Dédier de l'étude de Torah avec MyLeava et Le Rav Ron Chaya / campagne d'urgence

Dédier de l’étude de Torah, est l'un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Chers internautes et amis

Tout au long de l’année, chacun d’entre-nous a plusieurs occasions pour tourner son coeur vers Hachem afin de lui faire une demande particulière.
L'anniversaire du décès d'un très proche, la recherche de son futur Mazal, la réussite d’un enfant, la guérison, l’alya en Israël  ou bien  la parnassa, autant de causes qui nous tiennent à coeur et dont l'on comprend bien que la réussite est avant tout dans les mains d’Hachem.

Des fois, pour être reçue, la prière doit être accompagnée d’un mérite.
Dédier de l’étude de Torah, est un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Comme vous le savez surement, la raison d'être de Leava est de diffuser l'étude de Torah pour les francophones à travers le site myleava.fr et les réseaux sociaux :

  • Plus de 80 nouveaux cours édités chaque mois
  • Plus de 1000 questions personnelles répondues par note vocale chaque mois
  • Plusieurs dizaines de milliers d'abonnés sur tous nos supports (3 Sites internet - FB Twitter Youtube Whatsapp Instagram Newsletter)
  • Une chaîne Youtube avec déjà près de 3 millions de vues depuis janvier 2020
  • Une web-radio 24/24
  • Un service d'étude de Torah en Havrouta visio-conférence individuelle - 200 inscrits
  • Un site de prières partagées "prie pour moi"
  • L'installation de filtres pour appareils numériques
  • et depuis quelques mois un troisième site internet Leava pour vos yeux

 

L'ADN de Leava est "la gratuité de ces services" pour éliminer résolument un des moyens préférés du Yetser Hara pour refroidir un juif dans sa relation avec Hachem.

Le cadre de Leava, c'est une yéchiva au cœur de Jérusalem, qui accueille, chaque année, plusieurs dizaines d'étudiants francophones mais aussi des étudiants mariés (Avrekh) qui se consacrent pleinement à l'étude de la Torah.

De nombreux Rabbanim les encadrent sous la direction du Rav Ron Chaya.

Pourquoi cette campagne ?

Aujourd'hui, Je dois à nouveau vous solliciter pour prendre une part active à nos actions.
Les besoins sont tellement plus importants alors que l'on vit une crise jamais vue à ce jour. 
Et quoi de mieux que de vous proposer un projet gagnant-gagnant pour subventionner l'étude de Torah.
Vous gravez votre dédicace pour l’éternité et vous permettez à d'autres, qui n'ont peut-être pas encore pu le faire , de commencer ou de renforcer leur étude de Torah et de se rapprocher d’Hachem.
Certains reçoivent, parce que d’autres qui étaient receveurs, deviennent à leur tour des donneurs.
C'est le cycle de la vie qui mène notre monde vers la délivrance finale.

A quoi servira l'argent collecté ?

Tout simplement à continuer et augmenter nos actions de rapprochement dans le monde entier.
Plus de dépenses techniques, dépenses marketing et dépenses d'enseignement pour permettre de créer et diffuser plus de cours, répondre à plus de questions, offrir plus de cours particuliers ... diffuser la Torah francophone aux quatre coins du monde.

Vous pouvez devenir nos associés dans ce grand projet à travers plusieurs formules.
Les sommes récoltées seront consacrées à la diffusion de l'étude de Torah, en votre nom et pour votre mérite éternel.
Bien sûr, si vous êtes en France, vous pouvez recevoir un reçu Cerfa qui vous permettra de déduire jusqu'à 66% de votre don. Si vous êtes en Israël, vous pouvez recevoir un reçu fiscal de type 46.

Le mot du Rav

Aidez-nous, aidez Leava, aidez nos frères et sœurs qui n'ont pas eu encore la chance de se rapprocher d’Hachem.
Sans votre soutien, je ne peux rien faire. Vous êtes l'élément clé du succès de notre action.
Le temps presse et nous devons consacrer toutes nos forces et tous nos moyens à la diffusion du nom d’Hachem dans le monde.
Je bénis que vous puissiez multiplier à l’infini ces mitsvot et vos mérites, dans une vie de bonheur, de santé, et de Torah, qu’Hachem vous bénisse, vous et vos proches, avec toutes Ses berakhot dans toutes vos entreprises, qu’Il réalise tous vos souhaits pour le bien, qu'Il permette à ceux qui sont encore à l'étranger de faire leur Alya et qu’Il vous octroie Sa grande proximité, en espérant l’avènement du Machia’h biméra béyaménou, Amen !

Rav Ron Chaya

Rav Ron Chaya
 
 

31

Jours restants

Question de Jarosse du Mercredi 01 mai 2019

D'où apprend-t-on qu'il faut manger 4 kazait de matsa chmoura le soir de Pessa'h ?
,

Bonjour Rabbi,

  1. D'où apprend-t-on qu'il faut manger 4 kazait de matsa chmoura le soir de Pessa'h ?

  2. Est ce dérabbanan ou DéOraïta ?

  3. Pourquoi des kazétot ?
    Pourquoi pas 4 morceaux de matsa ?

  4. Combien de kazetot minimum pour s'acquitter de la mitsva ?

  5. Quelle est la signification de cette mitsva ?

Par avance merci

,

Chalom,

La Torah nous ordonne de consommer de la matsa le soir de Pessa’h.

  • Les Sages d’Israël enseignent qu’à chaque fois où la Torah mentionne le mot akhila qui signifie manger, il faut manger au minimum une quantité de kazaït si possible en 4 minutes,
    sinon en 7 minutes et demi,
    et en 9 minutes si c’est vraiment difficile.

  • Un kazaït correspond à 27 cm3.

