DIFFUSION DE LA TORAH

Soutenir les actions du Rav Ron Chaya et acquérir un mérite éternel dans la diffusion de la Torah francophone* :

  • Plus de 80 nouveaux cours diffusés chaque mois

  • Plus de 1000 questions personnelles répondues chaque mois

  • plusieurs dizaines de milliers d’abonnés sur tous nos supports

⇒  Tout cela grâce à vous ! Aidez-nous à développer cette diffusion

  • Reçu cerfa et Seif 46 pour défiscaliser jusqu'à 66% 

 

RAV RON CHAYA

 

+ d'infos : Pour plus d'informations, vous pouvez m'appeler l'après-midi au 00972.2.586.84.90 

Défiscalisation en France : 66 % du montant de votre don peuvent être déduits de votre impôt sur le revenu (dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable). L’excédent net éventuel peut être reporté sur les 5 années suivantes. 

 


Question de Liane de jade du Jeudi 10 mars 2016

Quand je fais une mitsva qui me demande un effort et que je ne la fais que pour me faire pardonner mes fautes envers Hachem, est-ce lichma ? Et si je l'ai faite pour juste faire plaisir à Hachem, est-ce lichma ?
,

Bonsoir Rav

Quand je fais une mitsva qui me demande un effort et que je ne la fais que pour me faire pardonner mes fautes envers Hachem (payer ma facture) est ce lichma ?

Et si je l'ai faite pour juste faire plaisir à Hachem, c'est lichma ?

Car si j'ai bien compris, chaque mitsva me fait travailler une partie de moi-même, m'aide à devenir une personne meilleure...
Donc aucune mitsva n'est réellement lichma !

Exemple :
On m'a demandé d'apporter quelque chose à quelqu'un qui venait d'accoucher.
Je n'avais ni le temps ni envie, mais je me suis forcée car je sais que cette demande venait d'Hachem, et cela m'apprend à devenir plus altruiste.
Donc j'en tire un profit finalement !

Ou puis je dire que comme j'ai voulu faire plaisir à Hachem, alors c'est lichma car j'ai rendu service, utilisé mon temps et rien reçu en contrepartie ?

Autre exemple :
Faire le Chéma pour clamer la royauté de Hachem.
Quand je fais cela, est ce lichma ?

Merci beaucoup de m'éclairer, je voudrais tant faire quelque chose pour Hachem vraiment lichma...

,

Chalom,

Lorsqu’on fait une mitsva juste pour faire plaisir à Hachem, il est clair qu’il s’agit d’une mitsva lichma
(c’est-à-dire réalisée de façon désintéressée et par amour pour Hachem, le plus haut niveau d’accomplissement d’une Mitsva).

Si vous faites une mitsva qui vous demande un effort et que vous ne le faites que pour vous faire pardonner vos fautes envers Hachem, tout dépend de la raison pour laquelle vous désirez expier ces fautes.

  • Si cela est fait par amour pour Hachem car vous savez qu’Il n’aime pas que vous ayez des fautes à votre actif et qu’Il voudrait que vous soyez propre de tout péché, alors cela est complètement Lichma.

  • Si cela est fait par crainte de l’enfer ou pour avoir davantage de paradis, alors cela est déjà moins Lichma.

Bien que lorsque vous fassiez une mitsva de manière totalement lichma, cela vous fera de toute façon travailler une partie de vous-même en la sanctifiant et en la purifiant, néanmoins cette mitsva reste complètement lichma.

C’est comme si vous étiez amoureuse de votre mari, que vous lui fassiez un acte qui lui fait très plaisir, et que vous soyez très heureuse de cela  car vous l’aimez, bien qu’il soit clair que par cela, vous vous sanctifiez également, car il est bien que la femme donne à son mari, surtout si cela nécessite un effort ; néanmoins, le fait de vous sanctifier ainsi n’a pas été pas la motivation qui vous a poussé à faire cela, mais bien l’amour que vous portez à votre mari.

Donc cela reste une mitsva lichma, bien qu’en fin de compte, vous en retiriez aussi un certain profit.

Si vous avez amené cette chose à quelqu’un qui venait d’accoucher pour faire plaisir à Hachem, c’est une mitsva lichma, bien qu’en passant, vous en retiriez un profit spirituel.
Si le but est le profit spirituel et non pas de le faire par amour pour Hachem, cela est déjà moins lichma.

