Dédier de l'étude de Torah avec MyLeava et Le Rav Ron Chaya / campagne d'urgence

Dédier de l’étude de Torah, est l'un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Chers internautes et amis

Tout au long de l’année, chacun d’entre-nous a plusieurs occasions pour tourner son coeur vers Hachem afin de lui faire une demande particulière.
L'anniversaire du décès d'un très proche, la recherche de son futur Mazal, la réussite d’un enfant, la guérison, l’alya en Israël  ou bien  la parnassa, autant de causes qui nous tiennent à coeur et dont l'on comprend bien que la réussite est avant tout dans les mains d’Hachem.

Des fois, pour être reçue, la prière doit être accompagnée d’un mérite.
Dédier de l’étude de Torah, est un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Comme vous le savez surement, la raison d'être de Leava est de diffuser l'étude de Torah pour les francophones à travers le site myleava.fr et les réseaux sociaux :

  • Plus de 80 nouveaux cours édités chaque mois
  • Plus de 1000 questions personnelles répondues par note vocale chaque mois
  • Plusieurs dizaines de milliers d'abonnés sur tous nos supports (3 Sites internet - FB Twitter Youtube Whatsapp Instagram Newsletter)
  • Une chaîne Youtube avec déjà près de 3 millions de vues depuis janvier 2020
  • Une web-radio 24/24
  • Un service d'étude de Torah en Havrouta visio-conférence individuelle - 200 inscrits
  • Un site de prières partagées "prie pour moi"
  • L'installation de filtres pour appareils numériques
  • et depuis quelques mois un troisième site internet Leava pour vos yeux

 

L'ADN de Leava est "la gratuité de ces services" pour éliminer résolument un des moyens préférés du Yetser Hara pour refroidir un juif dans sa relation avec Hachem.

Le cadre de Leava, c'est une yéchiva au cœur de Jérusalem, qui accueille, chaque année, plusieurs dizaines d'étudiants francophones mais aussi des étudiants mariés (Avrekh) qui se consacrent pleinement à l'étude de la Torah.

De nombreux Rabbanim les encadrent sous la direction du Rav Ron Chaya.

Pourquoi cette campagne ?

Aujourd'hui, Je dois à nouveau vous solliciter pour prendre une part active à nos actions.
Les besoins sont tellement plus importants alors que l'on vit une crise jamais vue à ce jour. 
Et quoi de mieux que de vous proposer un projet gagnant-gagnant pour subventionner l'étude de Torah.
Vous gravez votre dédicace pour l’éternité et vous permettez à d'autres, qui n'ont peut-être pas encore pu le faire , de commencer ou de renforcer leur étude de Torah et de se rapprocher d’Hachem.
Certains reçoivent, parce que d’autres qui étaient receveurs, deviennent à leur tour des donneurs.
C'est le cycle de la vie qui mène notre monde vers la délivrance finale.

A quoi servira l'argent collecté ?

Tout simplement à continuer et augmenter nos actions de rapprochement dans le monde entier.
Plus de dépenses techniques, dépenses marketing et dépenses d'enseignement pour permettre de créer et diffuser plus de cours, répondre à plus de questions, offrir plus de cours particuliers ... diffuser la Torah francophone aux quatre coins du monde.

Vous pouvez devenir nos associés dans ce grand projet à travers plusieurs formules.
Les sommes récoltées seront consacrées à la diffusion de l'étude de Torah, en votre nom et pour votre mérite éternel.
Bien sûr, si vous êtes en France, vous pouvez recevoir un reçu Cerfa qui vous permettra de déduire jusqu'à 66% de votre don. Si vous êtes en Israël, vous pouvez recevoir un reçu fiscal de type 46.

Le mot du Rav

Aidez-nous, aidez Leava, aidez nos frères et sœurs qui n'ont pas eu encore la chance de se rapprocher d’Hachem.
Sans votre soutien, je ne peux rien faire. Vous êtes l'élément clé du succès de notre action.
Le temps presse et nous devons consacrer toutes nos forces et tous nos moyens à la diffusion du nom d’Hachem dans le monde.
Je bénis que vous puissiez multiplier à l’infini ces mitsvot et vos mérites, dans une vie de bonheur, de santé, et de Torah, qu’Hachem vous bénisse, vous et vos proches, avec toutes Ses berakhot dans toutes vos entreprises, qu’Il réalise tous vos souhaits pour le bien, qu'Il permette à ceux qui sont encore à l'étranger de faire leur Alya et qu’Il vous octroie Sa grande proximité, en espérant l’avènement du Machia’h biméra béyaménou, Amen !

Rav Ron Chaya

Rav Ron Chaya
 
 

25

Jours restants

Attentats en France


Ce cours vous a plu ? Soutenez Leava.fr en faisant un petit don :
26 € Revoir la vidéo
L'insécurité règne plus que jamais en France suite aux terribles attentats survenus récemment. D'un point de vue analytique, l'Occident a très peu de chances de combattre le terrorisme s'il se déclare tout-à-fait. Que faire ? Israël est bien mieux armé contre ce type d'attaques mais ne les évite pas toutes pour autant. Là intervient une approche plus religieuse nous impliquant davantage.

