DIFFUSION DE LA TORAH

Soutenir les actions du Rav Ron Chaya et acquérir un mérite éternel dans la diffusion de la Torah francophone* :

  • Plus de 80 nouveaux cours diffusés chaque mois

  • Plus de 1000 questions personnelles répondues chaque mois

  • plusieurs dizaines de milliers d’abonnés sur tous nos supports

⇒  Tout cela grâce à vous ! Aidez-nous à développer cette diffusion

  • Reçu cerfa et Seif 46 pour défiscaliser jusqu'à 66% 

 

RAV RON CHAYA

 

+ d'infos : Pour plus d'informations, vous pouvez m'appeler l'après-midi au 00972.2.586.84.90 

Défiscalisation en France : 66 % du montant de votre don peuvent être déduits de votre impôt sur le revenu (dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable). L’excédent net éventuel peut être reporté sur les 5 années suivantes. 

 


Question de Erebia aethiops du Mardi 18 décembre 2018

Est-il vrai que lorsqu’une personne a une allergie, cela signifie que ce à quoi elle est allergique n’est pas compatible avec sa néchama ?
,

Chalom,

Est-il vrai que lorsqu’une personne a une allergie, cela signifie que ce à quoi elle est allergique n’est pas compatible avec sa néchama ?
Si c’est le cas, a-t-on le droit de se faire désensibiliser ?

Merci

,

Chalom,

Il faut comprendre que le corps est une représentation matérielle de l’âme.

  • Aujourd’hui, même la médecine classique admet que la plupart des maladies, et même la totalité selon certains avis, sont psychosomatiques, c’est-à-dire que leur source provient du psyché, mot signifiant âme en grec ancien, et dont les symptômes s’expriment à travers le corps.

  • Paradoxalement, la médecine classique ne traite jamais les maux de l’âme puisqu’elle ne dispose d’aucun outil prévu à cet effet.
    Dès lors, elle ne fait que soigner les symptômes exprimés par le corps.

Il est donc clair que lorsque quelqu’un est allergique ou souffre d’une quelconque maladie ou encore d’un autre problème lié à sa santé, son âme en est la source.

  • Idéalement, on ne devrait jamais guérir le corps et traiter uniquement l’âme car lorsque le problème de celle-ci est réglé, le corps retrouve automatiquement une bonne santé.

  • Toutefois, vu que notre niveau spirituel est très peu élevé, nous ne sommes pas en mesure d’agir ainsi.

  • C’est la raison pour laquelle le Choul’han Aroukh, rédigé il y a déjà 500 ans, écrit (Yoré Déa, 336-1) que la Torah permet de se soigner en utilisant la médecine, mais il ne s’agit que d’une autorisation et non pas d’une attitude à adopter a priori.

    Normalement, comme l’a écrit le Ramban il y a 800 ans, on ne devrait pas se soigner par des médicaments mais uniquement en priant Hachem et en se rapprochant de Lui, et de facto, tous nos problèmes physiques disparaîtraient naturellement.

    Mais comme je l’ai dit, nous n’avons plus un tel niveau de nos jours.
    Seuls quelques Tsadikim par génération sont en mesure d’agir de la sorte, contrairement au commun des mortels.

Vous pouvez donc sans aucun problème vous faire désensibiliser vis-à-vis de cette allergie sans rechercher si quelque chose est incompatible avec votre néchama.

Voici une histoire afin d’illustrer mon propos :

  • Le Rav Steinman Zatsal avait un médecin personnel.
  • Un jour, on l’appelle en urgence en lui disant que le Rav souffre énormément de la poitrine.
  • Après avoir écouté tous les symptômes, le médecin diagnostique au Rav une crise cardiaque, mais il se trouve à une heure de route de Bné Brak.
  • Une heure plus tard, il arrive chez le Rav Steinman qui lui annonce que tout va bien.

  • Surpris, le médecin lui demande :
    « Comment ça tout va bien ?
    Vous aviez une crise cardiaque ! »

  • Le Rav répond : 
    « Oui, mais j’ai fait téchouva et c’est passé… »

On voit donc que pour un grand de la génération du calibre de Rav Steinman Zatsal, faire téchouva suffit à faire disparaître en un clin d’œil une maladie aussi coriace qu’une crise cardiaque qui est généralement fatale.

