Kaparot de Yom Kippour 2020 - 5781

Chers amis,

La tradition est de remettre la valeur*  d'un poulet à la tsédaka, spécialement à des institutions de Torah.

Selon le « Ari Zal », maître de la Kabbale,  donner l'argent des Kapparot contribue à une année pleine de réussite matérielle et spirituelle ainsi qu'à une bonne santé.

L'impact positif que peut avoir cette petite tsédaka est certainement considérable dans ce monde et dans le monde à venir.

En versant vos Kapparot à Leava, vous contribuez à la diffusion de la Torah dans le monde entier et bénéficiez d'un bouclier extraordinaire, notamment dans cette période de pandémie du Coronavirus.

Rav Ron Chaya

* Le montant unitaire  d'une kappara (une par membre de la famille) est de 18€ - valeur numérique du mot "Vie" -

Date limite : Dimanche 27 septembre 2020 à 18h00

Reçu Cerfa délivré.

Cliquez sur le bouton en fonction du nombre de personnes de votre famille

1 personne    2 personnes

3 personnes    4 personnes

5 personnes    6 personnes 


Au delà de 6 personnes

** Don par paiement sécurisé

 

Pour les versements en France, reçu Cerfa délivré.

Pour les versements par virement en Israël, reçu 46 délivré

 

 


3

Jours restants

Question de Israël du Samedi 02 avril 2011

J'ai diverses questions sur les expressions qu'emploie la Torah pour parler de D.ieu, le pouvoir de devenir invisible, l'Egypte et Ben Laden, le Coran, le bouddhisme...
,

Bonjour Rav,

  1. Lesson : Les Conversions. (04:05)
    "...qu'est ce qui s'est passé ?

    D.ieu a sourit et a dit mes enfants m'ont vaincus...".

    Comment D.ieu peut sourire alors que nous devons croire à un D.ieu sans forme ni visage sans fin et sans début.
    Cela veut t il dire que D.ieu a souris à "sa manière" que nous ne pouvons pas saisir dans notre monde ?

  2. A Propos de l'invisibilité.
    Dans l'une de vos lessons, vous avez dit qu'il est possible de devenir invisible en prononçant une phrase 7 fois de suite et 7 fois l'inverse.
    Toutefois, il n y a aucune garantie de revenir visible et cette phrase manque de ponctuations.
    N'existe t il pas un nombre finie de possibilités pour la ponctuation ?
    Avez-vous déjà assister à ce genre de pratique ?
    Avez vous entendu parler d'un cas qui a réaliser cela ?

  3. Lien
    Pourquoi le prénom de la mère et non pas du père ?
    Serait-il parce qu'on est sûr que la mère est vraie alors que le père peut ne pas l'être (adultère) ?
    Et en quel rôle spirituel s'illustre cette pratique ?

  4. Pourquoi à votre avis l'Azhar (Caire) n'a pas ordonné une fatwa contre Ben Laden pour ses crimes alors que quelques fatwa ont été ordonné contre des personnes qui ont critiqué le Coran.

  5. J'ai lu le Coran et quelques Haddiths, y a il une relation entre Mashiah et Dajjal qu'attendent les musulmans ?

  6. Y a il une relation entre la Kabbalah et la pratique avancée du Boudhisme sachant que des moines boudhistes affirment (à vérifier mais comment ?) qu'ils atteignent un niveau de spiritualité très haut ?
    Conspiration ou possible à faire ?

  7. Pouvez-vous me montrer une photo exemple des écritures présentent dans un talisman ?

  8. Le Judaisme reconnait il l'Ange Gabriel ?

  9. Est il vrai que les Marocains ont toujours vécus en paix avec les Juifs et ces derniers ont toujours été les bienvenus dans ce pays alors que la majorité des marocains sont musulmans ?
    Y avait il ou y a il des Khakham marocains ?

Merci.

,

Chalom Israël,

Voici les réponses à tes questions :

  1. La Torah s'exprime très souvent à propos d'Hachem de façon anthropomorphique :

    Le doigt d'Hachem,
    La main d'Hachem,
    Les yeux d'Hachem,
    Etc.

    Il est clair qu'Hachem n'a pas de corps donc pas de doigts, pas de mains ni de sourire.
    La mystique juive dévoile qu'à chaque fois que la Torah utilise un anthropomorphisme, elle veut définir un certain mode d'intervention d'Hachem.

    Le « sourire » d'Hachem exprime certainement un mode d'intervention relié à la compassion et à la joie.
    Pour plus de détails, consulte le cours : « Comment la Torah peut-elle nommer D. ? ».

  2. Bien qu'il existe un nombre fini de possibilités de ponctuation, vu qu'il s'agit d'un nom saint, on ne peut pas s'amuser à prononcer toutes les possibilités.

    De plus, comme je l'ai dit, nous ne connaissons pas (du moins moi) la méthode pour redevenir visible.

    Mis à part cela, il est absolument interdit de pratiquer la kabala ma'assit c'est-à-dire la kabala qui, au moyen du rappel de noms d'Hachem, a une incidence sur la vie physique.
    Aujourd'hui, plus personne ne pratique ce type de kabala.

    Le Rav ‘Hida témoigne qu'il a utilisé la kabala ma'assit pour se sauver du brigand Abou Gosh et de ses acolytes qui le poursuivaient ;
    néanmoins c'était un très grand rabbin, pieux et saint, qui vivait il y a environ 250 ans et plus personne de nos jours ne pourrait agir ainsi, cela étant très dangereux et extrêmement interdit.

  3. Effectivement, on utilise d'habitude le nom de la mère car on a une plus grande assurance qu'elle est véritablement sa mère.

