DIFFUSION DE LA TORAH

Soutenir les actions du Rav Ron Chaya et acquérir un mérite éternel dans la diffusion de la Torah francophone* :

  • Plus de 80 nouveaux cours diffusés chaque mois

  • Plus de 1000 questions personnelles répondues chaque mois

  • plusieurs dizaines de milliers d’abonnés sur tous nos supports

⇒  Tout cela grâce à vous ! Aidez-nous à développer cette diffusion

  • Reçu cerfa et Seif 46 pour défiscaliser jusqu'à 66% 

 

RAV RON CHAYA

 

+ d'infos : Pour plus d'informations, vous pouvez m'appeler l'après-midi au 00972.2.586.84.90 

Défiscalisation en France : 66 % du montant de votre don peuvent être déduits de votre impôt sur le revenu (dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable). L’excédent net éventuel peut être reporté sur les 5 années suivantes. 

 


Question de Ronald du Jeudi 31 mars 2016

Ecrite, il te dira oui, orale, il te dira non...
,

Bonjour,

Plusieurs choses :

Vous dites qu'on ne peux pas comprendre les lois sans les commentaires, d'ailleurs, dans la vidéo, vous dites que sans les commentaires "elles ne sont pas praticables" et vous prenez l'exemple des tsitsits, j'ai d'ailleurs ris pour la dissection du coeur du bébé en ce concerne la brit milah.

Pourtant, en Devarim 30:11 il est écrit : “ Car ce commandement que je te commande aujourd’hui n’est pas trop difficile pour toi, et il n’est pas éloigné.

En fait, ce sont justement les humains qui ont tendances à compliquer les choses la preuve en Ecclésiaste 7:29 il est écrit : Vois ! J’ai seulement trouvé ceci : Dieu a fait les humains droits, mais eux ont cherché beaucoup de plans.

Comprenons-nous bien, l'idée n'est pas de réfuté le fait qu'il y a eu des coutumes et des traditions sur la façon d'accomplir tel ou tel commandement.

Le seul fait qu'il y avait 12 tribus, répandus sur tous le pays avec des juges pour chaque tribus laisse supposer que toutes n'avait pas les même façons de faire. 

Aujourd'hui encore, il y a les séfarades et les ashkénazes. Nous savons bien qu'entre ces 2 "tribus" si je peux m'exprimer ainsi, il y a des différences de coutumes et de façon de faire, de rites, etc. 

Le problème est de faire de ses coutumes et traditions des lois en soient.

Par exemple, certains ont pour coutumes de laisser pousser leur péots jusqu'aux épaules, d'autres non. 

Maintenant, un rabbin vient et dit ; " il est écrit, tu ne dois pas couper les cheveux aux coins de ta tête, cela signifie qu'il faut laisser pousser jusqu'aux épaules, ceux qui ne laissent pas pousser jusqu'aux épaules n'accomplissent pas la mitzva." 

Puis on en fait un décret et ça devient une loi. Là est la faute, car il est écrit : Vous ne devez rien ajouter à la parole que je vous commande, et vous n’en devez rien retrancher, afin de garder les commandements de YHWH votre Dieu que je vous commande.

Devarim 4:2

Ce verset laisse supposer qu'il est possible d'ajouter des lois, mais qu'il ne faut pas le faire. 

C'est sans doute encore plus grave lorsque le rajout annule ou contourne une loi divine ou bien lorsqu'il fait dire à la Bible ce qu'elle ne dit pas.

En ce qui concerne les Shoftim qui jugeaient les cas difficiles, ces derniers ne devaient pas rechercher la réponse dans une loi orale mais au moyen des Ourîm et des Toummîm consultés par les prêtres.

Devarim 28:30 ; Tu devras mettre dans le pectoral du jugement l’Ourim et le Thoummim, et ils devront être sur le cœur d’Aaron quand il entrera devant YHWH ; Aaron devra porter les jugements des fils d’Israël sur son cœur devant YHWH, constamment.

Devarim 17:9 : et tu devras aller vers les prêtres, les Lévites, et vers le juge qui sera en fonction en ces jours-là ; tu devras t’informer, et ils devront te communiquer la parole de la décision judiciaire. 

Je vais m'arrêter là pour l'instant, mais il n'y a toujours pas de preuves tangibles faisant références à une Torah orale au moment où Moïse reçoit la Torah écrite. 

