Kaparot de Yom Kippour 2020 - 5781

Chers amis,

La tradition est de remettre la valeur*  d'un poulet à la tsédaka, spécialement à des institutions de Torah.

Selon le « Ari Zal », maître de la Kabbale,  donner l'argent des Kapparot contribue à une année pleine de réussite matérielle et spirituelle ainsi qu'à une bonne santé.

L'impact positif que peut avoir cette petite tsédaka est certainement considérable dans ce monde et dans le monde à venir.

En versant vos Kapparot à Leava, vous contribuez à la diffusion de la Torah dans le monde entier et bénéficiez d'un bouclier extraordinaire, notamment dans cette période de pandémie du Coronavirus.

Rav Ron Chaya

* Le montant unitaire  d'une kappara (une par membre de la famille) est de 18€ - valeur numérique du mot "Vie" -

Date limite : Dimanche 27 septembre 2020 à 18h00

Reçu Cerfa délivré.

Cliquez sur le bouton en fonction du nombre de personnes de votre famille

1 personne    2 personnes

3 personnes    4 personnes

5 personnes    6 personnes 


Au delà de 6 personnes

** Don par paiement sécurisé

 

Pour les versements en France, reçu Cerfa délivré.

Pour les versements par virement en Israël, reçu 46 délivré

 

 


7

Jours restants

Question de Mûre de Logan du Dimanche 17 janvier 2016

Comment expliquer la compassion animale ? Quel est le problème de l’homosexualité ? C’est quoi le plus important, être un bon homme ou être un bon juif ?
,

Chalom kvod harav

Je suis vraiment désolé de vous déranger une fois de plus avec mes questions concernant le judaïsme et merci infiniment pour le temps que vous leur accorder avec des réponses toujours très claire et pertinente.

J’aurais une question concernant la différence entre les hommes et les animaux.
Dans vos cours, vous dites que ce qu’un animal est entièrement programmé selon les références : fuite de souffrance et recherche de plaisir.
Or, comment expliquez-vous des réalités tel que la maman sanglier qui saute sur les agresseurs de son bébé sanglier et qui veut se faire elle-même prendre en captivité pour laisser son fils en liberté ; ou encore celle du chien où la maison de son maitre est en train de prendre feu et qu’il se jette dedans pour essayer d’aller sauver son maitre, alors que son instinct fuite de souffrance aurait dû lui pousser à prendre fuite des flammes.

Un dernier exemple :
Les fourmis qui sont tellement « solidaires » les uns aux autres et qui ne soucient pas de leur bien-être uniquement mais également celui de ceux qui l’entoure, cette solidarité remet en question la recherche de plaisir qui aurait pu être démultiplié si il y aurait eu préoccupation que de soi-même…
La différence entre les animaux et les hommes s’avèrent donc être très fine…
Peut-être de l’entité spirituel traditionnellement dénommée Néchama, encore faudrait-il comprendre quelle est son véritable but ?

Autre question :
Quel est le problème de l’homosexualité (mis à part le fait que c’est traité selon la torah comme une abomination), si un homme est plus attiré vers un homme et une femme vers une femme surtout qu’en règle général cette attirance est non-voulu et provient d’une réalité innée que l’Homme n’a pas forcément choisi.

Je m’explique :
Je connais un mec un a grandi dans un milieu plutôt homophobe donc de par son éducation il s’est marié avec une femme, fondé son foyer avec 3 enfants ; et il a réalisé qu’il ne s’épanouissait pas dans ce mode de vie et qu’il était franchement plus attiré par les hommes, il aujourd’hui quitté sa femme, s’est trouvé un mec et est à présent heureux avec le sourire ce qui n’était pas le cas dans le passé.
Cette attirance n’est souvent pas voulue, pourquoi donc la critiquer ?

Je peux comprendre que le fait d’adopter des enfants pour les couples homosexuels peut être dérangeant et encore je ne l’accepte pas forcément mais en quoi le fait ‘être attiré par le même sexe pose problème ?? (Et plus généralement, quel est le but de D’ d’avoir créé l’homosexualité ?)

Dernière question :
C’est quoi le plus important, être un bon homme ou être un bon juif ?
Est-ce que le fait de remplir pleinement son rôle d’humain suffit ?

