Question de Pensée du Mercredi 06 mars 2019

J'ai perdu vraiment la foi en D.ieu depuis quelques mois... et j'ai plein de questions !
,

Bonjour Rav,

Je voudrais d'abord vous remercier pour vos vidéos qui m'aident vraiment, mais, j'ai perdu vraiment la foi en D.ieu depuis quelques mois, depuis que je regarde le monde dans lequel on vit, car de nombreuses questions restent sans réponse.
Cette perte de ma foi en D.ieu me rend vraiment triste, c'est pour cela que je vous demande svp de répondre à mes questions, et j'espère que je pourrai retrouver la foi.

Je ne comprends pas pourquoi, il me semble qu'il y ait de la souffrance inutile dans ce monde ?

  • La Shoa,
    il suffit de voir que de nombreuses personnes se sont même suicidées après la Shoa, ou se sont détournées de la religion... mais aujourd'hui grâce à D.ieu, ca va mieux .

  • Mais je ne comprends pas pourquoi il y a toujours une épée de Damocles qui pèse sur Israe l?

  • Je ne comprends pas pourquoi la souffrance des animaux tués de manière si cruelle par les goyim ?
    Chasse,
    abattage industriel dans des conditions horribles,
    corridas.
    Pourquoi ?
    Il me semble que les animaux, la nature ne soient pas protégés par D.ieu ?

    Et pourquoi les animaux devraient ils souffrir , dans des conditions horribles, alors qu'ils ne sont pas censés avoir de mérite ?

  • Que dit la Torah sur le réchauffement climatique,  
    sur comment l'homme a détruit ce monde et sur comment l'homme doit réagir avec les animaux, la nature ?
    Parce que j'ai l'impression que c'est cette domination de l'homme, qui détruit ce monde.

  • Ensuite, des fois, j'essaie de me dire qu'on connait pas toutes les raisons, et que c'est aussi du à des vies passées.
    Mais je ne comprends pas pourquoi on devrait se réincarner pour payer dans cette vie des erreurs commises dans notre vie passée ?

    En effet, on ne connait pas notre vie passée, on risque de ne pas comprendre le pourquoi de ce qui nous arrive, et ne pas réussir l'épreuve.

  • Aussi, je ne comprends pas pourquoi ceux qui font le mal, ne payent jamais, ni dans ce monde, ni dans le olam haba, car ils ne sont pas censés y avoir accés ?
    J'ai vu des biographies de nazis, certains ont fini leurs jours tranquillement en Argentine, à mourir de vieillesse, sans être inquiétés, ils ne seront jamais punis.
    D'ailleurs, est il possible de penser que pas touts les hommes sont faits à l'image de D.ieu ou est ce une profanation ?
    La question se pose vu les hommes cruels sur Terre.

  • Enfin je ne comprends pas pourquoi certains ne peuvent pas passer les épreuves que D.ieu leur envoie alors qu'on est censé être capables de les passer ?

    Par exemple, les personnes transexuelles se sentent des femmes emprisonnées dans le corps d'un homme et rien ne changera à cela, pas même la médecine, selon des témoignages que j'ai vu .
    D'ailleurs, d'où ça vient, ces personnes disent qu'elles ont une âme de femme emprisonnée dans le corps d'un homme ?

    C'est possible qu'il y ait vraiment l'âme d'une femme dans le corps d'un homme ?
    En tout, cas , vu les témoignages que j'ai vu , elles ne peuvent pas passer l'épreuve de rester un homme.

    Alors je ne comprends pas pourquoi certaines personnes ne réussissent pas les épreuves posées par D.ieu ?

  • Enfin, je me sens honteuse de penser et de parler de la sorte, parce que D.ieu me donne tout dans ma vie :
    Mais ces interrogations sans réponse, cette injustice que je ressens dans le monde envers les plus vulnérables, aussi bien dans le passé que dans le présent, me font perdre la foi.

J'ai bien conscience que cela fait beaucoup de questions dispersées, car j'ai voulu toute les réunir.
Et je comprendrais que vous n'ayez pas le temps de répondre à toutes.
Mais une réponse même générale pourrait m'aider, car j'ai vraiment besoin de retrouver ma foi.

Je vous remercie pour votre aide.