La mitsva de la Torah est de consommer un kazaït le soir de Pessa’h, mais le mieux est d’en consommer 5.

  • Tout d’abord, 2 après avoir récité les berakhot hamotsi et al akhilat matsa
    (car le maître de maison récite la berakha al akhilat matsa sur une matsa entière et une autre coupée en deux, et comme on ne sait pas sur laquelle il convient de faire la mitsva de manger de la matsa, il est bien de manger un kazaït de chacune des deux.

    Le fait de manger 2 kazaïtot à ce moment n’est qu’une mesure de piété, l’essentiel étant de consommer au moins un kazaït puisqu’il s’agit d’une mitsva de la Torah), 

  • 1 pour le korèkh qui est une mitsva dérabannan,

  • et 2 pour l’afikoman qui est aussi une mitsva dérabannan.
    On consomme ce dernier en souvenir de l’offrande pascale.

    Le fait de consommer deux kazaïtot à ce moment est également une mesure de piété :

    • l’un en souvenir de l’offrande pascale

    • et l’autre par rapport à la matsa qui était consommée avec cette offrande pascale.

Du point de vue du sens simple de cette mitsva (car bien entendu, il existe aussi des notions très profondes au sujet de cette mitsva) est tout simplement en souvenir du fait que nos ancêtres n’ont pas eu le temps de faire fermenter leur pâte car la sortie d’Égypte a eu lieu très rapidement.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur D'où apprend-t-on qu'il faut manger 4 kazait de matsa

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Polygale, Dimanche 01 décembre 2019

Chavoua Tov. Un ami musulman hébréophone m'a fait remarquer que selon Devarim 21:15-17, La descendance d'Ismaël devrait comporter le message ultime, fondateur de la dernière religion divine : Si un homme possède deux femmes, l'une qu'il aime, l'autre qu'il dédaigne; si l'une et l'autre lui donnent des enfants, et que le fils premier-né se trouve appartenir à la femme dédaignée,  Le jour où il partagera entre ses ...

Alexandre, Jeudi 14 novembre 2019

Chalom Rav, J'avais lu sur votre site que de Bérechit jusqu'au péché originel, il s'agissait en fait de notions célestes et pas terrestres. Pourriez-vous me donner les sources dans la Torah qui parlent de ça ? Merci beaucoup pour le temps et l’énergie que vous m'accordez....

David, Dimanche 10 novembre 2019

Chalom Rav, J'aurais 3 questions à vous poser, si vous me permettez : Y a-t-il un minag de placer contre le cœur les tsitsit réunis dans la main durant la lecture du Chema' ? Mes tefiline sont rangées dans un étui en tissu, lequel est rangé au fond de mon mon sac à dos. Puis-je poser mon sac à dos à même le sol ou faut-il le surélever d'une certaine distance, un tefa'h par exemple ? Quel enseignement tirer de la ...

Diana, Vendredi 08 novembre 2019

Bonjour, Je me pose des questions par rapport à la sortie des juifs d'Egypte où ils étaient, selon la Bible, des esclaves. Cependant, je pense que le terme soit bien trop fort car n'oublions pas qu'en 400 ans ils sont devenus plus d'un million de personnes (si nous considérons les femmes et les enfants). Ils avaient pu conserver leur bétail puisqu'en allant en Egypte, à l'époque de Joseph, ils étaient éleveurs et il leur avait ...

Bilal, Mercredi 06 novembre 2019

Bonjour, Si on lit La Bible : Ata-El-ro'ï est-il le nom d'Ismaël et quelle est sa signification ? N'y a t'il pas contradiction à ce qu'Abraham mourut en Palestine par rapport a ces citations de La Bible : "Toi, tu iras en paix vers tes pères, tu seras enterré après une heureuse vieillesse" et "Et il fut recueilli auprès de son peuple." Que veut dire "J'ai suscité parmi vos fils des prophètes, Et parmi vos jeunes hommes des ...

Yassine, Mercredi 06 novembre 2019

Chalom Rav, Vous avez écrit "d'après les textes ils ont proposé la paix aux cananéens" avant de faire la guerre ? Pourriez-vous me donner les sources s'il vous plait ? Merci...

Benjamin, Mardi 05 novembre 2019

Chalom, D'où vient le principe "mesure contre mesure" dans la Torah ? Qu'est ce qui prouve qu'Hachem se conduit comme cela ? Ou qu'Hachem nous juge comment nous jugeons notre prochain ? Merci...

Julien, Dimanche 03 novembre 2019

Bonjour Rav, Il y a plusieurs questions que je me pose relative à la Torah ; je vous serais très reconnaissant si vous pouviez m'éclairer : Le troisième Temple sera-t-il reconstruit selon le modèle et les dimensions du second ou bien selon les descriptions données par Ezéchiel ? Si les péchés peuvent être pardonnés sans que le Temple existe, à quoi servira le troisième Temple ? Est-il exact qu'avant ...

Zack, Vendredi 25 octobre 2019

Chalom Rav Ron Chaya, Quand est apparue l'écriture hébraïque ? D'après les recherches que j'ai pu faire, celle-ci serait un dérivé des hiéroglyphes égyptiens. Y a-t-il des preuves d'écrits hébreux antérieur à l'Egypte ? Le nom de D. s'est il toujours écrit de la même façon ? Avec les mêmes lettres que l'on connait de nos jours ? Merci beaucoup bonne continuation...

Crocus, Vendredi 25 octobre 2019

Bonjour Rav, Sait-on exactement pourquoi les juifs ont été réduit en esclavage en Egypte ? Qu'est ce que les égyptiens leur reprocher ? Merci au revoir...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Parle peu, mais agis beaucoup" אמור מעט ועשה הרבה "

(Pirke Avoth 1-15)