par les guerres entre Assad, les rebelles et le Daech. 


« Je vengerai le sang que Je n’avais pas encore vengé, et Moi, l’Eternel, Je résiderai à Sion ».


Nos ennemis essaient de détruire l’Etat d’Israël, mais nous voyons à quel point D.ieu nous protège.


Ne serait-ce que lors de la dernière guerre, Bordure Protectrice.
Entre le 15 juillet et le 8 août, période durant laquelle l’armée israélienne a pénétré dans Gaza (et donc où tout le monde a redoublé de ferveur dans ses prières pour que D.ieu nous protège), 3 360 missiles ont été tirés.



  • Parmi eux, 485 ont explosé dans Gaza ; d’ailleurs, ils ont souvent causé des blessés et des morts.

  • 204 n’ont pas explosés.

  • Seulement 584 ont été interceptés par le dôme de fer.


  • Les 2 077 restant ont atteint Israël et y ont explosé.


Combien de morts doit-on déplorer par ces missiles ?
Aucun !
Si ce n’est un thaïlandais qui n’a pas voulu écouter les consignes de sécurité.


A titre comparatif, un seul de ces missiles est tombé en Egypte et a fait 22 morts !
Comment se fait-il qu’environ 50 000 kilos d’explosif tombent en Israël sans y faire aucun mort ?
Certains sont tombés dans des terrains vagues, mais la majorité a atterri dans des bâtiments.


La réponse est simple et évidente :
Nous avons vécu miracle après miracle.


Il ne s’agit pas d’un dôme de fer mais d’un dôme de lumière, un dôme de présence divine :


« … et Moi, l’Eternel, Je résiderai à Sion ».


Que nous réserve l’avenir ?
La Guémara (traité Méguila page 17b) explique l’ordre chronologique des Berakhot de la Amida.


A propos de la 7ème Berakha, qui est celle de la Guéoula (Baroukh Ata Hachem Goël Israël), la Guémara explique qu’elle se trouve en 7ème position car la Guéoula aura lieu lors d’une 7ème année, une année de Chémita.
La Guémara objecte et affirme qu’un enseignement stipule que durant la 7ème année, il y aura une guerre, et que ce n’est qu’à la fin de la 7ème année, c’est-à-dire au début de la 8ème, que le Machia’h se dévoilera ; cette Berakha aurait dû donc se trouver en 8ème position !?
La Guémara répond que la guerre constitue déjà le début de la Guéoula.


Toutefois, cela ne signifie pas que le Machia’h ne peut venir qu’à la fin de la 7ème année, il est clair qu’il peut venir à tout moment.
Simplement, il s’agit d’un moment propice à sa venue.


Nous sommes actuellement en 7ème année, et bien sûr il est possible que le Machia’h ne vienne pas en cette fin d’année, ‘Has Véchalom.
Cependant, beaucoup de choses montrent que si nous le méritons, nous pourrons peut-être vivre la Guéoula dans un peu plus de 3 mois environ.
Si une guerre éclate avant le 13 septembre 2015, nous pouvons être quasiment certains que nous y sommes.


Le ‘Hafèts ‘Haïm, décédé en 1933, a dit que le monde a vécu une première guerre mondiale, mais qu’il y en aura une deuxième par rapport à laquelle la première n’aura été qu’un jeu d’enfant.
Il ajouta qu’il y aura une troisième guerre mondiale, et que par rapport à celle-ci, la deuxième aussi n’aura été qu’un jeu d’enfant.
Les deux Rabbanim ayant rapporté ses paroles ont dit qu’il s’agissait vraisemblablement d’une guerre spirituelle entre le bien et le mal, mais il semblerait que si les deux premières guerres étaient physiques et que le ‘Hafèts ‘Haïm n’a pas clairement exprimé le fait que la troisième serait une guerre spirituelle, il est bien possible que celle-ci soit aussi une guerre physique.