,

Chalom,
Tout d’abord, je tenais vraiment à vous présenter mes excuses pour le retard de ma réponse ; je voyais souvent votre question mais étant donné que celle-ci pose le doigt sur les notions les plus difficiles de la Torah, je remettais constamment à plus tard la rédaction de cette réponse.
En effet, j’ai moi aussi un yétser hara et je préfère répondre aux questions plus faciles.

Toutefois, mieux vaut tard que jamais. 

En tout cas, n’hésitez surtout pas à me réécrire si vous avez encore des questions, et j’imagine que ce sera le cas car on ne peut pas tout régler d’un coup par mail.

Premièrement, vous devez comprendre que votre question est basique. 

Lorsque Rabbi Akiva a rendu l’âme en étant torturé, les anges ont demandé à D.ieu :

« Est-ce là sa récompense pour une telle Torah? »

Autrement dit, même les anges n’ont pas compris la réponse à votre question.

Malgré tout, nous allons essayer d’y répondre un tant soit peu.

Hachem est le Maître incontesté du monde et gère absolument tout.

  • Étant donné qu’Il est bon, Il souhaite nous octroyer cette bonté.

  • Dès lors, cette bonté que nous recevons en cadeau de Sa part doit être absolument parfaite en tout point.

  • Si ce n’est pas le cas, cela signifierait qu’Hachem a un manque, ce qui est évidemment impossible.
    Par conséquent, il est clair qu’Hachem désire nous prodiguer le bien le plus parfait qui puisse exister.

Quel est ce bien ?

Il s’agit forcément de D.ieu Lui-même car à part Lui, rien n’est parfait.

Ainsi, Hachem nous propose de nous unir à Lui, de nous connecter à Lui, de L’aimer et ne faire plus qu’un avec Lui, de la même façon qu’un homme et une femme éprouvent mutuellement un amour passionné :

  • Ils veulent créer une union harmonieuse et sont prêt à tout l’un pour l’autre.

À la base, nos âmes étaient proches d’Hachem mais elles ont demandé à venir sur Terre afin de pouvoir servir D.ieu d’une meilleure façon.

À ce titre, je donne souvent l’exemple des coquelicots :

  • Yts’hak et Sarah se sont fiancés et se promènent dans un village de Provence durant un week-end début juin.

  • Tout à coup, au loin, Sarah voit une colline jonchées de coquelicots et s’exclame :
     Oh ! Regarde Yts’hak ! Quels beaux coquelicots !

  • A proximité, se trouve un magasin de fleurs où Yts’hak aperçoit le prix d’un bouquet : 3€.

S’il se contente d’acheter un ou deux bouquets à Sarah, il manque une opportunité extraordinaire de prouver l’amour qu’il ressent pour elle.

Que fait-il ?
Il lui dit :

  • Sarah, attends-moi !

  • Mais où vas-tu ?

  • Je reviens tout de suite !

Puis elle le voit courir vers la colline de coquelicots.
Yts’hak pénètre alors dans les broussailles et ne revient qu’après une heure, éreinté, transmigrant, sanguinolent, écorché par les ronces et les épines, le costume à moitié déchiré, mais en lui tendant des fleurs en disant :

  • Sarah,
    Voici des coquelicots pour toi…

Il est clair qu’Yts’hak a beaucoup souffert durant son périple afin de pouvoir ramener des coquelicots à sa fiancée, mais que ressentait-il à ce moment ?
Un amour d’une intensité phénoménale tel qu’il ne l’avait jamais ressenti auparavant.
Il avait conscience qu’il faisait un sacrifice énorme pour elle et uniquement par amour.
Et au contraire, ces souffrances constituaient pour lui une plus grande preuve de son amour pour elle.

70 ans plus tard, les voilà maintenant tous deux très âgés et assis sur un rocking-chair-chair, lui lisant le journal et elle tricotant.
Il se tourne vers elle et lui dit :

  • Sarah, tu te souviens ?

  • Les coquelicots ?
    Bien sûr, comment pourrais-je l’oublier ?