Idem pour le Chéma :
Si vous le récitez par amour pour Hachem, cela est une grande mitsva lichma, sinon cela est moins lichma.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Quand je fais une mitsva qui me demande un effort et que je

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Glendalough, Mercredi 06 février 2019

Kvod HaRav Chlita Quel sefer étudier lorsqu'on est une femme pour mieux ressentir l'amour exceptionnel qu'Hachem nous porte ? Et surtout faire passer cette connaissance de l'intellect dans le coeur, et à notre tour aimer Hachem très fort... MERCI pour votre travail extraordinaire pour nous rapprocher de Lui... MERCI...

Seymour, Mercredi 06 février 2019

Chalom Rav, Comment définir en termes intelligibles le "EMET" ? N'y a-t-il qu'une seule réponse ? Est-ce que le EMET peut être différent d'un homme à l'autre ? Est-ce que c'est une sensation ou autre chose ? Merci...

Celb-al-Raï, Mercredi 06 février 2019

Bonjour Rav , La émouna ( je crois que Hachem est présent dans chaque instant de ma vie et dans le monde) ne parait pas naturellement évidente pour l'homme ! Est-elle innée ou nécessite-t-elle des efforts permanents afin de réaliser la réalité d'Hachem et Sa présence au quotidien ? Peut-on transmettre à nos enfants la émouna ? Le bitahone (qui me semble être un niveau supérieur car Hachem est ...

Beskides, Mercredi 06 février 2019

Boker Tov Rav Quelle différence Hachem fait entre le peuple juif et les goyim qui sont dans le émet ? Quelle distinction entre nous et les autres peuples qui nous aiment ? Est-ce que le bonheur d'une relation avec une femme (échanger des idées, partager des sentiments, se reposer l'un sur l'autre) peut-être comparer au bonheur qu'on a en pratiquant la religion et en étudiant la Torah ? Moi je pense oui... et vous ?-) J'attends avec impatience vos...

Fomalhaut, Mardi 05 février 2019

Bonjour Rav, Si tout ce qui nous arrive est pour le bien, alors même quand on a du ayin hara, c'est Hachem qui le veut... N'est ce pas mieux de nous améliorer ? Dans ce cas, est-il nécessaire de faire la technique du plomb ? Merci...

Gamma Cephei, Lundi 04 février 2019

Bonjour Rav, On parle toujours d’émouna et de bita'hone envers Hachem ; qu’elle est alors là frontière avec vivre dans un monde de bisounours sans ne plus faire d’effort (parnassa, santé, mariage...) ou l’on ne fait plus rien puisque tout vient d’Hachem. Merci...

Papilionidae, Mardi 29 janvier 2019

Réaction à Pourquoi Hachem a me semble-t-Il tout fait pour m'éloigner de Lui dès ma plus tendre enfance ? Bonjour Rav, Je reviens, décidément assez entrecoupé par mes diverses occupations courantes, compléter nos échanges sur cette importante notion de la Emouna, et surtout pour moi le plus crucial, les moyens de gérer les épreuves qui me sont envoyées par Hachem, de tenter de les comprendre et comprendre ses ...

Howlite, Lundi 28 janvier 2019

Bonjour Rav, Je viens de passer une terrible épreuve (la pire qu'une mère puisse subir), et j'avoue que votre citation du jour me laisse perplexe... Les épreuves de la vie représentent un bien inestimable et extrêmement élevé même si elles sont amères et extrêmement difficiles à supporter : Notre monde futur en dépend, au point que selon nos Sages, s’il devait s’écouler 40 jours de notre vie ...

Tourmaline noire, Dimanche 27 janvier 2019

Chalom Rav, J’ai compris que notre sékhèl  n’est pas "passoul" ; il faut le suivre, mais simplement à cause de nos taavot, parfois nous ne sommes pas droit, et la Torah nous rectifie. Mais alors, à ce moment-là, que signifie le passouk " Ki lo ma'hchévotaï ma'hchévotékhem " qui semble signifier que notre logique n’est pas vrai ? La raison pour laquelle nous acceptons la Torah est que c’est le ...

Stibine, Mardi 22 janvier 2019

Bonjour Rav, Par rapport à l’humilité... Dans les livres de moussar connus, il est écrit que l'homme ne doit même pas ressentir de valeur en lui...  Mais n'est ce pas contradictoire avec le fait de connaitre ses qualités ? Merci beaucoup...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Le seul bonheur qui existe est celui que l'on porte en soi...Une vie intérieure riche, elle seule, rend l'homme heureux" "

(Rav Dessler)