Dédier de l'étude de Torah avec MyLeava et Le Rav Ron Chaya / campagne d'urgence

Dédier de l’étude de Torah, est l'un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Chers internautes et amis

Tout au long de l’année, chacun d’entre-nous a plusieurs occasions pour tourner son coeur vers Hachem afin de lui faire une demande particulière.
L'anniversaire du décès d'un très proche, la recherche de son futur Mazal, la réussite d’un enfant, la guérison, l’alya en Israël  ou bien  la parnassa, autant de causes qui nous tiennent à coeur et dont l'on comprend bien que la réussite est avant tout dans les mains d’Hachem.

Des fois, pour être reçue, la prière doit être accompagnée d’un mérite.
Dédier de l’étude de Torah, est un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Comme vous le savez surement, la raison d'être de Leava est de diffuser l'étude de Torah pour les francophones à travers le site myleava.fr et les réseaux sociaux :

  • Plus de 80 nouveaux cours édités chaque mois
  • Plus de 1000 questions personnelles répondues par note vocale chaque mois
  • Plusieurs dizaines de milliers d'abonnés sur tous nos supports (3 Sites internet - FB Twitter Youtube Whatsapp Instagram Newsletter)
  • Une chaîne Youtube avec déjà près de 3 millions de vues depuis janvier 2020
  • Une web-radio 24/24
  • Un service d'étude de Torah en Havrouta visio-conférence individuelle - 200 inscrits
  • Un site de prières partagées "prie pour moi"
  • L'installation de filtres pour appareils numériques
  • et depuis quelques mois un troisième site internet Leava pour vos yeux

 

L'ADN de Leava est "la gratuité de ces services" pour éliminer résolument un des moyens préférés du Yetser Hara pour refroidir un juif dans sa relation avec Hachem.

Le cadre de Leava, c'est une yéchiva au cœur de Jérusalem, qui accueille, chaque année, plusieurs dizaines d'étudiants francophones mais aussi des étudiants mariés (Avrekh) qui se consacrent pleinement à l'étude de la Torah.

De nombreux Rabbanim les encadrent sous la direction du Rav Ron Chaya.

Pourquoi cette campagne ?

Aujourd'hui, Je dois à nouveau vous solliciter pour prendre une part active à nos actions.
Les besoins sont tellement plus importants alors que l'on vit une crise jamais vue à ce jour. 
Et quoi de mieux que de vous proposer un projet gagnant-gagnant pour subventionner l'étude de Torah.
Vous gravez votre dédicace pour l’éternité et vous permettez à d'autres, qui n'ont peut-être pas encore pu le faire , de commencer ou de renforcer leur étude de Torah et de se rapprocher d’Hachem.
Certains reçoivent, parce que d’autres qui étaient receveurs, deviennent à leur tour des donneurs.
C'est le cycle de la vie qui mène notre monde vers la délivrance finale.

A quoi servira l'argent collecté ?

Tout simplement à continuer et augmenter nos actions de rapprochement dans le monde entier.
Plus de dépenses techniques, dépenses marketing et dépenses d'enseignement pour permettre de créer et diffuser plus de cours, répondre à plus de questions, offrir plus de cours particuliers ... diffuser la Torah francophone aux quatre coins du monde.

Vous pouvez devenir nos associés dans ce grand projet à travers plusieurs formules.
Les sommes récoltées seront consacrées à la diffusion de l'étude de Torah, en votre nom et pour votre mérite éternel.
Bien sûr, si vous êtes en France, vous pouvez recevoir un reçu Cerfa qui vous permettra de déduire jusqu'à 66% de votre don. Si vous êtes en Israël, vous pouvez recevoir un reçu fiscal de type 46.

Le mot du Rav

Aidez-nous, aidez Leava, aidez nos frères et sœurs qui n'ont pas eu encore la chance de se rapprocher d’Hachem.
Sans votre soutien, je ne peux rien faire. Vous êtes l'élément clé du succès de notre action.
Le temps presse et nous devons consacrer toutes nos forces et tous nos moyens à la diffusion du nom d’Hachem dans le monde.
Je bénis que vous puissiez multiplier à l’infini ces mitsvot et vos mérites, dans une vie de bonheur, de santé, et de Torah, qu’Hachem vous bénisse, vous et vos proches, avec toutes Ses berakhot dans toutes vos entreprises, qu’Il réalise tous vos souhaits pour le bien, qu'Il permette à ceux qui sont encore à l'étranger de faire leur Alya et qu’Il vous octroie Sa grande proximité, en espérant l’avènement du Machia’h biméra béyaménou, Amen !

