Dédier de l'étude de Torah avec MyLeava et Le Rav Ron Chaya / campagne d'urgence

Dédier de l’étude de Torah, est l'un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Chers internautes et amis

Tout au long de l’année, chacun d’entre-nous a plusieurs occasions pour tourner son coeur vers Hachem afin de lui faire une demande particulière.
L'anniversaire du décès d'un très proche, la recherche de son futur Mazal, la réussite d’un enfant, la guérison, l’alya en Israël  ou bien  la parnassa, autant de causes qui nous tiennent à coeur et dont l'on comprend bien que la réussite est avant tout dans les mains d’Hachem.

Des fois, pour être reçue, la prière doit être accompagnée d’un mérite.
Dédier de l’étude de Torah, est un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Comme vous le savez surement, la raison d'être de Leava est de diffuser l'étude de Torah pour les francophones à travers le site myleava.fr et les réseaux sociaux :

  • Plus de 80 nouveaux cours édités chaque mois
  • Plus de 1000 questions personnelles répondues par note vocale chaque mois
  • Plusieurs dizaines de milliers d'abonnés sur tous nos supports (3 Sites internet - FB Twitter Youtube Whatsapp Instagram Newsletter)
  • Une chaîne Youtube avec déjà près de 3 millions de vues depuis janvier 2020
  • Une web-radio 24/24
  • Un service d'étude de Torah en Havrouta visio-conférence individuelle - 200 inscrits
  • Un site de prières partagées "prie pour moi"
  • L'installation de filtres pour appareils numériques
  • et depuis quelques mois un troisième site internet Leava pour vos yeux

 

L'ADN de Leava est "la gratuité de ces services" pour éliminer résolument un des moyens préférés du Yetser Hara pour refroidir un juif dans sa relation avec Hachem.

Le cadre de Leava, c'est une yéchiva au cœur de Jérusalem, qui accueille, chaque année, plusieurs dizaines d'étudiants francophones mais aussi des étudiants mariés (Avrekh) qui se consacrent pleinement à l'étude de la Torah.

De nombreux Rabbanim les encadrent sous la direction du Rav Ron Chaya.

Pourquoi cette campagne ?

Aujourd'hui, Je dois à nouveau vous solliciter pour prendre une part active à nos actions.
Les besoins sont tellement plus importants alors que l'on vit une crise jamais vue à ce jour. 
Et quoi de mieux que de vous proposer un projet gagnant-gagnant pour subventionner l'étude de Torah.
Vous gravez votre dédicace pour l’éternité et vous permettez à d'autres, qui n'ont peut-être pas encore pu le faire , de commencer ou de renforcer leur étude de Torah et de se rapprocher d’Hachem.
Certains reçoivent, parce que d’autres qui étaient receveurs, deviennent à leur tour des donneurs.
C'est le cycle de la vie qui mène notre monde vers la délivrance finale.

A quoi servira l'argent collecté ?

Tout simplement à continuer et augmenter nos actions de rapprochement dans le monde entier.
Plus de dépenses techniques, dépenses marketing et dépenses d'enseignement pour permettre de créer et diffuser plus de cours, répondre à plus de questions, offrir plus de cours particuliers ... diffuser la Torah francophone aux quatre coins du monde.

Vous pouvez devenir nos associés dans ce grand projet à travers plusieurs formules.
Les sommes récoltées seront consacrées à la diffusion de l'étude de Torah, en votre nom et pour votre mérite éternel.
Bien sûr, si vous êtes en France, vous pouvez recevoir un reçu Cerfa qui vous permettra de déduire jusqu'à 66% de votre don. Si vous êtes en Israël, vous pouvez recevoir un reçu fiscal de type 46.

Le mot du Rav

Aidez-nous, aidez Leava, aidez nos frères et sœurs qui n'ont pas eu encore la chance de se rapprocher d’Hachem.
Sans votre soutien, je ne peux rien faire. Vous êtes l'élément clé du succès de notre action.
Le temps presse et nous devons consacrer toutes nos forces et tous nos moyens à la diffusion du nom d’Hachem dans le monde.
Je bénis que vous puissiez multiplier à l’infini ces mitsvot et vos mérites, dans une vie de bonheur, de santé, et de Torah, qu’Hachem vous bénisse, vous et vos proches, avec toutes Ses berakhot dans toutes vos entreprises, qu’Il réalise tous vos souhaits pour le bien, qu'Il permette à ceux qui sont encore à l'étranger de faire leur Alya et qu’Il vous octroie Sa grande proximité, en espérant l’avènement du Machia’h biméra béyaménou, Amen !

