Question de Gregory du Jeudi 02 janvier 2014

Quelles sont les sources où D.ieu a proposé la Torah aux autres peuples et ils l'ont refusée ?
,

Bonjour Rav,

J'ai tellement de questions et je prends sur moi pour ne pas les poser parce-que je sais que vous en recevez beaucoup :

  1. J'aurais voulu connaître la ou les sources que D.ieu a proposé la Torah aux autres peuples et qu'ils l'ont refusé, de plus D.ieu l'a fait par leurs prophètes ; je suppose, connaît-on ces prophètes non juifs et surtout à quelles périodes a eu lieu cette proposition de la Torah aux nations ?

  2. La Torah relate l'histoire de Bilam un prophète non juif d'une force prophétique presque inégalé, est-ce le dernier prophètes non juif ?

  3. D'où savons nous que seuls les israélites seront prophètes ?
    Deut 18 :15 et 18 :18 ?

  4. Si oui est-ce a partir de ce verset que seul les israélites sont prophètes ?

  5. Notre dernier prophète est Malakhie ; quelle est la source qui nous explique qu'il ne peut plus y avoir de prophètes après lui ?

  6. Le NaKh relate la terrible histoire du prophète Zacharie tué dans le temple par le Roi Joas, les israélites ont-ils tué d'autres prophètes ?

  7. En quelques mots quels sont les raisons exacte de notre exil ?
    A part la haine gratuite et abondons de la Torah en générale, ces raisons sont suffisantes mais y a-t-il des précisions a apporter sur la mauvaise conduite des nôtres ?

  8. Ps : je vous ai posé cette question a deux reprises (sans réponse) je vous la repose donc parce que j'ai vraiment envie de comprendre le sens de ce verset :
    J'ai un peu de mal avec ce verset de Devarim chap 7 verset 12 :
    "Ce sera en récompense de ce que vous écouterez ces décrets que vous les observez et les accomplirez que Hachem ton D.ieu gardera pour toi l'alliance et la bonté dont il a fait serment à tes ancêtres."
    Il ressort ici a priori une condition au maintien de cette alliance.

    Le 'Houmach artscroll ramène un commentaire de Sforno expliquant ceci sur le terme alliance :
    "L'Alliance, c'est a dire le serment de D.ieu à Abraham(gen 17,7).

    C'est une allusion à la façon dont D.ieu guide Israël et lui prodigue ses bienfaits, directement et sans intermédiaire" pouvez m'expliquer ce commentaire que je ne suis pas sur d'avoir bien compris et pouvez-vous m'apporter d'autres commentaires sur ce verset (désolé si cela vous demande du travail mais j'en ai vraiment besoins).

  9. Dernière question :
    Quelle est la différence entre l'alliance faite a Abraham et celle faite au bene israel dans le désert ?

Merci

,

Chalom Grégory,
 
Voici les réponses à tes questions :

  1. La source de cela se trouve dans plusieurs Midrachim ; entre autre Yalkout Chimoni, Parachat Yitro, chapitre 286, ainsi que dans le midrach Ekha Raba, chapitre 3.

    Consulte le lien suivant et comprend que D. n'a pas envoyé des prophètes aux nations non-juives pour leur demander s'ils acceptaient la Torah ou pas : D. a simplement compris en analysant le cœur et l'âme des membres de ces peuples qui n'étaient pas intéressés à prendre un joug aussi astreignant qui était carrément contre nature par rapport à leur but dans la vie.
    Cette proposition de D. c'est faite tout simplement par un appel intérieur de la vérité, appelant à se réaliser dans la spiritualité, auquel ils ont préféré rester sourds.

    Et à lire agav ...

  2. A ce que je sache, il n'y a pas eu d'autres prophètes non-juifs.
    De toute façon, la prophétie a été annulée jusqu'à l'époque messianique, donc si cela est valable pour les juifs, cela l'est d'autant plus pour les non-juifs.

  3. Maïmonide explique que nous ne pouvons pas croire aux prophètes uniquement grâce aux miracles qu'ils accomplissent car il se peut que ces prodiges soient réalisés à l'aide de la sorcellerie ou d'autres types de pouvoir.
    Donc on ne peut pas être certain qu'un prophète soit un envoyé de D.

    S'il en est ainsi, comment pouvons-nous croire en un vrai prophète ?
    Le seul prophète sur qui nous pouvons compter est Moché Rabbénou car au mont Sinaï, nous avons tous pu constater comment D. lui parlait.

    Qu'en est-il des autres prophètes juifs ?
    Devons-nous les croire ?
    Oui, car Moché Rabbénou lui-même a ordonné dans la Torah d'écouter les autres prophètes juifs qui viendraient après lui.
    Mais pas les autres.

  4. Effectivement, cela s'apprend à partir des versets que tu as mentionnés.
    Dès lors, nous ne pouvons pas croire des « prophètes » non-juifs car même s'ils font des grands miracles, nous n'avons pas de preuves s'ils sont vraiment des envoyés de D. ?!

  5. Tout simplement parce que depuis Malakhi il n'y a plus eu de prophètes, donc nous savons qu'il est le dernier des prophètes.

  6. Il y a aussi le prophète Isaïe qui a été tué.

  7. A part la haine gratuite et l'abandon de la Torah, il y a aussi le fait qu'on devait partir ramener les âmes des convertis, c'est-à-dire toutes les étincelles de sainteté éparpillées dans le monde.
    Mais il est vrai que si on n'avait pas péché, on aurait pu faire ce travail à distance.

  8. Dans le cadre de l'alliance que D. a conclue avec Avraham (Béréchit chapitre 17 verset 7), Il lui promet d'être son D. et le D. de sa descendance.

