DIFFUSION DE LA TORAH

Soutenir les actions du Rav Ron Chaya et acquérir un mérite éternel dans la diffusion de la Torah francophone* :

  • Plus de 80 nouveaux cours diffusés chaque mois

  • Plus de 1000 questions personnelles répondues chaque mois

  • plusieurs dizaines de milliers d’abonnés sur tous nos supports

⇒  Tout cela grâce à vous ! Aidez-nous à développer cette diffusion

  • Reçu cerfa et Seif 46 pour défiscaliser jusqu'à 66% 

 

RAV RON CHAYA

 

+ d'infos : Pour plus d'informations, vous pouvez m'appeler l'après-midi au 00972.2.586.84.90 

Défiscalisation en France : 66 % du montant de votre don peuvent être déduits de votre impôt sur le revenu (dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable). L’excédent net éventuel peut être reporté sur les 5 années suivantes. 

 


Question de Silène du Jeudi 05 décembre 2019

Pourquoi Yaacov voulait-il le droit d’aînesse ?
,

Chalom Rav,

J'ai 2 petites question à propos de la Paracha Toldot :

  1. Le tout dernier Rachi de la Paracha compte les années de vie de Yaacov et conclut qu'il a étudier 14 ans dans la Yéchiva de Chem et Ever, et que durant 22 ans, il n'a pas donné de kavod à son père (quand il était chez Lavan pour avoir ses 2 filles).

    J'ai demandé c'était quoi le manque de kavod, et un Rav ma répondu qu'il aurait dû envoyer une lettre pour dire que tout allait bien, ou au bout de 7 ans revenir lui passer un petit "coucou" .

    Mais je ne comprend pas sa réponse car c'est Rivka qui a dit à Yaacov de partir (car Essav voulait le tuer), et d'en profiter pour se marier, et qu'elle le rappellerait quand il pourra revenir.

    Le Midrach dit que Yaacov ne voulait pas partir sans le consentement de son père, donc Rivka a demandé à Yts'hak, et Yaacov a eu l'accord .

    Du coup on voit bien de tout ça qu'il n'aurait ni pu revenir, ni envoyer une lettre (car sinon Essav l'aurait trouvé) ; et en plus, Rivka lui a dit "je t'appellerai".

    Je n'arrive pas a comprendre Rachi quand il dit qu'il n'a pas donné de kavod à son père durant 22 ans ; selon moi, c'est plutôt durant les 14 ans qu'il a étudier qu'il n'a pas donner de kavod à son père, car on connait le principe de aosé min hamitsva patour min hamitsva...
    Mais ceci n'est vrai que dans un cas ou l'autre mitsva ne passe pas, et on sait très bien que quelqu'un qui étudie, et sa mère lui demande un verre d'eau, il doit s’arrêter...

    Alors pourquoi Rachi ne compte pas ces 14 ans ?

  2. Pourquoi Yaacov voulait-il le droit d’aînesse ?.
    Quel avantage a un aîné par rapport à une autre personne ?

    J'ai lu c'est qu'au Bet Hamikdach, ce sont les 1er nés qui auraient dû servir.
    Très bien, mais au temps de Yaacov et Essav, il n'y avait pas de Bet Hamikdach...

    Alors j'ai entendu que c'était pour offrir des korbanot à Hachem, et là, le Midrach dit qu'Essav dit "A quoi me sert le droit d’aînesse" (car ceux qui ne sont pas aîné ne font pas non plus la mitsva, et on ne leur reproche pas) ;
    Et on dit aussi qu'Essav a renié toute la Torah koula à ce moment là...
    Et Hachem répond "A quoi te sert la bérakha ?"

    De quelle berakha parle-t-on ?
    Celle d'Yts'hak ?
    Si oui, Essav se contre-dit ; il vient de dire qu'Hachem n'existe pas, et après, quand il découvre que Yaakov a pris la 1ère berakha, il s'énerve...

    Donc il croit ou pas en Hachem ?
    Si le seul bénéfice d’être aîné c'est d’offrir des korbanot, pourquoi Essav n'en avait pas encore fait ? ; après il aurait pu le vendre son droit d’aînesse pour pouvoir donner la possibilité à plus de monde de faire la mitsva ?

Comme vous avez pu le remarquer, tout est embrouillé
Merci de bien vouloir m'éclaircir

,

Chalom,

Voici les réponses à tes questions :

  1. Rabbénou Ba’hayé pose ta question au début du chapitre 28 de son commentaire sur Béréchit ; il dit que l’intention d’Yts’hak et de Rivka était que Yaakov parte juste chez Lavan se marier, et qu'il revienne immédiatement avec sa kala.

