DIFFUSION DE LA TORAH

Soutenir les actions du Rav Ron Chaya et acquérir un mérite éternel dans la diffusion de la Torah francophone* :

  • Plus de 80 nouveaux cours diffusés chaque mois

  • Plus de 1000 questions personnelles répondues chaque mois

  • plusieurs dizaines de milliers d’abonnés sur tous nos supports

⇒  Tout cela grâce à vous ! Aidez-nous à développer cette diffusion

* Reçu cerfa et Seif 56 pour défiscaliser jusqu'à 66% 


Question de Jérémie du Dimanche 02 octobre 2011

Pourquoi est-ce interdit d'utiliser l'électricité à Chabbat ? Pourquoi y a-t-il des ma'hlokèt dans la Torah ?
,

Bonjour rav ,

J'aurai 2questions à vous poser :

  1. Pourquoi il est interdit d'utiliser l'électricité a Chabbat ?

  2. Pourquoi y a-t-il des מחלוקת dans la Torah ?

Merci de me répondre.

,

Chalom Jérémie,

Voici les réponses à tes questions :

  1. Contrairement à ce que les gens croient, les 39 interdits de Chabbat ne sont pas motivés par la fatigue qu'ils engendrent, choses qui seraient interdites vu que le Chabbat est un jour de repos.

    Cela est faux.
    Preuve en est que Chabbat, il est permis de monter des meubles dans une maison à étages, et une fois qu'ils sont en haut, on peut les faire redescendre etc.
    Si on a fait cela pendant tout Chabbat et qu'on est hospitalisé à la sortie de Chabbat pour exténuement, on n'aura pas transgressé le Chabbat.

    La motivation des 39 travaux est la suivante :
    A l'instar d'Hachem qui, lorsqu'Il a créé le monde, après avoir créé la matière, est intervenu de façon constructive dans cette matière afin d'en faire le monde tel que nous le connaissons aujourd'hui, et qu'à cette fin, il a utilisé 39 types d'intervention différents, nous devons nous aussi nous garder d'intervenir dans la matière de façon constructive de ces 39 façons.

    Parmi ces 39 « travaux », il y a l'interdit appelé « maké bé-patich », littéralement « frapper d'un coup de marteau ».
    Cet interdit ne concerne pas du tout le fait de frapper avec un marteau, chose qui est d'ailleurs permise, cela concerne le fait de finir un ustensile qu'on était en train de fabriquer.
    A l'époque, lorsqu'un forgeron terminait un ustensile, il donnait un dernier coup de marteau sur cet ustensile, et en cela on le considérait comme fini.

    On interdira toute intervention dans la matière qui fait passer un ustensile du statut de non-fini, c'est-à-dire non opérationnel, à fini, c'est-à-dire opérationnel.
    Ce passage, bien qu'il puisse être très facile à réaliser, est interdit par la Torah ; effectivement, cela est considéré comme une intervention constructive puisqu'on a donné permis à l'objet d'être opérationnel, la conséquence de cette action est donc très significative.

    A ce titre, il sera par exemple interdit d'enlever un fil que l'on verrait dans un nouveau costume, fil utilisé pour la fabrication de ce dernier.
    Effectivement, par cela, le costume devient mettable puisqu'avant cela, on ne met pas un costume avec les éléments de sa fabrication qui s'y trouvent encore.

    Dans le cas de l'électricité, nous appliquerons le même principe :
    Lorsque le circuit électrique est ouvert de façon à ce que l'ustensile électrique ne fonctionne pas puisque le courant n'y arrive pas, cet ustensile n'est pas opérationnel et inutilisable tel quel.

    Lorsqu'on ferme le circuit en appuyant sur l'interrupteur ou sur le bouton « on », l'appareil devient fonctionnel et, si l'on peut dire, on lui a donné vie.

    Cela est relativement fin à comprendre, mais avec un peu d'attention, c'est extrêmement clair. Il s'agit vraiment d'un passage de « la mort » d'un ustensile à « sa vie ».
    Il est vrai que dans les livres des décisionnaires, lorsqu'on parle d'électricité, on ne cite pas cet interdit nommé « maké bé-patich » mais plutôt celui de « boné », construire.

    Ces deux interdits sont relativement semblables, il y a cependant une petite différence :

    L'interdit de « maké bé-patich » ne concerne que les ustensiles qui ne sont pas rattachés à la terre, alors que l'interdit de « boné » concerne tous les ustensiles liés à la terre.

    Donc lorsqu'on allumera par exemple un néon dans notre maison, vu que le néon et les fils sont attachés à la maison qui elle-même est attachée à la terre, on parlera ici du travail interdit de « boné ».

    Par contre, lorsqu'il s'agira d'un ustensile directement détaché de la terre tel qu'un poste- radio par exemple, on parlera du travail interdit de « maké bé-patich ».
    Le même principe régit ces deux interdits.

