Kaparot de Yom Kippour 2020 - 5781

Chers amis,

La tradition est de remettre la valeur*  d'un poulet à la tsédaka, spécialement à des institutions de Torah.

Selon le « Ari Zal », maître de la Kabbale,  donner l'argent des Kapparot contribue à une année pleine de réussite matérielle et spirituelle ainsi qu'à une bonne santé.

L'impact positif que peut avoir cette petite tsédaka est certainement considérable dans ce monde et dans le monde à venir.

En versant vos Kapparot à Leava, vous contribuez à la diffusion de la Torah dans le monde entier et bénéficiez d'un bouclier extraordinaire, notamment dans cette période de pandémie du Coronavirus.

Rav Ron Chaya

* Le montant unitaire  d'une kappara (une par membre de la famille) est de 18€ - valeur numérique du mot "Vie" -

Date limite : Dimanche 27 septembre 2020 à 18h00

Reçu Cerfa délivré.

Cliquez sur le bouton en fonction du nombre de personnes de votre famille

1 personne    2 personnes

3 personnes    4 personnes

5 personnes    6 personnes 


Au delà de 6 personnes

** Don par paiement sécurisé

 

Pour les versements en France, reçu Cerfa délivré.

Pour les versements par virement en Israël, reçu 46 délivré

 

 


Moins de 1

jour restant

Question de Jacques du Jeudi 17 mai 2012

Pourquoi "la machine humaine" est si faillible ? Il suffit d'un rien pour faire tomber un homme.
,

Bonjour Rav,

  1. Pourquoi la "machine humaine" est si faillible, il suffit d'un rien pour faire tomber un homme ?
    Aujourdhui le yetser hara semble être plus puissant que notre potentiel.

    • Par exemple un Tsadik aura plus de facilité a resté Tsadik en Israël qu'en France, où le yetser hara se déchaîne.
      Littéralement.
      • Il y a beaucoup de contrainte à rester pur en occident, car la pollution à tous les niveau est présente contrairement en Israël.

  2. De plus, beaucoup d'histoire raconte combien de rabbins qui se sont rendu dans un pays occidental pour x raison, on eu beaucoup de mal à se remettre de ce qu'ils ont vu dans ces pays là, tellement le yetser hara y est puissant.

    • Le mérite parait donc bien plus supérieur pour quelqu'un qui reste fidèle à ses principes dans un environnement hostile plutôt qu'un tsadik qui vit dans un environnement où le yetser hara a moins de présence.

  3. D’après ce constat on pourrait penser que la chute d'un juif qui vit en occident est moins grave que celle d'un juif vivant en Israël.
    Pourquoi existe t-il un déséquilibre comme cela ?

Qu'Hachem vous bénisse ainsi que votre famille.

,

Chalom Jacques,

  1. Effectivement, ‘Hazal ont dit qu'une mitsva accomplie avec souffrance vaut plus que 100 mitsvot faites sans souffrance.

    • Donc Hachem prend en considération non seulement l'accomplissement de la mitsva, mais aussi et surtout les conditions dans lesquelles les mitsvot sont réalisées.
      • Plus il y aura d'effort, plus la mitsva sera importante.

    • Idem au niveau des péchés :

      • S'il est très dur de se retenir de faire un péché, Hachem prendra en considération les difficultés que devait surmonter la personne pour faire face au yetser hara ;

      • ou au contraire, si les conditions environnantes l'aidaient à ne pas pécher, et que malgré tout elle a péché, sa culpabilité sera plus grande.

    • Dans cette mesure, un juif qui pèche dans un quartier religieux en Israël sera plus coupable qu'un juif qui faute en France.

  2. Néanmoins, tout cela n'est valable que si la personne qui habite en France n'a pas le choix de quitter la France.

    • En effet, il existe une Guémara très connue, traité Baba Batra page 57b, qui vante celui qui ne regarde pas les femmes, et qui lui promet qu'il demeurera dans les sommets proche d'Hachem.

      • La Guémara demande :

        • De quelle personne parle-t-on ?
          De celui qui ferme les yeux lorsqu'il passe près de la rivière où les femmes font la lessive ».

          • A l'époque, les femmes faisaient la lessive près de la rivière et remontaient un peu leur robe, dévoilant ainsi un peu de leur chair.

            • Un homme n'a pas le droit de regarder la chair d'une femme qui ne lui appartient pas, et dans cette mesure, celui qui passe et qui ferme les yeux pour ne pas regarder demeurera dans les sommets proche d'Hachem.

      • La Guémara s'étonne :

        • De quoi s'agit-il ?

          • S'il avait le choix de passer par un autre endroit et qu'il a choisi d'aller là-bas, même s'il a fermé les yeux et n'a pas regardé, il est néanmoins un racha (un mécréant).

          • S'il n'a pas le choix et qu'il est obligé de passer par la rivière, ce n'est pas de sa faute, il est obligé de regarder !

