DIFFUSION DE LA TORAH

Soutenir les actions du Rav Ron Chaya et acquérir un mérite éternel dans la diffusion de la Torah francophone* :

  • Plus de 80 nouveaux cours diffusés chaque mois

  • Plus de 1000 questions personnelles répondues chaque mois

  • plusieurs dizaines de milliers d’abonnés sur tous nos supports

⇒  Tout cela grâce à vous ! Aidez-nous à développer cette diffusion

  • Reçu cerfa et Seif 46 pour défiscaliser jusqu'à 66% 

 

RAV RON CHAYA

 

+ d'infos : Pour plus d'informations, vous pouvez m'appeler l'après-midi au 00972.2.586.84.90 

Défiscalisation en France : 66 % du montant de votre don peuvent être déduits de votre impôt sur le revenu (dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable). L’excédent net éventuel peut être reporté sur les 5 années suivantes. 

 


Question de Lycianthes rantonnetii du Vendredi 05 novembre 2010

Rester concentrer dans sa téfila et le petit mikvé avec les mains.
,

Bonjour,

J'ai plusieurs questions :

  1. Il est vrai que l'on doit penser à certaines choses pendant la téfila (l'immensité de D. ,la soumission total à D. ...) ,mais il n'est pas évident de garder cette idée en tête pendant toute la téfila ou du moins la amida ?

    J'ai l'habitude de réfléchir et de faire une sorte de "dialogue" avec D. ou plutôt le dialogue entre mon yetser hara et mon yetser hatov cela me permet de plus me concentrer mais après je pense plus à ma réflexion qu'aux mots que je prononce est-ce mieux qu'une téfila sans concentration ?

  2. Mon autre problème est le problème de zéra lébatala parfois après l'avoir fait, je pense que je n'arriverai pas a faire minh'a ou arvit,ne pouvant rentrer chez moi au moins pour me changer et je ne sais pas si je dois renoncer à faire minh'a ou le faire dans ces conditions (sachant qu'une fois chez moi il ne sera plus l'heure...).

Merci

,

Chalom,

  1. On ne doit pas penser à l'immensité de D. et à la soumission de D. pendant la tefila, on doit le faire avant la tefila.

    Pendant la tefila, on doit penser à ce que l'on dit et on doit penser qu'on le dit à D., c'est-à-dire d'être en état de supplication :

    Penser ce que l'on dit, en suppliant D.

    • Toute autre pensée, même bonne, dans la tefila, ne s'appelle pas de la tefila.


    Donc, il faut commencer lentement à s'obliger à penser les paroles avec leur sens, au moins pendant la première berakha de la Amida, puis les 3 premières brakhot de la Amida, puis les 3 dernières.
    Puis à la fin de chaque berakha : « Baroukh ata Hachem… » et si possible toute la Amida.

  2. A propos de ta seconde question, s'il n'y a pas de zéra qui touche ton corps lui-même, tu peux faire la prière ainsi.

    Il serait bien que tu fasses néanmoins un petit mikvé avec les mains, comme l'explique le Ben Ich ‘Haï dans parachat Nitsavim :

    • On verse de l'eau avec un ustensile 40 fois sur ses mains.

      • Comment procède-t-on ?
        Il faut imaginer le Nom de D. écrit avec le « remplissage » des lettres c'est-à-dire que le Nom de D. (attention il ne faut pas le prononcer juste le lire) : ‘Youd' et puis ‘' et puis ‘Vav' et puis ‘', si on « remplit » les lettres, elles s'écrivent ainsi :

        • Youd = Youd-Vav-Dalèt 
        • = Hé-Youd 
        • Vav = Vav-Youd-Vav 
        • = Hé-Youd

          On a au total 10 lettres :
          • Youd Vav Dalèt
          • et puis Youd
          • et puis Vav Youd Vav
          • et puis Hé Youd (attention de ne pas prononcer).

    • On commencera à verser l'eau sur la main droite, on pensera à la lettre Youd, ensuite on versera sur la main gauche en pensant à la même lettre Youd.

    • Puis on versera une deuxième fois sur la main droite on pensant à la lettre Vav, ensuite on versera sur la main gauche en pensant la même lettre Vav.

    • Ensuite on versera sur la main droite en pensant la lettre Dalèt, ensuite gauche Dalèt.

    • Ensuite droite , gauche .

    • Droite Youd, gauche Youd, etc…

      • On obtient déjà 20 versements.