    Ils auraient pu encore accepter qu'il travaille 7 ans pour l'avoir, mais quand il s'est marié avec Léa et qu'il a rajouté encore 7 ans pour se marier avec Ra’hel, et après encore 6 ans pour faire de l'argent, là c'était trop.

    Ce commentaire ne pourra pas être accepté par *Rachi qui explique que lorsque Yaakov a travaillé encore 7 ans supplémentaire pour Ra’hel, le texte dit que ces 7 ans étaient considéré comme quelques jours tellement il aimait Ra’hel.
    וַיִּהְיוּ בְעֵינָיו כְּיָמִים אֲחָדִים, 

    *Rachi sur place (Béréchit18) :

    Je te servirai sept ans 
    Ce sont les quelques jours dont lui avait parlé sa mère (Béréchit raba 70, 17) :
    « tu demeureras avec lui quelques jours » (supra 27, 44).
    Et il en a été effectivement ainsi, puisqu’il est écrit : « elles (ces années) furent à ses yeux comme “quelques jours” » (verset 20).

    Donc d’après Rachi, ta question est beaucoup plus forte, c'est-à-dire pour 14 ans au moins qu'il était chez Lavan, il n'aurait pas dû être puni ; il n’aurait dû être puni que pour les 8 ans supplémentaires (6 ans chez Lavan + 2 ans de trajet), donc il n'y aurait dû avoir que 8 ans où son fils Yossef n’a pas fait de kiboud av vaèm, mais pas 22 ans !

    • Je pense que d’après Rachi, il faudrait répondre ainsi :

      • D.ieu est très très rigoureux avec les Tsadikim, et quand on parle de Yaakov Avinou qui est le plus grand des 3 patriarches, c'est clair que chaque détail a un impact énorme.

      • On voit par exemple dans la Guémara Nédarim page 32a que du fait qu’Avraham Avinou ait pris 318 élèves qui étudiaient la Torah pour se battre pendant une seule nuit contre les 4 rois, à cause de cela, se descendance a dû vivre 400 ans d'esclavage en Égypte…

      • Nous voyons donc qu'il y a ici un rapport tout à fait effarant entre un minuscule péché et la sanction qui est énorme.

      • Là aussi, bien que Yaakov Avinou ait été complètement dans son droit vu que c'est Rivka qui l’a envoyé, il n'aurait pas du tout être puni du tout…

    • Donc à mon avis la réponse est la suivante :

      • Vu que D. est extrêmement rigoureux avec les Tsadikim, même s'ils sont complètement anoussim, que c’est malgré eux et qu'ils l’ont fait de façon tout à fait autorisée, néanmoins en fin de compte la mitsva d’honorer son père et sa mère n'a pas été faite ; c’est vrai qu’il n’est pas responsable de cela, mais vu qu’il ne l’a pas fait, alors aussi son fils ne le fera pas.

      • Il ne faut pas le prendre comme une punition, mais comme une conséquence de la situation forcée dans laquelle il était.

  2. Le droit d'aînesse signifiait « recevoir les bénédictions d’Yts’hak ».

    D’ailleurs, on voit bien comme l’explique *Rachi (sur le verset 27.36) que lorsque qu’Essav se plaint et dit « c'est la deuxième fois qu'il m'a eu », Yts’hak lui a demandé pourquoi, et Essav lui dévoile qu’il y a quelques années, il lui a vendu son droit d’ainesse contre un plat de lentilles, et à ce moment Yts’hak a dit « Gam baroukh yihiyé», j’ai bien fait de le bénir car c'est à lui que revenait les bénédictions vu qu’il était l’aîné.

    Donc on voit bien que le droit d'aînesse donne droit à aux bénédictions d’Yts’hak qui sont tous les sens de la présence du peuple d’Israël sur Terre.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

 

*Rachi sur le verset 27.36 :

  • Ésaü dit alors : "Est-ce parce qu'on l'a nommé Jacob qu'il m'a supplanté deux fois déjà? II m'a enlevé mon droit d'aînesse et voici que maintenant il m'enlève ma bénédiction !" Et il ajouta : "N'as-tu pas réservé une bénédiction pour moi ?"

    • Est-ce parce qu’on a appelé son nom 
      Pourquoi Yts’hak a-t-il été saisi de tremblement ?

      Il a pensé :
      • « Peut-être ai-je commis une faute en bénissant le cadet avant l’aîné, et en inversant l’ordre de la naissance ? »

    • C’est alors que ‘Essaw a poussé un cri :
      • « Il m’a supplanté deux fois déjà ! »

    • Son père lui a demandé :
      • « Que t’a-t-il fait ? »

    • Il lui a répondu :
      • « Il m’a pris mon droit d’aînesse ! ».