Rav Ron Chaya

Rav Ron Chaya
 
 

36

Jours restants

Question de Daphné odorant du Mercredi 07 novembre 2012

Si Hachem c'est présenté devant tout les juifs de l'époque au mont Sinai comment se fait-il qu'il n'existe aucun écrit, aucune trace de l'apparition d'Hachem dans le monde si ce n'est dans la Torah ?
,

Shalom Rav

J'ai plusieurs questions :

  1. Si Hachem c'est présenté devant tout les juifs de l'époque au mont Sinai comment se fait-il qu'il n'existe aucun écrit, aucune trace de l'apparition d'Hachem dans le monde si ce n'est dans la Torah ?

    Je m'explique :
    Quand Hachem est apparut il y a forcément eu des bouleversements dans le monde ?
    Comment se fait-il que personne des autres peuples n'ai pas remarqué et noté c'est bouleversements ?

    Je demande cela parce qu'on à des écrits de météorite passant dans notre champs de visions qui ont été relaté dans les livres par ceux qui observait le monde à l'époque alors pourquoi n'en est t-il pas de même pour l'apparition d'Hachem ?

  2. Est-ce que les guer qui se trouvaient dans le peuple à ce moment la (égyptien qui on suivit les hébreux) on aussi pu voir Hachem ?

  3. Pourquoi l'adultère de l'homme marié ne fait pas de mamzer quand il trompe sa femme alors que la femme oui ?
    Est-ce que cela à a voir avec le fait que c'est la femme qui transmet le judaïsme ?

  4. Est-ce qu'un homme juif marié qui fréquente une femme juive marié commet l'adultère ?
    Est-ce qu'un homme ou une femme juive marié qui fréquente un non juif ou un non juif commet l'adultère ?
    Si oui est ce que c'est considéré comme moins grave que si c'était avec un Israël ?

  5. Pour un juif, l'usure est interdit envers un autre juif mais quand est-il de l'intérêt raisonnable ?

  6. Pourquoi peut on faire de l'intérêt avec un non juif et pas avec un juif ?
    C'est injuste non ?
    Et Hachem n'est pas injuste alors pourquoi cela ?

Merci pour vos explications et pour ce que vous faites !

,

Chalom,

Voici les réponses à vos questions :

  1. Comprenez que le dévoilement d'Hachem au mont Sinaï est un dévoilement spirituel, les bné Israël ont eu une vue prophétique de D.ieu.

    Il est bien écrit dans le texte que le peuple a vu les voix, il n'est pas écrit qu'il a entendu les voix, mais a vu les voix, il s'agit donc d'une expérience prophétique permettant une certaine vision de la divinité.

    Au niveau des corps, celui qui n'a pas vécu cette vision prophétique, ne voyait absolument rien, celui qui était au bas du mont Sinaï pouvait peut-être voir le feu et le tonnerre en haut du mont Sinaï, mais pas plus que cela, donc il est tout à fait normal que rien ne soit relaté au niveau de l'événement du don de la Torah au mont Sinaï dans les histoires des peuples, car il ne s'agissait en aucun cas d'un événement physique mais qu’exclusivement métaphysique.

  2. Les goyim n'ayant pas eu cette expérience métaphysique car ils ne pouvaient voir que le physique, n'ont rien vu.

    Le ‘érev rav qui était avec le peuple juif au mont Sinaï ont aussi eu cette expérience de vision prophétique d'Hachem, mais peut-être dans une moindre grandeur.

  3. Consulte ce lien pour avoir la réponse.

  4. Bien que toutes les relations sexuelles que vous avez citées sont interdites, la plus grave est la relation qu'a une femme juive mariée avec un juif, c'est ce qu'on appelle spécialement l'adultère, les autres auront le nom de relations interdites.

  5. Tout intérêt est interdit, même un milligramme de millimètre.

  6. Toutes les lois qui ne concernent que le peuple juif et pas les non-juifs sont motivées par un seul et même critère qui n'est pas un critère injuste :
    Chez les non-juifs, ces lois qui concernent les juifs sont tout à fait anormales.

    Par exemple, le lachon hara, dire une chose négative sur quelqu'un alors qu'elle est absolument vraie, chez les goyim il n'y a aucun mal à cela, au contraire c'est tout à fait normal, on dira qu'on n'a pas le droit de dire un mensonge, mais dire la vérité est tout à fait permis, preuve en est, tous les médias (et si seulement ils ne disaient que la vérité).