Certains géopoliticiens (non-médiatisés) ont déjà écrit qu’actuellement, le monde est au bord d’une crise économique et subit des tensions géopolitiques qui ont généralement pour seul exutoire une guerre mondiale.


Le prophète Zacharie (fin chap. 13 et début chap. 14) parle de cette guerre de fin des temps et écrit (chap. 13 verset 8) : 


« Il arrivera que, dans tout le pays, dit l’Eternel,
deux tiers seront retranchés et périront,
et qu’un tiers seulement y restera en vie ».


Le terme traduit par pays est « Haarèts », mais de quel Erets s’agit-il ?
Il existe une divergence d’opinions chez les commentateurs à ce propos.
Certains disent qu’il s’agit de la terre d’Israël, d’autres affirment qu’il s’agit du monde entier.


Le texte continue :


« Et ce tiers, Je le ferai passer au feu,
Je l’affinerai comme on affine l’argent,
et Je l’éprouverai comme on éprouve l’or ».


Autrement dit, le tiers restant sera de qualité, car il est comparé à l’or et à l’argent, mais il contient aussi des scories, des impuretés.


Comment peut-on l’affiner ?
En le passant au feu.


Il existe trois grandes communautés juives dans le monde :



  • La communauté israélienne,

  • Américaine

  • Et française.


Dans les deux premières, les choses sont très compartimentées :



  • D’un côté il y a les orthodoxes,

  • Et de l’autre les athées complets ;


très peu de gens sont entre les deux.


En revanche, en France, il existe beaucoup de juifs qui sont d’un côté très croyants car ils croient aux Tsadikim, ne mangent pas de porc, font les fêtes principales du calendrier juif etc., mais d’un autre côté ils sont aussi très laxistes :
Ils peuvent aller manger du poisson dans un Macdonald, faire le Kiddouch de Chabbat tout en baissant le son du téléviseur, aller en boîte après Chabbat, aller à la plage durant l’après-midi de Chabbat etc.


Il se peut que le texte parle de ce type de personnes :
Ce sont des pépites d’or et d’argent par leurs qualités, mais il faut les affiner car ils contiennent des impuretés.
D’ailleurs, il est intéressant de constater que dans le texte, le mot affiner est la traduction du mot « Outséraftim », qu’on peut lire ainsi : « et les français » !


Le Machia’h doit venir, mais pour cela il faut que nous fassions Téchouva.
Si nous sommes intelligents, faisons-la maintenant de gré, sinon nous la ferons de force.


Le Pirké Dérabbi Eliezer écrit (chapitre 31) :


Pourquoi est-il appelé Ichmaël ?
(C’est-à-dire : nous savons que le nom évoque toujours l’essence d’un individu ou d’un peuple ; dès lors, la question se pose : quelle est l’essence du peuple d’Ichmaël ?
Pourquoi D.ieu l’a-t-il créé ?)


Le Midrach répond :
Ichmaël signifie « D.ieu écoutera » ; Car D.ieu écoutera la plainte du peuple d’Israël vis-à-vis des souffrances que lui feront endurer Ichmaël à la fin des temps.
C’est pourquoi il est appelé Ichmaël, comme il est écrit (Téhilim chap. 55) :


« Ichma’ El Véya’anèm »,
D.ieu écoutera et nous répondra.


La finalité d’Ichmaël est de nous réveiller afin que nous implorions D.ieu de nous sauver.


Le moment est venu de faire Téchouva.


Je peux me tromper, mais j’ai peut-être raison.
Le Rav ‘Haïm Kanievsky Chalita annonce sans cesse que Machia’h est à la porte.
Dernièrement, certains disent que le Rav a même affirmé que le Machia’h était déjà présent.


Il y a une tradition orale du Gaon de Vilna que le Rav Sternbuch Chalita, président du Badats de la Eda ‘Harédit de Jérusalem, cite souvent (je me souviens avoir moi-même entendu cette tradition il y a quelques dizaines d’années lorsque j’étais à la Yéchiva) :


Lorsque les russes conquerront la Crimée, Machia’h sera proche, et lorsque les navires de guerre russe passeront le détroit du Bosphore, c’est-à-dire Istanbul, alors les Bné Israël revêtiront leurs habits de fête pour recevoir Machia’h.


