Réussite au Bac 2019

"Avec l'aide d'Hachem, les Rabbanim, mes élèves et moi-même prierons et étudierons à la yéchiva, pour votre réussite !"*

Rav Ron Chaya

*Remplissez vite le formulaire de demande de Bérakha en cliquant ici


4

Jours restants

Un regard différent sur l'actualité


Petit topo sur l’actualité : Voici un message que nous avons reçu de Réouven, un internaute.


"
Kevod Harav,



Je vous envoie un petit résumé des derniers développements intéressants sur l’actualité :



Ce que je vous avais déjà raconté lors d’un échange précédent :
Depuis le début de la crise en 2007, les taux d’intérêt ont été drastiquement baissés. 
Ils sont virtuellement à 0%, on ne peut pas les baisser d’avantage.


Cela s’est traduit par une inondation du marché par de l’argent frais, créé à partir de rien en quelques clics de clavier. 
Ce même argent a été démultiplié par les banques par « leveraging » (qui consiste à investir plusieurs multiples de la somme qu’on a réellement, par exemple, on a 1 milliard et on joue 10 milliards sur les marchés en faisant un leveraging x10).
Cette injection d’argent frais et pour des montants colossaux, a maintenu le Titanic à flots mais il n’a sauvé que le système financier car l’économie réelle s’est rouillée peu à peu.


La conséquence logique de la baisse de régime arrive : 
La morosité économique a accouché d’une récession majeure. 
Tous les indicateurs économiques sont au plus bas. 
Les occidentaux achètent moins car ça ne va pas bien chez nous, donc les chinois produisent moins, donc les vendeurs de matières premières (Amérique Latine, Afrique, Australie, Canada, Russie et autres) ont moins de revenus et consomment moins, donc ils importent moins de produits occidentaux, et le cercle vicieux s’est enclenché.


En parallèle, les états se sont dangereusement endettés pour sauver leurs banques et l’argent frais a fait monter la bourse aux USA et en Chine, de façon déconnectée de la réalité économique. Mais, vue la baisse d’activité économique, la bourse est obligée de remettre les pieds sur terre et la bourse chinoise a déjà commencé : chute de 30% en un mois.


La panique a déjà commencé là-bas, avec le gouvernement qui essaie d’éteindre le feu. 
Ce ne sera pas possible de le faire et donc, beaucoup d’analystes, même des gens respectables qui évitent de crier au loup, prédisent une sacrée gueule de bois avant la fin de l’année avec une récession majeure, des pays en défaut de paiement comme la Grèce, et en gros, le début d’un effondrement économique comme on en n’a pas connu. 
La panique financière de 2008 serait un jeu d’enfants à côté. 
Pour l’instant, le problème se situe principalement en Chine, mais il va bientôt métastaser dans le reste du monde.


Update : Chine
La Chine a compris depuis bien longtemps que la source de la puissance américaine réside dans le fait qu’ils disposent de la monnaie de réserve internationale, le dollar, c.-à-d. la monnaie des échanges internationaux. 
Le dollar l’est devenu car les USA avaient les plus grandes réserves d’or à la fin de la 2ème guerre mondiale. Les chinois veulent depuis longtemps se hisser dans le club fermé des pays qui comptent au niveau monétaire en incluant leur monnaie dans le panier de monnaies du FMI (avec le dollar, la livre, le yen et l’euro).
Ils le font sagement, sans faire de vagues, sans challenger ouvertement les américains, en accumulant de l’or depuis les années 90 au moins et, selon certains, depuis les années 80. Périodiquement, ils annoncent une augmentation modeste de leurs réserves d’or. En 2009 ils on annonce avoir environ 1000 tonnes et en 2015 ils ont annoncé avoir plus de 1600 tonnes. 
Selon les estimations (basées sur la production minière chinoise et leurs importations), ils en auraient bien plus que cela puisque la Chine importe en environ 600 tonnes tous les trimestres. Mais leur but n’est pas de créer un tremblement de terre. Ils voulaient déclarer suffisamment d’or pour être pris au sérieux et entrer dans le club et pas trop pour ne pas fâcher les USA.
Malheureusement pour les chinois, le FMI vient de déclarer qu’il reporte la décision d’inclusion de la monnaie chinoise dans le club sélectif à septembre 2016. Les Chinois ne sont pas contents car ils ont joué profil bas et à l’heure où ils avaient grandement besoin de ce sur-classement (à cause de leurs problèmes boursiers), on leur ferme la porte au nez. C’est une humiliation publique. Certains disent qu’ils faut s’attendre à ce que les chinois renvoient subtilement la politesse aux américains dans les prochains mois, soit par une déclaration significativement plus importante de leurs avoirs en or (ce qui provoquerait une réévaluation de l’or vers le haut, au détriment de la politique des USA qui a consisté à le faire baisser par tous les moyens depuis plus de 30 ans), soit en se débarrassant d’une partie de leurs obligations du trésor américain (les chinois possèdent 1.5 trillions de dollars en bonds américains), ce qui forcerait la banque centrale américaine a racheter leur propre dette en faisant encore plus marcher la planche à billets. Cette semaine, ils viennent de dévaluer leur monnaie pour rester compétitifs dans le marché international. C'est un coup qui a surpris les marchés.


