DIFFUSION DE LA TORAH

Soutenir les actions du Rav Ron Chaya et acquérir un mérite éternel dans la diffusion de la Torah francophone* :

  • Plus de 80 nouveaux cours diffusés chaque mois

  • Plus de 1000 questions personnelles répondues chaque mois

  • plusieurs dizaines de milliers d’abonnés sur tous nos supports

⇒  Tout cela grâce à vous ! Aidez-nous à développer cette diffusion

  • Reçu cerfa et Seif 46 pour défiscaliser jusqu'à 66% 

 

RAV RON CHAYA

 

+ d'infos : Pour plus d'informations, vous pouvez m'appeler l'après-midi au 00972.2.586.84.90 

Défiscalisation en France : 66 % du montant de votre don peuvent être déduits de votre impôt sur le revenu (dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable). L’excédent net éventuel peut être reporté sur les 5 années suivantes. 

 


Question de Zérène de l'orme du Dimanche 14 octobre 2018

Pourquoi disons nous dans le birkat Amazon des demandes alors qu’on est entrain de remercier ?
,

Bonjour Rav :

  1. Pourquoi disons nous dans le birkat Amazon des demandes alors qu’on est entrain de remercier ?

  2. Pourquoi faisons nous une demande après la Amida dans le passage de ouva letsion ‘ יהי רצון מלפניך שנשמור חוקיך בעולם הזה ונזכה ונחיה ונירש טובה וברכה לחיי העולם הבא ׳ et pas dans la Amida elle même ?

  3. Sur cette même demande de la question 2 :
    Pourquoi on demande à ce qu’on nous aide à garder les mitsvot et qu’on mérite d’avoir le olam aba ?
    On est ici pour faire des efforts donc c’est comme ci on demandait qu’on fasse la grande partie du travail à notre place ?

    Dans les 2 des dernières brahots de la amida on dirait dans le langage qu’on demande des choses à Hachem ; or ce sont des berakhot de remerciement :

    1ère braha : ramène ta présence divine
    3ème braha : שים שלום טובה וברכה חיים חן .....

  4. Dans la demande de la question 2
    Si on demande qu’on ou aide à avoir le olam aba , pourquoi on dit :
    Qu’on mérite qu’on vive et qu’on hérite le bien et la bénédiction pour la vie du monde futur ?
    (on devrait dire qu’on mérite le monde futur, le reste est en trop on dirait )

  5. qu’est ce que ça change qu’Hachem nous pardonne ou pas ?
    C’est à dire que si on est puni on devra recevoir la punition Hachem authentique dans ce qu’il fait et dit donc qu’est ce que ça change qu’il nous pardonne...

  6. Pourquoi on demande qu’Hachem accepte nos tefilots dans choméa téfila si parfois et même souvent ce qu’on pense qui est bien pour nous en vérité ne l’est pas , et que seul lui c’est ce qui est bien pour nous ?

Merci

,

Chalom Chalom,

Voici les réponses a tes questions :

  1. Les commentateurs apprennent du verset 35, chapitre 29 de Béréchit la chose suivante.

    Léa a un 4ème enfant et elle dit : ”Cette fois je remercierai Hachem”, pour cela elle le nomme Yéhouda, qui vient du mot “hodaa” “remerciement”.
    Juste après cela, à la fin du verset, il est écrit ” elle n’a plus enfanter”.

    Ce n’est que plus tard qu’elle tombera enceinte en achetant une nuit avec Yaacov, en cédant à Ra’hel les doudaïm (un certain fruit) de son fils Réouven qu’il lui rapporta des champs.
    Mais d'après le texte, à ce moment-là Léa ne peut plus avoir d’enfant ; or, pourquoi la Torah met dans le même verset, le fait qu’elle ait remercier avec le fait qu’elle ne peut plus enfanter ?

    Les commentateurs disent qu’elle n’a plus eu d’enfants car elle n’a pas demandé d’autres enfants, c'est-à-dire qu’une grande partie des remerciements est le fait de demander.
    Par le fait que l’on demande à Hachem, on prouve que tout vient de Lui et c’est en cela qu’il n’y a pas de plus grand remerciement :

    Je reconnais que c’est de Toi que tout vient, c’est pour cela que je Te demande.

    On remercie Hachem et on demande encore.
    Léa n’a pas fait cela, il manquait quelque chose dans son remerciement, à cause de cela, elle n’a pas eu d’autres enfants. Le birkat hamazone ainsi que les berakhot de la Amida vont dans ce sens :
    Ce sont des remerciements accompagnés de demandes.

  2. Les sages de la grande assemblée qui ont mis au point, avec les prophètes, la formulation de la Amida, n’ont pas demandé tout ce qui est possible et imaginable.
    Donc on doit aussi faire nos demandes personnelles.

    La Amida comporte des demandes générales pour tout ‘Am Israël mais dans Élokaï Netsor, nous faisons aussi des prières personnelles.

  3. Le mérite de faire une mitsva est tellement grand, qu’on a peur que le yétser hara soit beaucoup trop fort et qu’on ne puisse pas la faire ; alors on demande à Hachem de nous aider.
    C’est vrai qu’on a un peu moins de mérite pour cela mais ce n’est pas du tout certain ; il se peut que par le mérite de notre prière, on compense le manque d’effort qu’on aurait peut-être dû fournir pour cette mitsva.

    Disons que pour faire une mitsva il faut 100 kjoul, lorsqu’on prie, on en a seulement besoin de 60 kj.
    La prière, elle-même, est quelque chose de difficile (bien que ce soit un grand cadeau qu’Hachem nous fait de pouvoir s’adresser à Lui), et cela peut bien valoir les 40 kj manquants.
    Quand bien même ce ne serait pas le cas, le fait de manquer une mitsva est tellement grave, son mérite étant infini, qu’on doit préférer qu’Hachem nous aide à l’accomplir, quitte à avoir moins de mérite.