    • Il dit :
      • « C’est cela, précisément, qui me préoccupait, et j’ai été saisi de tremblement à l’idée de m’être peut-être écarté de la stricte justice.
      • À présent, c’est bien l’aîné que j’ai béni.
        • Aussi restera-t-il béni !”

Réagir sur Pourquoi Yaacov voulait-il le droit d’aînesse ?

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Crocoideae, Vendredi 07 juin 2019

Chalom Rav, Je reviens sur votre réponse concernant mon sujet précédent. Vous expliquez que le fait que le peuple juif ait vu D.ieu et que c'est marqué dans la Torah constitue grosso modo une preuve que cela soit arrivé. C'est en quelque sorte trop "gros" et il est impossible que cela n'ait pas eu lieu. Je comprends donc de votre raisonnement que cet événement est tellement énorme qu'il a forcément du se transmettre de ...

Julien, Jeudi 30 mai 2019

Bonjour Rav, Un très grand merci pour vos dernières réponses qui m'ont éclairé sur plusieurs points importants. J'aurais des questions relatives à la Torah orale et vous serais très reconnaissant si vous pouviez m'aider à répondre à mes interrogations : J'ai lu et entendu que les sages qui avaient mis par écrit la Torah orale avaient transgressé un commandement de ne pas la mettre par ...

Daniel, Jeudi 30 mai 2019

Chalom Rav, Pourquoi en terme d'halakha suit on Hillel plutot que Chammaï, en disant qu'une voix céleste nous a déclaré de suivre Hillel (Erouvin 13b), alors que dans Bava Metsia 59b on peut lire que pour trancher la halakha on écoute pas la voix céleste ? Merci beaucoup...

Crocus, Jeudi 30 mai 2019

Chalom Rav, J'ai des questions périphériques au cours "la Preuve" : Dans ce cours, je pense que vous faites le raisonnement suivant : Dans la Torah on nous explique que 3 millions de juifs ont vu D.ieu. Il y a alors deux cas de figures : Soit quelqu'un écrit ce livre à ce moment-là et le présente au peuple juif de ce moment. Soit, un "beau jour", quelqu'un trouve le livre déjà écrit et le présente alors aux juifs de ...

Esparcette, Mardi 28 mai 2019

Chalom Rav, J'ai deux questions sur La Ketoret. Est-ce-que La prière de la Ketoret est bien dans le Chapitre 30 de l'Exode à partir de 30.34 jusqu'à 30.38 ? Combien de fois est il autorise de la lire ? 2 fois par jours ? Merci...

Benjamin, Dimanche 26 mai 2019

Chalom, Parachat Emor, Pourquoi un Cohen peut s'occuper de le dépouille de sa sœur vierge, non marié et pas de sa sœur marié ? Merci...

Naphtali , Dimanche 26 mai 2019

Bonjour Rav, Pourriez-vous m'expliquer quel est le but des ערכין, à la fin de la Paracha Be'houkotaï ? Merci...

Euphorbe, Vendredi 24 mai 2019

Shalom Rav Chaya ! Une question, un éclairage de votre part svp, sur l'épisode de Kamtsa et Bar Kamsta... Pour ceux et celles ne connaissant pas cet événement, quelques lignes puisées dans la Guemara (Guittin 55b) sur cette "histoire" étant à l'origine de la destruction du second temple et mon interrogation qui en découle : Un homme avait organisé un banquet et y avait invité son ami Kamtsa, par erreur, ce fût son ...

Naphtali , Mercredi 22 mai 2019

Bonjour Rav, J'aimerai avoir des éclaircissements du point de vue de la halakha sur l'obligation de faire l'armée en Israël de nos jours : Est-ce que tous les Grands de la Génération sont d'accord pour dire que faire l'armée de nos jours en Israël est une mitsva, obligation ? Dans le premier verset de Ki tetsé, parlant de la guerre, Rachi dit qu'il s'agit d'une guerre permissive (מלחמת רשות) et que seuls les tsadikkim guemourim ...

Daniel, Lundi 20 mai 2019

Réaction à Le ribit étant un des plus grands interdits de la Torah, comment se fait-il qu'il soit autorisé avec les non-juifs ? Bonjour, Merci pour cet éclaircissement. Si l'on suit cette logique, il serait autorisé d'avoir des relations sexuelles hors mariage avec des non-juifs, vu qu'ils considèrent cela comme quelque chose de normal... Aussi, si un jour il devient normal pour un non-juif de mentir ou de proférer des ...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""La bouche du sot est sa ruine" "

(Proverbes 18-7)