TICHRI 2019-5780

100 % des sommes récoltées sont redistribuées aux familles !

"120 familles nécessiteuses que nous aidons régulièrement en Israël, en majorité francophones, comptent à nouveau sur nous, sur vous !
Les actions de Hessed envers nos frères en difficulté sont des mérites perpétuels de protection et de bénédiction pour nous et nos familles."

 

 

Rav Ron Chaya 


Addicté (2/2) : aucune envie d'arrêter !


Ce cours vous a plu ? Soutenez Leava.fr en faisant un petit don :
26 € Revoir la vidéo
Il se peut que l'on prenne conscience de la gravité d'une faute mais qu'on n'est pour autant aucune envie d'arrêter. Dans un processus de téchouva, comment peut-on arriver ne serait-ce qu'à cette volonté?

Pour l'élévation de l'âme de Karen Ruth Leyne za''l

Ecrire un commentaire

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Commentaires sur Addicté (2/2) : aucune envie d'arrêter !

Benjamin gozlan, le

Bonsoir mr rav Ron Chaya ; j ai écouté votre cours mais je n ai pas entendu quand vous parlez si on a le droit d avoir une copine a. 16 ans ??? Même si on es pas religieux . Merci d avance


Anonyme, le

Bonsoir,
pouvons-nous dire aujourd'hui et surtout depuis un cinquantaine d'années que les femmes sont devenue "libres" (comme si elles étaient enchainées) qui travaillent sont super indépendantes et que malheureusement à cause d'elles je dis bien à cause d'elles il y a énormément de divorce sauf quelques cas ou les hommes battent leur femme etc... dans l'extrême qui veulent ressembler à l'homme faire les métiers des hommes alors que pour moi à mon avis et peut-être aussi celui de la Torah (je ne suis pas un grand connaisseur dans la Torah) que les femmes mariées (même les jeunes filles célibataires doivent s'occuper de trouver une mari) doivent s'occuper de leur famille leur mari;enfants;maison etc... et que ce serait à l'homme d'amener la parnassa bien qu'il y ait les collellman qui peut-être serait une bonne raison pour la femme d'aller travailler mais peut-être certains travaux permis pour elles bien qu'aujourd'hui y il ait des relations entre femme/femme qui s'habillent comme des hommes montrent toutes leurs formes dans tous les sens du terme qui se comportent comme des hommes etc. et donc il n'y a plus de repères alors comment faire?


Anonyme, le

Très beau cours qui devrait être écouté par toutes les générations du plus petit au plus grand : et savoir des le plus jeune âge quelles sont les limites a avoir entre filles et garçons , puis une fois maries les distances entre femmes et hommes au travail,entre amis..... Et surtout qu on comprenne qu en faisant techouva on ne Peut plus faire la bise aux personnes proches de la famille ce n est pas une impolitesse Mais bien un interdit de la Torah Merci pour ce grand cours .


Vidéos Associées

Les Dernières vidéos

Les + vues

Les + commentés

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg
/files/img/Blog/que-nous-reserve-le-daech-les-jours-a-venir.jpg
/files/img/2016/GEOPO1.png

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""La journée est courte, la tâche est immense..." "

(Pirké Avot - Mishna II, 15)