Cet épisode a laissé une empreinte indélébile dans leur vie car il s’agissait d’un grand moment de don de soi et d’une magnifique preuve d’amour d’Its’hak pour sa fiancée.
Objectivement, il a beaucoup souffert, mais en réalité, c’était pour lui l’occasion rêvée de lui montrer à quel point il l’aimait, et cela au point de désirer ces souffrances.

C’est exactement la même chose pour nos âmes lorsqu’elles sont à proximité d’Hachem avant de descendre dans ce bas monde :

  • Elles veulent prouver leur amour pour D.ieu.

  • Or, en restant là-haut, elles sont totalement passives.
    En effet, il est facile d’aimer Hachem lorsqu’on est là-haut, donc les âmes demandent à D.ieu de les laisser aller dans les broussailles, les ronces et les épines, c’est-à-dire ce monde plein de mal et de mensonges, afin de pouvoir Le servir dans ces conditions.
    Ainsi, elles arrivent sur Terre où D.ieu leur demande de Le servir et de L’aimer malgré tout le mal qui s’y trouve.

Il est clair que si nous étions conscients de la façon dont on a juré à Hachem qu’on resterait Tsadik dans ce monde, l’épreuve serait trop facile.
Dès lors, Hachem a fait en sorte que cette réalité soit incompréhensible au niveau du vécu.
C’est pourquoi il faut beaucoup de travail sur soi afin de parvenir à cette conscience et pour la vivre réellement de tout cœur.
En deux mots, si ce monde n’avait pas été rempli de mal, nous n’aurions pas pu y prouver ni concrétiser notre amour pour Hachem.

La Torah nous enseigne que les souffrances accordent un mérite littéralement colossal au olam haba.

On n’a pas le droit de demander des épreuves car on ne sait pas si on sera en mesure de les surmonter, mais si elles arrivent, on doit remercier Hachem pour cela (ce qui est extrêmement difficile évidemment).
Si nous arrivions à percevoir les choses objectivement, nous n’aurions de cesse de louer Hachem pour les souffrances qu’Il nous envoie car comme je l’ai dit, le mérite qu’elles procurent est immensément grand.

Même si on n’en connaît pas le sens.

Il nous est difficile d’imaginer l’infini dans ce monde.

Pour cela, je donne souvent l’exemple suivant :

  1. Si on demandait aux gens ce qu’ils choisiraient entre être milliardaire pendant un mois
    puis vivre dans la misère le restant de leur vie

  2. ou le contraire,

il est clair que chacun opterait pour la seconde solution, c’est-à-dire être pauvre pendant un mois puis vivre dans l’opulence jusqu’à la fin de sa vie.

Il en va de même entre notre monde et le olam haba, et dans une proportion infinie.

En effet, le monde à venir est infini tandis que le nôtre est fini et éphémère ; on y demeure seulement quelques dizaines d’années avant de rejoindre l’infini.

  • Plus on souffre dans ce monde, plus on recevra du mérite au olam haba.

  • Par conséquent, vaut-il mieux être milliardaire dans ce monde pour ensuite être pauvre dans le monde à venir ou le contraire ?

  • Lorsqu’on assimile bien ces notions, beaucoup de questions n’ont plus lieu d’être.

Le problème est qu’au niveau du vécu, nous ne voyons pas le olam haba, donc on se pose des questions et on n’arrive pas à comprendre.

Il faut bien garder à l’esprit que la Torah est vraie.
Aujourd’hui, nous disposons de toutes les preuves dans ce sens, comme vous l’avez déjà certainement constaté en visionnant les cours « La Preuve irréfutable » et « Guermamia ».
Il est donc nécessaire de faire pénétrer ces notions dans toutes les fibres de notre corps afin de réellement s’en imprégner.

 

Vous pourriez rétorquer qu’il y a quand même une quantité astronomique de mal.

  • À cela, je réponds qu’il valait la peine qu’Hachem crée énormément de mal même pour réaliser ne serait-ce qu’une seule mitsva, car en fin de compte, le mal n’est pas éternel car tout est fini à part Hachem.

  • Par conséquent, un beau jour, le mal sera éradiqué pour de bon.

Ainsi, même si quelqu’un doit rester une très longue période en enfer pour tout le mal qu’il a commis, l’enfer finira malgré tout par s’arrêter, après quoi il entrera au paradis à proximité d’Hachem grâce à ses mitsvot qui lui accorderont un mérite infini car le mérite d’une mitsva est une connexion à D.ieu.

