Pessah 2020 Une campagne exceptionnelle

Aidez-nous !

« Cette année, vu la situation liée à cette terrible épidémie, nous avons décidé de ne pas fixer de limites car, au delà des 120 familles francophones que nous aidons chaque fête, de nombreuses personnes ont perdu leur emploi et les besoins sont immenses»

C’est pourquoi je fais appel à votre générosité pour la plus grande mitsva de « Kim’ha Dépiss’ha ».

Comme chaque année, nous transmettrons l’intégralité des sommes que nous recevrons.

Une partie leur sera directement versée et l'autre partie servira à faire des achats « en gros » (à prix réduits) des produits nécessaires pour la fête.

"Tous les membres d'Israël sont garants l'un de l'autre".

Je bénis, du plus profond de mon cœur, tous nos frères qui voudront être nos associés pour réaliser cette si belle mitsva.

Que D.ieu leur octroie la délivrance avec une grande générosité : bonheur, réussite, paix, santé, joie et Sa grande proximité.

Amen !

  • Reçu Cerfa délivré pour déduction de vos impôts à hauteur de 66%

Rav Ron Chaya


3

Jours restants

Question de Lavatere blue bird du Mardi 11 décembre 2012

Votre cours "Le top du genre humain" m'a quelque peu choqué.
,

Shalom rav,

J'ai visionné votre cours "Le top du genre humain", et il m'a quelque peu "choqué".

En effet, vous dites que dans les yechivot, 85% du temps se consacre au Talmud, les 15% restants à la Torah, aux Nevi'im, aux Ketou'vim, et tour le reste.
De plus, vous citez comme argument à un de vos talmidim que "les chrétiens connaissent aussi le Tanakh et Rachi, nous on a le Talmud en plus".

Premièrement, que ce soit Moshé ou les Nevi'im, tous demandaient au peuple de respecter la Torah écrite, surtout les 10 Mitsvot.
Les Nevi'im passent leur temps à parler des mitsvot de bases comme Shabbat, l'honeur aux parents, pas d'adultère, etc.
Jamais ils ne demandent au peuple de passer leur temps à étudier la Torah Orale.
Jamais Israël n'est repris car il ne passe pas de temps dans le Chass.

Puis si les chrétiens connaissent aussi le Tanakh et Rachi, Baroukh Hashem, comme ça ils s'approchent aussi du D. d'Israël, c'est au contraire une bonne chose.

J'étudie le Talmud aussi car je dois le faire, mais je préfère de très loin la Torah de Moshé et les Nevi'im, qui me percutent infiniement plus dans ma relation avec Hashem, que des milliers de pages de discussions pour savoir comment se faisait l'acquisition d'une vache il y a 2000 ans.

Si notre but c'est une course à la connaissance pour dépasser les autres, et avoir une tête de 5 étages en discussions rabbiniques, ça n'est pas intéressant.

Merci alors de m'éclairer rav, pour savoir si j'ai bien compris ou si je fais erreur.

,

Chalom,
Oui vous faites erreur.

De tout temps l'essentiel de l'étude de Torah des bné Israël était la loi orale, la Torah ché-bé'al pé.
Déjà à l'époque de Moché rabbénou, lorsqu'il transmettait la Torah au peuple d'Israël dans le désert, il transmettait essentiellement la Torah ché-bé'al pé, comme on le voit dans le commentaire de Rachi, Chemot, chapitre 34, verset 32.

Comment était l'enseignement de la Michna ?

  • Moché l'apprenait de Hachem ; 
  • Rentrait Aaron, Moché lui expliquait un chapitre de Michna, Aaron s'asseyait à la gauche de Moché,
  • Rentrait ses deux fils, El'azar et Itamar, Moché leur enseignait à nouveau le même chapitre, ils s'asseyaient, El'azar à la droite de Moché, Itamar à la gauche de Aaron,
  • Rentraient les 70 Sages d'Israël, Moché répétait encore une troisième fois le chapitre de Michna, puis les Sages d'Israël s'asseyaient sur les côtés
  • Et tout le peuple entrait, Moché répétait une dernière et quatrième fois le chapitre de Michna, et partait.