Cela peut arriver à tout moment.


Poutine est imprévisible, s’il constate par exemple que le seul endroit où il a une présence au Moyen-Orient se trouve menacé, c’est-à-dire dans la Syrie de Bachar El Assad, il risque d’intervenir (je peux bien sûr me tromper, je ne suis pas géopoliticien, ce ne sont que des spéculations ; néanmoins, il est clair que d’une façon ou d’une autre, cela peut arriver à n’importe quel moment).


Il est écrit (Yé’hezkel chap. 38) que le roi Gog viendra du fond du nord attaquer Israël.
Il est intéressant de noter que le texte écrit qu’il est le roi de Méchèkh et Toubal ; or, il se peut que ces deux noms fassent allusion à Moscou et Tbilissi (la capitale de la Géorgie).


Dernièrement, nous avons vu un événement qui annonce peut-être la venue très prochaine du Machia’h.


Lors de la Akédat Its’hak (la ligature d’Its’hak), D.ieu bénit Avraham et lui dit : « Véyirach Zar’akha ète Cha’ar Oyévav », ta descendance héritera du portail de tes ennemis.


De quel portail s’agit-il ?
Le Midrach Rabba, chapitre 56 alinéa 11, écrit qu’il s’agit de la ville de Tadmor, le portail des ennemis, car il est le portail de deux déserts :



  • Celui d’Arabie
    et

  • Celui d’Edom, 


qui sont nos deux grands ennemis.


80 000 archers en sont sortis pour détruire le premier Temple, et 8 000 autres pour détruire le second.


Le Midrach conclut :
« Heureux celui qui verra la chute de Tadmor ».
Or, cette ville, appelée Tadmor en hébreu et en arabe mais Palmyre en français, est tombée entre les mains du Daech le 21 mai 2015.


« Heureux celui qui verra la chute de Tadmor ! »


Pourquoi ?
Car vraisemblablement, elle annonce la chute prochaine d’Ichmaël et donc le dévoilement du Machia’h, Bimhéra Véyaménou Amen.


Le Midrach Rabbi Chimon Bar Yo’haï (Otsar Hamidrachim Eisenstein p. 556) écrit :


Voici le signe annonciateur de la Guéoula :
Lorsque tombera le César-Néron oriental se trouvant à Damas.


César-Néron était un tyran, et Damas a aussi connu le sien :
Bachar El Assad.


Peut-être que lorsqu’il tombera, ce sera le signe de l’imminence de la Guéoula.
Il est intéressant de noter que la valeur numérique de Néron Hamizra’hi (le Néron oriental) est égale à celle de Bachar Assad (571 avec les collelim).


A son époque, le Rav Chakh Zatsal a écrit qu’il est faux de penser qu’il n’y aura pas de deuxième Shoa car il y en a déjà eu une, que c’était une pensée puérile, et qu’une deuxième Shoa se préparait à cause des péchés d’Israël.


Le Rav Ben Tsion Aba Chaoul Zatsal m’a dit qu’à son avis, bien que Gog Oumagog aura lieu, néanmoins cette guerre se passera sans douleur car toute la souffrance que devait endurer le peuple d’Israël dans Gog Oumagog a déjà été « payée » durant la Shoa.


Je pense que ces deux grands ont raison :


Si on fait Téchouva, il y aura Gog Oumagog sans douleur,
sinon…

Ecrire un commentaire

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Commentaires sur Blog : Machia'h : Septembre 2015, peut-être...

Aucun commentaire pour le moment

Les Dernières vidéos

Les + vues

Les + commentés

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg
/files/img/Blog/que-nous-reserve-le-daech-les-jours-a-venir.jpg
/files/img/2016/GEOPO1.png

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""La bouche du sot est sa ruine" "

(Proverbes 18-7)