Une campagne exceptionnelle

Aidez-nous !

« Cette année, vu la situation liée à cette terrible épidémie, nous avons décidé de ne pas fixer de limites car au delà des 120 familles francophones que nous aidons chaque fête, de nombreuses personnes ont perdu leur emploi et les besoins seront immenses»

C’est pourquoi je fais appel à votre générosité pour la plus grande mitsva de « Kim’ha Dépiss’ha ».

Comme chaque année, nous transmettrons l’intégralité des sommes que nous recevrons.

Une partie leur sera directement versée et l'autre partie servira à faire des achats « en gros » (à prix réduits) des produits nécessaires pour la fête.

"Tous les membres d'Israël sont garants l'un de l'autre".

Je bénis, du plus profond de mon cœur, tous nos frères qui voudront être nos associés pour réaliser cette si belle mitsva.

Que D.ieu leur octroie la délivrance avec une grande générosité : bonheur, réussite, paix, santé, joie et Sa grande proximité.

Amen !

  • Reçu Cerfa délivré pour déduction de vos impôts à hauteur de 66%

Rav Ron Chaya


9

Jours restants

Question de Vathorz Prior du Jeudi 09 mai 2019

Quelle doit-être la raison principale qui me pousse à être oved Hachem ?
,

Chalom,

  1. Notre preuve la plus forte de la véracité de la Torah et de son origine Divine est la révélation sur le Har Sinaï, mais peut-être que d'autres religions affirment aussi avoir assiste a une révélation Divine et détenir ainsi la vérité.
    Comment pourrais je savoir ? (Il y a tellement d'autres religions qu'on ne connait pas, l’hindouisme etc...)

  2. D'autre part, comment pourrais je être sûr de détenir la vérité, alors que je suis complètement Noguéa Badavar du fait que je suis né juif ?
    Mon raisonnement en est donc forcement faussé...

  3. Quelle doit-être la raison principale qui me pousse à être oved Hachem ?
    (Hakarat Hatov, recherche du émet, bonheur, Amour de D.ieu ou crainte de D.ieu,
    je ne sais pas, je recherche une base a ma avodat hachem je suis meboulbal)

Merci Rav !

,

Chalom,

Voici les réponses à tes questions :

  1. Tu te demandes s’il y a peut-être d’autres religions affirmant avoir assisté à une révélation divine.

    La Torah elle-même répond à ta question en disant (Devarim, chap. 4, versets 32 et 33) :

    • Interroge donc les premiers âges, qui ont précédé le tien, depuis le jour où D.ieu créa l'homme sur la Terre, et d'un bout du ciel jusqu’à l’autre, demande si rien d'aussi grand est encore arrivé, ou si l’on a ouï chose pareille !

    • Quel peuple a entendu, comme tu l’as entendue, la voix de D.ieu parlant du sein de la flamme, et a pu vivre ?


    Autrement dit, la Torah nous invite à vérifier si, depuis le début de l’Histoire jusqu'à aujourd’hui, un seul peuple a ne serait-ce que prétendu qu’il a vu D.ieu et qu’il a survécu.
    Et elle prétend qu’il n’en existe aucun.

    S’ils ont entendu, ce n’est qu’une seule personne (ou un petit groupe de personnes) qui a affirmé que D.ieu lui avait parlé et non un peuple entier, et même si c’est le cas, ils sont tous morts après.

    Aucun peuple n’a entendu la voix de D.ieu et a pu survivre, comme le mentionne le verset.
    Donc vérifie et tu constateras que cela n’existe pas.

    De plus, si un tel peuple existait, on en aurait entendu parler car il s’agit de quelque chose de tellement extraordinaire que cette religion aurait largement fait parler d’elle.

  2. Même si on est noguéa badavar (parti pris), on peut essayer de devenir ce qu’on appelle l’avocat du diable en trouvant tous les arguments contre cela.

    Donc vas-y :
    Fais de ton mieux pour contrer notre argumentation selon laquelle la Torah est d’origine divine et tu verras que tu n’y parviendras pas.

    C’est mon métier, et je peux te dire que je m’oppose à toute sorte de personnes cherchant à contrer ce fait par tous les moyens, mais nous avons des preuves littéralement irréfutables.
    Personne n’a encore réussi mettre à mal les preuves de véracité de la Torah que nous détenons.

    • Personne



    Par ailleurs, aucune autre religion ne peut se targuer d’avoir pu amener ne serait-ce qu’une seule preuve qu’on ne puisse pas réfuter.
    Pas une seule !

    Dès lors, les nombreuses preuves attestant de l’authenticité de la Torah nous donnent raison tandis que leur côté, ils n’ont pas la moindre preuve de ce qu’ils avancent.
    C’est un fait.

  3. Il y a des étapes.

    Comme le dit le Rambam, on commence d’abord par le lo lichma avant d’aborder très progressivement le lichma.

    Commencer par lo lichma signifie qu’on agit :

    • Dans le but d’être heureux,
    • d’avoir olam hazé et olam haba
    • et de ne pas souffrir.

      Il s’agit de la Yirat haonèch, la crainte du châtiment, et de la volonté d’avoir une récompense.

      C’est de cette façon qu’on doit enseigner la Torah aux enfants et même aux adultes lorsqu’ils entament leur apprentissage.


    Par la suite, se révélera peu à peu la hakarat hatov,

    • la reconnaissance,
    • et l’amour d’Hachem.

      Ainsi, lentement mais sûrement, on commence à introduire un peu de léchèm Chamaïm dans notre chélo léchèm Chamaïm.
      Avec le temps, l’amour de D.ieu grandit et on agit davantage dans cette optique que pour notre propre bien-être. 


