Dédier de l'étude de Torah avec MyLeava et Le Rav Ron Chaya / campagne d'urgence

Dédier de l’étude de Torah, est l'un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Chers internautes et amis

Tout au long de l’année, chacun d’entre-nous a plusieurs occasions pour tourner son coeur vers Hachem afin de lui faire une demande particulière.
L'anniversaire du décès d'un très proche, la recherche de son futur Mazal, la réussite d’un enfant, la guérison, l’alya en Israël  ou bien  la parnassa, autant de causes qui nous tiennent à coeur et dont l'on comprend bien que la réussite est avant tout dans les mains d’Hachem.

Des fois, pour être reçue, la prière doit être accompagnée d’un mérite.
Dédier de l’étude de Torah, est un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Comme vous le savez surement, la raison d'être de Leava est de diffuser l'étude de Torah pour les francophones à travers le site myleava.fr et les réseaux sociaux :

  • Plus de 80 nouveaux cours édités chaque mois
  • Plus de 1000 questions personnelles répondues par note vocale chaque mois
  • Plusieurs dizaines de milliers d'abonnés sur tous nos supports (3 Sites internet - FB Twitter Youtube Whatsapp Instagram Newsletter)
  • Une chaîne Youtube avec déjà près de 3 millions de vues depuis janvier 2020
  • Une web-radio 24/24
  • Un service d'étude de Torah en Havrouta visio-conférence individuelle - 200 inscrits
  • Un site de prières partagées "prie pour moi"
  • L'installation de filtres pour appareils numériques
  • et depuis quelques mois un troisième site internet Leava pour vos yeux

 

L'ADN de Leava est "la gratuité de ces services" pour éliminer résolument un des moyens préférés du Yetser Hara pour refroidir un juif dans sa relation avec Hachem.

Le cadre de Leava, c'est une yéchiva au cœur de Jérusalem, qui accueille, chaque année, plusieurs dizaines d'étudiants francophones mais aussi des étudiants mariés (Avrekh) qui se consacrent pleinement à l'étude de la Torah.

De nombreux Rabbanim les encadrent sous la direction du Rav Ron Chaya.

Pourquoi cette campagne ?

Aujourd'hui, Je dois à nouveau vous solliciter pour prendre une part active à nos actions.
Les besoins sont tellement plus importants alors que l'on vit une crise jamais vue à ce jour. 
Et quoi de mieux que de vous proposer un projet gagnant-gagnant pour subventionner l'étude de Torah.
Vous gravez votre dédicace pour l’éternité et vous permettez à d'autres, qui n'ont peut-être pas encore pu le faire , de commencer ou de renforcer leur étude de Torah et de se rapprocher d’Hachem.
Certains reçoivent, parce que d’autres qui étaient receveurs, deviennent à leur tour des donneurs.
C'est le cycle de la vie qui mène notre monde vers la délivrance finale.

A quoi servira l'argent collecté ?

Tout simplement à continuer et augmenter nos actions de rapprochement dans le monde entier.
Plus de dépenses techniques, dépenses marketing et dépenses d'enseignement pour permettre de créer et diffuser plus de cours, répondre à plus de questions, offrir plus de cours particuliers ... diffuser la Torah francophone aux quatre coins du monde.

Vous pouvez devenir nos associés dans ce grand projet à travers plusieurs formules.
Les sommes récoltées seront consacrées à la diffusion de l'étude de Torah, en votre nom et pour votre mérite éternel.
Bien sûr, si vous êtes en France, vous pouvez recevoir un reçu Cerfa qui vous permettra de déduire jusqu'à 66% de votre don. Si vous êtes en Israël, vous pouvez recevoir un reçu fiscal de type 46.

Le mot du Rav

Aidez-nous, aidez Leava, aidez nos frères et sœurs qui n'ont pas eu encore la chance de se rapprocher d’Hachem.
Sans votre soutien, je ne peux rien faire. Vous êtes l'élément clé du succès de notre action.
Le temps presse et nous devons consacrer toutes nos forces et tous nos moyens à la diffusion du nom d’Hachem dans le monde.
Je bénis que vous puissiez multiplier à l’infini ces mitsvot et vos mérites, dans une vie de bonheur, de santé, et de Torah, qu’Hachem vous bénisse, vous et vos proches, avec toutes Ses berakhot dans toutes vos entreprises, qu’Il réalise tous vos souhaits pour le bien, qu'Il permette à ceux qui sont encore à l'étranger de faire leur Alya et qu’Il vous octroie Sa grande proximité, en espérant l’avènement du Machia’h biméra béyaménou, Amen !