  2. A propos des ma'hlokot, consulte les cours suivants : « Une Torah, 10 avis ?! », « Une Torah, 70 facettes ».

    Si une chose n'est pas claire ou si tu as une remarque à faire, n'hésite surtout pas à me réécrire.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Pourquoi est-ce interdit d'utiliser l'électricité à

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Shlomo, Mercredi 17 juillet 2019

Chalom, Y a-t-il une Mitsva qui correspond à l'organe de la bouche ?  Merci...

Nathan, Vendredi 12 juillet 2019

Réaction à Si tout est prévu depuis la naissance, qu'est ce qui est décidé exactement à Roch Hachana ? Chalom Rav Chaya. Merci de votre réponse. Donc prier pour la parnassa fera en sorte que notre qualité de vie soit améliorée (pas de perte d’argent, de contrôle fiscale ou autres) ; Cependant cela sert-il à quelque chose de prier pour la réussite ou de demander à Hachem de nous aider ...

Xanthium, Vendredi 12 juillet 2019

Chalom Rav, Un converti ne peut être juge dans le Sanhédrin. Un descendant de converti qui serait né après la conversion de ses parents, pouvait-il à l'époque être juge au Sanhédrin ? Merci...

Grebera, Mardi 09 juillet 2019

Chalom rav, Dans ce cours, vous parlez de 400 000 ans de guéhinam. Je pensais que cela se limitait à 12 mois, pouvez m'expliquer s'il vous plaît ? Merci...

Rémy, Vendredi 05 juillet 2019

Bonjour Rav Ron Chaya, Je suis un goy, j'ai découvert vos vidéos par hasard il y a quelques mois, et je les regarde très régulièrement. Je m'imprègne du contenu de vos cours car j'en apprécie tant le fond que la forme. A propos de vidéo, dans celle intitulée "LES HÉROS SE TAISENT" publiée ce 4 juillet, vous indiquez, à 2 minutes 30, que dans le temple, n'étaient sacrifiés que les animaux qui ...

Léopold, Jeudi 04 juillet 2019

Chalom, Y a-t-il une berakha à faire avant de couper la première mèche de cheveux lors de upsherin (ou 'halaka) ? Je pensais que "Mitsvotav vetsivanou al Orla", même si je ne l'ai jamais lu nulle part... Ou bien haets Mais je crains que ce ne soit qu'une berakha levatala car on ne consomme pas les cheveux... Mais il me semblait qu'il y avait une bénédiction pour tout alors je pensais que dans un événement fort comme celui ci il y ...

Pivoine, Lundi 24 juin 2019

Tres cher Rav Tout d abord qu'Hachem vous bénisse et vous protège, Amen ! Je voudrai avoir la définition précise d'un racha, d'un bénoni et d'un Tsadik. Tout ça en relation avec la manne : que le Tsadik recevait devant sa porte le bénoni un peu plus loin Et le racha tres loin Merci par avance Chabbat Chalom...

Caryophyllaceae, Vendredi 21 juin 2019

Bonjour Rav Ron CHAYA, Sauf que comme je vous ai dit ma mère de la mère de ma mère était chrétienne, mais je voudrais savoir si j'ai un lien avec le peuple juive en sachant que j'ai du sang juive qui coule dans mes veines. Oui mais en terme d'ethnie ? Par exemple les gens disent les juifs et les arabes et arabe n est pas une religion mais une ethnie une langue une culture Quand vous parler de la Russie par rapport a l' antisémitisme en ...

Scorsonère, Jeudi 20 juin 2019

Bonjour Rav, Dans Berakhot 59a, on nous parle de la maison d'un nécromancien d'ossements. Dans mon Talmud il y a des petites notes explicatives qui expliquent qu'il existe des sorciers capables de communiquer avec les mort à l'aide des os. Je cite "il procède, en général, en rappelant de la tombe l'esprit du défunt ...". Comment une âme au Gan Eden peut elle redescendre à cause d'un sorcier (Exemple Chemouel haNavi) ? Une âme au ...

Narcisse, Mardi 18 juin 2019

Chalom Rav ! J'ai entendu dire qu'il existe une halakha qui stipule qu'une personne habitant en Israël ne peut plus en sortir après sauf pour trouver un conjoint, un travail, libérer des Juifs captifs par les Goyim, ou donner des cours de Torah à l'étranger. Mais par exemple, interdit de partir en vacances ailleurs. Du coup à me ralentit fortement pour la alya. Cela signifie donc qu'une fois résident en Israël, par exemple, on ne pourra plus...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg
/files/img/Blog/que-nous-reserve-le-daech-les-jours-a-venir.jpg
/files/img/2016/GEOPO1.png

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Essentielseminairedete800.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/Eliran-Sofer.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Multiplier les biens, c'est multiplier les soucis" "

(Pirke Avot 2-7)