Je redis encore que je ne réfute pas que certaines décisions judiciaires soient devenues des coutumes et des traditions, mais elles se sont agréger au fil du temps, le meilleure exemple étant la fête des Pourims, à la différence notable que le commandement de fêter Pourim est écrite dans la Bible...

Par contre j'aimerais savoir comment vous interpréter le verset d'Isaie 29:1314

13 Et YHWH dit : "Puisque ce peuple ne me rend hommage que de bouche et ne m'honore que des lèvres, et qu'il tient son cœur éloigné de moi, et que sa piété à mon égard se borne à des préceptes d'hommes, à une leçon apprise,

14 c’est pourquoi me voici, Celui qui agira encore de façon prodigieuse avec ce peuple, d’une manière prodigieuse et avec quelque chose de prodigieux ; et la sagesse de ses sages devra périr, et l’intelligence de ses hommes avisés se cachera. ”

Cordialement.

,

Bonjour Ronald,

Le verset stipulant :

« Le commandement que je t’ordonne aujourd’hui n’est pas trop difficile » 

signifie qu’il n’est pas difficile à appliquer, c'est-à-dire qu’il ne nécessite pas beaucoup d’efforts, mais cela n’a absolument rien à voir avec la difficulté de compréhension du texte sans son commentaire oral.
Il s’agit de deux choses différentes.

 

Concernant le verset de l’Ecclésiaste, D.ieu parle aussi d’un autre sujet, et pas du tout de l’explication orale de la loi écrite.
D.ieu dit que si un homme n’écoute pas son mauvais penchant, il verra les choses clairement.
Nous vivons dans un monde extraordinairement complexe et parfait, qui démontre de façon éclatante que D.ieu l’a créé. Mais des hommes font des mauvais plans et refusent de reconnaître la grandeur de D.ieu en préférant suivre leur mauvais penchant.

Il y a effectivement des différences entre séfarades et ashkénazes, et il y en avait aussi certainement entre les coutumes de chacune des 12 tribus, et même de chaque village.
Cependant, ils ont un dénominateur commun : la Torah écrite avec son commentaire oral avec quelques divergences d’opinions exceptées.
Jusqu’à aujourd’hui, il y a aussi des divergences d’opinions sur certains points dans les commentaires oraux, mais c’est en cela que se situe la richesse de la Torah, comme je l’explique dans les cours suivants :

Une Torah, 70 facettes
Une Torah, 10 avis ?!
Des vérités contraires… paroles du D. vivant
et Différents mouvements.

Néanmoins, ces divergences d’opinions ne concernent qu’1% de la Torah.
A propos des 99% restant, il y a un consensus stipulant que ces lois sont incontournables, qu’elles fassent partie de la loi écrite ou orale.

Prenons l’exemple des Péot que vous citez :
L’ordonnance de la Torah est de laisser des cheveux dans la région des tempes.
La loi stricte est de laisser au moins 5 millimètres de long pour chacun des cheveux de cette région.
Maintenant, au niveau des coutumes, certains laissent pousser les cheveux un peu plus, d’autres les placent derrière les oreilles, d’autres les cachent sous la Kippa etc.
Tout cela fait partie des us et coutumes propres à chaque communauté, mais cela ne touche pas à l’essentiel de la loi stipulant qu’il ne faut absolument pas raser cette région en y laissant moins de 5 millimètres de cheveux.

L’interdiction de ne rien ajouter est de dire qu’il y a une nouvelle loi qu’on ajoute aux 613 lois de la Torah.
Cela dit, les rabbins ont l’obligation de placer des barrières supplémentaires, tel que cela est écrit (Vayikra, chapitre 18, verset 30) :

« Ouchmartème Ète Michmarti »

, littéralement : mettez une garde à ma garde.
Autrement dit, si cela est nécessaire, ajoutez des barrières supplémentaires à mes ordonnances.
Mais effectivement, on expliquera bien qu’il s’agit d’une barrière des rabbins et non d’une loi supplémentaire aux 613 lois déjà existantes, car si c’était le cas, on transgresserait en effet l’interdit de ne pas ajouter ou retrancher de la Torah de D.ieu.

 

A propos des Chofetim, il est bien écrit que tu devras aller vers le juge qui sera en fonction en ces jours-là, c’est-à-dire que même à l’époque où il n’y pas de Temple, il y a néanmoins des juges en fonction, les sages de notre génération (pas ceux des précédentes générations mais bien de la nôtre).
Dans ce texte, il n’est nulle part écrit qu’il y a le moindre rapport entre les paroles de leurs décisions judiciaires et le pectoral.