Personnellement, ma journée n’est composée que de 24 heures et j’essaye de les remplir un max pour aider mon entourage et essayer de veiller au bien-être de mes proches, et le fait de se pencher toute la journée sur des textes de Torah (qui est en soi un acte remarquable) est à mon humble avis secondaire :
Le monde qui nous entoure a tellement besoin de gens droits, honnêtes, compatissants, sensible au bien-être de notre entourage etc… nos 24 heures sont déjà bien rempli…
Vivre une vie d’homme à part entière sans se soucier de l‘existence d’une force qui gère le monde pourrait être une solution pour améliorer le monde qui nous entoure ce qui est peut-être déjà un but en soi….

Merci infiniment pour votre aide et le temps que vous investissez pour répondre à la soif du peuple juif.

,

Chalom,

Voici les réponses à tes questions :

  1. Tout acte « altruiste » d’un animal n’est pas le résultat d’un choix qu’il avait entre sa pulsion animale égoïste et un idéal altruiste.
    Il n’a pas pesé le pour et le contre en optant pour l’altruisme.

    Si un animal a un comportement « altruiste », c’est le résultat direct de sa nature.
    Hachem a donc octroyé cette nature chez la maman sanglier qui la poussera à sauter sur les agresseurs de son bébé sanglier, même si pour cela elle sera elle-même capturée pour laisser son fils en liberté.
    C’est la même nature qui poussera le chien à avoir un sentiment de fidélité envers son maître même quitte à se mettre en danger.

    Idem concernant la solidarité des fourmis.
    Il s’agit donc d’une nature unique qui leur donne cette attitude.

    Chez l’homme, il existe deux natures :
    Celle animale et celle divine, et l’acte divin est le fruit d’un choix entre les deux natures car ces dernières s’opposent. L’homme « est » dans la mesure où il choisit, par son libre-arbitre, de suivre l’appel altruiste au détriment de la pulsion animale.


  2. Chaque âme venant sur terre doit réaliser un travail inhérent à son essence.
    D.ieu est Le grand Gestionnaire du monde, donc lorsqu’Il écrit dans la Torah que l’homosexualité est interdite, Il l’a fait en sachant pertinemment qu’Il créerait des personnes qui auraient des pulsions homosexuelles.
    Dès lors, Il les a créées dans le but de se battre, de résister et de lutter contre cette pulsion naturelle et c’est certainement un des grands buts pour lesquels elles sont venues sur Terre et elles ne pourront pas se réaliser autrement qu’en faisant cette bataille.

    J’ai suivi pas mal de cas de personnes homosexuelles qui ont fait Téchouva, et elles ont pu fonder des familles épanouies dans la Torah.

    A Jérusalem, il y a une très bonne psychologue francophone qui prétend que ce n’est pas une nature, mais bien une névrose.
    Elle affirme aussi qu’elle a réussi à guérir 80% des personnes qui sont venues la voir, et que les 20% restants ne voulaient pas réellement s’en sortir bien qu’elles le pouvaient, et préféraient rester dans leur état.

    Lorsque tu demandes pourquoi D.ieu a interdit l’homosexualité, tu aurais aussi très bien pu demander pourquoi D.ieu a interdit à un homme d’avoir une relation avec sa fille, sa sœur, sa mère ou sa belle-mère.
    Du point de vue moral, rien n’est fondé.
    Le seul fondement tangible et solide à la morale ne peut être que la volonté de D.ieu.
    Cela répond donc à ta question.
    D’ailleurs, à ce propos, je te recommande de visionner le cours « Le but de la création» dans lequel j’explique les « motivations » de la volonté divine.

  3. Ton désir d’aider les êtres humains et ton entourage est certes louable, mais il est utopique.
    Toutes les grandes religions ont prôné cela et ont néanmoins échoué.
    Parfois ça a été pire, la chrétienté et l’islam, par exemple, qui sont des religions qui prônent soi-disant le bien, et sont même devenus les auteurs des plus grands génocides de l’histoire, pour ne citer que ces deux religions.
    Pourtant, à l’origine, toutes préconisaient l’amour et la paix.

    Pourquoi ont-elles échoué ?
    C’est très simple :
    L’homme a des pulsions animales beaucoup trop mauvaises pour que la paix, l’entente et l’amour puissent régner dans le monde.
    Pour cela, il faut bénéficier de l’aide divine.
    Cette dernière amène en effet une lumière sur la personne, l’aidant ainsi à refréner ses pulsions animales et à les annuler.
    Sans cette aide, cela est voué à l’échec.

