TICHRI 2019-5780

100 % des sommes récoltées sont redistribuées aux familles !

"120 familles nécessiteuses que nous aidons régulièrement en Israël, en majorité francophones, comptent à nouveau sur nous, sur vous !
Les actions de Hessed envers nos frères en difficulté sont des mérites perpétuels de protection et de bénédiction pour nous et nos familles."

 

 

Rav Ron Chaya 


Question de Julien du Jeudi 30 mai 2019

Les sages qui ont mis par écrit la Torah orale ont-ils transgressé le commandement de ne pas la mettre par écrit ?
,

Bonjour Rav,
Un très grand merci pour vos dernières réponses qui m'ont éclairé sur plusieurs points importants.

J'aurais des questions relatives à la Torah orale et vous serais très reconnaissant si vous pouviez m'aider à répondre à mes interrogations :

  1. J'ai lu et entendu que les sages qui avaient mis par écrit la Torah orale avaient transgressé un commandement de ne pas la mettre par écrit.
    Est-ce vrai et si oui où figure ce commandement, je ne l'ai pas trouvé dans la Torah ?

  2. Lévitique 18, 30 est parfois interprété comme signifiant "Faîtes une garde autour de ma garde"
    mais alors pourquoi toutes les traductions françaises donnent-elles "Soyez donc fidèle à mon observance" ?

    • Cela n'a pas le même sens et ce qui précède ne fait pas allusion à l'ajout d'observances pour protéger les observances de la Torah écrite.

    • On peut être fidèle aux observances sans ajouter de nouvelles observances. Pourquoi cette interprétation ?

  3. Dans une de vos réponses, vous dîtes que les commandements derabbanan sont une deuxième classe par rapport aux commandements deoraita.
    Cela signifie-t-il qu'il est moins grave de les transgresser ?

    Dans le cas contraire, cela ne revient-il pas à transgresser un commandement explicite de ne rien rajouter en Dt 13, 1 ("Tu n'y ajouteras rien, tu n'en retrancheras rien").

  4. Vous interprétez Devarim chap. 17 verset 8-11 comme une injonction d'obéir aux rabbins et en l'occurrence aux grands de la génération.

    • Pourquoi ne parle-t-on pas alors de rabbins mais des lévites et des juges ?
      Car il n'y a plus de lévite et de juge au sens qu'avaient ces mots quand ce texte de la Torah a été écrit.

    • Ce serait plus facile à interpréter ainsi si on parlait de sages ou de docteurs mais ici il semble qu'on parle de personnes occupant une fonction précise dans des institutions bien identifiées.
      (les lévites et les juges qui commandèrent à Israël).

  5. La notion de prochain ne renvoie-t-elle qu'au juif ou prioritairement au juif ?

    • Si le mot prochain signifie "compagnon", ou personne qui est proche, cela n'induit-il pas une confusion et ne serait-il pas alors plus clair de remplacer le mot prochain par compatriote (juif) ?

    • Souvent des gens se prétendent très généreux en clamant leur amour de leur "lointain", ce qui leur permet de ne pas trop s'occuper de leur femme, de leur collègue, de tous ceux qu'ils croisent dans leur proche entourage (le prochain) tout en se faisant passer pour des gens très bons et généreux en les dispensant de faire des vrais efforts qui prouvent leur "amour".

Très respectueusement.

,

Bonjour Julien,

Voici les réponses à vos questions :

  1. Il s’agit d’un passage du Talmud (traité Guittin p. 60b).

    Le Talmud apprend


    que tout ce qui est écrit doit le rester.

    • La suite du verset est :
      • … car ce sont par ces paroles que J'ai conclu une alliance avec toi et avec Israël.

    En hébreu, le mot « par » se traduit littéralement par « sur la bouche » (al pi). 


    • C’est ainsi qu’on appelle la loi orale, la loi qui est « al pé », c’est-à-dire orale.


    Agav ... 

  2. Dans la Torah, il y a très souvent le sens simple auquel s’ajoute un sens allégorique.

    Ce dernier est aussi tiré du texte mais il ne s’agit pas du sens simple.

    • Ainsi, pour « soyez donc fidèle à Mon observance »,
      • il s’agit du sens simple,

    • mais pour « faites une garde autour de Ma garde »,
      • on prend les mots tels qu’ils sont écrits et on en tire un sens allégorique, car il est vraiment écrit « vous ferez une garde autour de ma garde ».


    A un niveau qui n’est pas allégorique, le sens que veut donner la Torah à ce verset est « soyez fidèle à Mon observance ».

    • Néanmoins, vu qu’il est écrit « garde autour d’une garde »,
      • on apprend aussi de là qu’on doit faire une garde autour de la garde, donc les décrets des Sages d’Israël.