La preuve de l’existence d’une loi orale est très simple :
La loi écrite n’est pas compréhensible telle quelle.
Or, il est inconcevable que D.ieu transmet au peuple d’Israël un texte, dont les ordonnances sont capitales pour la survie du monde, sans qu’on puisse comprendre de quoi il s’agit.

 

Pourim est effectivement une fête ayant été instituée par les Sages de l’époque.
Personne ne dit qu’elle est écrite dans la Torah, et tout celui qui affirmerait cela transgresserait l’interdit d’ajouter une nouvelle loi à la Torah.
En revanche, si une personne réfute l’obligation ordonnée par D.ieu de respecter cette fête, elle remettrait en cause l’ordonnance de la Torah d’écouter les juges de chaque génération.

Les versets d’Isaïe expriment que D.ieu se plaint du fait que nous pratiquons la Torah machinalement sans y mettre du cœur.
Cela n’a absolument rien à voir avec l’authenticité de la loi orale.

Deuxième preuve stipulant que la loi orale est incontournable :
Il existe une promesse d’éternité concernant le peuple d’Israël dans Vayikra, chapitre 26, verset 44 :

"Et pourtant, même alors, quand ils se trouveront relégués dans le pays de leurs ennemis, Je ne les aurai ni dédaignés ni repoussés au point de les anéantir, de dissoudre mon alliance avec eux; car Je suis l'Éternel, leur D.ieu !",

et Jérémie, chapitre 31, versets 35 et 36 :
""Si ces lois cessaient d'être immuables devant moi, dit le Seigneur, alors seulement la postérité d'Israël pourrait cesser de former une nation devant moi, dans toute la durée des temps."
Ainsi parle le Seigneur: "Si les cieux, là-haut, peuvent être mesurés, et sondés les fondements de la terre ici-bas, je pourrai, moi aussi, rejeter avec mépris la race entière d'Israël, en raison de tous ses actes, dit le Seigneur."

"Si ces lois cessaient d'être immuables devant moi, dit le Seigneur, alors seulement la postérité d'Israël pourrait cesser de former une nation devant moi, dans toute la durée des temps." 36 Ainsi parle le Seigneur: "Si les cieux, là-haut, peuvent être mesurés, et sondés les fondements de la terre ici-bas, je pourrai, moi aussi, rejeter avec mépris la race entière d'Israël, en raison de tous ses actes, dit le Seigneur.

Il y a aussi une promesse d’éternité de la Torah dans Isaïe, chapitre 59, verset 21.
"Quant à moi, dit l’Éternel, voici quel est mon pacte avec eux:
Mon inspiration qui repose sur toi et les paroles que j'ai mises en ta bouche, elles ne doivent point s'écarter de ta bouche, ni de la bouche de tes enfants, ni de celle des enfants de tes enfants, soit à présent, soit dans les temps futurs."

Or, nous voyons que la seule partie du peuple d’Israël chez qui ces promesses d’éternité se sont réalisées est celle qui n’a pas changé un iota de la loi orale en l’accomplissant consciencieusement.
En revanche, tous ceux qui ont tenté de la modifier ou ne l’ont pas réalisée se sont tous assimilés en quelques générations.

D’après les livres d’histoire, il y a 2 000 ans, nous représentions 8% de la population mondiale.
Donc proportionnellement, aujourd’hui, notre population aurait dû s’élever à 560 millions ; or, ce nombre atteint à peine 15 millions.
Où sont passés les centaines de millions manquant ?
Ils se sont tout simplement assimilés.

Comment ?
Car ils n’ont pas observé la loi orale.

Il s’agit d’une preuve absolument irréfutable de l’authenticité de cette loi.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Ecrite, il te dira oui, orale, il te dira non...

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Lychnis, Jeudi 13 février 2020

Chalom Rav, J'aimerai savoir si il y a des versets de la Torah qui évoque la Torah Orale (je ne remet pas en cause la Torah Orale je recherche juste une source l'évoquant ) ? Merci...

David, Lundi 10 février 2020

Chalom Rav J'ai une question : Lors de la plaie des ténèbres, Hachem a tué 4/5 du peuple juif, soit 12 millions de personnes... Comment cela est il possible ?, juste parce qu'ils n'ont pas voulu sortir ? Comment se fait-il que Moché, le défenseur d'Israël n'ait rien fait pour empêcher ça ? Il ne s'est pas trouvé quelqu'un comme Avraham pour négocier et demander a Hachem d’épargner son peuple pour 50 Tsadikim ou 45...

