Quand on rappelle nos péchés du passé


Après avoir téchouva, il est désagréable de s'entendre rappeler notre vie passée, faite de toutes ces fautes que l'on a déjà regrettées. Quelle réaction adopter lorsque cela nous arrive ?

Ecrire un commentaire

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Commentaires sur Quand on rappelle nos péchés du passé

Michaela, le

Shalom Rav,

Merci avec le cœur pour tes cours qui éclairent la raison, tes démonstrations obligent à se penser soi-même comme un simple reflet dans le regard d'un autre, mais encore plus surement, comme une partie d'un ensemble cohérent qui forme un Tout, et dont la somme des parties fait toujours Un.

Mais comment être libre de faire un avec soi-même, quand notre intention ne peut se manifester que par notre volonté, et que de nos actes/paroles on ignore à l’avance les conséquences ?

Comment se connaître si on ne peut pas affirmer son « être » en « étant » soi-même ? Quand l'autre ne nous permet pas d'aller vers soi en allant vers lui, où chercher, comment se trouver ?

De même, sans l’altérité d’Eve, Adam peut nommer tout ce que D.ieu à créer en Eden sauf lui-même ! Sans la présence d’une Eve, un Adam s’ignore dans son être, sans les différences d’un l’alter ego qui nous enseigne ce que l’on n’est pas, on ne peut pas savoir qui on est.
Alors de cette façon de dire, c’est bien Eve, par sa seule présence qui permet à Adam la connaissance de lui-même, puisqu’il connaissait déjà ce qu’il avait lui-même nommé.
Ainsi d’Abram, qui doit quitter sa terre natal pour aller à la rencontre d’un lui-même qui se trouve ailleurs.

Levinas dit que l’altérité est une subjectivé de l’autre qui transcende l’objectivité de mon propre moi.
C’est chaud comme vocabulaire !
Mais comment se faire comprendre quand le vocabulaire est pauvre, car la pensée est limitée par la quantité et la qualité des mots, alors le raisonnement devient pauvre en sens, si il est pauvre en mots.
La présence des maux dans la pensée sont l’absence des mots pour raisonner.
Les occidentaux ne savent plus faire de différence entre morale et vertu… deux mots qui veulent dire la même chose confondent leur valeur et perdent leur essence ! Quand une société perd le sens des valeurs, la raison perd l’essence de la société, car le bons sens de l’Un se perd dans le sens commun de tous, alors le déclin est le signe qui voit la morale comme une vertu du passé qui rend sourd à la compréhension, et aveugle à la cohérence d’un raisonnement présent. Ce n’est pas bon.

Quand j’ai honte de mon intention c’est que j’ai pris conscience de mon désir, si ce désir détermine mon envie, alors ce désir devient un besoin, si je raisonne la réalisation de mon besoin, c’est pour combler mon plaisir, mais si j’accomplis librement ma volonté, ça sera pour satisfaire mon orgueil.
Si cela ne nuit ni à ma vertu, ni à la vertu d’un autre, ou à la nature qui m’entoure, alors je reste moral. Si les conséquences permettent l’équilibre, et maintiennent l’harmonie, alors il y avait de la sagesse en prime dans mes actes. Mais la sagesse est un acte intentionnel dont les conséquences n’appartiennent pas au sage.

Ce qui se meut se détermine dans le sens de l’envie d’un besoin/désir, mais pour ce mouvoir il faut la volonté d’avancer par orgueil/raison. Alors envie et volonté forment des parties de l’âme ?

Vanités de Platon ? Afin de réaliser mon âme émotionnelle « psyché » dans ses désirs/besoins, pour satisfaire mon âme physiologique « soma » pour le plaisir de mon corps, par le moyen de mon âme intellectuelle « nous » la raison, pour trouver l’âme tranquille « ataraxie », le bonheur…les grecs pensaient-ils juste ?

Vanités de Rabi Louria ? si le monde immatériel du besoin/désir est « Yestsirah », alors pour satisfaire le monde matériel d’ « Assiah », il faut la sagesse et la cohérence du monde de « Beriah », pour trouver la lumière du monde d’ « Atsilut », et ainsi éclairer sa face, et montrer le reflet de son ipséité…c’est juste aussi ?

Vanités des vanités de Freud ? Chez les psys, je comprends que pour réaliser mes désirs/besoins « le Ca », pour faire taire les lapsus et actes manqués de mon « inconscient », par le moyen du « Je » du « Moi », pour trouver la raison du « Surmoi »….2300 ans pour remplacer un mot par un autre ?

Et puis dasein, et puis le verbe, le logos, …du fil de la pensée qui embobine ?

Voici ma question Rav :

Si le déterminisme est bien l’envie, et que le libre arbitre est bien la volonté. Alors je commets une faute quand ma volonté agit, puisqu’elle est actes/paroles, mais comment juger et éliminer la présence d’une intention, d’un besoin/désir sans actes, puisque pure pensée ?

Respectueusement.

Et si possible, amicalement.

Michaëla M.M.


Vidéos Associées

Les Dernières vidéos

Les + vues

Les + commentés

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg
/files/img/Blog/que-nous-reserve-le-daech-les-jours-a-venir.jpg
/files/img/2016/GEOPO1.png

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Essentielseminairedete800.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/Eliran-Sofer.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

"«Qui est l'homme qui désire la vie.....écarte-toi du mal et fais le bien, demande la paix et poursuis-la.» "

(Roi David dans Téhilim)