Dédier de l'étude de Torah avec MyLeava et Le Rav Ron Chaya / campagne d'urgence

Dédier de l’étude de Torah, est l'un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Chers internautes et amis

Tout au long de l’année, chacun d’entre-nous a plusieurs occasions pour tourner son coeur vers Hachem afin de lui faire une demande particulière.
L'anniversaire du décès d'un très proche, la recherche de son futur Mazal, la réussite d’un enfant, la guérison, l’alya en Israël  ou bien  la parnassa, autant de causes qui nous tiennent à coeur et dont l'on comprend bien que la réussite est avant tout dans les mains d’Hachem.

Des fois, pour être reçue, la prière doit être accompagnée d’un mérite.
Dédier de l’étude de Torah, est un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Comme vous le savez surement, la raison d'être de Leava est de diffuser l'étude de Torah pour les francophones à travers le site myleava.fr et les réseaux sociaux :

  • Plus de 80 nouveaux cours édités chaque mois
  • Plus de 1000 questions personnelles répondues par note vocale chaque mois
  • Plusieurs dizaines de milliers d'abonnés sur tous nos supports (3 Sites internet - FB Twitter Youtube Whatsapp Instagram Newsletter)
  • Une chaîne Youtube avec déjà près de 3 millions de vues depuis janvier 2020
  • Une web-radio 24/24
  • Un service d'étude de Torah en Havrouta visio-conférence individuelle - 200 inscrits
  • Un site de prières partagées "prie pour moi"
  • L'installation de filtres pour appareils numériques
  • et depuis quelques mois un troisième site internet Leava pour vos yeux

 

L'ADN de Leava est "la gratuité de ces services" pour éliminer résolument un des moyens préférés du Yetser Hara pour refroidir un juif dans sa relation avec Hachem.

Le cadre de Leava, c'est une yéchiva au cœur de Jérusalem, qui accueille, chaque année, plusieurs dizaines d'étudiants francophones mais aussi des étudiants mariés (Avrekh) qui se consacrent pleinement à l'étude de la Torah.

De nombreux Rabbanim les encadrent sous la direction du Rav Ron Chaya.

Pourquoi cette campagne ?

Aujourd'hui, Je dois à nouveau vous solliciter pour prendre une part active à nos actions.
Les besoins sont tellement plus importants alors que l'on vit une crise jamais vue à ce jour. 
Et quoi de mieux que de vous proposer un projet gagnant-gagnant pour subventionner l'étude de Torah.
Vous gravez votre dédicace pour l’éternité et vous permettez à d'autres, qui n'ont peut-être pas encore pu le faire , de commencer ou de renforcer leur étude de Torah et de se rapprocher d’Hachem.
Certains reçoivent, parce que d’autres qui étaient receveurs, deviennent à leur tour des donneurs.
C'est le cycle de la vie qui mène notre monde vers la délivrance finale.

A quoi servira l'argent collecté ?

Tout simplement à continuer et augmenter nos actions de rapprochement dans le monde entier.
Plus de dépenses techniques, dépenses marketing et dépenses d'enseignement pour permettre de créer et diffuser plus de cours, répondre à plus de questions, offrir plus de cours particuliers ... diffuser la Torah francophone aux quatre coins du monde.

Vous pouvez devenir nos associés dans ce grand projet à travers plusieurs formules.
Les sommes récoltées seront consacrées à la diffusion de l'étude de Torah, en votre nom et pour votre mérite éternel.
Bien sûr, si vous êtes en France, vous pouvez recevoir un reçu Cerfa qui vous permettra de déduire jusqu'à 66% de votre don. Si vous êtes en Israël, vous pouvez recevoir un reçu fiscal de type 46.

Le mot du Rav

Aidez-nous, aidez Leava, aidez nos frères et sœurs qui n'ont pas eu encore la chance de se rapprocher d’Hachem.
Sans votre soutien, je ne peux rien faire. Vous êtes l'élément clé du succès de notre action.
Le temps presse et nous devons consacrer toutes nos forces et tous nos moyens à la diffusion du nom d’Hachem dans le monde.
Je bénis que vous puissiez multiplier à l’infini ces mitsvot et vos mérites, dans une vie de bonheur, de santé, et de Torah, qu’Hachem vous bénisse, vous et vos proches, avec toutes Ses berakhot dans toutes vos entreprises, qu’Il réalise tous vos souhaits pour le bien, qu'Il permette à ceux qui sont encore à l'étranger de faire leur Alya et qu’Il vous octroie Sa grande proximité, en espérant l’avènement du Machia’h biméra béyaménou, Amen !

Rav Ron Chaya

Rav Ron Chaya
 
 

33

Jours restants

Après la gaypride de Tel-Aviv et le massacre de Orlando; Lettre ouverte à mes frères juifs - 30 juin 2016



Regardez  vidéo visible ici : http://www.leava.fr/cours-torah-judaisme/ethique-juive/gaypride2016.php


Jérusalem, le 30 juin 2016


Bien que, de façon tout à fait claire, la Torah interdise l'homosexualité, elle condamne et rejette de façon tout aussi claire et virulente, la violence, et de surcroît la violence aveugle atteignant des innocents. 


Le massacre d'Orlando est un acte de barbarie exprimant exactement l'inverse de tout ce qu'on pourrait considérer comme ayant à voir avec le bien, la paix, la volonté divine.


Il faut absolument tout faire pour que, jamais plus jamais, une chose pareille n’ait lieu sur Terre. 


Nous condamnons donc cet acte de la manière la plus catégorique qu'il puisse y avoir et sans aucune réserve.