    Le fait de passer au-dessus d'un lac ou d'un fleuve en disant les Téhilim qui ont la puissance d'éliminer les forces négatives fait qu'on se délie de tout sorte de blocages mystiques qui aurait pu empêcher le mariage.

  4. Je l'ignore.

  5. Je ne pense pas qu'il y ait une relation entre Machia'h et le Dajjal.

    D'après ce que je sais de l'islam, il semblerait qu'il s'agisse plutôt du Mahadi, soit le douzième Imam qui correspondrait, d'après les textes du Coran, au Machia'h que nous attendons.

    Attention, il est clair qu'il n'y a aucune comparaison entre les 2.

  6. J'ai entendu dire que des moines bouddhistes ont affirmé que le plus haut niveau de spiritualité auquel ils pouvaient accéder est le plus bas niveau de la kabala.

    Pour plus de détails sur la relation qu'il y a entre le bouddhisme et le judaïsme, je recommande la lecture de l'excellent livre du rav Akiva Tatz intitulé : « Lettres à un juif bouddhiste ».

  7. Je n'ai pas de photos de ce type.

  8. Le judaïsme reconnaît l'ange Gabriel.

  9. Bien que les marocains aient souvent vécu en paix avec les juifs, on ne peut pas dire que cela l'était de façon absolue.

Par exemple :

  • Le frère de Baba Salé, rabbi David Abou'hatséra Zatsal,
    a été assassiné par un cheikh marocain.

  • Il en est de même pour l'oncle de Baba Salé,
    le Rav Its'hak Abou'hatséra Zatsal.

Il y a eu beaucoup de ‘hakhamim marocains de très grands renoms :

  • Toute la descendance Abou'hatséra,
  • Rabbi ‘Haïm Pinto,
  • Rabbi Raphaël Ankaoua,
  • Rabbi ‘Haïm Benatar
    (le Or ha'haïm hakadoch qui pouvait être le Machia'h),
  • Rabbi Raphaël Berdugo

  • et des centaines d'autres.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur J'ai diverses questions sur les expressions qu'emploie la

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Jeremy, Mardi 30 avril 2019

Hag Sameah Rav Chaya, Si je fais le néder de garder tous les nédarim que j'ai fait au passé, puis-je annuler (faire une Hatarat Nedarim) ces derniers ? Merci...

Gaillet, Dimanche 28 avril 2019

Bonjour Rav, Je voulais savoir lors d'une brit mila, on doit  donner selon le minhag le prénom hébreu du sandak ? jai perdu mon père y'a 1 ans zal, et idéalement j'aimerais lui donner son prénom. vous m'avez dis que shmouel était déconseiller et qu'il valait mieux rajouter derrière un prénom. j'ai donc décidé de rajouter le prénom de mon frère puisque bh si j'ai un garçon ce sera lui le sandak,...

Cirse, Dimanche 28 avril 2019

Pessah Cacher VéSaméah Rav ! J'ai une petite question qui peut paraître anodine mais ça m'a tout de même un peu inquiété. Il y a un Minhag (pas le mien) de jeter du Maror par la fenêtre le soir du Séder de Pessa'h au moment de Chefokh Hamatekha. Le lendemain du premier Seder au matin alors que je marchais dans la rue avec mon fils (âgé seulement d'un an et demi), il a marché sur du Maror qui se trouvait jeté ...

Phycea, Vendredi 19 avril 2019

Chalom, Est-ce que c'est vrai qu il est marqué dans le Talmud que le peuple juif n'a plus le mérite des 3 patriarches ? Merci...

Muphrid, Vendredi 19 avril 2019

Bonjour Rav, Peut-on parler, écouter, penser avant d'avoir dit modé ani pendant le lever ? Peut-on parler, écouter, penser après avoir fait kiryat chema al hamita au coucher ? Merci...

Robert, Jeudi 18 avril 2019

Bonjour Rav, Est ce une mitsva que de se laisser pousser la barbe ? Lévitique 19:27 Vous ne couperez point en rond les coins de votre chevelure, et tu ne raseras point les coins de ta barbe. Merci...

Mekbuda, Mardi 16 avril 2019

Chalom Rav, Il est écrit dans Le Choulkhan Aroukh qu'on a pas le droit de marcher 4 amot la tête haute ("בקומה זקופה"), même je regarde le ciel ou les étoiles etc. ? Merci beaucoup Rav Chaya d'avoir pris votre temps de lire....

Stéphane, Dimanche 14 avril 2019

Chalom Rav, Pourquoi la "Reicha" dans une berakha est à la 2ème personne du singulier alors que la "Seifa" est à la 3ème personne du singulier ? Exemple : "Baroukh Ata"..... (2ème personne du singulier) - puis - "chéakol niya bidevaro" (3ème personne du singulier). Logiquement on aurait du dire "Chéakol niya bidvarékha" (et c'est le cas pour la majorité de Berakhot). Merci Rav et je vous souhaite un Pessah Casher vé...

Rana, Dimanche 14 avril 2019

Kvod HaRav, Concernant l'expression "je suis descendant de Yossef et le mauvais œil n'aura pas d'emprise sur moi" mais nous ne sommes pas sûr d'être descendant de Yossef ? Merci beaucoup pour vos réponses....

Chicorée, Jeudi 11 avril 2019

Chalom, J'aimerais savoir pourquoi on fait des prières sur les tombes des Tsadikim alors que le Deut 18 interdit de communiquer avec les morts... Merci pour votre réponse....

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

"Celui qui juge son prochain avec bienveillance sera jugé lui-même avec bienveillance. "

(Chabbat 127b)