Question de Benjamin du Vendredi 19 mai 2017

Selon vous, comment mieux ressentir la présence d'Hachem a la synagogue ?
,

Shalom Rav,

Depuis quelque temps, j'essaye d'aller plus régulièrement à la synagogue (et notamment le chabat).
Bien que je fasse des efforts, j'ai l'impression qu'il m'est difficile de rester concentrer sur toutes les prières, d'être profondément sincère dans mes mots et surtout d'être réellement en connexion avec Hachem (de sentir sa présence).

Plusieurs éléments peuvent expliquer cela, et influencent inconsciemment mon probable manque de emouna / concentration :

  • Sans faire de généralités, beaucoup de personnes viennent à la synagogue pour se retrouver, discuter et ne semblent pas totalement sincères dans les prières prononcées.
    On a presque l'impression qu'ils viennent à la synagogue avant tout pour le plaisir d'adhérer à une communauté. Alors que pour moi il s'agit avant tout de la maison d'Hachem et que l'on n'y vient pas spécialement pour se faire des "potes". Du coup je m'inspire de personnes qui finalement ne me correspondent pas toujours intérieurement

  • J'entends souvent des personnes discuter de leur travail, d'argent, du dernier appartement acheté en Israël, de la dernière Rolex acheté ...
    Comment expliquer cette contradiction flagrante entre le fait que le peuple juif se doit d'être un peuple attaché en priorité au spirituel et qu'en parallèle la plupart d'entre nous (moi y compris) se rattachent à la réussite matérielle, à la performance professionnelle ?
    (Il est plutôt bien vu d'être medecin, dentiste, avocat ...)

  • Il y a des parfois un manque de tolérance des personnes qui ont beaucoup plus de connaissances et de pratiques religieuses vis à vis des personnes qui semblent moins maîtriser les prières, ce qui par conséquent n'incite pas toujours a aller de l'avant

  • Je ne sais pas traduire les textes.
    Je comprends leur importance mais ne saisit pas leur sens

Je suis quelqu'un qui m'inspire beaucoup des autres et j'ai souvent besoin de "modèle" pour me donner envie d'avancer.
Et malheureusement mon niveau de émouna ne fait que stagner car je trouve pas toujours de source d'inspiration sincère et profonde autour de moi.

Par ailleurs, selon vous, comment mieux ressentir la présence d'Hachem a la synagogue ?
Y'a t'il vraiment des anges autour de nous en permanence ?

Merci pour votre aide
Kol touv

,

Chalom Benjamin,

Sache d’abord que la prière est appelée avoda chébalev, le travail du cœur.
Ce n’est pas chose aisée, cela nécessite un vrai travail.

  • Il faut arriver à oublier toutes nos préoccupations matérielles, penser que l’on se trouve devant Hachem qui nous écoute.

De plus, le yétser hara se bat pour nous en empêcher.

Un des plus grands rabbins de la génération passée, le Rav Chlomo Zalman Auërbach Zatsal disait que s’il faisait toute sa Amida en pensant tous les mots qu’il prononçait (même sans ferveur), il remerciait Hachem de ce grand cadeau.
À plus forte raison si l’on dit tous les mots de la Amida avec ferveur.

Il s’agit d’un très haut niveau.

Je comprends tout-à-fait par ailleurs ton désarroi face au comportement des fidèles de la synagogue qui est effectivement contraire à ce que la Torah préconise.

En Israël, dans les synagogues orthodoxes, personne ne parle de sujets profanes, et encore moins de sujets dont il est interdit de parler pendant Chabbat tels que d’affaires, d’acquisition ou de business.
Toute parole profane est interdite dans une synagogue.

Le Zohar affirme qu’une personne entretenant de tels propos dans une synagogue n’a pas de part dans le D.ieu d’Israël.

  • D’après le sens simple, elle transgresse une loi positive :
    Avoir crainte du Temple.
    Étant donné qu’une synagogue est considérée comme un petit Temple, on doit avoir crainte de la Présence divine qui y demeure et ne pas y parler de sujets profanes.

Il est vrai qu’en Israël, dans une synagogue non-orthodoxe, et à plus forte raison à l’étranger, ce point est souvent délaissé, ce qui est vraiment déplorable. La Torah a en effet en horreur la recherche de la réussite matérielle lorsqu’il n’y a en cela qu’une recherche d’honneur et de bien-être matériel. Le manque de tolérance des personnes ayant plus de connaissances est également déplorable. 

  • Concernant la compréhension des textes, essaie d’acquérir les livres La délivrance dans lesquels la traduction française figure mot à mot avec le texte en hébreu.