Il s’agit donc forcément de quelque chose d’éternel et d’infini.

D’ailleurs, le mot mitsva correspond aux 4 lettres du Nom d’Hachem (Youd, , Vav et ) qui signifie Celui qui était, est et sera.

  • Lorsqu’on accomplit une mitsva, on crée en nous une réalité éternelle et divine qui nous unit à Hachem.

  • Dès lors, même si Hachem voit que quelqu’un sera un grand racha, ce dernier fera au moins une mitsva dans sa vie, et rien que pour cela, il valait la peine qu’il soit mis au monde.

  • Effectivement, même s’il devra rendre des comptes pour tous ses péchés, les conséquences qui en découlent resteront dans le monde du fini tandis que le mérite de sa mitsva est infini.

Un principe des mathématiques nous enseigne que même si le fini vaut des milliards et des milliards, cela n’a absolument aucune valeur vis-à-vis de l’infini, c’est un grand zéro.
Hachem est donc extrêmement bon puisqu’il nous permet de réaliser des mitsvot dans ce monde afin que nous ayons la possibilité de nous unir à Lui, nous offrant par là le plus grand cadeau qui puisse exister.

Même si une personne se suicide ou abandonne la religion à cause de ses souffrances, cela n’empêche pas les mitsvot qu’elle a commises de rester dans l’infini contrairement à ces deux péchés qui, bien qu’ils soient graves, se limitent dans le domaine du fini.

À propos de l’épée de Damoclès qui plane sur Israël :

C’est précisément grâce à cela que nous sommes un peuple éternel.
Les autres peuples pèchent, profitent de ce monde et finissent par disparaître, mais par nos souffrances, D.ieu expie tous nos péchés et nous permet de rester branchés à Lui qui est éternel, nous permettant ainsi de devenir un peuple éternel.
Comme je l’ai dit, mieux vaut souffrir dans le monde du fini pour pouvoir ensuite accéder à l’éternité plutôt que le contraire, à D.ieu ne plaise.

Plus le monde devient mauvais, plus la lumière de nos mitsvot éclaire.

Lorsqu’un projecteur éclaire en plein jour, même s’il a 20 000 watts, il ne fait que très peu de lumière, alors qu’une petite bougie en pleine nuit produit le même effet.
Aujourd’hui, le monde est dans le fin fond des ténèbres ; c’est la raison pour laquelle il y a beaucoup de mal et de cruautés chez les goyim, mais d’un autre côté, cela nous donne l’occasion d’accomplir de grandes mitsvot qui, bien que notre niveau soit très peu élevé, ont un impact de lumière considérable à un point tel que grâces à ces dernières, nous sommes rentrés sur la terre d’Israël, celle-ci est très fertile et donne ses fruits, il y a un grand mouvement de téchouva etc. 

Les animaux souffrent pour deux raisons :

  1. Cela fait partie du mal que D.ieu a créé pour nous laisser le libre arbitre.

    En effet, sans mal, le libre arbitre n’existe pas, il n’y aurait eu que du bien et la Présence d’Hachem et dès lors, nous n’aurions pas pu exister puisque notre existence est liée à la présence du libre arbitre.
    En effet, sans libre arbitre, nous ne serions que des robots ; or un robot n’a pas d’être intrinsèque.
    Afin d’être de façon intrinsèque, il doit pouvoir choisir, avoir le libre-arbitre.

    Ainsi, pour nous donner le grand cadeau d’exister et de pouvoir être, il fallait aussi créer le mal.
    Le mal est donc mauvais comme son nom l’indique, et il est synonyme de cruauté, mort et souffrance, parfois sans aucune autre raison que celle de permettre à notre libre arbitre de s’exprimer qui est, comme je l’ai dit, le plus grand cadeau qu’Hachem ait pu nous donner.

    Nous avons donc la possibilité d’être, et si nous accomplissons les mitsvot, nous pouvons être à un niveau divin, donc éternel et infini.

  2. Des âmes d’êtres humains y sont réincarnées pour expier leurs péchés.
    Là aussi, un peu de souffrance dans le fini leur accorderont le grand mérite de pouvoir accéder à l’infini. 