Très prochainement, avec la venue du Machia’h béézrat Hachem, nous atteindrons tous un très haut niveau qui nous permettra de nous passer de la médecine.
Nous saurons déceler exactement la source du problème dans notre néchama et le régler rapidement et efficacement.

Kol touv séla.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Est-il vrai que lorsqu’une personne a une allergie, cela

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

David, Lundi 09 mars 2020

Bonjour, Une personne vous avait posé la question de savoir comment discerner un faux prophète d'un vrai. Vous aviez répondu que la seule caractéristique était la véracité d'une annonce sur un événement futur. Mais il s'avère que certaines personnes autoproclamées prophètes, ont prédit des choses qui se sont réalisées sur ce qu'on peut appeler ''des coups de chance''. Dans ce cas, n'y a ...

Mary, Dimanche 12 janvier 2020

Bonjour, Je suis une jeune femme issue d’une famille « multiculturelle » ancêtres Chrétiens, Orthodoxe et pour les plus anciens ... Juifs. Il y a quelque temps, j’ai donc décidé d’étudier les religions. Plus petite, j’ai vécu des expériences dites « paranormales » (je ne veux blesser personne si beaucoup n’y croient pas!) ; j’ai cependant une question : Est-ce que le ...

Raphael, Vendredi 13 décembre 2019

Chalom Rav, Je me suis toujours posé certaines questions dans le domaine de l’étude de la Torah sur YouTube, sans jamais la faire part a un Rabbin. Est-ce que l‘Etude de la Torah a travers des cours en ligne est considérée au même niveau que celle d’aller a la synagogue et de s’asseoir devant un livre ? J’aimerais savoir aussi si l’étude a travers le Web, a un temps fixe, tout les jours peut être ...

Tom, Lundi 09 décembre 2019

Chalom Rav Ron Chaya Mes questions portent sur L'alimentation : S'il y a sur Terre  : Des animaux que l'on peut manger et d'autres non ; Des fleurs ou plantes qui soignent et d'autres qui détruise ou même tue. Si tout se que l'on ingère joue sur notre âme et notre corps, vu que notre âme et notre corps se nourrissent de l'intégrité que contient ce mets, si dans tout choix il y a le bon ou le mauvais, le pur et l'impur... Ma question ...

Xanthium, Mardi 03 décembre 2019

Bonsoir Rav, Selon les écrits, l'Univers est-il fini, infini, ou bien les deux à la fois ? Merci...

Naphtali , Vendredi 22 novembre 2019

Bonjour Rav, Pourriez vous m'expliquer pourquoi le Lachon Hara équivaut aux 3 fautes les plus graves : Meurtre, Idolâtrie Et débauche ? Merci...

Xanthium, Mardi 19 novembre 2019

Bonsoir Rav, Quelles sont les halakhot lorsque la femme ne va pas tarder à accoucher ? Merci....

Samuel, Mercredi 13 novembre 2019

Chalom, D'apres ce que j'ai compris le fait de jeûner permet de faire un grand tikoun ; est-ce que le fait de jeûner seulement sur la nourriture est une alternative possible (donc seulement boire de l'eau disons), ou cela n'a aucun effet, comme si l'on n'avait pas jeûner ? De plus , si je jeûne , dois-je préciser pourquoi je jeune par une phrase ou même en ne disant rien le tikoun se fera seul ? Merci pour tout ....

Jonc, Dimanche 10 novembre 2019

Chalom Rav J'ai une question pour savoir si fumer était permis ? Je voudrais des sources car mon ami veut arrêter mais à part lui dire que ça nuit à la sante, je sais pas quoi répondre (surtout que le Rav en classe a dit que le Rav Yts'hak Yossef permet 5 à 6 cigarettes par jour), et que même un Rav qui était malade à cause de la cigarette continue tout de même à fumer... Alors, c'est permis ? Et pour la ...

Naël, Lundi 04 novembre 2019

Bonjour Rav, En lisant dans plusieurs sidourim séfarades différents, je me suis rendu compte qu’il y a souvent des différences au niveau des mots avec la deuxième personne du singulier. Par exemple : A la fin de la Amida dans Élohai Nétsor, on trouve tantôt « osse lema’an shémékha » (par exemple dans Ich Matslia’h) tantôt « osse lema’an shémakh » ...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Ne reporte pas l'étude pour plus tard de crainte que tu n'en trouves pas le temps" "

(Pirke Avoth 2-5)