Rav Ron Chaya

Rav Ron Chaya
 
 

27

Jours restants

Question de Philippe du Vendredi 25 décembre 2009

Comment le Créateur peut-Il faire une action et la corriger par la suite ?
,

Bonjour Rav,
Tout d'abord bravo pour votre site, il est d'une grande qualité.
Vous avez, Grâce à D. le don d'expliquer les choses simplement même si elles sont d'une grande complexité et parfois d'une grande profondeur.

J'ai une question qui me hante depuis bon nombre d'années, j'ai beaucoup étudié la Torah et cherché dans bien des voies, hélas sans succès.

Nous trouvons dans de nombreux textes la phrase suivante :

  • " Et l'Éternel trouva que cela était bien...."

    ou encore

  • L'Éternel trouva cela pas bien..."

Comment est il possible que l'être Suprême, la Source même de La vérité puisse faire une action et la corriger par la suite .
Ou pire, faire une action et trouver après coup que cette action se révèle bonne ?
N'est ce pas dans Son essence même de savoir si l'action qu'il va mener est bonne ou pas avant même de la mener ?

Cette proximité de l'homme, dans ses doutes, ses erreurs (de l'homme) est elle voulue pour faire passer un message au genre humain ou bien D. est il aussi, excusez mon ignorance, "faillible" comme l'homme, dans Ses actions vis à vis de lui(l'homme), pas dans son action finale "'has vé-chalom" au point qu'Il soit dans l'obligation d'effectuer des corrections constantes.

  • Il semble que la machine humaine, du fait même de l'attribution du libre arbitre donne du fil à retordre au Créateur qui avance par petit pas afin de réorienter constamment le dernier composant de Sa création, l'homme.

  • Ce travail et ce chemin commun, ce couple homme-Créateur semble avancer difficilement dans cette alliance vers la finalisation de Son œuvre de création.

Merci mille fois pour votre aide et que D. qui anime votre néchama vous donne l'énergie nécessaire pour parfaire votre tikoun.

,

Chalom Philippe,
Je suis content de pouvoir enfin apaiser la question qui te hante depuis bon nombres d'années.

  • Sache que nulle part dans la Torah il n'est écrit ce que tu m'as cité "L’Éternel trouva cela pas bien" ;

  • Par contre, il y a certains versets qui, effectivement, s'ils ne sont pas compris dans leur vrai sens, réveillent ton questionnement.

Ce seront les versets du type (comme tu l'as cité toi-même) :

"Vayar Elokim ète ha-or ki tov veyavdel Elokim ben ha-or ou ben ha'hochekh
-
D. considéra que la lumière était bonne, Il établit une distinction entre la lumière et les ténèbres".

Le Ramban, commentant ce verset, écrit qu'il est impossible de le comprendre dans le sens où D., après avoir crée la lumière, considéra qu'elle était bonne et pour cela, Il décida d'établir une distinction entre la lumière et les ténèbres car cela signifierait qu'il est comme un être humain, qu'il ne connait pas la nature d'une chose avant qu'elle ne soit créée.

  • Or D., avant la création, sait très bien quelle nature aura celle-ci et il est impossible de dire qu'après qu'il ait créé la lumière, il décida qu'elle était bonne et alors décida en fonction de ce qu'il venait de voir de faire une distinction entre la lumière et les ténèbres.

Ton interrogation se pose aussi à propos du seul verset dans la Torah qui parle d'un "regret" (Béréchit, chap. 6, verset 6) :

"Et l’Éternel regretta d'avoir créé l'homme sur la Terre".

  • Là aussi, une mauvaise traduction et une mauvaise compréhension de ce verset peuvent nous induire en erreur et faire croire que D., après avoir fait une chose, regrette de l'avoir faite, comme s'Il ne savait pas à l'avance quelle sera sa nature.