    Si vous reprochez à un non-juif de dire du mal de son prochain, il dira « mais je ne dis que la vérité », dès lors il n'y a pas de problème à ce que nous parlions aussi du lachon hara sur eux, car eux-mêmes considèrent que ce n'est pas une chose qui est mauvaise.

    Idem à propos de l'intérêt.
    Dans le monde non-juif, il est tout à fait normal qu'en contrepartie que je prête à quelqu'un de l'argent, argent avec lequel j'aurais pu faire des affaires et le faire ainsi fructifier, il est normal que la personne me donne en contrepartie un certain dédommagement qu'on appellera l'intérêt.

    Néanmoins, la Torah interdit cela, mais étant donné que chez les non-juifs cette chose est tout à fait normale, donc il n'y a pas de problème à ce qu'un juif prenne des intérêts lorsqu'il prête de l'argent à un non-juif.
Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Si Hachem c'est présenté devant tout les juifs de

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Jeremy, Mardi 30 avril 2019

Hag Sameah Rav Chaya, Si je fais le néder de garder tous les nédarim que j'ai fait au passé, puis-je annuler (faire une Hatarat Nedarim) ces derniers ? Merci...

Gaillet, Dimanche 28 avril 2019

Bonjour Rav, Je voulais savoir lors d'une brit mila, on doit  donner selon le minhag le prénom hébreu du sandak ? jai perdu mon père y'a 1 ans zal, et idéalement j'aimerais lui donner son prénom. vous m'avez dis que shmouel était déconseiller et qu'il valait mieux rajouter derrière un prénom. j'ai donc décidé de rajouter le prénom de mon frère puisque bh si j'ai un garçon ce sera lui le sandak,...

Cirse, Dimanche 28 avril 2019

Pessah Cacher VéSaméah Rav ! J'ai une petite question qui peut paraître anodine mais ça m'a tout de même un peu inquiété. Il y a un Minhag (pas le mien) de jeter du Maror par la fenêtre le soir du Séder de Pessa'h au moment de Chefokh Hamatekha. Le lendemain du premier Seder au matin alors que je marchais dans la rue avec mon fils (âgé seulement d'un an et demi), il a marché sur du Maror qui se trouvait jeté ...

Phycea, Vendredi 19 avril 2019

Chalom, Est-ce que c'est vrai qu il est marqué dans le Talmud que le peuple juif n'a plus le mérite des 3 patriarches ? Merci...

Muphrid, Vendredi 19 avril 2019

Bonjour Rav, Peut-on parler, écouter, penser avant d'avoir dit modé ani pendant le lever ? Peut-on parler, écouter, penser après avoir fait kiryat chema al hamita au coucher ? Merci...

Robert, Jeudi 18 avril 2019

Bonjour Rav, Est ce une mitsva que de se laisser pousser la barbe ? Lévitique 19:27 Vous ne couperez point en rond les coins de votre chevelure, et tu ne raseras point les coins de ta barbe. Merci...

Mekbuda, Mardi 16 avril 2019

Chalom Rav, Il est écrit dans Le Choulkhan Aroukh qu'on a pas le droit de marcher 4 amot la tête haute ("בקומה זקופה"), même je regarde le ciel ou les étoiles etc. ? Merci beaucoup Rav Chaya d'avoir pris votre temps de lire....

Stéphane, Dimanche 14 avril 2019

Chalom Rav, Pourquoi la "Reicha" dans une berakha est à la 2ème personne du singulier alors que la "Seifa" est à la 3ème personne du singulier ? Exemple : "Baroukh Ata"..... (2ème personne du singulier) - puis - "chéakol niya bidevaro" (3ème personne du singulier). Logiquement on aurait du dire "Chéakol niya bidvarékha" (et c'est le cas pour la majorité de Berakhot). Merci Rav et je vous souhaite un Pessah Casher vé...

Rana, Dimanche 14 avril 2019

Kvod HaRav, Concernant l'expression "je suis descendant de Yossef et le mauvais œil n'aura pas d'emprise sur moi" mais nous ne sommes pas sûr d'être descendant de Yossef ? Merci beaucoup pour vos réponses....

Chicorée, Jeudi 11 avril 2019

Chalom, J'aimerais savoir pourquoi on fait des prières sur les tombes des Tsadikim alors que le Deut 18 interdit de communiquer avec les morts... Merci pour votre réponse....

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""La richesse de l'homme n'est qu'un gage éphémère" "

(Ibn Ezra)