DIFFUSION DE LA TORAH

Soutenir les actions du Rav Ron Chaya et acquérir un mérite éternel dans la diffusion de la Torah francophone* :

  • Plus de 80 nouveaux cours diffusés chaque mois

  • Plus de 1000 questions personnelles répondues chaque mois

  • plusieurs dizaines de milliers d’abonnés sur tous nos supports

⇒  Tout cela grâce à vous ! Aidez-nous à développer cette diffusion

* Reçu cerfa et Seif 56 pour défiscaliser jusqu'à 66% 


Question de Julien du Jeudi 30 mai 2019

Les sages qui ont mis par écrit la Torah orale ont-ils transgressé le commandement de ne pas la mettre par écrit ?
,

Bonjour Rav,
Un très grand merci pour vos dernières réponses qui m'ont éclairé sur plusieurs points importants.

J'aurais des questions relatives à la Torah orale et vous serais très reconnaissant si vous pouviez m'aider à répondre à mes interrogations :

  1. J'ai lu et entendu que les sages qui avaient mis par écrit la Torah orale avaient transgressé un commandement de ne pas la mettre par écrit.
    Est-ce vrai et si oui où figure ce commandement, je ne l'ai pas trouvé dans la Torah ?

  2. Lévitique 18, 30 est parfois interprété comme signifiant "Faîtes une garde autour de ma garde"
    mais alors pourquoi toutes les traductions françaises donnent-elles "Soyez donc fidèle à mon observance" ?

    • Cela n'a pas le même sens et ce qui précède ne fait pas allusion à l'ajout d'observances pour protéger les observances de la Torah écrite.

    • On peut être fidèle aux observances sans ajouter de nouvelles observances. Pourquoi cette interprétation ?

  3. Dans une de vos réponses, vous dîtes que les commandements derabbanan sont une deuxième classe par rapport aux commandements deoraita.
    Cela signifie-t-il qu'il est moins grave de les transgresser ?

    Dans le cas contraire, cela ne revient-il pas à transgresser un commandement explicite de ne rien rajouter en Dt 13, 1 ("Tu n'y ajouteras rien, tu n'en retrancheras rien").

  4. Vous interprétez Devarim chap. 17 verset 8-11 comme une injonction d'obéir aux rabbins et en l'occurrence aux grands de la génération.

    • Pourquoi ne parle-t-on pas alors de rabbins mais des lévites et des juges ?
      Car il n'y a plus de lévite et de juge au sens qu'avaient ces mots quand ce texte de la Torah a été écrit.

    • Ce serait plus facile à interpréter ainsi si on parlait de sages ou de docteurs mais ici il semble qu'on parle de personnes occupant une fonction précise dans des institutions bien identifiées.
      (les lévites et les juges qui commandèrent à Israël).

  5. La notion de prochain ne renvoie-t-elle qu'au juif ou prioritairement au juif ?

    • Si le mot prochain signifie "compagnon", ou personne qui est proche, cela n'induit-il pas une confusion et ne serait-il pas alors plus clair de remplacer le mot prochain par compatriote (juif) ?

    • Souvent des gens se prétendent très généreux en clamant leur amour de leur "lointain", ce qui leur permet de ne pas trop s'occuper de leur femme, de leur collègue, de tous ceux qu'ils croisent dans leur proche entourage (le prochain) tout en se faisant passer pour des gens très bons et généreux en les dispensant de faire des vrais efforts qui prouvent leur "amour".

Très respectueusement.

,

Bonjour Julien,

Voici les réponses à vos questions :

  1. Il s’agit d’un passage du Talmud (traité Guittin p. 60b).

    Le Talmud apprend


    que tout ce qui est écrit doit le rester.

    • La suite du verset est :
      • … car ce sont par ces paroles que J'ai conclu une alliance avec toi et avec Israël.

    En hébreu, le mot « par » se traduit littéralement par « sur la bouche » (al pi). 


    • C’est ainsi qu’on appelle la loi orale, la loi qui est « al pé », c’est-à-dire orale.


    Agav ... 

  2. Dans la Torah, il y a très souvent le sens simple auquel s’ajoute un sens allégorique.

    Ce dernier est aussi tiré du texte mais il ne s’agit pas du sens simple.

    • Ainsi, pour « soyez donc fidèle à Mon observance »,
      • il s’agit du sens simple,

    • mais pour « faites une garde autour de Ma garde »,
      • on prend les mots tels qu’ils sont écrits et on en tire un sens allégorique, car il est vraiment écrit « vous ferez une garde autour de ma garde ».


    A un niveau qui n’est pas allégorique, le sens que veut donner la Torah à ce verset est « soyez fidèle à Mon observance ».

    • Néanmoins, vu qu’il est écrit « garde autour d’une garde »,
      • on apprend aussi de là qu’on doit faire une garde autour de la garde, donc les décrets des Sages d’Israël.

  3. Effectivement, les commandements dérabannan sont une deuxième classe car si on les considérait comme Déoraïta, on commettrait l’interdit de faire des ajouts à la Torah.

  4. Aujourd’hui, beaucoup de rabbins sont des juges rabbiniques.

    De toute façon, lorsqu’il est question de juge, on parle de celui qui doit juger de ce qu’il est juste de faire, donc on parle obligatoirement des Sages d’Israël.