Voici les réponses à ton questionnement à propos de ces deux versets :

  • A propos du premier, après avoir posé la question susmentionnée, le Ramban y répond :

    • Il explique que lors du récit de la création, reviennent souvent deux termes qualifiant l'action divine.

      1. L'un est la « amira »
        (et D. dit),

        • Le Ramban explique que le mot « amira » signifie le passage de la volonté et de la pensée divine potentielle à réelle. 

        • C'est pour cela d'ailleurs qu'en hébreu, le mot « davar » est synonyme d'objet et de parole, car tous les objets sont en fait des paroles, c'est-à-dire des réalisations de la pensée et de la volonté divine.

      2. La deuxième est la « réïa »
        (et D. vit - qu'on peut traduire aussi par "considéra").

        • Le mot « réïa » signifie l'action faisant exister la chose de façon éternelle, c'est-à-dire que D. peut créer une chose mais dès qu'Il enlèvera son flux divin lui donnant existence, cette chose disparaîtra.

          • Après que D. eut créé la lumière, vu qu'elle était bonne (comme prévu dans sa pensée et volonté potentielles), Il la voit, c'est-à-dire qu'Il lui accorde un flux éternel qui lui octroiera l'existence éternelle.

        • Le Ramban amène plusieurs versets dans la Bible dans lesquels le mot « réïa » signifie cela.

  • A propos du verset "L’Éternel regretta d'avoir crée l'Homme sur la Terre" :

    • Le Ben Ich Hai, dans son Chout Rav Péalim, tome Sod yecharim 2e réponse, répond de façon détaillée et cite le commentaire du Midrach Rabba chap 27, que Rachi mentionne d'ailleurs :

      • "Rabbi Nehemia dit qu'Il fut apaisé de l'avoir créé dans le monde inférieur car s'Il l'avais créé dans les mondes supérieurs, de même que l'homme a incité les habitants des mondes inférieurs à la révolte, de même il aurait incité les habitants des mondes supérieurs à la révolte".

        • Le verbe "léhitna'hem" signifie ici s'apaiser.

          On peut amener comme preuve qu'il est impossible de dire que le verbe "léhitna'hem" signifie "regretter " car il est écrit dans les bénédictions de Balak, Bamidbar chap. 23, verset 19

          • "Lo ich El vikhazev ou-benadam véhitne'ham
            -
            D. n'est pas un mortel pour mentir ni un fils d'Adam pour qu'il regrette".

        • Le mot léhitna'hem ici aura le sens de regret ainsi qu'indique la suite des versets :

          • "Est-ce lui qui parle et ne tient point parole ?
          • Qui affirme et n'exécute point ?
          • Oui, j'ai reçu la mission de bénir ; D. a béni ; je ne puis le dédire".

            • D. ne peut pas regretter, donc forcément le sens du verbe "léhitna'hem" concernant l'humanité avant le déluge signifie apaisement comme le prouve le Midrach de Rabbi Nehemia.

        • Sache qu'il y a un troisième sens au verbe "léhitna'hem" signifiant « pardonner »,

          • tel qu'on le voit dans le verset Chemot chap. 32, verset 14 que l'on traduit ainsi :

            • "Et D. accorda son pardon concernant le mal qu'Il comptait faire à son peuple".

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Agav

Réagir sur Comment le Créateur peut-Il faire une action et la corriger

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Lychnis, Jeudi 13 février 2020

Chalom Rav, J'aimerai savoir si il y a des versets de la Torah qui évoque la Torah Orale (je ne remet pas en cause la Torah Orale je recherche juste une source l'évoquant ) ? Merci...

David, Lundi 10 février 2020

Chalom Rav J'ai une question : Lors de la plaie des ténèbres, Hachem a tué 4/5 du peuple juif, soit 12 millions de personnes... Comment cela est il possible ?, juste parce qu'ils n'ont pas voulu sortir ? Comment se fait-il que Moché, le défenseur d'Israël n'ait rien fait pour empêcher ça ? Il ne s'est pas trouvé quelqu'un comme Avraham pour négocier et demander a Hachem d’épargner son peuple pour 50 Tsadikim ou 45...