Ecrire un commentaire

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Commentaires sur Attentats en France

Anonyme, le

Chalom,

L’article que tu m’as transmis d’i24news est un exemple édifiant de la falsification et de la désinformation.

Le rav Kats de Pavée a envoyé un délégué chez le Rav Aharon Leib Steinmann Chalita lui demandant si après les attentats les juifs de France devaient tous monter en Israël ?

Ce à quoi le Rav Aharon Leib Steinmann Chalita a répondu : Pourquoi tous devraient monter en Israël, le Machia’h est-il arrivé ?

Le Rav Aharon Leib Steinmann Chalita pense effectivement qu’il y a y une grande mitsva de monter en Israël, mais qu’il faut juger au cas par cas, car tout le monde ne peut pas monter facilement en Israël. Des fois la personne n’y aura pas de travail, ou a un parent malade ne pouvant être soigné qu’en France… Comment peut-on ordonné à tous les juifs de France de monter en Israël ?
http://www.leava.fr/blog/actualite-leava/combien-temps-en-france-encore.php
Ce ne sera possible qu’à l’époque messianique où il n’y aura plus de problèmes de parnassa ou de santé et où toutes les infrastructures nécessaires seront en place pour recevoir tous les juifs de façon immédiate.

De plus il est vrai qu’il y a beaucoup de juifs qui, lorsqu’ils arrivent en Israël, perdent leur Torah ici car les parties de gauche qui sont à la tête de l’agence juive placent les nouveaux-venus dans des kibboutzim ou dans des régions où vivent très peu de religieux, et forcément, la personne étant sociable, est influencée en mal et peu à peu quitte la Torah.
De plus, comme l’article que tu m’as communiqué le prouve de façon édifiante, les médias israéliens sont très orientés contre les orthodoxes.

Donc le Rav Aharon Leib Steinmann Chalita dit qu’il faut juger au cas par cas si la personne est apte à monter en Israël sans provoquer une chute de sa Torah, chose qui hélas est une réalité qui malheureusement arrive trop souvent.

Lorsque le Rav à répondu « Comment peut-on dire à tous les juifs de monter en France », on lui a rétorqué « Oui mais en France il y a des attentats », et le rav a rétorqué « Mais en Israël aussi il y a des attentats » (d’ailleurs, je me permets de rajouter moi-même qu’il y a beaucoup plus d’attentats en Israël qu’en France).
Donc la raison de monter en Israël ne doit pas être celle de fuir les attentats car on n’y gagne rien de ce point de vue.
On doit monter en Israël car il y a une grande mitsva d’y habiter, que c’est le « palais du Roi » et que c’est donc l’endroit où on peut et doit monter en Torah.

En conclusion, il est faux d’insinuer que le Rav Aharon Leib Steinmann Chalita est contre la alya : il est contre une alya en masse non-réfléchie pouvant amener des familles à venir en Israël et rater leur intégration, et à repartir (que D. préserve) dans un état pire que celui dans lequel elles sont arrivées ou à quitter la Torah.

Une alya doit se préparer et se construire intelligemment, et pas de façon précipitée, en masse et sans nuance, ordonnant à tous les juifs de France de venir de façon obligatoire. Pour plus de détails à ce sujet, consulte le cours Israël ou la France ?
http://www.leava.fr/cours-torah-judaisme/actualites/letat-disrael/israel-france.php


Ensuite, cet article écrit au nom de Ynet que 50% des juifs de France vivent avec des non-juifs et sont issus de mariages mixtes : c’est tout à fait vrai.
Le consistoire de France donne un pourcentage d’assimilation même encore plus grand.
Et effectivement, les personnes qui n’ont pas une mère juive ne sont pas considérées comme juives, à aucun égard, et si elles veulent devenir juives, elles doivent se convertir.
Rien de nouveau à ce propos, sauf peut-être dans cet article qui par son manque de précision peut (ou veut) faire croire que même des bons juifs doivent se convertir, comme s’ils n’étaient pas assez bons juifs aux yeux des ultra-orthodoxes…
Or cela est tout à fait faux :
Celui qui est juif est juif à 100% ; celui que ne l’est pas ne l’est pas à 100%.
Et effectivement, tout bon juif en Israël devrait être tourmenté d’une perspective ou beaucoup de non-juifs viendraient en Israël.
Nous souffrons déjà beaucoup des 70% de russes non-juifs qui sont arrivés il y a quelques années en Israël qui y ont ouvert des boucheries dans lesquelles on vend du porc, des maisons closes, etc. ; pourquoi rajouter encore des non-juifs dans un pays qui s’appelle état juif ?

Enfin, de qui parle-t-on lorsqu’on parle des figures rabbiniques ultra-orthodoxes ?

