Une campagne exceptionnelle

Aidez-nous !

« Cette année, vu la situation liée à cette terrible épidémie, nous avons décidé de ne pas fixer de limites car au delà des 120 familles francophones que nous aidons chaque fête, de nombreuses personnes ont perdu leur emploi et les besoins seront immenses»

C’est pourquoi je fais appel à votre générosité pour la plus grande mitsva de « Kim’ha Dépiss’ha ».

Comme chaque année, nous transmettrons l’intégralité des sommes que nous recevrons.

Une partie leur sera directement versée et l'autre partie servira à faire des achats « en gros » (à prix réduits) des produits nécessaires pour la fête.

"Tous les membres d'Israël sont garants l'un de l'autre".

Je bénis, du plus profond de mon cœur, tous nos frères qui voudront être nos associés pour réaliser cette si belle mitsva.

Que D.ieu leur octroie la délivrance avec une grande générosité : bonheur, réussite, paix, santé, joie et Sa grande proximité.

Amen !

  • Reçu Cerfa délivré pour déduction de vos impôts à hauteur de 66%

Rav Ron Chaya


11

Jours restants

Question de Shlomo du Jeudi 22 avril 2010

D'où vient la pratique de lire les kétoret en forme de ménorah sur un parchemin ?
,

Bonjour Rav,

J'aimerai savoir pourquoi certaines personnes lisent les ketorets dans un parchemin ainsi que le tehilim d'avant Barourh Chéamar en forme de Ménora ?
Est ce une halaha, minag, d'où vient cette pratique et pourquoi ?

Merci d'avance

,

Chalom Shlomo,

Le Choul'han Aroukh, chapitre 1 alinéa 9, mentionne la coutume de lire la kétoret avant la prière.
La source de cela provient du Zohar haKadoch qui dit que la kétoret a la capacité d'éloigner les forces du mal qui empêchent la prière de monter ; c'est pour cela qu'on lira la kétoret avant et après Cha'harit, d'abord pour éloigner les forces du mal qui veulent empêcher notre prière de monter et après la prière pour qu'elles ne s'accrochent pas à la prière en l'empêchant ainsi de monter.

Dans les écrits de Kabala de Rabbenou haAri, on parle beaucoup de l'importance de lire la kétoret, il y est mentionné que cela amène la bénédiction, la réussite, une bonne parnassa, de faire téchouva, que cela sauve de tous méfaits et de toute mauvaise pensée, de l'enfer et que toute la même journée la personne qui l'a lue ne sera pas touchée, qu'elle a part à ce monde-ci et au monde à venir.
Il va de soi que cela n'est valable que si on lit la kétoret lentement, avec intention et attention.

Rabbi Chimon Bar Yo'haï écrit dans le Zohar que si les personnes savaient l'importance de la kétoret devant D.ieu, elles prendraient chacun des mots de la kétoret et les mettraient sur la tête comme une couronne d'or.

Il est écrit dans les livres qu'il y a un avantage énorme à lire la kétoret écrite sur un parchemin ; ainsi écrit le livre Séder haYom en disant qu'ainsi on annule le mal, le yétser hara ; ainsi mentionne aussi le Kaf ha'Haïm, chapitre 132 alinéa 23 au nom du Rav ‘Hida, du Rav ‘Haïm Paladji, etc.
Donc ce n'est pas une halakha, c'est un minhag.

A propos du chapitre de Téhilim « Lamnatséa'h » en forme de ménora, la source provient aussi des grands décisionnaires kabbalistes tels que le Rav ‘Hida (dans Tsiporen Chamir, chapitre 2 alinéa 18), Séfer haRokéa'h, qui était un Richone, en parle déjà…

Le Rav ‘Hida dit que celui qui le lit ainsi a un grand mérite, il mentionne dans son livre « Midbar kédémote » au nom des Kadmonim que D.ieu a montré au roi David le Mizmor Lamnatséa'h écrit en forme de ménora sur plaque d'or et que David portait cette plaque d'or fixée sur son bouclier lorsqu'il partait en guerre, et ses ennemis tombaient devant lui.

Le Maharit Elgazi écrit dans Chalmé ‘Haguiga que lorsqu'on lit ce Mizmor en forme de ménora, on ne sera pas atteint en mal durant toutes la journée.

D'autres livres écrivent que cela a la faculté de purifier la pensée ;

le Ben Ich ‘Haï, paracha Vayigach (alinéa 4), écrit que si on ne le possède pas écrit sur un parchemin, qu'on le dise en l'imaginant en forme de ménora ;
Il écrit aussi (alinéa 3) que si on en possède une, on ne la regarde pas à plat horizontalement, mais levée droite devant ses yeux verticalement, comme la ménora qu'il y avait dans le hékhal, qui se tenait debout.

