D-ieu existe par A plus B


Ce cours vous a plu ? Soutenez Leava.fr en faisant un petit don :
26 € Revoir la vidéo

L'observation des déductions scientifiques des derniers siècles peut nous permettre aujourd'hui de remonter à une source première créatrice afin de justifier l'existence du monde. "Générateur", "créateur", "D.ieu", quel que soit le nom qu'on Lui attribue, l'existence d'une force supérieure est désormais démontrable, hormis au moyen d'un cheminement raisonné, par des expériences scientifiques comme explicitées notamment dans l'ouvrage des Frères Bogdanov présenté entre autres dans ce cours. Autrement dit, les outils ne manquent pas pour démontrer que D.ieu existe par A+B.

Ecrire un commentaire

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Commentaires sur D-ieu existe par A plus B

Guy, le

Teilhard de Chardin (un scientifique religieux) développe l'idée selon laquelle il y a évolution ou involution à partir d'une création primordiale.


Michaela, le

J’aime tes enseignements Rabbi, merci d’offrir ta compréhension intime, et de l’assumer si courageusement à la vue, et à l’écoute de tous.

Joke : Quand la vache n’a pas de pi, c’est que c’est un taureau ;-)

La vue ce n’est pas la vision, l’écoute ce n’est pas l’entendement, sentir ce n’est pas ressentir, ça c’est distinguer le raisonnement par la forme, et le cœur par le fond.
La lettre c’est la main qui écrit l’apparence des choses, l’esprit c’est la parole qui décrit au-delà des apparences.

Le créateur possède l’attention, l’intention, l’action, la réaction,
La création a conservé l’attention et la réaction, là pas de hasard,
La créature a reçu l’intention et l’action, là tout est possible,

Il y a le mouvement de l’envie, qui par le dynamisme du désir, et par la clarté de la raison, donne la puissance à la volonté d’agir librement.

L’envie est une intention qui cache notre désir dans notre volonté, et qui dévoile notre satisfaction dans l’action.

L’envie et l’action de la créature, suivent le même mouvement que la création,
Mais l’attention et la réaction suivent les lois du créateur, il n’y a pas de hasard,
Alors l’attention et la réaction de la créature sont fidèles aux lois de la création.

L’intention rend la créature libre de se déterminer, dans l’absolu du réel, c’est son bon vouloir,
L’action rend la créature libre de choisir, dans le relatif du réalisable, c’est selon son pouvoir,

Mais c’est une attention ou une réaction, qui suscite une intention,
Et c’est une nouvelle réaction, qui confirme une action.

Quand la réaction d’une expérience est conforme à notre intention,
Alors notre action a réalisé ce qui justifie toute notre attention.

L’attention appelle ou attire la créature, puis devient sa raison, ou son coeur,
La réaction impose ou satisfait la créature, puis devient une habitude, ou un enseignement.

Comprendre la création permet de connaître la créature, « connais-toi toi-même »
Comprendre la créature, c’est se rapprocher du créateur, « va vers toi-même »
Comprendre le créateur, c’est participer à la création, « sois toi-même ».

Comprendre ce n’est pas savoir, c’est découvrir la création par sa vision.
L’intelligence demande à savoir, l’intellection conçoit l’entendement.

Si tout ce qui est matière est fait d’un champ d’énergie,
Alors le créateur est un champ infini, et d’une énergie inépuisable puisqu’ éternel, et sans forme physique.
Le champ, c’est l’espace,
L’énergie, c’est le temps.
Les ténèbres sont la gravité solennelle de l’absence du divin,
L’eau est comme l’énergie, le froid est comme la gravité,
Le froid c’est ce qui rend l’eau solide.
La gravité c’est ce qui rend l’énergie si particulièrement solide,

Béréshit, c’est avec un reste de son absence, que tout commença en sa présence.

C’est avec les restes du passé que le présent a pu tenir,
C’est avec ce reste que l’avenir peut prendre appui sur le présent,
Si l’avenir est dans le futur, que sommes-nous en train de bâtir dans le présent ?

L’avenir est un temps à bâtir qui se conjugue au présent.

Depuis le début, le créateur est un surfeur fait de lumière, sa planche c’est le présent, sa vague c’est la réalité.

La lumière, c’est la compréhension qui éteint les ténèbres de notre cœur ignorant, à chaque instant présent.

En français, la lumière est synonyme de la raison,
Comprendre, ça veut dire pareil que prendre conscience,
La compréhension, c’est plus précis que le mot conscience.

Question : est-il faux de dire que David vient du royaume de Juda, et qu’il est de la race (racine) d’Israël, fils d’Isaac, fils d’Abraham ? Est-il faut de dire que Jérusalem, c’est le royaume de Benjamin (normal, c’est le plus jeune), frère de Juda, et non le Royaume d’Israël, ou des autres héritiers de Jacob, qui lui se nomma Israël, pas une terre, un homme.
Est-il faux de dire qu’Abraham, a préféré renoncer à la terre que Dieu lui a donné, par ce qu’elle était déjà occupé ?
Est-il stupide pour un français de se prendre pour une française, et de comprendre qu’Israël aujourd’hui est un l’Etat légitime d’un peuple à bout de force….Israël est une racine qui attache le cœur de chaque juif, mais l’Etat d’Israël n’a pas de lien avec la torah, ni avec le royaume d’Israël.
Il aurait été peut-être préférable de choisir un autre nom…les mots sont les maux.

Est-il fou de voir que :
• Béréschit c’est le récit sur le créateur, dicté par les lois de la création, et écrit par la compréhension de la créature ?
• La Torah de Moïse, c’est le récit sur la créature, dicté par les lois du créateur, et écrit pour la création d’une civilisation de sages ?

Merci pour ta patience, c’est une qualité fille de Vertus, qui sont l’Altérité et la Bonté,
Merci pour tes enseignements, c’est une qualité fille de Vertus, qui sont la Cohérence et la Rigueur.
Merci pour ton calme, c’est une qualité fille de Vertus, qui sont la sagesse et la force,
Merci pour ton espérance, c’est une qualité fille de Vertus, qui sont la prudence et la Beauté,
Enfin,
Merci pour ta vocation, c’est la qualité Mère des Vertus, qui sont l’espace et le temps,
Mais le père, c’est la vacuité, c’est le vide de la présence, un effacement de soi.

Pour se comprendre, parfois il faut s’expérimenter, ce que l’on comprend de soi, c’est qui on n’est pas.
Un peu comme un Fou qui efface le père en voulant paraître une femme, mais devient un homme.

La sagesse est une question d’équilibre, pas de vitesse….
Un sage trouve la sagesse, mais il ne peut pas la garder, car la sagesse appartient au présent, le présent va trop vite, alors le sage ne court pas après le temps, car il comprend que le présent vient tout seul, il même toujours là :-)

Michaëla/Michaël Malem


Anonyme, le

Quelle est la formule qui utilise c et pi?


Anonyme, le

Merci pour ce cours, très instructif.


Anonyme, le

Tres instructif merci !
En tant que musulman je puise des informations et du savoir de toutes part, j'aime beaucoup vos conférence


Vidéos Associées

Les Dernières vidéos

Les + vues

Les + commentés

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg
/files/img/Blog/que-nous-reserve-le-daech-les-jours-a-venir.jpg
/files/img/2016/GEOPO1.png

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/Eliran-Sofer.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Ektorza.jpg

Citation du jour

""Le rempart de la sagesse c'est le silence" "

(Pirke Avoth 3-17)