Dédier de l'étude de Torah avec MyLeava et Le Rav Ron Chaya / campagne d'urgence

Dédier de l’étude de Torah, est l'un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Chers internautes et amis

Tout au long de l’année, chacun d’entre-nous a plusieurs occasions pour tourner son coeur vers Hachem afin de lui faire une demande particulière.
L'anniversaire du décès d'un très proche, la recherche de son futur Mazal, la réussite d’un enfant, la guérison, l’alya en Israël  ou bien  la parnassa, autant de causes qui nous tiennent à coeur et dont l'on comprend bien que la réussite est avant tout dans les mains d’Hachem.

Des fois, pour être reçue, la prière doit être accompagnée d’un mérite.
Dédier de l’étude de Torah, est un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Comme vous le savez surement, la raison d'être de Leava est de diffuser l'étude de Torah pour les francophones à travers le site myleava.fr et les réseaux sociaux :

  • Plus de 80 nouveaux cours édités chaque mois
  • Plus de 1000 questions personnelles répondues par note vocale chaque mois
  • Plusieurs dizaines de milliers d'abonnés sur tous nos supports (3 Sites internet - FB Twitter Youtube Whatsapp Instagram Newsletter)
  • Une chaîne Youtube avec déjà près de 3 millions de vues depuis janvier 2020
  • Une web-radio 24/24
  • Un service d'étude de Torah en Havrouta visio-conférence individuelle - 200 inscrits
  • Un site de prières partagées "prie pour moi"
  • L'installation de filtres pour appareils numériques
  • et depuis quelques mois un troisième site internet Leava pour vos yeux

 

L'ADN de Leava est "la gratuité de ces services" pour éliminer résolument un des moyens préférés du Yetser Hara pour refroidir un juif dans sa relation avec Hachem.

Le cadre de Leava, c'est une yéchiva au cœur de Jérusalem, qui accueille, chaque année, plusieurs dizaines d'étudiants francophones mais aussi des étudiants mariés (Avrekh) qui se consacrent pleinement à l'étude de la Torah.

De nombreux Rabbanim les encadrent sous la direction du Rav Ron Chaya.

Pourquoi cette campagne ?

Aujourd'hui, Je dois à nouveau vous solliciter pour prendre une part active à nos actions.
Les besoins sont tellement plus importants alors que l'on vit une crise jamais vue à ce jour. 
Et quoi de mieux que de vous proposer un projet gagnant-gagnant pour subventionner l'étude de Torah.
Vous gravez votre dédicace pour l’éternité et vous permettez à d'autres, qui n'ont peut-être pas encore pu le faire , de commencer ou de renforcer leur étude de Torah et de se rapprocher d’Hachem.
Certains reçoivent, parce que d’autres qui étaient receveurs, deviennent à leur tour des donneurs.
C'est le cycle de la vie qui mène notre monde vers la délivrance finale.

A quoi servira l'argent collecté ?

Tout simplement à continuer et augmenter nos actions de rapprochement dans le monde entier.
Plus de dépenses techniques, dépenses marketing et dépenses d'enseignement pour permettre de créer et diffuser plus de cours, répondre à plus de questions, offrir plus de cours particuliers ... diffuser la Torah francophone aux quatre coins du monde.

Vous pouvez devenir nos associés dans ce grand projet à travers plusieurs formules.
Les sommes récoltées seront consacrées à la diffusion de l'étude de Torah, en votre nom et pour votre mérite éternel.
Bien sûr, si vous êtes en France, vous pouvez recevoir un reçu Cerfa qui vous permettra de déduire jusqu'à 66% de votre don. Si vous êtes en Israël, vous pouvez recevoir un reçu fiscal de type 46.

Le mot du Rav

Aidez-nous, aidez Leava, aidez nos frères et sœurs qui n'ont pas eu encore la chance de se rapprocher d’Hachem.
Sans votre soutien, je ne peux rien faire. Vous êtes l'élément clé du succès de notre action.
Le temps presse et nous devons consacrer toutes nos forces et tous nos moyens à la diffusion du nom d’Hachem dans le monde.
Je bénis que vous puissiez multiplier à l’infini ces mitsvot et vos mérites, dans une vie de bonheur, de santé, et de Torah, qu’Hachem vous bénisse, vous et vos proches, avec toutes Ses berakhot dans toutes vos entreprises, qu’Il réalise tous vos souhaits pour le bien, qu'Il permette à ceux qui sont encore à l'étranger de faire leur Alya et qu’Il vous octroie Sa grande proximité, en espérant l’avènement du Machia’h biméra béyaménou, Amen !

Rav Ron Chaya

Rav Ron Chaya
 
 

20

Jours restants

Question de Acacia visqueux du Lundi 22 août 2011

Les signes avant-coureurs de la venue du messie n'ont-ils pas été là depuis des années déjà ? Guilgoul : Pour être puni, il faudrait être conscient de sa faute, non ?
,

Chalom Rav ,

Voici quelques questions parmi tant d'autres que j'ai en tête :

  1. Nombreux sont ceux qui pensent que Machia'h arrive bientôt.
    Mais n'était-ce pas le cas plusieurs années, voir plusieurs siècles plus tôt ?

