Une campagne exceptionnelle

Aidez-nous !

« Cette année, vu la situation liée à cette terrible épidémie, nous avons décidé de ne pas fixer de limites car au delà des 120 familles francophones que nous aidons chaque fête, de nombreuses personnes ont perdu leur emploi et les besoins seront immenses»

C’est pourquoi je fais appel à votre générosité pour la plus grande mitsva de « Kim’ha Dépiss’ha ».

Comme chaque année, nous transmettrons l’intégralité des sommes que nous recevrons.

Une partie leur sera directement versée et l'autre partie servira à faire des achats « en gros » (à prix réduits) des produits nécessaires pour la fête.

"Tous les membres d'Israël sont garants l'un de l'autre".

Je bénis, du plus profond de mon cœur, tous nos frères qui voudront être nos associés pour réaliser cette si belle mitsva.

Que D.ieu leur octroie la délivrance avec une grande générosité : bonheur, réussite, paix, santé, joie et Sa grande proximité.

Amen !

  • Reçu Cerfa délivré pour déduction de vos impôts à hauteur de 66%

Rav Ron Chaya


9

Jours restants

Idolatrie, Sorcellerie, Kabbala pratique...


Ce cours vous a plu ? Soutenez Leava.fr en faisant un petit don :
26 € Revoir la vidéo

Ecrire un commentaire

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Commentaires sur Idolatrie, Sorcellerie, Kabbala pratique...

Anonyme, le

QUELLE IDOLÂTRIE ?
Mahomet ou Isaïe ont fait brisé des idoles de métal et d'argile – dit-on ; mais si je vais à la Mecque ou à Jérusalem, et m'incline de tout mon long face à l'image anthropomorphe ou zoomorphe d'Allah ou d'Adonaï (Dieu est un Animal/Anima illimité), composé par mes soins de dévots, pour l'adorer dans une mosquée ou synagogue, qui est donc celui qui « brise » l' « idole » ? Est-ce moi, ou celui qui me lapidera ? Car, qui pratique réellement l' « idolâtrie » à mauvais escient ? L'idolâtre, ou l'idéaliste ? De même que l'on ne défonce pas une porte déjà ouverte, de même, on n'est en rien un « iconoclaste » dans un monde sans « icône » ! Tant d'ignares de société aniconique font montre de leur dédain pour les représentations plastiques des Dieux, comme s'il s'agissait d'un exploit et la preuve de leur « science » !
Réfléchissons, plutôt : dans une société athée, le briseur de préjugés se fait théiste, et dans une société théiste, athée. Comment autrement ? Il en est de même dans une société – soit polythéiste, soit monothéiste, qui auront des « contestataires » à la mesure de leurs « normes » établies et légitimant tel ou tel mépris, telle ou telle imbécillité : le briseur de préjugé est un « asocial » qui va à contre-courant des certitudes conditionnées (car humaines) entraînant vers la bassesse, puisque certitudes incapables de faire prendre le recul nécessaire aux hommes, par rapport aux évidences « démon-crates » qui favorisent la grossièreté, le ressentiment, l'incompréhension, la haine.
Ne jamais oublier que les différents outils (systèmes d'idées, d'images, etc.) employés par le paysan (le briseur d'idées – ossifiées) ne sont en aucune façon le paysan qui les utilisent ! Jamais.
A quoi bon « Dieu » si l'on croit que Dieu est de telle ou telle « confession » ? Et à quoi bon l' « athéisme » si l'on croit que l'athéisme est La « solution » ? Il vaut mieux préserver les Panthéons, qui permettent de faire fleurir une multitude de points de vue se complétant, s'éloignant l'un de l'autre ou au contraire – fusionnant, se synthétisant, dans une effervescence intellectuelles et artistiques rayonnant vers l'infinité ; chaque panthéon se doit d'être aimé, étudié, et cultivé.

Car, avant de tuer un peuple, on se moque d'abord, et avec foi et passion, sans nulle compassion, de chacun de ses mythes : si le National-Socialisme avait pour projet d'après-guerre de construire des « musées des races anéanties », où il était prévu d'exposer les objets de culte et les « mythologies » des peuples exterminés (mais aussi la manière dont on a procédé pour l'extermination : d'où le nombre faramineux de photos d'arrestations, de massacres, etc. commis par les nazis et leurs médecins S.S. – nul génocide n'étant autant documenté !), c'était bien pour continuer encore et encore une soif de haine envers l'Autre : l'acte de tuer ne suffit pas – il faut déjà haïr les symboles d'autrui, et toujours, et à jamais ! pour être sûr d'appartenir à sa nation, à son égoïsme communautaire.
Observez ainsi les vulgaires indiens, conditionnés par une société végétarienne, qui n'hésitent pas à brûler vif des animaux carnivores juste parce que « carnivores » ! Et les vulgaires occidentaux, conditionnés par une société carnassière, qui n'hésite pas à égorger les vaches dont ils utilisent sans cesse le lait maternel pour leur gras profit, juste parce que la vache ne ressemble pas à leur chat et chien – animaux non-herbivores ! Le Respect qui a des frontières est le contraire du Respect : c'est de la vanité, du vain moi étouffant tout sur son passage. Le Savant de l'Âme universelle, le Brahmavit ou « Connaisseur du Brahman », est hors des jugements et haines qui réconfortent les humains limités, il tend à suivre le chemin du Messie dont parle Isaïe dans la Bible (XI, 6), selon une image qui est la même, en Inde, pour évoquer l'Ahimsâ, l'universelle Non-violence: « Le lion et la brebis, la panthère et le chevreau paîtront côte à côte et le nourrisson s'ébattra sur le trou de l'aspic. » Ni les Indiens végétariens brûlant des félins carnivores dans des cages, ni les Occidentaux carnivores massacrant en masse des herbivores, ne peuvent comprendre cela.


Anonyme, le

Pourquoi ne pas utiliser ces techniques pour récupérer Guilad Shalit ?


Anonyme, le

Shalom,
Lorsque l'on croit en D. on ne craint rien. Rappelez-vous le Grand Roi David disait et dit toujours, " ..Moi le mal ne m'atteindra pas, je verrais seulement le sort de mes adversaires...". Pour nous le juifs c'est la même chose...


Anonyme, le

Pourrais-je avoir le nom pour allé à Paris ?


Anonyme, le

par hasard quoique cela n'existe pas....je suis arrviée sur votre site ...merci pour tout ces cours captivant!


Vidéos Associées

Les Dernières vidéos

Les + vues

Les + commentés

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg
/files/img/Blog/que-nous-reserve-le-daech-les-jours-a-venir.jpg
/files/img/2016/GEOPO1.png

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Si l'homme était conscient de ce qu'il peut faire en une minute, il ne perdrait jamais son temps" "

(Hafets Haim)