    Mieux vaut moins de mérite que pas de mérite du tout ; c’est pour cela qu'on prie Hachem de nous aider.

  4. On demande que notre vie dans ce monde ne soit pas une vie de souffrance.
    Personne ne veut la souffrance, c’est une chose très difficile, donc on demande qu’Hachem fasse que l’on mérite le bien dans ce monde aussi.

  5. Quand Hachem nous pardonne, Il nous aime comme auparavant.

    Mais lorsqu’Il nous punit, c’est différent.
    Je te puni, c’est-à-dire que tu dois payer ta dette mais Je ne veux plus de ta proximité.
    On doit se rapprocher d’Hachem pour être comme avant le péché ; on doit pour cela obtenir Son pardon.

    Le pardon ne vient pas juste pour qu’on ne souffre pas de la punition, mais aussi pour qu’on puisse de nouveau être proche d’Hachem comme avant notre faute.

  6. Bien qu’on demande à Hachem d'écouter nos téfilot, chose qui est nécessaire, parce qu’il faut prier dans ce sens ; Hachem ne va pas écouter les prières qui seront mauvaises pour nous.

    Il veut notre bien ; on demande sans savoir et on compte sur Hachem pour faire le tri nécessaire et n’exaucer que ce qui sera bon pour nous.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Pourquoi disons nous dans le birkat Amazon des demandes

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Lychnis, Jeudi 16 janvier 2020

Chalom Rav, Est-ce que de lire des livres sur le 'hinoukh ou le Chalom bayit comptent comme une étude de Moussar ? Merci Rav...

Gesse, Mardi 26 novembre 2019

Bonjour Rav, Comment travailler le yetser hara du paraître, de la pression de l'image de soi aux yeux des autres, afin d'être libre de rester soi même ? Merci beaucoup...

Ilan, Dimanche 24 novembre 2019

Chalom Rav, Est-il vain de prier Hachem pour recevoir ? Si d’abord nous n'avons pas fais sa volonté (notamment le travail des midot), alors pourquoi Hachem ferait-Il notre volonté si nous on refuse de faire La Sienne ? Par exemple, Hachem me dit : Arrête la paresse Arrête la gourmandise et moi je continue... Et ensuite, je dis à Hachem : Donne-moi ci Ddonne moi çà... N’es-ce pas un manque de respect vis à vis d'Hachem...

Ilan, Mercredi 30 octobre 2019

Chalom Rav, J'ai constaté qu'à chaque fois que je vais à l'encontre de l'une de mes mauvaises midots, Hachem me fait un miracle proportionnel à l’effort que j'ai fait... Pouvez-vous m’éclairer là dessus ? Toda raba !...

Ilan, Jeudi 24 octobre 2019

Chalom Rav, Les objets ont-ils des anges qui leurs sont dédiés ? (Exemple : ma tv ma voiture etc..) Les êtres vivant ont ils un ange aussi ? Si un juif fait Torah et mitsvot, travaille ses midot, etc, a-t-il un pouvoir sur La création ? Toda raba Rav...

Pitaya, Mardi 08 octobre 2019

Bonjour rav chaya Pourriez-vous m’indiquer un ou deux cours dans lesquels vous parlez de emouna en Hachem ? (Que tout est entre les mains de D.ieu que ce soit au niveau de la santé la parnassa ou autre chose Qu’on est des pions en résumé...) Merci beaucoup...

David, Dimanche 29 septembre 2019

Rav Chana Tova, Pourquoi lors des seli'hot on chante on est heureux et pendant alors que pendant Roch Hachana où on se fait juger, on ne fait même pas le Hallel ? Pour qu'Hachem nous guide, Il doit dépendre du temps. Comment peut-Il dépendre d'une chose qu'Il a crée ? Et s'Il n'en dépend pas, comment peut-on comprendre ? Merci d'avance pour les réponses...

Esparcette, Vendredi 13 septembre 2019

Chalom rav Chaya, Dans quelle optique doit-on pratiquer les mitsvots ? Doit-on davantage se concentrer sur le fait d'avoir un bon olam haba ou dans le but d'améliorer le monde et d'apporter un flux de lumière ? Somme nous obligé d'avoir un maître pour apprendre la torah ? Ne peut on pas apprendre en autodidacte ? Que faire si l'on ne trouve pas sa place dans une Yéchiva et que notre vision du monde diffère totalement des personnes qui s'y trouvent....

Immortelle, Mercredi 04 septembre 2019

Chalom Rav, J'aurais quelques questions sur la notion un peu de libre arbitre svp. Je vais prendre un exemple pour expliquer la question : On dit qu'il existe 2 zivoug pour une personne mais que malheureusement on peut se tromper et ne pas se marier avec son zivoug. Cependant, on dit qu'Hachem fait tout pour le bien, alors si il a fait en sorte que je me marie avec telle personne, c'est que c'était la meilleur chose à faire et donc que mon zivoug n'était pas ...

Epiaire, Lundi 26 août 2019

Bonsoir Rav, Un homme possède 100.000$ qu'il doit distribuer. Il y a 100'000 personnes pauvres. Est-il préférable de : Verser 1$ à chaque personne sachant qu'ils ne pourront pas en faire chose, ou Verser 100$ à 1000 personnes, car cela sera bien plus bénéfiques au moins à eux. Merci pour votre explication....

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

"Lorsqu'on a coutume d'être salué par son prochain, on doit essayer de devancer son salut."

(Midrach Rabba)