    Personnellement, je pense qu'on a encore pas mal de temps avant qu'il puisse se manifesté car les signes avants-coureurs ont quasiment toujours étés là non ?
    Le fait qu’Israël soit attaqué, les crises économiques, les tensions entre les pays ( bon je ne connais pas tous les signes mais beaucoup de mes amis se basent sur le fait qu’Israël est de plus en plus attaqué), tout ça n'est pas nouveau !

    Par exemple :
    Lors de la seconde guerre mondiale, n'aurait-on pas pu penser que la venue du Machiah' serait très proche ?
    Crise économique, peuple juif oppressé au plus haut point, de nombreux Tsadiks sont morts, ça devait "sentir" la "fin" ..

  2. Si on se lève vers 8h00 du matin par ex, juste pour manger un peu et qu'on se recouche après, doit-on faire moda ani/netilat/berakhot ?

  3. Je me souviens avoir lu dans une de vos réponses que ns payons dans nos vies futur ce qu'on a fait dans les vies antérieures car on est la même personne dans un vêtement différent...
    Ce qui me dérange c'est nous ne nous souvenons pas !!!
    Une partie de notre personnalité est construite sur le souvenir de notre vécu, comment pouvons nous être responsable de ce que nous avons fait dans une vie antérieure avec un autre vécu ?
    Pour être puni il faudrait être conscient de sa faute ! non ?

Merci et merci pour toutes vos réponses.

,

Chalom,

Voici les réponses à tes questions :

  1. Effectivement, de tout temps, Am Israël a souffert.
    Néanmoins, il est évident que la Shoa n'est pas comparable à ces souffrances et dans cette mesure, elle joue un rôle important dans le processus amenant Machia'h, et fait assurément partie des douleurs d'enfantement du messie.
    Toutefois, aujourd'hui, il y a beaucoup de choses qui ont changées et qui montrent que nous sommes très très proches de l'époque messianique. 

    • Une de ces choses est la techouva, chose qui n'existait pas à l'époque de la Shoa et qui n'a jamais pris une telle ampleur durant toute l'histoire de l'exil.
      Effectivement, aujourd'hui, il y a des centaines de milliers de baalé techouva de part le monde, chose qui est peut-être le signe le plus clair de la fin.
      Comme l'écrit Maïmonide :
      La Torah a promis qu'à la fin de leur exil, les bné Israël feront techouva et immédiatement ils seront sauvés.
      Il semblerait que nous y sommes.

    • Il y a aussi le retour à la terre d'Israël, cela est écrit dans la Torah, Devarim 30, versets 3, 4 et 5 :

      « l’Éternel, ton D., te prenant en pitié, mettra un terme à ton exil, et il te rassemblera du sein des peuples parmi lesquels Il t'aura dispersé.
      Tes proscrits, fussent-ils à l'extrémité des cieux, l’Éternel, ton D., te rappellerait de là, et là même il irait te reprendre.
      Et il te ramènera, l’Éternel, ton D., dans le pays qu'auront possédé tes pères, et tu le posséderas à ton tour ; et il te rendra florissant et nombreux, plus que tes pères ».

    • Il est écrit dans le traité Sanhédrin page 97a qu'il n'y a pas de signe plus clair de la fin que le fait que la terre d'Israël, qui était un désert aride durant des siècles, recommence à donner ses fruits de façon abondante.
      Aujourd'hui, Israël exporte dans le monde entier, et d'après la guemara, c'est un signe on ne peut plus clair de la fin.

    • De plus, il est écrit qu'à la fin des temps, le royaume d'Ishmaël deviendra très important ; pour finir il tombera et ce sera la guéoula.
      A l'époque de la Shoa, Ishmaël n'était pas du tout ce qu'il est aujourd'hui ; même le président des Etats-Unis est presque arabe.

    • Nous voyons encore d'autres signes de la fin :
      Tout est en train de se désagrégé dans le monde arabe comme dans le monde occidental où une crise économique est imminente.
      Le Maharal de Prague écrit qu'avant que la royauté du Machia'h se dévoile, les autres pouvoirs doivent disparaître. Or, le plus grand pouvoir dans le monde est l'argent, et nous voyons que nous sommes au bord de la crise.


    Et aussi agav

  2. Je pense qu'à 8h du matin, il est bien de faire modé ani, nétilat yadaïm et les berakhot.

    Ce n'est pas ce que je veux dire :
    « Il faut juste manger un peu et se recoucher après », car on n'a pas le droit de manger avant la prière (à moins qu'on soit vraiment très faible, ou alors s'il s'agit d'une vieille personne qui ne peut pas se concentrer pendant la prière sans avoir manger un peu auparavant).
    Effectivement, d'après certains décisionnaires, on ne peut dire les birkot hacha'har que durant le premier tiers de la journée.
    Or, si on va se recoucher comme tu me le dis, on ne sait pas quand on se relèvera et peut-être sera-t-il trop tard.