Il en va de même pour les personnes dont les souffrances n’ont pas de remède, que ce soit pour des maladies incurables ou pour le cas des transsexuels dont vous me parlez par exemple.
S’ils n’ont aucun moyen de traiter leur sentiment de femme emprisonnée dans le corps d’un homme, cela signifie qu’ils sont condamnés à rester dans cette situation en vue de réparer des péchés certainement liés à actes homosexuels interdits commis dans leurs précédentes réincarnations.

Concernant les nazis,

ne vous en faites pas, les goyim n’ont pas part au olam haba mais ils peuvent aller en enfer.
Ils auront certainement des millions d’années d’enfer, et pour finir, ils disparaîtront. Hachem est juste et rien n’échappe à Sa justice, absolument rien.
Simplement, Il ne veut pas nous le montrer car dans ce cas, nous n’aurions aucun mérite de choisir le bien.
Il est nécessaire que le mensonge semble plausible afin de nous donner du mérite et nous accorder le libre arbitre.

Tous les hommes sont créés à l’image de D.ieu, mais il est vrai que la source de certains provient du mal, comme c’est le cas pour Amalek ou d’autres âmes dont le niveau est extrêmement bas.
Dès lors, bien qu’elles puissent faire téchouva et accomplir le bien, elles sont néanmoins extrêmement attirées par le mal.
Hachem les jugera en fonction de leur conscience et du niveau de libre arbitre dont elles disposaient.
Si ce dernier était extrêmement limité, elles auront beaucoup de circonstances atténuantes. 

Encore une fois, Hachem est juste et juge chacun exactement en fonction de ce qu’il mérite sans qu’aucune erreur d’appréciation ne soit commise.

À propos du fait de payer les péchés d’une précédente réincarnation dans une incarnation actuelle :

Il s’agit de la même personne qui revient ici-bas.

  • Si elle se souvenait de sa précédente vie, son épreuve serait extrêmement réduite puisqu’elle connaîtrait les raisons de ses souffrances.

  • Par conséquent, cette épreuve serait insuffisante pour réparer les péchés qu’elle a commis durant sa précédente réincarnation.
    Donc quelque part, le fait que nous ignorions les péchés de nos vies précédentes facilite notre expiation dans notre vie présente. 

Il est donc nécessaire de ne pas connaître les raisons de nos souffrances pour que la réparation soit effectuée au mieux.
Le fait d’ignorer cela augmente les souffrances et a donc une plus grande faculté d’expiation.

Je pense avoir répondu à toutes vos questions, même s’il s’agit d’une réponse un peu en vrac.
Relisez-là à plusieurs reprises (et consultez les liens) car j’ai expliqué des choses profondes de manière très brève.

Encore une fois, n’hésitez surtout pas à me réécrire pour vos questions qui, j’imagine, ne manqueront pas d’arriver après la lecture de cette réponse.
Sachez aussi que je mentionne souvent ces notions dans mes cours, donc je vous invite à les visionner.
La prochaine fois, je vous répondrai plus vite.

Priez Hachem afin qu’Il vous aide à acquérir à nouveau la foi car Il est miséricordieux.
Nous avons tous besoin de Son aide, et qui plus est, lorsqu’on Lui demande de l’aide au niveau spirituel, Il nous la procure rapidement.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur j'ai perdu vraiment la foi en D.ieu depuis quelques mois...

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Pitaya, Mardi 08 octobre 2019

Bonjour rav chaya Pourriez-vous m’indiquer un ou deux cours dans lesquels vous parlez de emouna en Hachem ? (Que tout est entre les mains de D.ieu que ce soit au niveau de la santé la parnassa ou autre chose Qu’on est des pions en résumé...) Merci beaucoup...

David, Dimanche 29 septembre 2019

Rav Chana Tova, Pourquoi lors des seli'hot on chante on est heureux et pendant alors que pendant Roch Hachana où on se fait juger, on ne fait même pas le Hallel ? Pour qu'Hachem nous guide, Il doit dépendre du temps. Comment peut-Il dépendre d'une chose qu'Il a crée ? Et s'Il n'en dépend pas, comment peut-on comprendre ? Merci d'avance pour les réponses...