Rav Ron Chaya

Rav Ron Chaya
 
 

22

Jours restants

Question de Silène du Jeudi 05 décembre 2019

Pourquoi Yaacov voulait-il le droit d’aînesse ?
,

Chalom Rav,

J'ai 2 petites question à propos de la Paracha Toldot :

  1. Le tout dernier Rachi de la Paracha compte les années de vie de Yaacov et conclut qu'il a étudier 14 ans dans la Yéchiva de Chem et Ever, et que durant 22 ans, il n'a pas donné de kavod à son père (quand il était chez Lavan pour avoir ses 2 filles).

    J'ai demandé c'était quoi le manque de kavod, et un Rav ma répondu qu'il aurait dû envoyer une lettre pour dire que tout allait bien, ou au bout de 7 ans revenir lui passer un petit "coucou" .

    Mais je ne comprend pas sa réponse car c'est Rivka qui a dit à Yaacov de partir (car Essav voulait le tuer), et d'en profiter pour se marier, et qu'elle le rappellerait quand il pourra revenir.

    Le Midrach dit que Yaacov ne voulait pas partir sans le consentement de son père, donc Rivka a demandé à Yts'hak, et Yaacov a eu l'accord .

    Du coup on voit bien de tout ça qu'il n'aurait ni pu revenir, ni envoyer une lettre (car sinon Essav l'aurait trouvé) ; et en plus, Rivka lui a dit "je t'appellerai".

    Je n'arrive pas a comprendre Rachi quand il dit qu'il n'a pas donné de kavod à son père durant 22 ans ; selon moi, c'est plutôt durant les 14 ans qu'il a étudier qu'il n'a pas donner de kavod à son père, car on connait le principe de aosé min hamitsva patour min hamitsva...
    Mais ceci n'est vrai que dans un cas ou l'autre mitsva ne passe pas, et on sait très bien que quelqu'un qui étudie, et sa mère lui demande un verre d'eau, il doit s’arrêter...

    Alors pourquoi Rachi ne compte pas ces 14 ans ?

  2. Pourquoi Yaacov voulait-il le droit d’aînesse ?.
    Quel avantage a un aîné par rapport à une autre personne ?

    J'ai lu c'est qu'au Bet Hamikdach, ce sont les 1er nés qui auraient dû servir.
    Très bien, mais au temps de Yaacov et Essav, il n'y avait pas de Bet Hamikdach...

    Alors j'ai entendu que c'était pour offrir des korbanot à Hachem, et là, le Midrach dit qu'Essav dit "A quoi me sert le droit d’aînesse" (car ceux qui ne sont pas aîné ne font pas non plus la mitsva, et on ne leur reproche pas) ;
    Et on dit aussi qu'Essav a renié toute la Torah koula à ce moment là...
    Et Hachem répond "A quoi te sert la bérakha ?"

    De quelle berakha parle-t-on ?
    Celle d'Yts'hak ?
    Si oui, Essav se contre-dit ; il vient de dire qu'Hachem n'existe pas, et après, quand il découvre que Yaakov a pris la 1ère berakha, il s'énerve...

    Donc il croit ou pas en Hachem ?
    Si le seul bénéfice d’être aîné c'est d’offrir des korbanot, pourquoi Essav n'en avait pas encore fait ? ; après il aurait pu le vendre son droit d’aînesse pour pouvoir donner la possibilité à plus de monde de faire la mitsva ?

Comme vous avez pu le remarquer, tout est embrouillé
Merci de bien vouloir m'éclaircir

,

Chalom,

Voici les réponses à tes questions :

  1. Rabbénou Ba’hayé pose ta question au début du chapitre 28 de son commentaire sur Béréchit ; il dit que l’intention d’Yts’hak et de Rivka était que Yaakov parte juste chez Lavan se marier, et qu'il revienne immédiatement avec sa kala.

    Ils auraient pu encore accepter qu'il travaille 7 ans pour l'avoir, mais quand il s'est marié avec Léa et qu'il a rajouté encore 7 ans pour se marier avec Ra’hel, et après encore 6 ans pour faire de l'argent, là c'était trop.

    Ce commentaire ne pourra pas être accepté par *Rachi qui explique que lorsque Yaakov a travaillé encore 7 ans supplémentaire pour Ra’hel, le texte dit que ces 7 ans étaient considéré comme quelques jours tellement il aimait Ra’hel.
    וַיִּהְיוּ בְעֵינָיו כְּיָמִים אֲחָדִים, 

    *Rachi sur place (Béréchit18) :

    Je te servirai sept ans 
    Ce sont les quelques jours dont lui avait parlé sa mère (Béréchit raba 70, 17) :
    « tu demeureras avec lui quelques jours » (supra 27, 44).
    Et il en a été effectivement ainsi, puisqu’il est écrit : « elles (ces années) furent à ses yeux comme “quelques jours” » (verset 20).