Salomon, Vendredi 24 janvier 2020

Chalom rav, Je me pose une question sur ce passage : (32) Alors que les Israélites étaient dans le désert, on surprit un homme qui ramassait du bois le jour du Chabbat. (33) Ceux qui l’avaient surpris à ramasser du bois l’amenèrent à Moïse, à Aaron et à toute la communauté. (34) On le mit sous bonne garde, car le traitement qu’il devait subir n’avait pas encore été fixé. (35 Hachem ...

Hélianthème, Mardi 14 janvier 2020

Bonjour à vous Rav, Pour commencer je voudrais vous demander d'excuser toutes les questions qui vont suivre. Je ne suis en rien la pour discréditer la Torah bien au contraire ; je cherche à me prouver qu'elle est la seule et unique vérité. Alors voilà : La véracité du judaïsme se base beaucoup sur le fait que contrairement aux autres, nous avons tous été témoins du don de la Torah et de Moché comme ...

Valérie, Jeudi 02 janvier 2020

Chalom Rav, Je n'ai pas tout compris concernant Asnath... Dans la Genèse, il est écrit qu'il s'agit de la fille de Potiphéra, comment peut-elle être la fille de Dina ? Je n'ai pas compris le cheminement. Cordialement...

Hellébore, Mercredi 01 janvier 2020

Hanoukka Saméa'h, Voilà durant ces dernières semaines j'essaye de structurer au maximum les preuves pour qu'elles soient claires dans mon esprit, ainsi que le manque de preuves ailleurs, et j'en suis arrivé à un constat, je voudrais votre avis. D'un côté On a un homme qui prétend qu'Hachem lui a parlé et lui a dit ceci ceci cela pourquoi pas, D'un autre On a un homme qui prétend que Hachem lui a dit blabla etc pourquoi pas,...

Grebera, Mercredi 01 janvier 2020

Chalom Rav, Pour 'Hanouka, je viens de lire le premier livre des Maccabim, je l'ai trouvé dans la Septante, c'était extrêmement intéressant et instructif. Comment se fait-il que ce livre ne soit pas dans notre canon biblique du Tanakh ? Je me suis aussi rendu compte qu'il y avait des livres comme Baruch, etc.. N'était-il pas le talmid de Yirmiyahou HaNavi ? Encore une fois, comment se fait-il que ce livre ne soit pas dans notre canon biblique du Tanakh ? ...

Lys, Lundi 23 décembre 2019

Chalom Rav Ron Chaya, Je me permets de vous poser quelques questions : Il est écrit que Abraham est reparti de l'Egypte avec des richesses. Est-ce qu'il s'agissait de richesse matérielle ou bien spirituelle ? Certains disent que la religion juive est née en Egypte. Que celle ci a tout pris de la civilisation égyptienne. Quelles preuves avons nous que le judaïsme existait avant l'exil égyptien ? Merci Bien à vous....

Silène, Jeudi 05 décembre 2019

Chalom Rav, J'ai 2 petites question à propos de la Paracha Toldot : Le tout dernier Rachi de la Paracha compte les années de vie de Yaacov et conclut qu'il a étudier 14 ans dans la Yéchiva de Chem et Ever, et que durant 22 ans, il n'a pas donné de kavod à son père (quand il était chez Lavan pour avoir ses 2 filles). J'ai demandé c'était quoi le manque de kavod, et un Rav ma répondu qu'il aurait dû envoyer une ...

Yoël, Lundi 02 décembre 2019

Chalom Rav, Ra'hel et Léa sont 2 parties de la chekhina ou alors une même chose avec 2 aspects ? Lorsqu'on tape des mains lematek et hadinim, est ce le 'hibour des 2 mains qui crée le mitouk ou alors le bruit produit ? Faut-il avoir une kavana spéciale ? Est-il interdit d effacer le ה s'il n est pas romez à Hachem Yitbarah ou la chekhina ? Est-il interdit d'effacer toutes lettres qui est romezet Hachem (par exemple ma mère a peint un א comme ...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg
/files/img/Blog/que-nous-reserve-le-daech-les-jours-a-venir.jpg
/files/img/2016/GEOPO1.png

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Ne reporte pas l'étude pour plus tard de crainte que tu n'en trouves pas le temps" "

(Pirke Avoth 2-5)