    Que signifie être le D. de… ?
    Le Sforno explique qu'Il sera notre D. sans qu'on ait besoin de passer par un intermédiaire.
    Dans cette mesure, nous jouissons de Sa part d'un flux éternel car tout ce qui provient sans intermédiaire est éternel, au même titre que D. est éternel.
    De même, tout ce qui est voué à disparaître passe forcément par un intermédiaire.

    Le Ramban, lui, explique que le mot ekev signifie talon, c'est-à-dire que si on accomplit les lois de D., alors en talon, c'est-à-dire en conséquence de cela, à la fin, nous bénéficierons de toutes les promesses mentionnées dans ce verset.
    Il explique que la Torah nomme ce qu'il y a au début, la tête, et ce qu'il y a à la fin, le talon.

    Le Ramban ramène cela au nom des commentateurs, mais lui-même commente le mot ekev en disant qu'il vient signifier chaque chose qui arrive par ricochet, c'est-à-dire de façon détournée ; donc en conséquence, et en conséquence de conséquence, par ricochet, si on fait les mitsvot, cela amènera sur nous toutes les bénédictions énumérées dans ce verset.

  9. Lors de l'alliance conclue avec Avraham, Hachem lui demanda de pratiquer la brit mila ; dans le désert, D. demanda au peuple d'Israël de pratiquer toute la Torah.
    Les deux ont été des brit, c'est-à-dire des alliances, mais leur contenu respectif était différent.
Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Quelles sont les sources où D.ieu a proposé la Torah aux

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Carline, Dimanche 06 octobre 2019

Bonjour Rav , Est-ce que regarder des vidéos de cours de Torah équivaut à de l’étude de la Torah ? Chabbat Chalom...

Scorsonère, Jeudi 03 octobre 2019

Bonjour Rav, J'ai entendu qu'il était fortement déconseillé d'avoir des rapports conjugaux durant certains jours de Yom Tov, notamment Roch Hachana et Chavouot ; et qu'au contraire c'était conseillé pour les jours tels que Souccot et Pessa'h. Est-ce vrai ? Et pourrais-je avoir plus de détails à ce sujet ? Merci, Kol Touv...

Yassine, Dimanche 29 septembre 2019

Chalom Rav, J'aimerais savoir d'où vient la source des musulmans sur Adam.... Je parle du fait que des anges se prosternent devant Adam et que "Iblis" refuse. Avons nous des Midrachim qui parle de cela ? Le Coran raconte cette histoire dans un contexte ou il y'a des juifs. Par conséquent ces juifs devaient connaitre ces histoires. Le Gaen Eden est-il terrestre ou celeste ? Est-ce que le coran peut-être un considéré comme une "révélation" ...

Stéphane, Jeudi 26 septembre 2019

Chalom Rav, Quelle la différence entre le Gan Eden et le Olam Haba ? Merci....

Echinops, Mardi 24 septembre 2019

Chalom Rav, Donner de l'argent pour financer des brit milot (comme à l'association "worldbrit" du Rav Kadosh), est-ce que ça rentre dans le maasser ou pas ? Toda !...

Isaac, Lundi 23 septembre 2019

Rav, Est-il vrai que si on touche un chien, nos prières ne sont pas entendus pendant 40 jours ? Merci...

Benjamin, Lundi 16 septembre 2019

Chalom, Dans or'hot tsadikim chaar techouva, c'est marqué que ceux qui ne regrettent pas leurs fautes avant de mourir restent éternellement dans le guehinam ! Comment on peut savoir ça ? Aussi, dans chaar yire chamayim, le Rav dit que l'homme qui a trop obéi aux roua'h et nefech, sa néchama viendra s’écraser à terre à sa mort... Qu'est ce que ça veut dire ? Merci...

Dan, Vendredi 13 septembre 2019

Chalom Rav, Merci de votre retour. Pouvez-vous clarifier cette partie de votre réponse => mais il n'a pas répondu à la question « Qu'est-ce qu'on devient ». Que voulez-vous dire par "qu'est-ce qu'on devient ?" Ce n'est pas très clair... Merci d'avance, Kol Tov, et Chabbat Chalom...

Esparcette, Vendredi 13 septembre 2019

Chalom rav Chaya, Dans quelle optique doit-on pratiquer les mitsvots ? Doit-on davantage se concentrer sur le fait d'avoir un bon olam haba ou dans le but d'améliorer le monde et d'apporter un flux de lumière ? Somme nous obligé d'avoir un maître pour apprendre la torah ? Ne peut on pas apprendre en autodidacte ? Que faire si l'on ne trouve pas sa place dans une Yéchiva et que notre vision du monde diffère totalement des personnes qui s'y trouvent....

Ylang-ylang, Mercredi 11 septembre 2019

Chalom Rav, J'ai trouvé sur ce lien Hidabroot une ségoulah pour une bonne parnassa. Seulement, j'ai l'impression qu'il y a une faute de frappe dans la prière, à la 8ème ligne en partant de la fin. Je copie-colle la phrase en question ici : קְדֻשַּׁת שְׁמֶךָ, וְהָסֵר כָּל ה מְסָכִים הַמַּבְדִּילִים בֵּינִי לְבֵינְךָ Il y a une lettre Hé en "plein milieu", et je ne sais pas si c'est un...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg
/files/img/Blog/que-nous-reserve-le-daech-les-jours-a-venir.jpg
/files/img/2016/GEOPO1.png

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Qui est sage? Celui qui ne dédaigne les leçons de personne." "

(Pirke Avoth IV-5)