Cet article site le Rav Steinmann, ainsi que le journal « Yated Neeman » qui sont des figures du monde orthodoxes juif, mais pourquoi les appelle-t-on ultra orthodoxes ? Si on dit qu’ils sont ultra orthodoxes, cela signifie qu’il y en a qui sont moins orthodoxes qu’eux, mais qui sont-ils ?
Ils n’existent pas !
Car si on n’est pas affilié au monde orthodoxe séfarade ou ashkénaze qui tous sans exceptions reconnaissent la grandeur du Rav Aharon Leib Steinmann Chalita, on n’est plus orthodoxe, on est déjà dati léoumi ou autre chose.

Pourquoi cet article utilise le mot ultra orthodoxe ? Il y a en cela une connotation ULTRA, c'est-à-dire de fanatisme et d’intégrisme, qui bien sûr fait peur au gens et les rebiffent d’être de bons juifs orthodoxes, c'est-à-dire tout simplement de bons juifs pratiquant la Torah tel que D. l’a demandé.

Chabbat Chalom

Au revoir,
Rav Ron Chaya


Rubens, le

rav ron chaya toi qui est tan pour israel un sioniste religieux pourquoi le rav steiman est il si aggressive par la venu des juifs de france est ne la pas était pour les juifs de russie ou dautre part ou la situation est pire ,deuxième le rav steiman a dit que le mashia nest pas encore la alors on peut rester en france qui on doit suivre , se faire tuer en france ou dégringoler en israel .
es figures rabbiniques ultra-orthodoxes ont exprimé leur inquiétude à voir affluer une vague importante de nouveaux immigrants français, suite aux attentats contre Charlie Hebdo et l'Hypercacher la semaine dernière.
Selon des allégations publiées dans la presse ashkénaze orthodoxe, les Juifs de France « posent un problème selon la loi religieuse » (halacha en hébreu).
Des responsables ultra-orthodoxes, cités par Ynet, affirment que « 50% des Juifs de France vivent avec des non-Juifs ou sont issus de mariages mixtes, et devront par conséquent suivre un processus de conversion au judaïsme ».
Or ces sources ont également prétendu qu'une demande trop élevée de conversions ne sera pas acceptée, la religion juive « rejetant le prosélytisme », a rapporté Ynet.
Ces candidats à l'aliyah, qui sont issus d'un mariage mixte, peuvent par ailleurs obtenir la nationalité israélienne sans pour autant se convertir au judaïsme. Selon la loi de la « halacha », en revanche, seule la mère peut transmettre le judaïsme à son enfant.
Cette hypothèse met en alerte la communauté ultra-orthodoxe, tourmentée par la perspective de l'assimilation de non-Juifs en Israël.
Faisant appel aux thèses messianiques, le rabbin Aharon Shteinman a écrit dans le Yated Neeman que l'immigration des Juifs de France en Israël était "précipitée" et qu'il n'y avait aucune raison d'immigrer "tant que le messie n'est pas arrivé".
Des rabbins issus du tribunal de conversion ont également été interrogés sur la question par le journal ultra-orthodoxe affilié à la communauté ashkénaze israélienne.
Certains ont évoqué le risque pour les Juifs qui observent les commandements religieux en France de perdre leur ferveur religieuse en Israël au contact de la population "séculaire".
En outre, un autre rabbin a mis en garde dans le journal Kikar Hashabat les Juifs de France, en les avertissant qu’« en Israël aussi, les Juifs sont tués ».


Raphaël, le

Bonjour Rav
L histoire se répète et nous avons beaucoup de difficulté a tiré les leçons du passé.
Nombreux sont ceux qui n ont pas voulu quitter l'Égypte pour aller en terre d Israël et ils devaient avoir leurs bonnes mauvaises raisons.
En fait il ne faudrait pas avoir une approche logique ou intellectuelle,il faut se fier à l irrationnel .
Que nos frères juifs de France rentrent tous a la maison et a coup sur ils comprendront ensuite la raison évidente de leur retour en terre d Israël .
Merci Rav de la lumière que vous apportez à tous ceux qui la recherche pour trouver le chemin de la vérité .


Mandel, le

Bonjour Rav, pour moi il est hors de question de quitter la France, je refuse catégoriquement de laisser mon épouse et ma famille fondée il y a trente an et avec qui je suis le plus heureux des hommes, cependant vous avez raison sur une chose, ce n'était qu'une mise en bouche, ils sont dangereux mais pas autant que moi, ils sont prêts à mourir alors H.M. leur donnera ce qu'ils souhaitent, ils veulent faire de la France une terre islamique après conquête par les armes, leur démarche belliqueuse est vouée à l'échec.
Un dessin caricatural et satirique n'a jamais tué personne et nous avons décidé de rire et de nous moquer de ces trépanés du cerveau qui ne savent pas ce qu'est l'humour.
Nul ne peut prétendre être libre dans le carcan des dogmes religieux. Quand un homme arpente la voie du sabre japonais, il renonce à tous les dogmes.
Cordialement. Yan.


Yamina, le

que du mensonge, on vit dans un monde ou il n'y a plus de vérités


Vidéos Associées

Les Dernières vidéos

Les + vues

Les + commentés

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

"Rabbi Yaakov disait : Ce monde n'est que le vestibule du monde futur ; prépare-toi dans le vestibule, pour que tu puisses entrer dans l'intérieur du palais."

(Pirké Avot 4,16)