  3. Le fait que l'on ne se souvienne pas de nos réincarnations passées fait aussi partie de l'épreuve de réparation.
    Si nous savions d'avance pourquoi nous souffrons, nous souffririons beaucoup plus afin de réparer ce que nous devons réparer. D. nous aime donc Il nous fait moins souffrir, et Il nous empêche de savoir le pourquoi de cette souffrance pour notre bien.

    Il est vrai qu'ignorer cela est aussi une souffrance, mais cela entre aussi en ligne de compte pour la réparation à effectuer.
    Pour plus de détails sur le sujet, consulte le cours intitulé : « La guerre contre le yétser hara ».

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Agav

Réagir sur Les signes avant-coureurs de la venue du messie n'ont-ils

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Benjamin, Lundi 16 septembre 2019

Chalom, Dans or'hot tsadikim chaar techouva, c'est marqué que ceux qui ne regrettent pas leurs fautes avant de mourir restent éternellement dans le guehinam ! Comment on peut savoir ça ? Aussi, dans chaar yire chamayim, le Rav dit que l'homme qui a trop obéi aux roua'h et nefech, sa néchama viendra s’écraser à terre à sa mort... Qu'est ce que ça veut dire ? Merci...

Dan, Vendredi 13 septembre 2019

Chalom Rav, Merci de votre retour. Pouvez-vous clarifier cette partie de votre réponse => mais il n'a pas répondu à la question « Qu'est-ce qu'on devient ». Que voulez-vous dire par "qu'est-ce qu'on devient ?" Ce n'est pas très clair... Merci d'avance, Kol Tov, et Chabbat Chalom...

Esparcette, Vendredi 13 septembre 2019

Chalom rav Chaya, Dans quelle optique doit-on pratiquer les mitsvots ? Doit-on davantage se concentrer sur le fait d'avoir un bon olam haba ou dans le but d'améliorer le monde et d'apporter un flux de lumière ? Somme nous obligé d'avoir un maître pour apprendre la torah ? Ne peut on pas apprendre en autodidacte ? Que faire si l'on ne trouve pas sa place dans une Yéchiva et que notre vision du monde diffère totalement des personnes qui s'y trouvent....

Ylang-ylang, Mercredi 11 septembre 2019

Chalom Rav, J'ai trouvé sur ce lien Hidabroot une ségoulah pour une bonne parnassa. Seulement, j'ai l'impression qu'il y a une faute de frappe dans la prière, à la 8ème ligne en partant de la fin. Je copie-colle la phrase en question ici : קְדֻשַּׁת שְׁמֶךָ, וְהָסֵר כָּל ה מְסָכִים הַמַּבְדִּילִים בֵּינִי לְבֵינְךָ Il y a une lettre Hé en "plein milieu", et je ne sais pas si c'est un...

Yts'hak, Lundi 09 septembre 2019

Chalom Rav Chaya, Où le Gaon de Vilna a écrit que lorsque les bateaux russes traverseront le canal du Bosphore, on pourra revêtir les vêtements de fête ? Merci...

Nabus, Lundi 09 septembre 2019

Bonjour, Comment Billam pouvait-il être antisémite alors qu'il avait une grande proximité de D. et de la vérité ? Merci...

Edelweiss, Dimanche 08 septembre 2019

Chalom, Excusez moi de vous déranger , voici quelques questions : Est-ce obligatoire d'avoir un keli pour netilat avec deux anses ? A la fin de la berakha des bougies de Chabbat, j'ai vu que quelque fois il y était ajouté "Kodèch", et d'autres fois, cela n'est pas mentionné... Alors on le dit ou pas ? Je suis séfarade et j'aimerais savoir si je doit acheter (plus tard, si D. veut) un Sefer Torah chez les 'Habbad (ou ailleurs)... Pouvez-vous me ...

Chardon, Mardi 03 septembre 2019

Chalom Rav, Que pensez des 'Habad, Breslev et Sionistes ? A-t-on le droit de lire des livres de ces 3 catégories de personnes ? A-t-on le droit de devenir 'Hassid de n'importe quelle 'Hassidout ? Merci...

Cirse, Mardi 03 septembre 2019

Chalom Rav, Un ba'hour qui durant les vacances ne fait qu'étudiez, mais qui se voit proposer de travailler se faire un peu d'argent (et avec cet argent, il compte s'acheter des livres) : Vaut t-il mieux ne pas avoir ces livres et rester étudier (mais pouvoir les avoir dans tous les Baté Midrachot (mais ils sont loin)) Ou vaut-il mieux arrêter d'étudier pour pouvoir se les acheter ? Merci...

Elie, Lundi 02 septembre 2019

Bonjour Rav, Connaissez vous des Yéchivot francophone pour balé batim où on peut venir étudier le matin ou le soir ? D'où vient la coutume de faire la halaké d'un enfant à meron ? Quelle est sa signification ? Toda...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

"«Qui est l'homme qui désire la vie.....écarte-toi du mal et fais le bien, demande la paix et poursuis-la.» "

(Roi David dans Téhilim)