    Un moyen intermédiaire nous aidant à faire la transition entre les deux est d’agir pour le 'Am Israël
    car D.ieu et le peuple juif ne font qu’un.

    En effet, comme l’écrit le Messilat Yécharim :

    • lorsque le peuple d’Israël est en haut,
      alors le dévoilement d’Hachem est aussi en haut, c’est-à-dire qu’il est beau et rayonnant,

    • mais lorsque le peuple d’Israël est en bas ‘has véchalom,
      il en va de même pour le dévoilement de D.ieu.


    Nous sommes donc unis.

    En conséquence, lorsqu’on accomplit les mitsvot et qu’on étudie la Torah, on fait beaucoup de bien au peuple d’Israël donc aussi à Hachem (si on peut dire), et vu qu’il nous est difficile de vouloir faire le bien par amour pour D.ieu au début de notre apprentissage, il nous est plus facile d’acquérir un amour du peuple juif.

    Donc le faire dans cette optique est certainement aussi une avoda léchèm Chamaïm.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Agav ...

Réagir sur Quelle doit-être la raison principale qui me pousse à

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Glendalough, Mercredi 06 février 2019

Kvod HaRav Chlita Quel sefer étudier lorsqu'on est une femme pour mieux ressentir l'amour exceptionnel qu'Hachem nous porte ? Et surtout faire passer cette connaissance de l'intellect dans le coeur, et à notre tour aimer Hachem très fort... MERCI pour votre travail extraordinaire pour nous rapprocher de Lui... MERCI...

Seymour, Mercredi 06 février 2019

Chalom Rav, Comment définir en termes intelligibles le "EMET" ? N'y a-t-il qu'une seule réponse ? Est-ce que le EMET peut être différent d'un homme à l'autre ? Est-ce que c'est une sensation ou autre chose ? Merci...

Celb-al-Raï, Mercredi 06 février 2019

Bonjour Rav , La émouna ( je crois que Hachem est présent dans chaque instant de ma vie et dans le monde) ne parait pas naturellement évidente pour l'homme ! Est-elle innée ou nécessite-t-elle des efforts permanents afin de réaliser la réalité d'Hachem et Sa présence au quotidien ? Peut-on transmettre à nos enfants la émouna ? Le bitahone (qui me semble être un niveau supérieur car Hachem est ...

Beskides, Mercredi 06 février 2019

Boker Tov Rav Quelle différence Hachem fait entre le peuple juif et les goyim qui sont dans le émet ? Quelle distinction entre nous et les autres peuples qui nous aiment ? Est-ce que le bonheur d'une relation avec une femme (échanger des idées, partager des sentiments, se reposer l'un sur l'autre) peut-être comparer au bonheur qu'on a en pratiquant la religion et en étudiant la Torah ? Moi je pense oui... et vous ?-) J'attends avec impatience vos...

Fomalhaut, Mardi 05 février 2019

Bonjour Rav, Si tout ce qui nous arrive est pour le bien, alors même quand on a du ayin hara, c'est Hachem qui le veut... N'est ce pas mieux de nous améliorer ? Dans ce cas, est-il nécessaire de faire la technique du plomb ? Merci...

Gamma Cephei, Lundi 04 février 2019

Bonjour Rav, On parle toujours d’émouna et de bita'hone envers Hachem ; qu’elle est alors là frontière avec vivre dans un monde de bisounours sans ne plus faire d’effort (parnassa, santé, mariage...) ou l’on ne fait plus rien puisque tout vient d’Hachem. Merci...

Papilionidae, Mardi 29 janvier 2019

Réaction à Pourquoi Hachem a me semble-t-Il tout fait pour m'éloigner de Lui dès ma plus tendre enfance ? Bonjour Rav, Je reviens, décidément assez entrecoupé par mes diverses occupations courantes, compléter nos échanges sur cette importante notion de la Emouna, et surtout pour moi le plus crucial, les moyens de gérer les épreuves qui me sont envoyées par Hachem, de tenter de les comprendre et comprendre ses ...

Howlite, Lundi 28 janvier 2019

Bonjour Rav, Je viens de passer une terrible épreuve (la pire qu'une mère puisse subir), et j'avoue que votre citation du jour me laisse perplexe... Les épreuves de la vie représentent un bien inestimable et extrêmement élevé même si elles sont amères et extrêmement difficiles à supporter : Notre monde futur en dépend, au point que selon nos Sages, s’il devait s’écouler 40 jours de notre vie ...

Tourmaline noire, Dimanche 27 janvier 2019

Chalom Rav, J’ai compris que notre sékhèl  n’est pas "passoul" ; il faut le suivre, mais simplement à cause de nos taavot, parfois nous ne sommes pas droit, et la Torah nous rectifie. Mais alors, à ce moment-là, que signifie le passouk " Ki lo ma'hchévotaï ma'hchévotékhem " qui semble signifier que notre logique n’est pas vrai ? La raison pour laquelle nous acceptons la Torah est que c’est le ...

Stibine, Mardi 22 janvier 2019

Bonjour Rav, Par rapport à l’humilité... Dans les livres de moussar connus, il est écrit que l'homme ne doit même pas ressentir de valeur en lui...  Mais n'est ce pas contradictoire avec le fait de connaitre ses qualités ? Merci beaucoup...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg
/files/img/Blog/que-nous-reserve-le-daech-les-jours-a-venir.jpg
/files/img/2016/GEOPO1.png

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Que l'honneur de ton ami te soit aussi cher que le tien" "

(Pirke Avoth 2-10.)