  • Ensuite Aaron répétait à tous ceux qui restaient ce même chapitre puis partait,
  • Ensuite El'azar et Itamar le répétaient puis partaient,
  • Et ensuite les Sages d'Israël,

Ainsi chacun l'avait entendu quatre fois.
(la source de ce commentaire de Rachi est la Guémara dans Irouvin, page 54).

De plus, dans le séfer Devarim, chapitre 4, verset 14, Moché dit qu'Hachem lui a ordonné d'enseigner les lois de la Torah à Israël, et Rachi écrit sur place :

« Torah ché-bé'al pé »
« la loi orale ».

C'est donc bien l'essentiel de l'enseignement de Moché rabbénou au peuple d'Israël.

  • De même dans Vayikra, chapitre 22, verset 31, Hachem ordonne Israël d'observer Ses mitsvot, de les pratiquer.
    Rachi explique que le mot mitsvot du verset signifie l'étude de la Michna.
    (la source que mentionne Rachi est Torat Cohanim, un midrach halakha de l'époque des Tanaïm).

  • Nous voyons encore dans Devarim, chapitre 4, verset 6 « ou-chemartem va-‘assitem » « vous observerez et vous pratiquerez ».
    Rachi commente sur le mot « ou-chemartem », c'est la Michna.

  • Idem dans Vayikra, chapitre 22, verset 31.
    Non seulement Moché Rabbénou, mais même Avraham avinou, lorsqu'Hachem vante ses mérites dans Béréchit, chapitre 26, verset 5, Il dit qu'Avraham qui a observé Ses lois et Ses Torot, au pluriel. 
    Rachi explique que ce terme est au pluriel pour nous exprimer qu'il s'agit aussi de la loi orale.

  • Maïmonide dans les lois relatives à l'étude de la Torah, chapitre 1, alinéa 11, écrit :
    « Une personne doit diviser son temps d'étude en trois, un tiers destiné à l'étude de la Torah écrite, un tiers à la loi orale, et un tiers à sortir la halakha de la loi orale, c'est-à-dire la Guémara. »

    Dans l'alinéa 12, il explique :
    « On agira ainsi qu'au début de sa vie, quand on commence à étudier, mais lorsqu'on grandira en sagesse, il n'y aura plus besoin d'étudier la Torah écrite, ni de revoir sans cesse la loi orale, on ne reverra ces choses que de temps en temps pour ne pas l'oublier, mais tout son temps sera destiné à l'étude de la Guémara. »

  • De plus, regarde tous les sages d'Israël, et tous les rabbins de tous les temps, ils n'ont enseigné principalement que la loi orale, que ce soit les Tanaïm, Rav Yéhouda ha-nassi, les Amoraïm, les Guéonim, les Richonim etc., tous ces dizaines de milliers d'écrits dans leur immense majorité sont des écrits qui concernent la loi orale, la Guémara, et non la Torah écrite.

Bien sûr je ne dis pas qu'il faut délaisser la Torah écrite, comme je te l'ai dit, 15% du temps est tout à fait honorable, mais le reste doit être dans l'étude de la Guémara, cela bien sûr une fois qu'on aura déjà une connaissance générale de la loi écrite.

Sache que, durant l'histoire, tous les mouvements qui ont fait autrement ont quitté le peuple juif, la seule façon d'agir qui a permis au peuple juif de traverser toute l'histoire et de rester un peuple éternel a été l'étude de la loi orale, c'est-à-dire la Michna et la Guémara.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Et sur l'importance de l'étude ...

Réagir sur Votre cours "Le top du genre humain" m'a quelque peu

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Lychnis, Jeudi 16 janvier 2020

Chalom Rav, Est-ce que de lire des livres sur le 'hinoukh ou le Chalom bayit comptent comme une étude de Moussar ? Merci Rav...