    Dans cette mesure, l’application des Mitsvot entre l’homme et D.ieu, qui est le biais par lequel nous pouvons bénéficier de ce flux divin, est absolument indispensable afin que la paix, l’amour et l’entraide subsistent dans le monde.
    Pour plus de détails à ce sujet, consulte le cours intitulé « La paix ».

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Comment expliquer la compassion animale ? Quel est le

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

David, Lundi 09 mars 2020

Bonjour, Une personne vous avait posé la question de savoir comment discerner un faux prophète d'un vrai. Vous aviez répondu que la seule caractéristique était la véracité d'une annonce sur un événement futur. Mais il s'avère que certaines personnes autoproclamées prophètes, ont prédit des choses qui se sont réalisées sur ce qu'on peut appeler ''des coups de chance''. Dans ce cas, n'y a ...

Mary, Dimanche 12 janvier 2020

Bonjour, Je suis une jeune femme issue d’une famille « multiculturelle » ancêtres Chrétiens, Orthodoxe et pour les plus anciens ... Juifs. Il y a quelque temps, j’ai donc décidé d’étudier les religions. Plus petite, j’ai vécu des expériences dites « paranormales » (je ne veux blesser personne si beaucoup n’y croient pas!) ; j’ai cependant une question : Est-ce que le ...

Raphael, Vendredi 13 décembre 2019

Chalom Rav, Je me suis toujours posé certaines questions dans le domaine de l’étude de la Torah sur YouTube, sans jamais la faire part a un Rabbin. Est-ce que l‘Etude de la Torah a travers des cours en ligne est considérée au même niveau que celle d’aller a la synagogue et de s’asseoir devant un livre ? J’aimerais savoir aussi si l’étude a travers le Web, a un temps fixe, tout les jours peut être ...

Tom, Lundi 09 décembre 2019

Chalom Rav Ron Chaya Mes questions portent sur L'alimentation : S'il y a sur Terre  : Des animaux que l'on peut manger et d'autres non ; Des fleurs ou plantes qui soignent et d'autres qui détruise ou même tue. Si tout se que l'on ingère joue sur notre âme et notre corps, vu que notre âme et notre corps se nourrissent de l'intégrité que contient ce mets, si dans tout choix il y a le bon ou le mauvais, le pur et l'impur... Ma question ...

Xanthium, Mardi 03 décembre 2019

Bonsoir Rav, Selon les écrits, l'Univers est-il fini, infini, ou bien les deux à la fois ? Merci...

Naphtali , Vendredi 22 novembre 2019

Bonjour Rav, Pourriez vous m'expliquer pourquoi le Lachon Hara équivaut aux 3 fautes les plus graves : Meurtre, Idolâtrie Et débauche ? Merci...

Xanthium, Mardi 19 novembre 2019

Bonsoir Rav, Quelles sont les halakhot lorsque la femme ne va pas tarder à accoucher ? Merci....

Samuel, Mercredi 13 novembre 2019

Chalom, D'apres ce que j'ai compris le fait de jeûner permet de faire un grand tikoun ; est-ce que le fait de jeûner seulement sur la nourriture est une alternative possible (donc seulement boire de l'eau disons), ou cela n'a aucun effet, comme si l'on n'avait pas jeûner ? De plus , si je jeûne , dois-je préciser pourquoi je jeune par une phrase ou même en ne disant rien le tikoun se fera seul ? Merci pour tout ....

Jonc, Dimanche 10 novembre 2019

Chalom Rav J'ai une question pour savoir si fumer était permis ? Je voudrais des sources car mon ami veut arrêter mais à part lui dire que ça nuit à la sante, je sais pas quoi répondre (surtout que le Rav en classe a dit que le Rav Yts'hak Yossef permet 5 à 6 cigarettes par jour), et que même un Rav qui était malade à cause de la cigarette continue tout de même à fumer... Alors, c'est permis ? Et pour la ...

Naël, Lundi 04 novembre 2019

Bonjour Rav, En lisant dans plusieurs sidourim séfarades différents, je me suis rendu compte qu’il y a souvent des différences au niveau des mots avec la deuxième personne du singulier. Par exemple : A la fin de la Amida dans Élohai Nétsor, on trouve tantôt « osse lema’an shémékha » (par exemple dans Ich Matslia’h) tantôt « osse lema’an shémakh » ...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Les paroles de Torah ressemblent à un sac de soie, difficile à tisser et facile à déchirer" "

(Avoth de Rabbi Nathan 31)