Esparcette, Vendredi 13 septembre 2019

Chalom rav Chaya, Dans quelle optique doit-on pratiquer les mitsvots ? Doit-on davantage se concentrer sur le fait d'avoir un bon olam haba ou dans le but d'améliorer le monde et d'apporter un flux de lumière ? Somme nous obligé d'avoir un maître pour apprendre la torah ? Ne peut on pas apprendre en autodidacte ? Que faire si l'on ne trouve pas sa place dans une Yéchiva et que notre vision du monde diffère totalement des personnes qui s'y trouvent....

Immortelle, Mercredi 04 septembre 2019

Chalom Rav, J'aurais quelques questions sur la notion un peu de libre arbitre svp. Je vais prendre un exemple pour expliquer la question : On dit qu'il existe 2 zivoug pour une personne mais que malheureusement on peut se tromper et ne pas se marier avec son zivoug. Cependant, on dit qu'Hachem fait tout pour le bien, alors si il a fait en sorte que je me marie avec telle personne, c'est que c'était la meilleur chose à faire et donc que mon zivoug n'était pas ...

Epiaire, Lundi 26 août 2019

Bonsoir Rav, Un homme possède 100.000$ qu'il doit distribuer. Il y a 100'000 personnes pauvres. Est-il préférable de : Verser 1$ à chaque personne sachant qu'ils ne pourront pas en faire chose, ou Verser 100$ à 1000 personnes, car cela sera bien plus bénéfiques au moins à eux. Merci pour votre explication....

Benjamin, Lundi 19 août 2019

Chalom, D'où sait on que la prière a un impact sur la réalité si ce n'est de modifier notre conscience ? Seul Hachem sait ce qui est bon pour nous tous. Comment pourrait on demander une modification de cette perfection ? C'est illogique. Merci...

Lunaire, Jeudi 08 août 2019

Chalom Rav, On nous dit qu'il est plus méritoire de pratiquer quelque chose que l'on est obligé de faire, car quand on est obligé, on a tendance à ne pas vouloir le faire, pire à se rebeller. Il est dit que le Tsadik en gros c'est celui respecte la halakha et le 'Hassid (selon la définition du Talmud) c'est celui qui va encore plus loin en s'interdisant ce qui est permis par exemple. Le 'Hassid aura une meilleure place au Olam Haba que le Baal ...

Kalmie, Mercredi 31 juillet 2019

Bonjour Rav, Vous dites dans un cours que Chabtaï Tsvi ou d'autres grands (j'ai pensé à Kora'h par exemple) ont dévié du Emet par le haut... Mais cela est effrayant car ça aurait pu arrivé à toute personne qui essaie d'être dans le Emet , étant donné que personne n'est parfait ? Faudrait-il alors ne pas vouloir aller trop loin dans la avodat Hachem ? Comment se fait il qu'ils soient autant descendus , alors qu'ils ...

Sauge, Vendredi 19 juillet 2019

Chalom Rav, J'ai un ami qui habite loin de la synagogue et qui fait l'effort de prendre une nuit d’hôtel pour rester tout le Chabbat sur place et venir aux offices. Je voudrais faire la mitsva de hakhnassat Or’him comme il se doit afin d’honorer cet ami comme le demande la Torah. Je suis célibataire sans enfants. J'ai un siddour porte de la délivrance, hébreu, phonétique, français mot à mot, Est-ce que je peux lui ...

Liseron, Mercredi 10 juillet 2019

Bonjour Rav, Tout d'abord je vous remercie pour tout ce que vous faites pour nous. C'est une aide précieuse pour tout un chacun. Je vous demande de me répondre car en ce moment je ne sens pas très bien. Je vous explique : En fait, que ce soit pour le choix d'un travail ou autre, Si c'est un succès, je remercie Hachem ; En revanche, si c'est un échec (comme ce fut le cas récemment) hé bien, je me remets en cause, je regrette d'avoir fait...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg
/files/img/Blog/que-nous-reserve-le-daech-les-jours-a-venir.jpg
/files/img/2016/GEOPO1.png

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

"“Une heure de Téchouva et de bonne action en ce monde est meilleure que toute la vie du monde à venir" "

(Pirké Avoth (chap. IV, 22))