DIFFUSION DE LA TORAH

Soutenir les actions du Rav Ron Chaya et acquérir un mérite éternel dans la diffusion de la Torah francophone* :

  • Plus de 80 nouveaux cours diffusés chaque mois

  • Plus de 1000 questions personnelles répondues chaque mois

  • plusieurs dizaines de milliers d’abonnés sur tous nos supports

⇒  Tout cela grâce à vous ! Aidez-nous à développer cette diffusion

* Reçu cerfa et Seif 56 pour défiscaliser jusqu'à 66% 


Music


Ce cours vous a plu ? Soutenez Leava.fr en faisant un petit don :
26 € Revoir la vidéo
La musique était à l’époque du temple un véhicule de la présence divine. Elle évoquait l’épanchement de l’âme, la sainteté du service divin. Aujourd’hui, bien que vidée de son essence, elle reste la deuxième plus haute création de D.ieu après la Torah. C’est la raison pour laquelle on ne peut écouter tous les genres de musique ou toutes sortes de paroles inappropriées. Il est également interdit à un homme d’écouter le chant d’une femme car celui-ci réveille particulièrement les parties basses de l’être.

Ecrire un commentaire

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Commentaires sur Music

Anonyme, le

Dans votre cours sur la "Music", vous dites que la "musique classique" est permise, mais "pas les 'Messes' de Bach". Pourriez-vous m'expliquer pourquoi cette exception. D'avance merci pour votre explication.
Bien cordialement. Shalom!
Jean-Marie MATHIEU


Anonyme, le

Réponse à Jérémy du 02/02/2009:
Chalom Jérémy,
Comme je te l’ai déjà répondu par mail, arriver à faire quelque chose complètement lechem chamaïm de façon désintéressée pour Dieu, n’est pas de notre niveau. Il faut commencer par faire du moitié-moitié, et peu à peu, millimètre par millimètre, mettre plus de lechem chamaïm et moins de frime. C’est ainsi qu’on progresse. Que Dieu t’aide.
De même à propos de la musique violente qui pourrait évoquer la lutte violente contre le yetser hara, je t’ai déjà répondu par mail. Je ne pense pas que la pensée positive pourrait rendre cette musique violente inoffensive et positive.



Anonyme, le

Réponse à Menahem du 04/02/2009:
Chalom Menahem,
La musique orientale est certainement une bonne musique, quand elle sert à louer D., par exemple dans les piyoutim et les bakachot. Mais elle est certainement une très mauvaise musique lorsqu' elle chante l’amour de la femme.


Anonyme, le

Chalom Rav
concernant L'oriental cela es-t-il considéré comme de la "bonne" musique.
Genre Pioutim,Backachot etc...


