DIFFUSION DE LA TORAH

Soutenir les actions du Rav Ron Chaya et acquérir un mérite éternel dans la diffusion de la Torah francophone* :

  • Plus de 80 nouveaux cours diffusés chaque mois

  • Plus de 1000 questions personnelles répondues chaque mois

  • plusieurs dizaines de milliers d’abonnés sur tous nos supports

⇒  Tout cela grâce à vous ! Aidez-nous à développer cette diffusion

* Reçu cerfa et Seif 56 pour défiscaliser jusqu'à 66% 


Question de Ocellé de Gross du Mercredi 03 octobre 2018

Je voulais savoir d'où venaient le fait de faire des hakafot chniot...
,

Kvod harav
Jespère que les fêtes se sont bien passées et que votre pbm de santé est loin derrière vous.

  1. Je voulais savoir d'où venaient le fait de faire des hakafot chniot...
    C'est un minhag ?
    Obligatoire?

    Comment conseillez-vous aux femmes de les célébrer ? 
    Ou plutôt, puis je ne pas le célébrer ?

    Mes garçon sont allées à la Yéchiva car l'ambiance y est magnifique....mais pour une femme qui préfère rester à la maison, doit-elle faire quelques choses de spécial ?

  2. Comment se séparer de toute cette période magnifique que nous venons de vivre sans être triste.... ?
    Est ce la le vrai challenge peut être d'essayer de maintenir cette proximité avec Hachem sans jours de Yom Tov ?
    Est ce réalisable ?

    Je me suis sentie portée pendant toute cette période et la ....c'est comme le soufflé qui retombe....est ce possible d'avoir la même énergie ds son service divin sans cette lumière de Yom Tov/Kippour.... 

Merci pr vos conseils précieux
Que de bonnes nouvelles

,

Chalom,
J’ai passé d’excellentes fêtes et je vais également beaucoup mieux au niveau de ma santé, Baroukh Hachem.

  1. La coutume des hakafot chniyot provient principalement de la Kabbala.

    Rabbénou Ha-’Ari pratiquait cela avec beaucoup d’enthousiasme,

    Le ‘Hida témoigne que le Rachach (l’auteur de toutes les intentions kabbalistiques de la prière) agissait également ainsi

    et on dit la même chose au sujet du Gaon de Vilna.

    Il s’agit d’une coutume facultative, vous pouviez donc choisir de célébrer cela ou pas.

  2. Effectivement, le challenge actuel est de maintenir la proximité avec Hachem alors qu’Il ne nous porte pas autant que lors de ces jours tellement saints.
    Il est clair qu’il y aura une baisse, mais il faut faire en sorte qu’elle soit réduite au maximum.
    Pour cela, les meilleures méthodes sont l’étude du moussar et la prière.

Bonne continuation.
Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Je voulais savoir d'où venaient le fait de faire des

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Benjamin, Lundi 19 août 2019

Chalom, D'où sait on que la prière a un impact sur la réalité si ce n'est de modifier notre conscience ? Seul Hachem sait ce qui est bon pour nous tous. Comment pourrait on demander une modification de cette perfection ? C'est illogique. Merci...

Lunaire, Jeudi 08 août 2019

Chalom Rav, On nous dit qu'il est plus méritoire de pratiquer quelque chose que l'on est obligé de faire, car quand on est obligé, on a tendance à ne pas vouloir le faire, pire à se rebeller. Il est dit que le Tsadik en gros c'est celui respecte la halakha et le 'Hassid (selon la définition du Talmud) c'est celui qui va encore plus loin en s'interdisant ce qui est permis par exemple. Le 'Hassid aura une meilleure place au Olam Haba que le Baal ...

Kalmie, Mercredi 31 juillet 2019

Bonjour Rav, Vous dites dans un cours que Chabtaï Tsvi ou d'autres grands (j'ai pensé à Kora'h par exemple) ont dévié du Emet par le haut... Mais cela est effrayant car ça aurait pu arrivé à toute personne qui essaie d'être dans le Emet , étant donné que personne n'est parfait ? Faudrait-il alors ne pas vouloir aller trop loin dans la avodat Hachem ? Comment se fait il qu'ils soient autant descendus , alors qu'ils ...

Sauge, Vendredi 19 juillet 2019

Chalom Rav, J'ai un ami qui habite loin de la synagogue et qui fait l'effort de prendre une nuit d’hôtel pour rester tout le Chabbat sur place et venir aux offices. Je voudrais faire la mitsva de hakhnassat Or’him comme il se doit afin d’honorer cet ami comme le demande la Torah. Je suis célibataire sans enfants. J'ai un siddour porte de la délivrance, hébreu, phonétique, français mot à mot, Est-ce que je peux lui ...

Liseron, Mercredi 10 juillet 2019

Bonjour Rav, Tout d'abord je vous remercie pour tout ce que vous faites pour nous. C'est une aide précieuse pour tout un chacun. Je vous demande de me répondre car en ce moment je ne sens pas très bien. Je vous explique : En fait, que ce soit pour le choix d'un travail ou autre, Si c'est un succès, je remercie Hachem ; En revanche, si c'est un échec (comme ce fut le cas récemment) hé bien, je me remets en cause, je regrette d'avoir fait...

Perce-neige, Vendredi 05 juillet 2019

Chalom Rav, Pouvez-vous m'expliquer le rôle de la Tefila face à une souffrance qu'envoit Hachem à un homme alors qu'il doit avoir la Emouna que cette souffrance est pour son bien ? Est-ce qu"il doit prier pour que H' lui retire sa souffrance malgré tout si cette souffrance est pour son bien ? Merci par avance ...

Patience, Lundi 24 juin 2019

Bonjour Rav Chaya, Je voudrais savoir comment faire pour renforcer ma Emouna envers Hachem dans le fait que c’est Lui qui décide tout et que l’on est entre Ses mains, peu importe Sa décision ? On entend chaque jour ou presque des mauvaises nouvelle de personnes qui ont la maladie, et ça me crée une certaine angoisse dès qu’une douleur anormale m’arrive ou bien de me dire à qui le suivant ? Pourquoi lui et pas moi ? Je ...

Ména'hem, Vendredi 21 juin 2019

Chalom Rav, J'ai des amis qui se plaignent beaucoup de leur vie. Je prends sur moi pour les écouter, et pour ne jamais m'énerver. Ma question est néanmoins la suivante : Dois-je prendre sur moi de les écouter, d'être là pour eux, de les soutenir même sans trop savoir quoi dire, Ou ai-je aussi le devoir de faire preuve d'un peu de rigueur et de les recadrer si je trouve qu'ils se plaignent trop ? Ou est-ce trop dangereux et dois-je me contenter ...

Lamier, Mercredi 19 juin 2019

Chalom, Peut on contredire quelqu'un qui fait un dvar Torah devant une assemblée qui nous semble faux ? Humiliation ? Merci...

Lysimaque, Lundi 17 juin 2019

Chalom Rav, J'ai 15 ans et j’aimerais me préparer parfaitement afin d’être complètement prêt pour le mariage. Quelles midot dois je travailler ? Que dois je faire ? Merci...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg
/files/img/Blog/que-nous-reserve-le-daech-les-jours-a-venir.jpg
/files/img/2016/GEOPO1.png

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg
/files/img/Essentielseminairedete800.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/Eliran-Sofer.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Une personne humble parle avec douceur, évite les querelles et c’est un plaisir d’être en sa compagnie" "

(Ram’hal (Rabbi Moché Luzzatto) dans Messilat Yécharim)