DIFFUSION DE LA TORAH

Soutenir les actions du Rav Ron Chaya et acquérir un mérite éternel dans la diffusion de la Torah francophone* :

  • Plus de 80 nouveaux cours diffusés chaque mois

  • Plus de 1000 questions personnelles répondues chaque mois

  • plusieurs dizaines de milliers d’abonnés sur tous nos supports

⇒  Tout cela grâce à vous ! Aidez-nous à développer cette diffusion

* Reçu cerfa et Seif 56 pour défiscaliser jusqu'à 66% 


Question de 'Hanna du Lundi 29 octobre 2012

Pourquoi, en voyant ce que l'on faisait endurer à Son peuple dans les camps, D.ieu n'a-t-Il rien fait ?
,

Bonjour rav,

Je m'appelle Hanna et je suis en classe de première.
L'année dernière j 'ai eu, grâce a mon lycée, une très grosse étude sur la Shoah et on a fait toute sorte de chose comme des affiches... et on est parti en Pologne au moi d'avril avec l'association La Marche des Vivants.

Depuis mon retour de Pologne ou j'ai visité les ghetto, Auschwitz 1, Auschwitz 2 et autres... J'ai été très traumatisé, je fais encore aujourd'hui des cauchemars, parfois ou je suis une lâche, parfois ou je suis une collabos, parfois ou je représente mon peuple juif.
Et j'ai une question qui me tracasse et qui reste sans réponse.

C'est celle ci :

Pourquoi Hachem, en voyant se qu'on faisait a son peuple, qu'on les tuait, qu'on les gazait, pourquoi a-t-il laissé faire une chose pareil ?
J'ai vu récemment votre cours "Guermania" que je trouve bluffant. je suis très admirative de vos cours!!
Merci :)

,

Chalom 'Hanna,

La question de la Shoa est peut-être la question la plus dure à traiter.
Ce n'est pas que je n'ai pas quoi dire sur la Shoa, j'ai beaucoup beaucoup à dire sur la Shoa, mais il m'est presque impossible de parler pour plusieurs raisons.

D'abord, la Shoa est une chose qui touche beaucoup trop les membres de notre peuple, surtout les descendants de ceux qui ont vécu la Shoa ou ceux même encore vivants qui ont vécu la Shoa (et d'expérience, les descendants comprennent beaucoup moins bien les choses que je dis à propos de la Shoa que ceux qui ont eux-mêmes vécus la Shoa).
Ce sujet réveille tellement d'émotion qu'il est presque impossible d'en parler rationnellement, disons même que le simple fait de vouloir parler ou de vouloir donner quelques lignes d'explications sur la Shoa déjà provoque, de façon tout à fait compréhensible, une réaction émotive exprimant qu'on n'a pas le droit de vouloir expliquer la Shoa.

Il est vrai que même dans les paroles que je pourrais dire sur la Shoa, je dis toujours en préambule qu'il y a des centaines de raisons qui ont dû provoquer la Shoa, et parmi elles on peut en déceler quelques-unes, mais que l'essentiel des raisons nous échappe.
Et même pour la petite partie dont on peut parler, il est très dur de le faire face au grand public.

Il y a une loi du judaïsme qui stipule qu'on n'a pas le droit de consoler un endeuillé lorsqu'il est en face du corps de son proche défunt car à ce moment il est inconsolable et ce n'est pas le moment de lui dire des paroles de consolation.
Je pense que, au niveau de la Shoa, le peuple d'Israël est encore dans une situation de « en face du corps de son défunt », et il n'est pas séant de vouloir expliquer la Shoa.

Je vais néanmoins te dire des petits points très courts, sans trop expliquer le pourquoi et le comment des choses, et à toi d'y réfléchir.

  • D'abord, il est absolument certain, sans la moindre ombre d'un doute, que s'il n'y avait pas eu la Shoa, il n'y aurait plus aucun juif aujourd'hui, tout le monde se serait assimilé.
    La direction générale du peuple juif avant la Shoa était l'assimilation, plus de 10 millions de juifs se sont assimilés en moins d'un siècle. Contrairement à ce que veulent dire des médias orientés et fallacieux, il n'y avait qu'une minorité de juifs religieux morte dans les camps.
    En Europe, il n'y avait pas plus de 2000 étudiants de Yéchiva, ce qui représente une proportion négligeable de Torah.
    Et sans la Shoa, le peuple d'Israël allant en s'assimilant aurait eu un très bon argument :

    Pourquoi continuer à pratiquer ces lois qui datent d'il y a 2000 ans, des lois archaïques et désuètes, qui y-a-t-il de mal à s'assimiler ?
    On voit bien qu'on s'assimile et rien ne se passe...

