Dédier de l'étude de Torah avec MyLeava et Le Rav Ron Chaya / campagne d'urgence

Dédier de l’étude de Torah, est l'un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Chers internautes et amis

Tout au long de l’année, chacun d’entre-nous a plusieurs occasions pour tourner son coeur vers Hachem afin de lui faire une demande particulière.
L'anniversaire du décès d'un très proche, la recherche de son futur Mazal, la réussite d’un enfant, la guérison, l’alya en Israël  ou bien  la parnassa, autant de causes qui nous tiennent à coeur et dont l'on comprend bien que la réussite est avant tout dans les mains d’Hachem.

Des fois, pour être reçue, la prière doit être accompagnée d’un mérite.
Dédier de l’étude de Torah, est un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Comme vous le savez surement, la raison d'être de Leava est de diffuser l'étude de Torah pour les francophones à travers le site myleava.fr et les réseaux sociaux :

  • Plus de 80 nouveaux cours édités chaque mois
  • Plus de 1000 questions personnelles répondues par note vocale chaque mois
  • Plusieurs dizaines de milliers d'abonnés sur tous nos supports (3 Sites internet - FB Twitter Youtube Whatsapp Instagram Newsletter)
  • Une chaîne Youtube avec déjà près de 3 millions de vues depuis janvier 2020
  • Une web-radio 24/24
  • Un service d'étude de Torah en Havrouta visio-conférence individuelle - 200 inscrits
  • Un site de prières partagées "prie pour moi"
  • L'installation de filtres pour appareils numériques
  • et depuis quelques mois un troisième site internet Leava pour vos yeux

 

L'ADN de Leava est "la gratuité de ces services" pour éliminer résolument un des moyens préférés du Yetser Hara pour refroidir un juif dans sa relation avec Hachem.

Le cadre de Leava, c'est une yéchiva au cœur de Jérusalem, qui accueille, chaque année, plusieurs dizaines d'étudiants francophones mais aussi des étudiants mariés (Avrekh) qui se consacrent pleinement à l'étude de la Torah.

De nombreux Rabbanim les encadrent sous la direction du Rav Ron Chaya.

Pourquoi cette campagne ?

Aujourd'hui, Je dois à nouveau vous solliciter pour prendre une part active à nos actions.
Les besoins sont tellement plus importants alors que l'on vit une crise jamais vue à ce jour. 
Et quoi de mieux que de vous proposer un projet gagnant-gagnant pour subventionner l'étude de Torah.
Vous gravez votre dédicace pour l’éternité et vous permettez à d'autres, qui n'ont peut-être pas encore pu le faire , de commencer ou de renforcer leur étude de Torah et de se rapprocher d’Hachem.
Certains reçoivent, parce que d’autres qui étaient receveurs, deviennent à leur tour des donneurs.
C'est le cycle de la vie qui mène notre monde vers la délivrance finale.

A quoi servira l'argent collecté ?

Tout simplement à continuer et augmenter nos actions de rapprochement dans le monde entier.
Plus de dépenses techniques, dépenses marketing et dépenses d'enseignement pour permettre de créer et diffuser plus de cours, répondre à plus de questions, offrir plus de cours particuliers ... diffuser la Torah francophone aux quatre coins du monde.

Vous pouvez devenir nos associés dans ce grand projet à travers plusieurs formules.
Les sommes récoltées seront consacrées à la diffusion de l'étude de Torah, en votre nom et pour votre mérite éternel.
Bien sûr, si vous êtes en France, vous pouvez recevoir un reçu Cerfa qui vous permettra de déduire jusqu'à 66% de votre don. Si vous êtes en Israël, vous pouvez recevoir un reçu fiscal de type 46.

Le mot du Rav

Aidez-nous, aidez Leava, aidez nos frères et sœurs qui n'ont pas eu encore la chance de se rapprocher d’Hachem.
Sans votre soutien, je ne peux rien faire. Vous êtes l'élément clé du succès de notre action.
Le temps presse et nous devons consacrer toutes nos forces et tous nos moyens à la diffusion du nom d’Hachem dans le monde.
Je bénis que vous puissiez multiplier à l’infini ces mitsvot et vos mérites, dans une vie de bonheur, de santé, et de Torah, qu’Hachem vous bénisse, vous et vos proches, avec toutes Ses berakhot dans toutes vos entreprises, qu’Il réalise tous vos souhaits pour le bien, qu'Il permette à ceux qui sont encore à l'étranger de faire leur Alya et qu’Il vous octroie Sa grande proximité, en espérant l’avènement du Machia’h biméra béyaménou, Amen !

Rav Ron Chaya

Rav Ron Chaya
 
 

28

Jours restants

Quand on rappelle nos péchés du passé


Après avoir téchouva, il est désagréable de s'entendre rappeler notre vie passée, faite de toutes ces fautes que l'on a déjà regrettées. Quelle réaction adopter lorsque cela nous arrive ?