Update : Pétrole
L’année passée, les américains se sont entendu avec les Saoudiens pour faire un remake de ce qu’ils avaient fait en 1986 : ouvrir les vannes du pétrole pour inonder le marché et ainsi faire baisser le prix. En 1986, la cible était l’URSS. Le but était de saigner financièrement l’URSS qui était déjà en difficulté avec son aventure afghane. En parallèle, les US avaient lancé une couteuse course aux armements que l’URSS ne pouvait pas suivre. Cela a réussi car l’URSS s’est finalement effondrée économiquement  peu de temps après, suivi de l’effondrement politique qui a abouti à la dislocation de l’empire soviétique.
Aujourd’hui, la cible américaine est de nouveau principalement la Russie. Elle avait fait face à une attaque sur le rouble (face à laquelle elle s’est plutôt bien défendue) et la baisse du pétrole vise à les mettre à genoux au moment où ils ont déjà un embargo occidental à cause de la guerre civile ukrainienne et l’annexion de la Crimée.
Les Saoudiens ont vu leur intérêt à deux autres niveaux : la chute du prix du pétrole impacterait les Iraniens qui étaient eux aussi, sous embargo (mais maintenant, grâce à Obama et son accord, les sanctions devraient être levées) et ils tueraient dans l’œuf l’essor de industrie pétrolière à partir de schistes bitumineux, dont les USA sont leaders. Cette industrie nécessite un prix du pétrole élevé car les coûts de production le sont aussi.


Les américains se rendent maintenant compte qu’en demandant aux saoudiens d’ouvrir les vannes, ils se sont tirés une balle dans le pied. Beaucoup de compagnies affairées dans les schistes bitumeux sont au bord de la faillite. Or, elles ont une dette collective qui tourne autour du trillion de dollars donc cela pourrait provoquer des vagues dans le système bancaire déjà fragile.


Update : or
Le marché de l’or physique est en pleine effervescence, notamment en Asie où les acheteurs profitent de la baisse des prix. A tel point qu’il y a « backwardation » au COMEX (Commodity Exchange de New York, la bourse des marchandises). 
Cela veut dire que les acheteurs d’or physique préfèrent payer plus cher pour recevoir leur or immédiatement (il n’y a rien d’immédiat car il y a beaucoup de ruptures de stock et il faut attendre 1 à 2 semaines si mes souvenirs sont bons) plutôt que de recevoir une prime pour le fait de ne pas demander la livraison. 
C'est du (presque) jamais vu ; d’habitude c’est l’inverse. 
La situation actuelle traduit le manque de confiance de beaucoup d’acheteurs quant à la possibilité de se faire livrer leur or plus tard s’ils ne l’achètent pas physiquement.


Autre information intéressante: 
Pendant que les grandes banques conseillent de vendre de l’or car le prix chute, elles sont occupées à acheter de l’or elles-mêmes. 
Ainsi, Goldman Sachs a été très négatif dans ses prévisions pour le cours de l’or le 6 août dernier et, en même temps, a réceptionné 3,2 tonnes d’or sonnantes et trébuchantes qu’il a acheté (pas pour des clients mais pour la banque elle-même) ! 
Idem pour HSBC qui a acheté 3,9 tonnes alors qu'elle venait d'être négative sur l'or. 
HSBC a déclaré qu’il y avait une faible demande d’or venant d’Inde et de Chine (les plus grands importateurs mondiaux). 
Quelques jours plus tard, on apprenait que les importations indiennes d’or avaient augmenté de 61% via la presse indienne. C’est vraiment « olam hasheker » (le monde du mensonge). 
Ces banques poussent le cours vers le bas afin de se refaire et pendant ce temps le nombre de contrats spéculatifs pariant sur la hausse de l’or a attend un record historique.


Update accord avec l’Iran :
Il n’est pas garanti qu’Obama arrive à rassembler 34 sénateurs pour soutenir son accord (minimum requis pour que Obama ne puisse pas opposer un veto). 
Et le Sénat a jusqu’au 17 septembre pour voter sur cet accord (2 jours après Rosh Hashanah). Il y a quelques semaines, Kerry (le secrétaire d’état aux affaires étrangères) s’est fait vertement critiquer pour l’accord devant une commission parlementaire. 
Des parlementaires on crument exprimé leur mécontentement en disant « vous vous êtes fait plumer » (sic) ou « vous vous êtes fait embobiner » (sic). 
Il y a quelques jours, un poids lourd du parti démocrate a déclaré qu’il s’opposerait et a été suivi par 2 autres parlementaires. A l’heure actuelle, Obama a 18 sénateurs qui le soutiennent.
Si, lors du vote en septembre, le sénat rejette l’accord, les US devront remettre les sanctions. Quelle serait la réaction de l’Iran. Peut-être la réalisation du scénario du Yalkut Shimoni….


A mon humble avis, ce mois de Eloul aura pour but de nous faire peur pour qu’on fasse téchouva et qu’on se prépare à accueillir le Machia’h.



Shabbat Shalom,
Réouven 
"

Ecrire un commentaire

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Commentaires sur Blog : Un regard différent sur l'actualité

Aucun commentaire pour le moment

Les Dernières vidéos

Les + vues

Les + commentés

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg
/files/img/Blog/que-nous-reserve-le-daech-les-jours-a-venir.jpg
/files/img/2016/GEOPO1.png

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Essentielseminairedete800.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/Eliran-Sofer.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Si l'homme était conscient de ce qu'il peut faire en une minute, il ne perdrait jamais son temps" "

(Hafets Haim)