Anonyme, le

Bonjour
Votre cours reprend certains éléments déjà avancés dans un autre, quand à la possibilité d’écouter telle ou telle musique or il me semble que la manière dont vous considérez le Jazz relativise tout votre propos.
Il faut en effet se souvenir qu’au moment de son apparition, le Jazz en particulier New Orléan’s fut considéré comme une musique dépravée, « nègre », sensuelle, il était de fait essentiellement joué dans des boites de nuits (des caves) où régnaient, alcool, promiscuité et effectivement sensualité.
S’il est désormais possible de l’écouter alors cela veut dire que ce ne sont pas les sons en eux même mais le contexte qui oriente la musique dans telle ou telle direction et donc ce qui est vrai pour le jazz pourrait l’être pour le rock, y compris « métal ».
Je n’en dis pas plus mais il y a là à mon sens matière à éclaircir.
Il me semble que l’interdiction de l’écoute des messes de Bach relève elle d’un tout autre registre, on imagine guère en effet que cette écoute produise sur l’auditeur les effets de déhanchement du rock. En question ici le fait que cette musique procure de tels transports de l’âme que son écoute pourrait suffire à donner consistance à la messe.
En clair un juif pourrait devenir chrétien en étant touché par la musique de Bach.
Tout cela cependant ne me semble pas l’essentiel, qui serait à distinguer en regardant du côté du « shir ».
Sortie de la mer les hébreux chantent. Soit !
Considérons le nom « Moshe » comme fils conducteur permettant de suivre une série d’évènements conduisant à cette « sortie de la mer ».
Constatation,ces évènements furent particulièrement violents, extrêmement violents.
Pour les Hébreux et non seulement pour l’Egypte, qui il faut s’en souvenir n’est pas simplement un ramassis de perversions mais aussi un lieu de passage et de gestation, un très haut degrés de structuration des existences humaines, je ne détaillerai pas en quoi (alphabet, état, religion, etc).
Pour chanter à la sortie de cela, il faut avoir « digéré », je dirais qu’il faut avoir la gorge dénouée, difficile de chanter s’il reste par exemple une arrête au travers de la gorge.
Or, aujourd’hui arrête il y a.
Un nom propre peut servir à désigner cette arrête « Auschwitz ».
Extrait de « être juif » Benny Levy. Ed Verdier. Page78.
« Mais à Auschwitz même ? Il serait interdit de rester fidèle au souvenir des hassidim, qui avant d’entrer dans les chambres à gaz, chantaient : peuple de la confiance (‘Am botéah).
Il serait obscène, pour un moderne, d’entendre ce que j’ai entendu de mon maître qui l’avait entendu de son maître : les juifs creusant leurs propre tombe avant d’être fusillés, qui chantaient : « heureuse notre part ! » de n’être pas du côté des bourreaux. »
Intéressant à lire dans son contexte, entre des propositions sur le « consolateur » et sur la « souffrance inutile ».
Sacrés chants ! Du plomb.
Et quand la chanson s’arrête ? Quand le Juif est dans la fosse avec une balle dans la tête ?
Qui est le mort ?
Qui est le vivant ?
Placé devant …choisi.
Si l’on entend que le bourreau et vivant…on perd tout.
Mais, comment entendre autrement ?
Une aide et une seule pour entendre :Thora.
Plus précisément du côté lourd, du côté dur: ce que je nommais ci-dessus « évènement Moshe », la nuit du Yaboc, le sommet de Moriah « akéda » et…Adam.
Auschwitz : tout cela en un seul lieu et temps, ni lieu ni temps.
Du plomb particulièrement difficile à digérer.
Qui rassemble là bas son peuple à partir de toutes les nations ?
Qui sélectionne ?
Qui trie ?
Les nazis voulaient une « solution finale », elle a eu lieu.
Simplement ce qui fut dissous là bas ce n’est pas le D.ieu d’Israël, mais les puissances de l’état et de la religion, la raison et la foi.
Puissances effectives depuis plus de cinq mille ans, puissances « égyptiennes ».
Fondations de « l’Egypte », de l’histoire.
Devoir de mémoire dit on, et pourquoi fut il un temps inventé les « hiéroglyphes » ?
Un système mnémotechnique.
Qu’est ce que la guerre entre Abel et Caïn ?
Ce qu’a sa manière l’Egypte a partiellement surmonté en s’instituant histoire écrite.
Vous développez en un autre cours une argumentation intéressante visant à produire une preuve irréfutable.
A mes yeux, la preuve irréfutable c’est « Auschwitz », je vois votre « D.ieu » là.
Je dis que là, il se manifeste face à face, à la face du monde.
Présence lourde, assourdissante, aveuglante, absolue.
D’où mes questions.
Convient il encore en présence du Roi d’attendre son premier ministre ?
L’attente n’est elle pas déjà depuis toujours la présence ?
Qui est attendu serait il distinct de ceux qui attendent ?
Pour chanter vraiment il faut digérer « Auschwitz ».
C’est là que le nom Amalek doit être effacé.
Il n’y a pas là de libre arbitre, pas de doute permis.


Vidéos Associées

Les Dernières vidéos

Les + vues

Les + commentés

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg
/files/img/Blog/que-nous-reserve-le-daech-les-jours-a-venir.jpg
/files/img/2016/GEOPO1.png

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg
/files/img/Essentielseminairedete800.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/Eliran-Sofer.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Le monde et l'homme n'ont qu'une seule raison d'être: le perfectionnement de soi" "

(Rav Shlomo Wolbe)