Pessah 2020 Une campagne exceptionnelle

Aidez-nous !

« Cette année, vu la situation liée à cette terrible épidémie, nous avons décidé de ne pas fixer de limites car, au delà des 120 familles francophones que nous aidons chaque fête, de nombreuses personnes ont perdu leur emploi et les besoins sont immenses»

C’est pourquoi je fais appel à votre générosité pour la plus grande mitsva de « Kim’ha Dépiss’ha ».

Comme chaque année, nous transmettrons l’intégralité des sommes que nous recevrons.

Une partie leur sera directement versée et l'autre partie servira à faire des achats « en gros » (à prix réduits) des produits nécessaires pour la fête.

"Tous les membres d'Israël sont garants l'un de l'autre".

Je bénis, du plus profond de mon cœur, tous nos frères qui voudront être nos associés pour réaliser cette si belle mitsva.

Que D.ieu leur octroie la délivrance avec une grande générosité : bonheur, réussite, paix, santé, joie et Sa grande proximité.

Amen !

  • Reçu Cerfa délivré pour déduction de vos impôts à hauteur de 66%

Rav Ron Chaya


Question de Vent de Santa Ana du Dimanche 06 janvier 2019

Dans quelle mesure privilégier la mitsva de vivre en Israël au détriment de l’étude de la Torah ?
,

Chalom,

J’ai vu votre cours sur l’importance de la mitsva de vivre en Israël, incitant à tous de partir.

La question est la suivante :

Dans quelle mesure privilégier la mitsva de vivre en Israël au détriment de l’étude de la Torah ?

Concrètement voici 1 cas :

  • Un jeune avrekh à Paris qui est payé 1200 euros par mois et qui par les quelques chiourim qu’il peut donner à droite et à gauche et les aides sociales ( caf, logement social etc...), a la possibilité d’étudier la Torah à temps complet sans contraintes matérielles majeures.

  • Si cette homme part en Israël, son salaire d’avrekh sera bien moindre et il aura des conditions de vie qui l’obligeront soit à arrêter d’étudier et devoir travailler à temps complet ou au mieux réduire significativement son quota de limoud par jour en travaillant en parallèle pour assurer un minimum de parnassa à sa famille.

Que doit faire cet homme ?

  • Doit il privilégier l’étude de la Torah en France qui lui est permise sans contraintes
    ou
  • La mitsva de vivre en Israël qui compromettra franchement sa quantité d’étude ?

La question peut se poser aussi pour un homme pouvant faire du travail et étude à mi temps en France et en Israël il ne pourra que travailler (bien sûr il étudiera un peu chaque jour mais moins qu’en France ).

Merci

,

Chalom,

Il n’y a aucun doute que la mitsva d’étudier la Torah prime sur celle d’habiter en Israël.
Ce qu’il faut faire, c’est déterminer s’il n’y a vraiment aucun moyen de s’en sortir en Israël.

Donc si on n’arrive vraiment pas à joindre les deux bouts, mieux vaut rester en France sans l’ombre d’un doute.

Néanmoins, le Rav 'Haïm Kanievsky Chalita, dans la revue Kountrass en 2007, a dit que les étudiants en Torah pouvaient tous venir en Israël même sans savoir d’où proviendra leur parnassa, car la valeur de l’étude de Torah en Israël est bien plus grande que celle hors d’Israël, aussi bien en quantité qu’en qualité, et que par conséquent, Hachem les aidera.

Il s’agit donc d’un point à prendre également en considération.

‘Hodèch Tov Oumévorakh

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Dans quelle mesure privilégier la mitsva de vivre en

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Gesse, Dimanche 03 mars 2019

Chalom ! Comment fait-t-on pour toucher la récompense de notre olam haba dans ce monde ? Car il y a une histoire dans la Guémara ou un Rabbin a reçu un pied de table en or, ou encore qu'une vallée s'est recouverte d'or grâce à Rashbi et que ceux qui voulaient se servir sur leur compte futur pouvait. Il suffit juste de demander à Hachem nos récompenses "comme ça" ? Y'a-t-il une formule à dire ? Comment recevoir ce ...

Sarah, Vendredi 01 mars 2019

Bonsoir Rav, Lorsque je suis sur le point de dormir (c'est à dire) entre l'éveil et le sommeil, il m'arrive souvent d'avoir comme une sorte de sursaut, mes pieds et mes bras bougent ils se soulèvent comme si j'étais happée vers le haut...  C'est très très étrange, et ça dure quelques secondes, et parfois deux trois fois d'affilées... Ma mère me dit que lorsqu'on dort, notre néchama monte, et Hachem l'examine...

Alexis, Mardi 26 février 2019

Bonjour Rav Ron CHAYA, J'ai trois question à vous poser que voici : Selon la Torah, seuls les juifs descendent de Noé ? Le père de la mère de ma mère étaient juifs ; par conséquent, est-ce que je descends de Noé ou autre ? Les musulmans (ou plutôt les arabes) descendent-ils d'Ychmaël ? Merci...

Coronis, Mardi 26 février 2019

Kvod haRav, Est-ce que le lait vendu en Israël est du lait chamour ? Merci...

'Haïm, Lundi 25 février 2019

Chalom Rav, Une question simple et qui va sans doute vous paraître dénuée de sens : Une âme revenant en Guilgoul ne peut-elle se réincarner qu’en un enfant à naître ou un être humain déjà développé ? Peut-il à un moment de sa vie en devenir le réceptacle et dès avoir à assumer la réparation de ses Avérot ? Merci d’avance Leitraot...

Mordekhaï, Lundi 25 février 2019

Bonjour, Je voulais savoir si vous organiseriez cette année un Gala de vos institutions à Paris, ou bien si Rav Ron Chaya va encore "zapper", sur la recommandation de Rav Kaniewsky chlita ? Si oui, est-ce à dire qu'on ne vous reverra plus de cette manière en France à Paris ? Merci...

Sadalbari, Lundi 25 février 2019

Bonjour Rav Le miel crémeux est-il cachère ? Merci...

Mau, Lundi 25 février 2019

Bonjour, J'ai entendu qu'il n'est pas possible de penser qu'Hachem pourrait en théorie donner au soleil ( ou autre chose ), ne serait-ce qu'un jour, l'autorité de prendre la décision d'éclairer ou pas puisque ça transformerait Hachem en un dieu limité.... Pourquoi ne dirions-nous pas que même durant ce jour-là, Il est illimité en ce fait qu'il a la possibilité de procurer cette force là au soleil ? Merci...

Yassine, Dimanche 24 février 2019

Chalom Rav, Je vous écris pour vous demander si vous pouviez me donner une description du paradis et de l'enfer dans notre religion ? Je ne connais pas bien ces éléments et je ne trouve pas... Merci...

Hatsya, Jeudi 21 février 2019

Chalom, Ce n'est pas bien de se laisser pousser les ongles de la main ; en est-il pareil pour les ongles des pieds ? Kol touv...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg
/files/img/Blog/que-nous-reserve-le-daech-les-jours-a-venir.jpg
/files/img/2016/GEOPO1.png

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

"Le divin ne s'empare de l'homme que selon son degré de préparation a le recevoir; S'est-il peu préparé ? Il reçoit peu; S'est-il beaucoup préparé ? Il reçoit beaucoup."

(Le "Kouzari")