Je te recommande beaucoup de trouver une synagogue orthodoxe et tu verras que cela n’a rien à voir avec le type de synagogue que tu fréquentes.
C’est un endroit de recueillement, de prière, de service de D.ieu et forcément, on peut y accéder à une grande lumière.
Bien qu’il y ait des anges autour de nous en permanence, dans la synagogue, règne la présence de D.ieu Elle-même ; c’est en se focalisant sur Sa présence que l’on pourra davantage la ressentir.

On ne peut pas par exemple prier en étant allongé sur le côté, ou les jambes tendues en avant, ou encore les jambes croisées.
Comme je l’ai dit, on n’y parlera que de Torah ou de mitsvot.
Cependant, on veillera à ne pas parler même de Torah ou de mitsvot pendant la lecture de la Torah.

Tu pourras habituellement trouver tout cela dans les synagogues orthodoxes.  

Chabbat Chalom

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Selon vous, comment mieux ressentir la présence d'Hachem a

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Nyssa sylvestres, Jeudi 20 juillet 2017

Chalom Rav. Est-il permis de mettre les Téfilines si on n’est pas totalement pudique (pour un homme) ? Par exemple : Si on porte un short, Si la poitrine est découverte, Si on est pieds nus Etc. ? Merci beaucoup....

Rosier Glory of waltham, Mercredi 19 juillet 2017

Chalom rav, Et merci à vous et à ceux qui travaillent pour Leava ! Je me suis récemment posé quelques question : Concernant les tsitsiots, pourquoi lorsqu'on porte un t-shirt par exemple, il n'est pas nécessaire d'y ajouter les fils, bien qu'il y ai quatre coins ? Certaines associations envoient des flyers pour de la tsedaka en racontant des histoires de personnes malades qui ont guéries, et donc en laissant entendre que donner à x association ...

Catalpa élégant, Mardi 18 juillet 2017

Chalom rav, Le 5e chapitre de la massekhet Berakhot se termine en nous enseignant que ce n'est pas bien de raconter nos averot parce que c'est comme si qu'on avait pas honte d'elles et qu'on s'en enorgueilli d'elles en quelques sorte. J'aimerais savoir à présent si dans une conversation privée dans le but de renforcer la personne qui est en face de nous, nous pouvons les raconter (bien sûr en gardant en tête ce non-désir total de la refaire) ; le seul but ...

Chirel, Lundi 17 juillet 2017

Bonjour Rav, On dit qu'il faut attendre le Machia'h chaque jour, mais comment le concrétiser dans notre vie de tous les jours ? Prier pour sa venue suffit-il ? Merci...

Ginkgo biloba, Lundi 17 juillet 2017

כבוד הרב, Je voudrais savoir quelque chose : On pense que l'ayïn hara existe ; j'ai toujours entendu que c'est très grave de maudire quelqu'un car on peut créer un décret sur cette personne ou encore on dit que la parole est créatrice que pour que quelque chose arrive il faut se le représenter. Cependant, on dit aussi que tout est prévu à l'avance et qu'Hachem décide de la mort de chacun avant même notre venue sur ...

Lilas des indes bergerac, Dimanche 16 juillet 2017

Chalom Rav, Est ce que l'étude du livre Habayit hayehoudi est considéré comme une étude de Torah ? Kol touv...

Hêtre austral, Vendredi 14 juillet 2017

Bonjour Rav, Quelles sont les 3 midots à travailler avant le mariage ? Merci...

Charme-houblon, Mercredi 12 juillet 2017

Chalom Rav, Tout d'abord merci pour tout le temps que vous nous accordez et ces réponses précieuses. J'ai plusieurs questions concernant la pureté et la tsniout que je m'efforce de prendre un peu plus chaque jours. J'ai lu qu'il était conseillé d'enlever son alliance au mikvé quand celle ci était trop serrée et risquait de ne pas laisser passer l'eau. Le souci est que la mienne est vraiment serrée et je n'arrive pas à ...

Bertrand, Mardi 11 juillet 2017

Shalom, kvod haRav, Si le yester hara a pour fonction d'aider l'Homme à avoir un choix, pourquoi ne propose-t-il pas chaque fois les deux solutions au lieu de seulement la mauvaise ? Merci...

Brouria, Mardi 11 juillet 2017

Bonjour Rav, Pouvez-vous raconter brièvement l'histoire de Berouria dans laquelle on dit que le yetser hara touche beaucoup les grandes personnes ? Merci...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg
/files/img/Blog/que-nous-reserve-le-daech-les-jours-a-venir.jpg
/files/img/2016/GEOPO1.png

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/MidrachaSourceEte2017.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

http://www.torah-box.com/chavoua-tov/promo/376_Matot-Masse_5777.jpg
/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/Eliran-Sofer.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/MidrachaSourceEte2017.jpg

Citation du jour

"Qui est riche? Celui qui est satisfait de ce qu'il a, dit Rabbi Meir. "

(Chabbat 25b)