Salomon, Vendredi 24 janvier 2020

Chalom rav, Je me pose une question sur ce passage : (32) Alors que les Israélites étaient dans le désert, on surprit un homme qui ramassait du bois le jour du Chabbat. (33) Ceux qui l’avaient surpris à ramasser du bois l’amenèrent à Moïse, à Aaron et à toute la communauté. (34) On le mit sous bonne garde, car le traitement qu’il devait subir n’avait pas encore été fixé. (35 Hachem ...

Hélianthème, Mardi 14 janvier 2020

Bonjour à vous Rav, Pour commencer je voudrais vous demander d'excuser toutes les questions qui vont suivre. Je ne suis en rien la pour discréditer la Torah bien au contraire ; je cherche à me prouver qu'elle est la seule et unique vérité. Alors voilà : La véracité du judaïsme se base beaucoup sur le fait que contrairement aux autres, nous avons tous été témoins du don de la Torah et de Moché comme ...

Valérie, Jeudi 02 janvier 2020

Chalom Rav, Je n'ai pas tout compris concernant Asnath... Dans la Genèse, il est écrit qu'il s'agit de la fille de Potiphéra, comment peut-elle être la fille de Dina ? Je n'ai pas compris le cheminement. Cordialement...

Hellébore, Mercredi 01 janvier 2020

Hanoukka Saméa'h, Voilà durant ces dernières semaines j'essaye de structurer au maximum les preuves pour qu'elles soient claires dans mon esprit, ainsi que le manque de preuves ailleurs, et j'en suis arrivé à un constat, je voudrais votre avis. D'un côté On a un homme qui prétend qu'Hachem lui a parlé et lui a dit ceci ceci cela pourquoi pas, D'un autre On a un homme qui prétend que Hachem lui a dit blabla etc pourquoi pas,...

Grebera, Mercredi 01 janvier 2020

Chalom Rav, Pour 'Hanouka, je viens de lire le premier livre des Maccabim, je l'ai trouvé dans la Septante, c'était extrêmement intéressant et instructif. Comment se fait-il que ce livre ne soit pas dans notre canon biblique du Tanakh ? Je me suis aussi rendu compte qu'il y avait des livres comme Baruch, etc.. N'était-il pas le talmid de Yirmiyahou HaNavi ? Encore une fois, comment se fait-il que ce livre ne soit pas dans notre canon biblique du Tanakh ? ...

Lys, Lundi 23 décembre 2019

Chalom Rav Ron Chaya, Je me permets de vous poser quelques questions : Il est écrit que Abraham est reparti de l'Egypte avec des richesses. Est-ce qu'il s'agissait de richesse matérielle ou bien spirituelle ? Certains disent que la religion juive est née en Egypte. Que celle ci a tout pris de la civilisation égyptienne. Quelles preuves avons nous que le judaïsme existait avant l'exil égyptien ? Merci Bien à vous....

Silène, Jeudi 05 décembre 2019

Chalom Rav, J'ai 2 petites question à propos de la Paracha Toldot : Le tout dernier Rachi de la Paracha compte les années de vie de Yaacov et conclut qu'il a étudier 14 ans dans la Yéchiva de Chem et Ever, et que durant 22 ans, il n'a pas donné de kavod à son père (quand il était chez Lavan pour avoir ses 2 filles). J'ai demandé c'était quoi le manque de kavod, et un Rav ma répondu qu'il aurait dû envoyer une ...

Yoël, Lundi 02 décembre 2019

Chalom Rav, Ra'hel et Léa sont 2 parties de la chekhina ou alors une même chose avec 2 aspects ? Lorsqu'on tape des mains lematek et hadinim, est ce le 'hibour des 2 mains qui crée le mitouk ou alors le bruit produit ? Faut-il avoir une kavana spéciale ? Est-il interdit d effacer le ה s'il n est pas romez à Hachem Yitbarah ou la chekhina ? Est-il interdit d'effacer toutes lettres qui est romezet Hachem (par exemple ma mère a peint un א comme ...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Le vrai progrès de l'Homme réside dans l'union de sa réflexion et de son action" "

(Rav Wolbe)