    Donc d’après Rachi, ta question est beaucoup plus forte, c'est-à-dire pour 14 ans au moins qu'il était chez Lavan, il n'aurait pas dû être puni ; il n’aurait dû être puni que pour les 8 ans supplémentaires (6 ans chez Lavan + 2 ans de trajet), donc il n'y aurait dû avoir que 8 ans où son fils Yossef n’a pas fait de kiboud av vaèm, mais pas 22 ans !

    • Je pense que d’après Rachi, il faudrait répondre ainsi :

      • D.ieu est très très rigoureux avec les Tsadikim, et quand on parle de Yaakov Avinou qui est le plus grand des 3 patriarches, c'est clair que chaque détail a un impact énorme.

      • On voit par exemple dans la Guémara Nédarim page 32a que du fait qu’Avraham Avinou ait pris 318 élèves qui étudiaient la Torah pour se battre pendant une seule nuit contre les 4 rois, à cause de cela, se descendance a dû vivre 400 ans d'esclavage en Égypte…

      • Nous voyons donc qu'il y a ici un rapport tout à fait effarant entre un minuscule péché et la sanction qui est énorme.

      • Là aussi, bien que Yaakov Avinou ait été complètement dans son droit vu que c'est Rivka qui l’a envoyé, il n'aurait pas du tout être puni du tout…

    • Donc à mon avis la réponse est la suivante :

      • Vu que D. est extrêmement rigoureux avec les Tsadikim, même s'ils sont complètement anoussim, que c’est malgré eux et qu'ils l’ont fait de façon tout à fait autorisée, néanmoins en fin de compte la mitsva d’honorer son père et sa mère n'a pas été faite ; c’est vrai qu’il n’est pas responsable de cela, mais vu qu’il ne l’a pas fait, alors aussi son fils ne le fera pas.

      • Il ne faut pas le prendre comme une punition, mais comme une conséquence de la situation forcée dans laquelle il était.

  2. Le droit d'aînesse signifiait « recevoir les bénédictions d’Yts’hak ».

    D’ailleurs, on voit bien comme l’explique *Rachi (sur le verset 27.36) que lorsque qu’Essav se plaint et dit « c'est la deuxième fois qu'il m'a eu », Yts’hak lui a demandé pourquoi, et Essav lui dévoile qu’il y a quelques années, il lui a vendu son droit d’ainesse contre un plat de lentilles, et à ce moment Yts’hak a dit « Gam baroukh yihiyé», j’ai bien fait de le bénir car c'est à lui que revenait les bénédictions vu qu’il était l’aîné.

    Donc on voit bien que le droit d'aînesse donne droit à aux bénédictions d’Yts’hak qui sont tous les sens de la présence du peuple d’Israël sur Terre.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

 

*Rachi sur le verset 27.36 :

  • Ésaü dit alors : "Est-ce parce qu'on l'a nommé Jacob qu'il m'a supplanté deux fois déjà? II m'a enlevé mon droit d'aînesse et voici que maintenant il m'enlève ma bénédiction !" Et il ajouta : "N'as-tu pas réservé une bénédiction pour moi ?"

    • Est-ce parce qu’on a appelé son nom 
      Pourquoi Yts’hak a-t-il été saisi de tremblement ?

      Il a pensé :
      • « Peut-être ai-je commis une faute en bénissant le cadet avant l’aîné, et en inversant l’ordre de la naissance ? »

    • C’est alors que ‘Essaw a poussé un cri :
      • « Il m’a supplanté deux fois déjà ! »

    • Son père lui a demandé :
      • « Que t’a-t-il fait ? »

    • Il lui a répondu :
      • « Il m’a pris mon droit d’aînesse ! ».

    • Il dit :
      • « C’est cela, précisément, qui me préoccupait, et j’ai été saisi de tremblement à l’idée de m’être peut-être écarté de la stricte justice.
      • À présent, c’est bien l’aîné que j’ai béni.
        • Aussi restera-t-il béni !”

Réagir sur Pourquoi Yaacov voulait-il le droit d’aînesse ?

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Lychnis, Jeudi 13 février 2020

Chalom Rav, J'aimerai savoir si il y a des versets de la Torah qui évoque la Torah Orale (je ne remet pas en cause la Torah Orale je recherche juste une source l'évoquant ) ? Merci...