Ecrire un commentaire

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Commentaires sur Quand on rappelle nos péchés du passé

Michaela, le

Shalom Rav,

Merci avec le cœur pour tes cours qui éclairent la raison, tes démonstrations obligent à se penser soi-même comme un simple reflet dans le regard d'un autre, mais encore plus surement, comme une partie d'un ensemble cohérent qui forme un Tout, et dont la somme des parties fait toujours Un.

Mais comment être libre de faire un avec soi-même, quand notre intention ne peut se manifester que par notre volonté, et que de nos actes/paroles on ignore à l’avance les conséquences ?

Comment se connaître si on ne peut pas affirmer son « être » en « étant » soi-même ? Quand l'autre ne nous permet pas d'aller vers soi en allant vers lui, où chercher, comment se trouver ?

De même, sans l’altérité d’Eve, Adam peut nommer tout ce que D.ieu à créer en Eden sauf lui-même ! Sans la présence d’une Eve, un Adam s’ignore dans son être, sans les différences d’un l’alter ego qui nous enseigne ce que l’on n’est pas, on ne peut pas savoir qui on est.
Alors de cette façon de dire, c’est bien Eve, par sa seule présence qui permet à Adam la connaissance de lui-même, puisqu’il connaissait déjà ce qu’il avait lui-même nommé.
Ainsi d’Abram, qui doit quitter sa terre natal pour aller à la rencontre d’un lui-même qui se trouve ailleurs.

Levinas dit que l’altérité est une subjectivé de l’autre qui transcende l’objectivité de mon propre moi.
C’est chaud comme vocabulaire !
Mais comment se faire comprendre quand le vocabulaire est pauvre, car la pensée est limitée par la quantité et la qualité des mots, alors le raisonnement devient pauvre en sens, si il est pauvre en mots.
La présence des maux dans la pensée sont l’absence des mots pour raisonner.
Les occidentaux ne savent plus faire de différence entre morale et vertu… deux mots qui veulent dire la même chose confondent leur valeur et perdent leur essence ! Quand une société perd le sens des valeurs, la raison perd l’essence de la société, car le bons sens de l’Un se perd dans le sens commun de tous, alors le déclin est le signe qui voit la morale comme une vertu du passé qui rend sourd à la compréhension, et aveugle à la cohérence d’un raisonnement présent. Ce n’est pas bon.

Quand j’ai honte de mon intention c’est que j’ai pris conscience de mon désir, si ce désir détermine mon envie, alors ce désir devient un besoin, si je raisonne la réalisation de mon besoin, c’est pour combler mon plaisir, mais si j’accomplis librement ma volonté, ça sera pour satisfaire mon orgueil.
Si cela ne nuit ni à ma vertu, ni à la vertu d’un autre, ou à la nature qui m’entoure, alors je reste moral. Si les conséquences permettent l’équilibre, et maintiennent l’harmonie, alors il y avait de la sagesse en prime dans mes actes. Mais la sagesse est un acte intentionnel dont les conséquences n’appartiennent pas au sage.

Ce qui se meut se détermine dans le sens de l’envie d’un besoin/désir, mais pour ce mouvoir il faut la volonté d’avancer par orgueil/raison. Alors envie et volonté forment des parties de l’âme ?

Vanités de Platon ? Afin de réaliser mon âme émotionnelle « psyché » dans ses désirs/besoins, pour satisfaire mon âme physiologique « soma » pour le plaisir de mon corps, par le moyen de mon âme intellectuelle « nous » la raison, pour trouver l’âme tranquille « ataraxie », le bonheur…les grecs pensaient-ils juste ?

Vanités de Rabi Louria ? si le monde immatériel du besoin/désir est « Yestsirah », alors pour satisfaire le monde matériel d’ « Assiah », il faut la sagesse et la cohérence du monde de « Beriah », pour trouver la lumière du monde d’ « Atsilut », et ainsi éclairer sa face, et montrer le reflet de son ipséité…c’est juste aussi ?

Vanités des vanités de Freud ? Chez les psys, je comprends que pour réaliser mes désirs/besoins « le Ca », pour faire taire les lapsus et actes manqués de mon « inconscient », par le moyen du « Je » du « Moi », pour trouver la raison du « Surmoi »….2300 ans pour remplacer un mot par un autre ?

Et puis dasein, et puis le verbe, le logos, …du fil de la pensée qui embobine ?

Voici ma question Rav :

Si le déterminisme est bien l’envie, et que le libre arbitre est bien la volonté. Alors je commets une faute quand ma volonté agit, puisqu’elle est actes/paroles, mais comment juger et éliminer la présence d’une intention, d’un besoin/désir sans actes, puisque pure pensée ?

Respectueusement.

Et si possible, amicalement.

Michaëla M.M.


Vidéos Associées

Les Dernières vidéos

Les + vues

Les + commentés

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Vois, J'ai placé devant toi la vie et la mort....choisis la vie afin que tu vives" "

((Deutéronome 30-19))