  5. Selon la Torah, un prochain est un juif qui pratique la Torah.
    Dès lors, s’il n’est pas pratiquant, il perd le statut de prochain.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Les sages qui ont mis par écrit la Torah orale ont-ils

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Homam, Dimanche 31 mars 2019

Chalom Rav, J'ai fait téchouva depuis un bout de temps maintenant, donc ma question n'est pas sur un doute quelconque de l’authenticité de la Torah, mais plus sur un des arguments que apportez pour la prouver de façon rationnelle et scientifique. Vois dites qu'une des preuves est que nous étions 600.000 à avoir été témoin du dévoilement d'Hachem, et que cela n'a pas eut lieu pour n'importe quel autre peuple. Seulement si je dis...

Alnilam, Dimanche 31 mars 2019

Bonsoir Rav, J'ai plusieurs questions sur Pourim et la Méguila : Pourquoi Daniel (le Prophète) change de nom dans la Méguila, et surtout meurt ? J'ai appris qu il a un Tossefot qui parle de sa mort part haman... Pourquoi le Ma’hatsit haShekel au fond ? Quel est son but ? J'ai lu qu'en fait on devait le donner à D.,car haman a dit au roi "donnons la Tsédaka pour anéantir les juifs ; cela haman le tenait d'un récit avec nabuchodonosor, ...

Trèfle, Jeudi 28 mars 2019

Bonjour cher Rav Chaya, Je viens vers vous car j ai une question à vous poser : Il est écrit dans la Torah que l'agneau pascal de Pessa'h ne doit pas être bouilli dans l'eau, ni à moitié-cuit pour la consommation de Pessa'h(vous pouvez aller vérifier, c'est strictement ce qui est écrit). Chaque année, je mange des côtelettes cuites à la poêle, mais cette année je voudrais acheter une épaule d'agneau pour la ...

Michaël, Jeudi 28 mars 2019

Bonjour, Je voudrais savoir pourquoi lors des berakhot on ne dit pas le nom de D. tel qu’il est écrit dans les sidourim ou dans la Torah ? J’aimerais avoir une réponse précise car jusque-là je n’ai eu que des réponses flou de genre "c’est un Nom qui sera dévoilé après la guéoula", etc... J’aimerais savoir précisément pourquoi... Merci...

Primevère, Jeudi 28 mars 2019

Chalom Rav, Je souhaite savoir comment vous savez que les communautés juives Falasha et Yéménites sont bien issues du premier exil ? Est-ce que vous connaissez des sources sérieuses qui peuvent attester de cela ? Sur wikipedia : Concernant les Cohanim de Djerba il semblerait qu'ils proviennent effectivement du premier exil. Concernant les Falashas, il est fait mention que d'après les Falashas eux-mêmes, ils ne descendent pas des juifs du premier...

Kalmia latifolia, Mercredi 27 mars 2019

Réaction à Comment peut-on dire en se basant sur la Torah que MO'HAMED est un faux prophète ? Salam, L'islam dit qu'Abraham était musulman, ainsi que tout les prophètes, ce qui veut dire soumis à D.ieu, et qu'ils ont reçu l'islam (ce qu'on peut traduire en (paix). J'ai une autre question : Est-ce que Abraham vous a prescrit le judaïsme ? Si oui, pouvez vous m'indiquer le verset ? Merci...

Solidage, Mercredi 27 mars 2019

Bonjour Rav, J’ai une question concernant la Meguilat Esther... Il y a des commentateurs qui disent que Esther et Mordekhaï étaient cousins, et d’autres qu’ils étaient mariés. Lequel est bon ? De plus, j’ai étudié que le Roi ne voulait qu’une femme vierge. Ainsi, si Esther avait été sa femme, elle n’aurait pas pu se présenter devant le Roi... Et ça voudrait dire aussi que Mordekhaï ...

Kiffa Boréalis, Lundi 25 mars 2019

Chalom Rav, Est-ce une mitsva d’habiter en Israël ? Quelle est le référence ? J’entends des Rav en France qui disent que tant que le Beth Hamikdach n’est pas construit ce n’est pas une mitsva... Merci Kol touv...

Julien , Dimanche 24 mars 2019

Bonjour Rav, Quand D.ieu dit qu'Il a endurci le cœur de pharaon, quelle est la signification de cet endurcissement ? N'est-ce pas contraire au libre arbitre et forcer une personne à faire le mal ? Et dans quel but l'endurcir si la conséquence possible est une prolongation des souffrances d'Israël même si au final il y a une libération ? Cela ne signifie-t-il pas plutôt que D.ieu donne la force physique au Pharaon de faire le mal et non ne le force ...

Karnot Mizbea'h, Mardi 12 mars 2019

Bonjour, Comment Esther a-t-elle pu accepter de s’unir à A’hachvéroch au lieu de se laisser mourir ? (puisque c'est une des 3 fautes capitales) Le décret de A’hachvéroch ne concernait que les jeunes filles (selon les mots de la Meguira : betoula), alors pourquoi Esther mariée à Mordehai a-t-elle été emmenée au palais ? Si possible de préciser les sources ou textes à l’appui... ...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg
/files/img/Blog/que-nous-reserve-le-daech-les-jours-a-venir.jpg
/files/img/2016/GEOPO1.png

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""On connaît un homme par son vin, son porte-monnaie et sa colère." "

(Talmud de Babylone Traité 'Erouvin 63a)