Donc de nouveau, il ne s'agit pas d'une obligation, mais d'une chose extrêmement souhaitée.

Au revoir,
Rav Ron Chaya.

Réagir sur D'où vient la pratique de lire les kétoret en forme de

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

David, Lundi 09 mars 2020

Bonjour, Une personne vous avait posé la question de savoir comment discerner un faux prophète d'un vrai. Vous aviez répondu que la seule caractéristique était la véracité d'une annonce sur un événement futur. Mais il s'avère que certaines personnes autoproclamées prophètes, ont prédit des choses qui se sont réalisées sur ce qu'on peut appeler ''des coups de chance''. Dans ce cas, n'y a ...

Mary, Dimanche 12 janvier 2020

Bonjour, Je suis une jeune femme issue d’une famille « multiculturelle » ancêtres Chrétiens, Orthodoxe et pour les plus anciens ... Juifs. Il y a quelque temps, j’ai donc décidé d’étudier les religions. Plus petite, j’ai vécu des expériences dites « paranormales » (je ne veux blesser personne si beaucoup n’y croient pas!) ; j’ai cependant une question : Est-ce que le ...

Raphael, Vendredi 13 décembre 2019

Chalom Rav, Je me suis toujours posé certaines questions dans le domaine de l’étude de la Torah sur YouTube, sans jamais la faire part a un Rabbin. Est-ce que l‘Etude de la Torah a travers des cours en ligne est considérée au même niveau que celle d’aller a la synagogue et de s’asseoir devant un livre ? J’aimerais savoir aussi si l’étude a travers le Web, a un temps fixe, tout les jours peut être ...

Tom, Lundi 09 décembre 2019

Chalom Rav Ron Chaya Mes questions portent sur L'alimentation : S'il y a sur Terre  : Des animaux que l'on peut manger et d'autres non ; Des fleurs ou plantes qui soignent et d'autres qui détruise ou même tue. Si tout se que l'on ingère joue sur notre âme et notre corps, vu que notre âme et notre corps se nourrissent de l'intégrité que contient ce mets, si dans tout choix il y a le bon ou le mauvais, le pur et l'impur... Ma question ...

Xanthium, Mardi 03 décembre 2019

Bonsoir Rav, Selon les écrits, l'Univers est-il fini, infini, ou bien les deux à la fois ? Merci...

Naphtali , Vendredi 22 novembre 2019

Bonjour Rav, Pourriez vous m'expliquer pourquoi le Lachon Hara équivaut aux 3 fautes les plus graves : Meurtre, Idolâtrie Et débauche ? Merci...

Xanthium, Mardi 19 novembre 2019

Bonsoir Rav, Quelles sont les halakhot lorsque la femme ne va pas tarder à accoucher ? Merci....

Samuel, Mercredi 13 novembre 2019

Chalom, D'apres ce que j'ai compris le fait de jeûner permet de faire un grand tikoun ; est-ce que le fait de jeûner seulement sur la nourriture est une alternative possible (donc seulement boire de l'eau disons), ou cela n'a aucun effet, comme si l'on n'avait pas jeûner ? De plus , si je jeûne , dois-je préciser pourquoi je jeune par une phrase ou même en ne disant rien le tikoun se fera seul ? Merci pour tout ....

Jonc, Dimanche 10 novembre 2019

Chalom Rav J'ai une question pour savoir si fumer était permis ? Je voudrais des sources car mon ami veut arrêter mais à part lui dire que ça nuit à la sante, je sais pas quoi répondre (surtout que le Rav en classe a dit que le Rav Yts'hak Yossef permet 5 à 6 cigarettes par jour), et que même un Rav qui était malade à cause de la cigarette continue tout de même à fumer... Alors, c'est permis ? Et pour la ...

Naël, Lundi 04 novembre 2019

Bonjour Rav, En lisant dans plusieurs sidourim séfarades différents, je me suis rendu compte qu’il y a souvent des différences au niveau des mots avec la deuxième personne du singulier. Par exemple : A la fin de la Amida dans Élohai Nétsor, on trouve tantôt « osse lema’an shémékha » (par exemple dans Ich Matslia’h) tantôt « osse lema’an shémakh » ...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg
/files/img/Blog/que-nous-reserve-le-daech-les-jours-a-venir.jpg
/files/img/2016/GEOPO1.png

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Le pauvre c'est le pauvre d'esprit ; le riche c'est le riche d'esprit" "

(Traité Ketouboth 67)