Il est vrai qu'à l'époque du Temple, la peine capitale pouvait être prononcée pour ce type de péché. Mais, le Talmud dans le traité Sanhédrin précise clairement qu' un tribunal rabbinique qui prononçait une peine capitale une fois tous les soixante-dix ans était considéré comme un tribunal meurtrier.


Déjà avant la destruction du Temple de Jérusalem, il y bientôt 2000 ans, cette pratique a été arrêtée.


Rappelons que de nombreux pays occidentaux, dont la France, si prompts à donner des leçons de morale, pénalisaient l'homosexualité il y a encore 50 ans.


Néanmoins, nous maintenons que la Torah stipule que l'homosexualité est une chose interdite, et cela de manière irrévocable.


La dernière "gay-pride" organisée à Tel-Aviv a été l'objet de nombreux débats dans les médias.


Je m'adresse ici à mes frères du peuple juif et particulièrement à ceux qui ont soutenu cette "manifestation" et qui se sont associés au dénigrement systématique de la Torah et de ses rabbins, notamment le Rav Sitruk Chalita.


Je m'adresse ici à vous, mes frères, membres de ce peuple plusieurs fois millénaire.


Ce peuple qui, comme nous le disons dit chaque soir du Séder de Pessah, a du s'opposer, génération après génération, à ceux qui voulaient son extermination.


Oui, à chaque génération, et cela sans exception, un homme, un groupe ou un peuple se lèvent avec cette idée pseudo-originale.


Et, grâce à D.ieu, après 3 500 ans, nous sommes toujours là !


Nous sommes même revenus sur notre terre, et réalisons ainsi  les prophéties (Yé’hezkel, chapitre 36) qui ont annoncé cela il y a déjà plus de 2500 ans.


Nous sommes Juifs, fiers de l'être et nous voulons aussi que nos descendants fassent partie de ce destin spécial et unique. 


Je m'adresse donc à vous, mes frères juifs, notamment ceux qui ont oublié un principe immuable du fonctionnement de notre peuple.


Les démographes estiment aujourd'hui qu'il y a environ 15 millions de Juifs.


D'après les études de ces mêmes démographes, nous devrions être, aujourd'hui, presque 600 millions.


Certes, une partie a été massacrée dans les persécutions et pogroms multiples.


Mais néanmoins, et malgré l'horreur inspirée par ces massacres, il ne s'agit que d'une  partie largement minoritaire de ces 600 millions de disparus.


Où sont donc passés ces centaines de millions de juifs qui ne le sont plus ?


Ils ont disparu à cause d'un ennemi bien plus dangereux : Ils ont été les victimes de l’assimilation.


Le principe de l'assimilation est malheureusement connu et récurrent.


On commence à moins pratiquer la Torah, on commence à faire quelques compromis, on adhère à des valeurs qui n'étaient pas celles de nos pères, puis nos enfants apprennent, imitent et ajoutent encore quelques autres compromis, nos petits-enfants encore un peu plus; et pour finir, nos arrières petits-enfants ne sont déjà plus Juifs.


Combien d'entre nous peuvent affirmer aujourd'hui qu'aucune famille n'est touchée ?


Balivernes et prophéties de malheur d'un rabbin, direz-vous...


Mais ce n'est pas moi qui le dis et, surtout, ce n'est pas moi qui le prouve.


Ci-dessous, une étude sociologique qui a été faite il y a une dizaine d'années aux Etats-Unis, et présentée à la prestigieuse université de Harvard en 2006.


Cette étude montre et démontre une réalité  de façon indubitable.


Les chiffres parlent d'eux-mêmes. Les juifs d'aujourd'hui sont, pour l'immense majorité si ce n'est la totalité, les descendants de juifs orthodoxes il y a 3,4 ou 5 générations.


Il n'y a de futur pour les Juifs que dans un monde fidèle à la torah, à son étude, à sa pratique et à ses valeurs.


Sinon, au fur et à mesure des générations, leur descendance ne le sera plus.


J'argumente avec des données chiffrées et validées, j'attends que l'on me réponde avec des faits.


Mes chers frères juifs, sachez vous positionner.


Si vous vous positionnez pour les valeurs véhiculées par la "gay-pride" et l'homosexualité, vous vous positionnez de facto contre la Torah et ses valeurs.


Dès lors, d'après l'étude sociologique ci-jointe, d'après l'expérience plusieurs fois millénaire et presque automatiquement, vos arrières petits-enfants ne seront sûrement plus juifs. 


Ayez bien conscience de cela, et choisissez dans quel camp vous voulez être.


Le juif étudie et agit.


Ne pas s'engager, c'est déjà se désengager.


Il n'y a pas et n'y a jamais eu de "neutralité bienveillante" dans la Torah et le peuple juif.


Et c'est un natif de Suisse qui écrit ces lignes.


Je n'accuse personne. Je ne condamne personne.


Chacun est libre, chacun a le droit de penser ce qu'il veut penser, chacun peut agir tel qu'il le désire.


Mais il est de mon devoir et de ma responsabilité de faire prendre conscience aux membres de mon peuple, à mes frères, des conséquences inéluctables de leur positionnement.


 


Rav Ron Chaya 


Ecrire un commentaire

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Commentaires sur Blog : Après la gaypride de Tel-Aviv et le massacre de Orlando;

Aucun commentaire pour le moment

Les Dernières vidéos

Les + vues

Les + commentés

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""La bouche du sot est sa ruine" "

(Proverbes 18-7)