  3. Effectivement, les commandements dérabannan sont une deuxième classe car si on les considérait comme Déoraïta, on commettrait l’interdit de faire des ajouts à la Torah.

  4. Aujourd’hui, beaucoup de rabbins sont des juges rabbiniques.

    De toute façon, lorsqu’il est question de juge, on parle de celui qui doit juger de ce qu’il est juste de faire, donc on parle obligatoirement des Sages d’Israël.

  5. Selon la Torah, un prochain est un juif qui pratique la Torah.
    Dès lors, s’il n’est pas pratiquant, il perd le statut de prochain.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Les sages qui ont mis par écrit la Torah orale ont-ils

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Sacha, Lundi 16 septembre 2019

Kvod harav, On dit que toute la Torah (écrite et orale )a été donné au mont Sinaï par Hachem a Moïse et aux Bnei Israël qui l'ont transmise de génération en génération. Cela veut dire que en l'an 2300-2400 de notre ère a peu près nous avons reçu les Neviim, les prophètes et donc leurs histoires qui ne viennent que des années plus tard Question encore plus ''anachronique'' Nous avons ...

Sainfoin, Dimanche 15 septembre 2019

Shalom Rav, Dans la Guémara Sanhédrîn 100a, il y a une discussion entre les Maîtres sur la hauteur qu'atteindra l'homme en amot. Je me suis souvenu de votre cours qui traite du Midrach, en disant qu'on parle dans ces cas-là d'hauteur spirituelle et non physique (sinon un homme de 200 amot comme dit Rabbi Méir dans cette Guémara, ce serait bien haut !). Mais voilà que la suite de la Guémara m'a "déboussolé" ! En ...

Zack, Dimanche 15 septembre 2019

Chalom, Que sont devenus les enfants qu'Adam n'a pas eu avec 'Hava ? Qui était concrètement Lili.th ? Merci Au revoir...

Astrance, Dimanche 15 septembre 2019

Bonjour, Qu'est ce qu'exactement les Ourim Vétoumim et comment fonctionnaient-ils ? Pourquoi Moïse avait besoin d'un bâton pour accomplir "ses" miracles ? Merci, Au revoir...

Perce-neige, Vendredi 13 septembre 2019

Bonjour, J’ai accouché d’une petite fille ; comment de passe le compte des jours pour le mikvé ? Merci de votre réponse Chabbat Chalom...

Chèvrefeuille, Jeudi 05 septembre 2019

Chalom Rav, Pourquoi ne se rase-t-on pas avec une lame ? Merci d'avance...

Jean-Claude, Lundi 02 septembre 2019

Chalom Rav J’ai suivi avec attention vos cours sur l’origine du monde et j’ai une question sur interprétation à donner aux actes de création posés par Hachem. Si j’ai bien compris vos leçons, hormis le libre arbitre laisséà l’homme, l’ensemble du monde matériel est régi par les lois de la nature fixées par Hachem, notamment les 4 forces fondamentales ainsi que toutes les conditions ...

Edelweiss, Lundi 02 septembre 2019

Chalom Rav A la fin de masse'het Ohrayot il est dit qu'il y avait des Talmidé 'Haramim qui connaissaient toutes la Torah comme elle a été donné au Sinaï . On sait que Mordékhaï était le Gdol Hador, et donc connaissait la Massé'het Méguila, donc savait tous ce qui allait se passer... Plus aucun suspense donc ! Est-ce vrai ? Merci d'avance...

Ygal, Dimanche 01 septembre 2019

Bonjour Rav, Nous avons accepté la Torah sans savoir ce qu'il y avait dedans (Naasé vénichma), ce qui a fait notre spécificité vis à vis des nations, qui au contraire voulaient en connaitre le contenu avant de l'accepter... Mais pourquoi, lorsqu'il s'agissait de la terre de Canaan, avons nous adopté l'attitude complètement inverse, en exigeant de la voir et de la sonder avant d'y entrer ? En vous remerciant....

Gaillet, Dimanche 01 septembre 2019

Salam monsieur Rav Ron Chaya, Je suis musulman et j'aimerais que vous poser la question suivante : La peine pour apostasie dans le judaïsme est la mort ? Dans le Deutéronome (chapitre 17 versets 2 à 7) j'ai trouvé ceci : S'il se trouve dans ton sein, dans l'une des villes que l'Éternel, ton Dieu, te donnera, un homme ou une femme qui fasse une chose coupable aux yeux de l'Éternel, ton Dieu, en violant son alliance ; qui soit allé servir ...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg
/files/img/Blog/que-nous-reserve-le-daech-les-jours-a-venir.jpg
/files/img/2016/GEOPO1.png

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Que l'honneur de ton ami te soit aussi cher que le tien" "

(Pirke Avoth 2-10.)