  • Autre chose ayant un peu un rapport :
    Il n'y a pas de plus grand mérite que la souffrance.

    Je n'ai pas le temps d'expliquer le pourquoi de cela dans le cadre de ce mail, mais consulte mes cours qui en parlent.
    Dans cette mesure, il est clair que le peuple d'Israël, par la souffrance endurée dans la Shoa, jouit aujourd'hui de mérites énormes qui font que le peuple d'Israël revient vers la Torah :
    Il y a aujourd'hui un grand mouvement de téchouva, tout à fait anormal.

  • De plus, nos vies sont des miracles quotidiens ici en terre d'Israël face à des centaines de millions d'ennemis qui veulent notre fin.
    Le retour en terre d'Israël a certainement à voir avec cela, il provient juste après la Shoa, et il est clair que tout ces événements nous amènent à la venue du Messie, qui ne saurait tarder et qui signifie la fin du mal.
    Pour amener une chose aussi grande dans le monde, qui va amener le bien de façon infinie et éternelle dans l'humanité, il fallait de très grands mérites.

  • Encore une chose ayant une certaine relation avec cela :
    Pour que le mal puisse disparaître à tout jamais, il faut lui donner l'occasion d'épuiser toute son énergie.
    Ainsi, il perd cette dernière et n'a plus droit à la vie.

Ce ne sont pas des notions très hautes, très mystiques, je t'en donne que les gros titres, comme j'ai dit il faut beaucoup y réfléchir. Je pense que cela fait partie carrément des secrets de la Torah, des choses qu'on ne peut pas trop expliquer car les gens ne les comprennent pas.

  • Encore une petite chose qui est plus compréhensible et qui va dans le sens des choses que j'ai dites un peu plus haut :
    Aujourd'hui, un juif éloigné de la Torah qui, sans aucun doute, n'aurait pas hésité à s'assimiler, a néanmoins une identité juive qui le rappelle un tant soit peu à l'ordre quand il voit un film ou lit un livre sur la Shoa, ça lui rappelle qu'il est juif, qu'il fait partie de ce peuple, qu'on a un destin de souffrance commun qui renforce son identité juive, et évite très souvent par cela une assimilation et sa disparition.

  • Et pour finir, il faut comprendre que d'après la Torah nous ne voyons qu'une infime partie du décor, nous ne voyons que ce qui se passe dans ce monde, nous ne voyons pas le monde qu'il y a après la mort, qui est un monde infini.
    Il est clair que la Shoa dépasse les cadres de la normalité, dépasse le cadre du monde qu'on appelle fini, il est clair qu'il y a dans la Shoa une intervention qui provient de l'infini et dont l'impact repart dans l'infini.

Je ne sais pas si toutes ces paroles te satisferont au niveau d'une explication, mais elles sont très profondes.

Je pourrais conclure en disant une petite chose très simple, nous ne pouvons absolument pas suspecter qu'Hachem ait fait une chose qui ne soit pas le bien et le bon dans la perfection la plus parfaite qu'il puisse y avoir, bien que, concernant la Shoa, c'est vraiment vraiment tout le contraire que nous voyons, il faut simplement comprendre qu'il nous manque beaucoup beaucoup d'éléments relatifs à l'infini dans notre petite compréhension (ou plutôt incompréhension) inhérente à notre condition humaine finie et tellement tellement limitée.

Attention, toutes les « raisons » que nous donnons à la Shoa n'innocentent et ne déresponsabilisent en aucun cas les crimes terribles commis contre le peuple juif par les nazis et leurs collaborateurs.
Bien qu'il n'y ait aucun doute que la Shoa est le résultat d'une volonté divine, Hachem n'a pas contraint les personnes citées à commettre ces crimes atroces, il est clair qu'ils avaient le choix entier de les commettre ou pas, ils ont décidé de les commettre dans leur responsabilité totale et en sont donc tout à fait coupables.

Je développe dans le cours intitulé « Haïr Hitler ? » qu'il n'y a pas de contradiction entre dire que la Shoa a été voulue par Hachem et dire que les nazis en sont néanmoins entièrement coupables.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Pourquoi, en voyant ce que l'on faisait endurer à Son

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Ilan, Mercredi 30 octobre 2019

Chalom Rav, J'ai constaté qu'à chaque fois que je vais à l'encontre de l'une de mes mauvaises midots, Hachem me fait un miracle proportionnel à l’effort que j'ai fait... Pouvez-vous m’éclairer là dessus ? Toda raba !...