      • La Guémara répond :

        • On parle d'un cas où il n'a pas le choix mais néanmoins,
          il est obligé de fermer les yeux pour ne pas regarder.

    • Nous voyons donc que si quelqu'un a le choix de passer par un endroit où il n'y a pas de femmes qui dévoilent leur chair, et qu'il passe malgré tout volontairement par un tel endroit, même s'il ferme les yeux, il est appelé racha.

  3. Donc si un français peut quitter la France relativement facilement et aller habiter un quartier où la pudeur est respectée et qu'il ne le fait pas, bien qu'il fasse attention à ses yeux, il est appelé racha ;

    • à plus forte raison s'il flanche…

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Pourquoi "la machine humaine" est si faillible ? Il suffit

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Lychnis, Jeudi 16 janvier 2020

Chalom Rav, Est-ce que de lire des livres sur le 'hinoukh ou le Chalom bayit comptent comme une étude de Moussar ? Merci Rav...

Gesse, Mardi 26 novembre 2019

Bonjour Rav, Comment travailler le yetser hara du paraître, de la pression de l'image de soi aux yeux des autres, afin d'être libre de rester soi même ? Merci beaucoup...

Ilan, Dimanche 24 novembre 2019

Chalom Rav, Est-il vain de prier Hachem pour recevoir ? Si d’abord nous n'avons pas fais sa volonté (notamment le travail des midot), alors pourquoi Hachem ferait-Il notre volonté si nous on refuse de faire La Sienne ? Par exemple, Hachem me dit : Arrête la paresse Arrête la gourmandise et moi je continue... Et ensuite, je dis à Hachem : Donne-moi ci Ddonne moi çà... N’es-ce pas un manque de respect vis à vis d'Hachem...

Ilan, Mercredi 30 octobre 2019

Chalom Rav, J'ai constaté qu'à chaque fois que je vais à l'encontre de l'une de mes mauvaises midots, Hachem me fait un miracle proportionnel à l’effort que j'ai fait... Pouvez-vous m’éclairer là dessus ? Toda raba !...

Ilan, Jeudi 24 octobre 2019

Chalom Rav, Les objets ont-ils des anges qui leurs sont dédiés ? (Exemple : ma tv ma voiture etc..) Les êtres vivant ont ils un ange aussi ? Si un juif fait Torah et mitsvot, travaille ses midot, etc, a-t-il un pouvoir sur La création ? Toda raba Rav...

Pitaya, Mardi 08 octobre 2019

Bonjour rav chaya Pourriez-vous m’indiquer un ou deux cours dans lesquels vous parlez de emouna en Hachem ? (Que tout est entre les mains de D.ieu que ce soit au niveau de la santé la parnassa ou autre chose Qu’on est des pions en résumé...) Merci beaucoup...

David, Dimanche 29 septembre 2019

Rav Chana Tova, Pourquoi lors des seli'hot on chante on est heureux et pendant alors que pendant Roch Hachana où on se fait juger, on ne fait même pas le Hallel ? Pour qu'Hachem nous guide, Il doit dépendre du temps. Comment peut-Il dépendre d'une chose qu'Il a crée ? Et s'Il n'en dépend pas, comment peut-on comprendre ? Merci d'avance pour les réponses...

Esparcette, Vendredi 13 septembre 2019

Chalom rav Chaya, Dans quelle optique doit-on pratiquer les mitsvots ? Doit-on davantage se concentrer sur le fait d'avoir un bon olam haba ou dans le but d'améliorer le monde et d'apporter un flux de lumière ? Somme nous obligé d'avoir un maître pour apprendre la torah ? Ne peut on pas apprendre en autodidacte ? Que faire si l'on ne trouve pas sa place dans une Yéchiva et que notre vision du monde diffère totalement des personnes qui s'y trouvent....

Immortelle, Mercredi 04 septembre 2019

Chalom Rav, J'aurais quelques questions sur la notion un peu de libre arbitre svp. Je vais prendre un exemple pour expliquer la question : On dit qu'il existe 2 zivoug pour une personne mais que malheureusement on peut se tromper et ne pas se marier avec son zivoug. Cependant, on dit qu'Hachem fait tout pour le bien, alors si il a fait en sorte que je me marie avec telle personne, c'est que c'était la meilleur chose à faire et donc que mon zivoug n'était pas ...

Epiaire, Lundi 26 août 2019

Bonsoir Rav, Un homme possède 100.000$ qu'il doit distribuer. Il y a 100'000 personnes pauvres. Est-il préférable de : Verser 1$ à chaque personne sachant qu'ils ne pourront pas en faire chose, ou Verser 100$ à 1000 personnes, car cela sera bien plus bénéfiques au moins à eux. Merci pour votre explication....

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Si je ne suis pas pour moi, qui le sera? Et si je suis pour moi, qui suis-je? Et si ce n'est maintenant, quand ce sera?" "

(Pirke Avoth (1-14))