David, Lundi 10 février 2020

Chalom Rav J'ai une question : Lors de la plaie des ténèbres, Hachem a tué 4/5 du peuple juif, soit 12 millions de personnes... Comment cela est il possible ?, juste parce qu'ils n'ont pas voulu sortir ? Comment se fait-il que Moché, le défenseur d'Israël n'ait rien fait pour empêcher ça ? Il ne s'est pas trouvé quelqu'un comme Avraham pour négocier et demander a Hachem d’épargner son peuple pour 50 Tsadikim ou 45...

Salomon, Vendredi 24 janvier 2020

Chalom rav, Je me pose une question sur ce passage : (32) Alors que les Israélites étaient dans le désert, on surprit un homme qui ramassait du bois le jour du Chabbat. (33) Ceux qui l’avaient surpris à ramasser du bois l’amenèrent à Moïse, à Aaron et à toute la communauté. (34) On le mit sous bonne garde, car le traitement qu’il devait subir n’avait pas encore été fixé. (35 Hachem ...

Hélianthème, Mardi 14 janvier 2020

Bonjour à vous Rav, Pour commencer je voudrais vous demander d'excuser toutes les questions qui vont suivre. Je ne suis en rien la pour discréditer la Torah bien au contraire ; je cherche à me prouver qu'elle est la seule et unique vérité. Alors voilà : La véracité du judaïsme se base beaucoup sur le fait que contrairement aux autres, nous avons tous été témoins du don de la Torah et de Moché comme ...

Valérie, Jeudi 02 janvier 2020

Chalom Rav, Je n'ai pas tout compris concernant Asnath... Dans la Genèse, il est écrit qu'il s'agit de la fille de Potiphéra, comment peut-elle être la fille de Dina ? Je n'ai pas compris le cheminement. Cordialement...

Hellébore, Mercredi 01 janvier 2020

Hanoukka Saméa'h, Voilà durant ces dernières semaines j'essaye de structurer au maximum les preuves pour qu'elles soient claires dans mon esprit, ainsi que le manque de preuves ailleurs, et j'en suis arrivé à un constat, je voudrais votre avis. D'un côté On a un homme qui prétend qu'Hachem lui a parlé et lui a dit ceci ceci cela pourquoi pas, D'un autre On a un homme qui prétend que Hachem lui a dit blabla etc pourquoi pas,...

Grebera, Mercredi 01 janvier 2020

Chalom Rav, Pour 'Hanouka, je viens de lire le premier livre des Maccabim, je l'ai trouvé dans la Septante, c'était extrêmement intéressant et instructif. Comment se fait-il que ce livre ne soit pas dans notre canon biblique du Tanakh ? Je me suis aussi rendu compte qu'il y avait des livres comme Baruch, etc.. N'était-il pas le talmid de Yirmiyahou HaNavi ? Encore une fois, comment se fait-il que ce livre ne soit pas dans notre canon biblique du Tanakh ? ...

Lys, Lundi 23 décembre 2019

Chalom Rav Ron Chaya, Je me permets de vous poser quelques questions : Il est écrit que Abraham est reparti de l'Egypte avec des richesses. Est-ce qu'il s'agissait de richesse matérielle ou bien spirituelle ? Certains disent que la religion juive est née en Egypte. Que celle ci a tout pris de la civilisation égyptienne. Quelles preuves avons nous que le judaïsme existait avant l'exil égyptien ? Merci Bien à vous....

Silène, Jeudi 05 décembre 2019

Chalom Rav, J'ai 2 petites question à propos de la Paracha Toldot : Le tout dernier Rachi de la Paracha compte les années de vie de Yaacov et conclut qu'il a étudier 14 ans dans la Yéchiva de Chem et Ever, et que durant 22 ans, il n'a pas donné de kavod à son père (quand il était chez Lavan pour avoir ses 2 filles). J'ai demandé c'était quoi le manque de kavod, et un Rav ma répondu qu'il aurait dû envoyer une ...

Yoël, Lundi 02 décembre 2019

Chalom Rav, Ra'hel et Léa sont 2 parties de la chekhina ou alors une même chose avec 2 aspects ? Lorsqu'on tape des mains lematek et hadinim, est ce le 'hibour des 2 mains qui crée le mitouk ou alors le bruit produit ? Faut-il avoir une kavana spéciale ? Est-il interdit d effacer le ה s'il n est pas romez à Hachem Yitbarah ou la chekhina ? Est-il interdit d'effacer toutes lettres qui est romezet Hachem (par exemple ma mère a peint un א comme ...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

"“Une heure de Téchouva et de bonne action en ce monde est meilleure que toute la vie du monde à venir" "

(Pirké Avoth (chap. IV, 22))