Gesse, Mardi 26 novembre 2019

Bonjour Rav, Comment travailler le yetser hara du paraître, de la pression de l'image de soi aux yeux des autres, afin d'être libre de rester soi même ? Merci beaucoup...

Ilan, Dimanche 24 novembre 2019

Chalom Rav, Est-il vain de prier Hachem pour recevoir ? Si d’abord nous n'avons pas fais sa volonté (notamment le travail des midot), alors pourquoi Hachem ferait-Il notre volonté si nous on refuse de faire La Sienne ? Par exemple, Hachem me dit : Arrête la paresse Arrête la gourmandise et moi je continue... Et ensuite, je dis à Hachem : Donne-moi ci Ddonne moi çà... N’es-ce pas un manque de respect vis à vis d'Hachem...

Ilan, Mercredi 30 octobre 2019

Chalom Rav, J'ai constaté qu'à chaque fois que je vais à l'encontre de l'une de mes mauvaises midots, Hachem me fait un miracle proportionnel à l’effort que j'ai fait... Pouvez-vous m’éclairer là dessus ? Toda raba !...

Ilan, Jeudi 24 octobre 2019

Chalom Rav, Les objets ont-ils des anges qui leurs sont dédiés ? (Exemple : ma tv ma voiture etc..) Les êtres vivant ont ils un ange aussi ? Si un juif fait Torah et mitsvot, travaille ses midot, etc, a-t-il un pouvoir sur La création ? Toda raba Rav...

Pitaya, Mardi 08 octobre 2019

Bonjour rav chaya Pourriez-vous m’indiquer un ou deux cours dans lesquels vous parlez de emouna en Hachem ? (Que tout est entre les mains de D.ieu que ce soit au niveau de la santé la parnassa ou autre chose Qu’on est des pions en résumé...) Merci beaucoup...

David, Dimanche 29 septembre 2019

Rav Chana Tova, Pourquoi lors des seli'hot on chante on est heureux et pendant alors que pendant Roch Hachana où on se fait juger, on ne fait même pas le Hallel ? Pour qu'Hachem nous guide, Il doit dépendre du temps. Comment peut-Il dépendre d'une chose qu'Il a crée ? Et s'Il n'en dépend pas, comment peut-on comprendre ? Merci d'avance pour les réponses...

Esparcette, Vendredi 13 septembre 2019

Chalom rav Chaya, Dans quelle optique doit-on pratiquer les mitsvots ? Doit-on davantage se concentrer sur le fait d'avoir un bon olam haba ou dans le but d'améliorer le monde et d'apporter un flux de lumière ? Somme nous obligé d'avoir un maître pour apprendre la torah ? Ne peut on pas apprendre en autodidacte ? Que faire si l'on ne trouve pas sa place dans une Yéchiva et que notre vision du monde diffère totalement des personnes qui s'y trouvent....

Immortelle, Mercredi 04 septembre 2019

Chalom Rav, J'aurais quelques questions sur la notion un peu de libre arbitre svp. Je vais prendre un exemple pour expliquer la question : On dit qu'il existe 2 zivoug pour une personne mais que malheureusement on peut se tromper et ne pas se marier avec son zivoug. Cependant, on dit qu'Hachem fait tout pour le bien, alors si il a fait en sorte que je me marie avec telle personne, c'est que c'était la meilleur chose à faire et donc que mon zivoug n'était pas ...

Epiaire, Lundi 26 août 2019

Bonsoir Rav, Un homme possède 100.000$ qu'il doit distribuer. Il y a 100'000 personnes pauvres. Est-il préférable de : Verser 1$ à chaque personne sachant qu'ils ne pourront pas en faire chose, ou Verser 100$ à 1000 personnes, car cela sera bien plus bénéfiques au moins à eux. Merci pour votre explication....

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg
/files/img/Blog/que-nous-reserve-le-daech-les-jours-a-venir.jpg
/files/img/2016/GEOPO1.png

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Si l'homme était conscient de ce qu'il peut faire en une minute, il ne perdrait jamais son temps" "

(Hafets Haim)