    • Ensuite on versera 10 fois de suite sur la main droite en pensant, à chaque versement, à une des lettres :

      • Youd Vav Dalèt ensuite Hé Yod ensuite Vav Youd Vav ensuite Hé Youd,
        • en tout 10.

      • Et de nouveau ainsi sur la main gauche, en tout 40.

    • Cela équivaut à un mikvé lorsqu'on ne peut vraiment pas aller au mikvé
      (bien évidement que pour les hommes et en aucun cas pour les femmes).

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Rester concentrer dans sa téfila et le petit mikvé avec

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Muscari, Vendredi 24 mai 2019

Chalom, Pourquoi les lettres de "Achirim" sont celle de "réchaïm" ? Pourquoi l'ami harea, c'est les lettres ha-râ, Et on dit vé ahavta réakha kamokha ? Merci...

Chirel, Mercredi 22 mai 2019

Bonjour Rav, Concernant Soucot, on repousse Barek Alénou en 'houl pour ne pas que les personnes souffrent de la pluie... Alors pourquoi à Pessa'h on ne dit pas Barekh Alénou avant la fête pour que les juifs puissent monter à Jérusalem plus facilement ? Merci beaucoup...

Jeremy, Lundi 20 mai 2019

Bonjour Rav, Je me permets de vous adresser les questions suivantes : Une personne qui m’est proche me demande de justifier la légitimité de la loi rabbinique. Je précise que je ne remets personnellement aucunement au cause l’autorite Rabbinique. J’aurais aimé savoir comment je peux démontrer par les textes ( le Tanah ou même la Torah ( Orale ou écrite ) le fait que remettre en question l’ordre Rabbinique revient ...

Ancolie, Dimanche 19 mai 2019

Chalom Rav, J’ai plusieurs questions : Est-il interdit dans la Torah de boire de l’alcool ou de fumer ? Est-il interdit dans la Torah de jouer aux jeux vidéos notamment les jeux de guerre ? (sachant que la personne n’éprouve évidemment aucun plaisir à tuer des personnes mais juste car il aime bien le jeu) Est-ce que toute erreur est pardonnée par Hachem ? Par exemple, si on insulte quelqu’un ou qu’on s’énerve ...

Mikael, Vendredi 17 mai 2019

Chalom Rav, Pourquoi à la place de faire la Ségoula du Plomb on ne demande pas directement à Hachem "S'il te plait Hachem enlève tous les Ayin Hara qui planent sur moi" ? Il ne fera pas ce geste pour nous, mais que pour les grand Tsadikim ? Merci...

Cexing, Mercredi 15 mai 2019

Rav Bonjour, Demain, c'est mon anniversaire en loazi. Est-ce que je dois marquer le coup et si je fais cheehiyanou (sur un fruit nouveau ou un nouvel habit) ou est-ce interdit ? Merci...

Caph, Mercredi 15 mai 2019

Chalom Rav, J'ai vu un arc en ciel Chabbat dernier, bien distinct, avec les différentes couleurs etc... Puis ce Chabbat encore le même ! Même moment, même horaire, même endroit, et meme forme... Est-ce normal ? Y a-t-il une signification ? Merci a vous, kol touv...

Adrian, Mardi 14 mai 2019

Chalom, Il y a de ces moments dans la vie où notre avenir est contraint par le destin à faire un choix entre deux voies radicalement différentes... C'est dans ce genre de situations où on aimerait bien être prophète pour connaitre les desseins de D.ieu ;-) Malheureusement, comme ni moi, ni vous (ni sans doute personne) n'est prophète de nos jours sous notre soleil, il faudra bien se rapporter à des méthodes plus accessibles au commun...

Simiram, Lundi 13 mai 2019

Bonjour, Si on est né à une date provoquée par le médecin (accouchement provoqué ), est-ce que le mazal occasionné par cette date deviens réellement notre mazal (que ce soit pour les bonnes choses de cette date-là ou pour les mauvaises choses) ? Même question pour le mazal provoqué par l'heure de l'accouchement... Est-ce que provoquer un accouchement s'il n'y a pas de cas de force majeure provoque en défaut dans le ...

Hélianthème, Lundi 13 mai 2019

Bonjour Rav, En quoi consiste concrètement le issour de létsanout ? C'est dire des paroles légères ou Rigoler quand des sujets de Torah Et de Avodat Hachem sont abordés ? Merci beaucoup pour votre aide...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

"«Qui est l'homme qui désire la vie.....écarte-toi du mal et fais le bien, demande la paix et poursuis-la.» "

(Roi David dans Téhilim)