Ilan, Jeudi 24 octobre 2019

Chalom Rav, Les objets ont-ils des anges qui leurs sont dédiés ? (Exemple : ma tv ma voiture etc..) Les êtres vivant ont ils un ange aussi ? Si un juif fait Torah et mitsvot, travaille ses midot, etc, a-t-il un pouvoir sur La création ? Toda raba Rav...

Pitaya, Mardi 08 octobre 2019

Bonjour rav chaya Pourriez-vous m’indiquer un ou deux cours dans lesquels vous parlez de emouna en Hachem ? (Que tout est entre les mains de D.ieu que ce soit au niveau de la santé la parnassa ou autre chose Qu’on est des pions en résumé...) Merci beaucoup...

David, Dimanche 29 septembre 2019

Rav Chana Tova, Pourquoi lors des seli'hot on chante on est heureux et pendant alors que pendant Roch Hachana où on se fait juger, on ne fait même pas le Hallel ? Pour qu'Hachem nous guide, Il doit dépendre du temps. Comment peut-Il dépendre d'une chose qu'Il a crée ? Et s'Il n'en dépend pas, comment peut-on comprendre ? Merci d'avance pour les réponses...

Esparcette, Vendredi 13 septembre 2019

Chalom rav Chaya, Dans quelle optique doit-on pratiquer les mitsvots ? Doit-on davantage se concentrer sur le fait d'avoir un bon olam haba ou dans le but d'améliorer le monde et d'apporter un flux de lumière ? Somme nous obligé d'avoir un maître pour apprendre la torah ? Ne peut on pas apprendre en autodidacte ? Que faire si l'on ne trouve pas sa place dans une Yéchiva et que notre vision du monde diffère totalement des personnes qui s'y trouvent....

Immortelle, Mercredi 04 septembre 2019

Chalom Rav, J'aurais quelques questions sur la notion un peu de libre arbitre svp. Je vais prendre un exemple pour expliquer la question : On dit qu'il existe 2 zivoug pour une personne mais que malheureusement on peut se tromper et ne pas se marier avec son zivoug. Cependant, on dit qu'Hachem fait tout pour le bien, alors si il a fait en sorte que je me marie avec telle personne, c'est que c'était la meilleur chose à faire et donc que mon zivoug n'était pas ...

Epiaire, Lundi 26 août 2019

Bonsoir Rav, Un homme possède 100.000$ qu'il doit distribuer. Il y a 100'000 personnes pauvres. Est-il préférable de : Verser 1$ à chaque personne sachant qu'ils ne pourront pas en faire chose, ou Verser 100$ à 1000 personnes, car cela sera bien plus bénéfiques au moins à eux. Merci pour votre explication....

Benjamin, Lundi 19 août 2019

Chalom, D'où sait on que la prière a un impact sur la réalité si ce n'est de modifier notre conscience ? Seul Hachem sait ce qui est bon pour nous tous. Comment pourrait on demander une modification de cette perfection ? C'est illogique. Merci...

Lunaire, Jeudi 08 août 2019

Chalom Rav, On nous dit qu'il est plus méritoire de pratiquer quelque chose que l'on est obligé de faire, car quand on est obligé, on a tendance à ne pas vouloir le faire, pire à se rebeller. Il est dit que le Tsadik en gros c'est celui respecte la halakha et le 'Hassid (selon la définition du Talmud) c'est celui qui va encore plus loin en s'interdisant ce qui est permis par exemple. Le 'Hassid aura une meilleure place au Olam Haba que le Baal ...

Kalmie, Mercredi 31 juillet 2019

Bonjour Rav, Vous dites dans un cours que Chabtaï Tsvi ou d'autres grands (j'ai pensé à Kora'h par exemple) ont dévié du Emet par le haut... Mais cela est effrayant car ça aurait pu arrivé à toute personne qui essaie d'être dans le Emet , étant donné que personne n'est parfait ? Faudrait-il alors ne pas vouloir aller trop loin dans la avodat Hachem ? Comment se fait il qu'ils soient autant descendus , alors qu'ils ...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg
/files/img/Blog/que-nous-reserve-le-daech-les-jours-a-venir.jpg
/files/img/2016/GEOPO1.png

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Si l'homme était conscient de ce qu'il peut faire en une minute, il ne perdrait jamais son temps" "

(Hafets Haim)