Hiloula de Baba Salé - 2020

"Avec l'aide d'Hachem, je me rendrai à Nétivot sur la tombe du Tsaddik Baba Salé, accompagné de tous mes élèves et les noms qui nous seront transmis y seront rappelés"*

Rav Ron Chaya

*Remplissez vite le formulaire de demande de Bérakha en cliquant ici


4

Jours restants

Question de Dorian du Mercredi 05 octobre 2016

Si la Torah est la lumière du monde, "le livre ultime de la sagesse", comment expliquer ceci :
,

Bonjour,
Je me permets de vous contacter car j'ai une question qui me semble être, tout du moins pour moi, capitale.
Avant toute chose je tiens à préciser que ma question s'inscrit dans un contexte de recherche spirituelle, je souhaite seulement être éclairé, et non pas provoquer.

Si j'ai bien compris, dans le Judaïsme, on considère que la Torah est la lumière du monde, une sorte de "livre ultime de la sagesse" qui permet à l'homme d'élever au plus haut niveau son degré de sagesse et d'humanité.

Cependant je ne peux qu'être dérangé lorsque je lis certains passages de la Torah qui me paraissent empreints de violence, de cruauté et d'ethnocentrisme (ce qui serait contraire à une certaine universalité je pense...).

Par exemple :

  1. Le passage où Moise fait massacrer par la tribu de Lévi 3000 Hébreux ayant vénéré le veau d'or,

  2. Les très nombreuses peines de morts pour apostasie, homosexualité, adultère etc.

  3. Ou encore la loi du talion,

  4. Les différences de traitements auxquels les israélites sont tenus envers les goyim...

  5. Quand on compare ce genre d'enseignements avec par exemple ceux du bouddhisme qui se base exclusivement sur la compassion, l'amour et l'égalité de traitement pour tout être humain (et même tout être vivant!), il faut reconnaître que la théorie qui fait de la Torah le guide suprême de la sagesse et de la spiritualité me semble plutôt discutable...

Que pouvez vous me dire là dessus ?
Je vous remercie par avance pour votre réponse.
Bien cordialement

,

Bonjour Dorian,

Effectivement, de prime abord, ces choses-là peuvent déranger, mais je pense que si on explique bien le principe qui les gère, alors plus rien ne dérange.

  • En préambule, je me permets de rappeler que nous ne devons pas suivre nos impressions mais qu’il faut être le plus rationnel possible, et vérifier si la Torah est d’origine divine ou pas.

  • Si nous pouvons prouver cela de manière totale et irréfutable, nous saurons désormais que nos sentiments sont forcément dans le faux, car il est impossible que D.ieu se trompe.

  • Or, la Torah est la seule religion ou système de pensée prouvant son authenticité par A + B.

    Regarde les cours La preuve irréfutable, La véracité de la Torah, Guermamia, Arguments sympas, ou encore La Preuve

Venons-en à présent à vos questions :

  1. Consultez ce lien.
  2. Concernant la multitude de peines de mort :

    Sachez que tout dépend du niveau de conscience de D.ieu que possède la personne qui commet un péché.

    • Même à l’époque où le Temple existait, et où il y avait donc un très grand dévoilement de la présence divine, des peines capitales étaient prononcées, mais cela était extrêmement rare.

    • D’ailleurs, le Talmud (traité Sanhédrin) dit bien qu’un tribunal rabbinique qui à l’époque prononçait une peine capitale une fois tous les 70 ans était considéré comme meurtrier.

    • A un certain moment, constatant que le niveau moral diminuait beaucoup trop, le tribunal rabbinique s’est retiré du Temple (le seul endroit où il était permis de prononcer une peine capitale) et a siégé ailleurs afin de ne plus devoir émettre une telle sanction.


    A titre comparatif, je crois que l’on dépasse les 1400 peines de mort prononcées en Amérique ces 40 dernières années…

    • Les peines capitales n’étaient prononcées que dans les cas où les fauteurs avaient une connaissance de D.ieu considérable.

    • Dès lors, lorsqu’on voit quelqu’un faire des péchés alors que la Présence de D.ieu est visible, ce n’est pas différent que de voir aujourd’hui une personne aller au marché et tirer avec une mitraillette dans tous les sens, car effectivement, les péchés amènent des malheurs et des souffrances sur le peuple.

    • Dès lors, il serait tout à fait immoral de laisser continuer cette personne à faire ce genre de massacre.


    D’autre part, la peine de mort selon la Torah n’est pas du tout un moyen de préservation de la société pour empêcher quelqu’un de faire encore du mal, car si c’était le cas, on aurait pu se suffire de l’emprisonner.

    • La peine capitale est une réparation pour l’âme pécheresse afin qu’elle accède au monde à venir, qui est le monde de vérité, en étant ainsi « nettoyée » de la tache due à sa faute.

    • Aujourd’hui où le dévoilement de D.ieu est presque complètement dissimulé, il est clair qu’il est totalement impossible qu’une peine de mort soit prononcée ou même qu’une personne en soit coupable.

    • En effet, personne ne voit les dégâts causés par les péchés ; dès lors, un individu n’est pas conscient des conséquences négatives que provoque sa faute sur l’humanité, il est donc relativement innocent.


    En revanche, lorsque la Présence de D.ieu est évidente, que nous savons les choses graves qu’Il a interdites et que malgré tout, nous les commettons devant Lui, il s’agit d’une révolte volontaire et préméditée contre le Créateur en connaissance de cause et en Sa présence, réalisée qui plus est au même moment où le Créateur nous donne la vie, ce qui est totalement inadmissible.

  3. Concernant la loi du talion :

    Sachez que la loi écrite n’a aucun sens sans son explication orale.



    Or, lorsque la Torah dit « œil pour œil, dent pour dent », elle parle du dédommagement financier du préjudice physique qui a été causé.
    Celui qui a crevé un œil à son prochain devra lui payer le prix de l’œil, prix qui sera déterminé par un tribunal rabbinique.

  4. A propos des différences de traitement auxquelles les israélites sont tenus envers les Goyim :

    Au niveau mystique, chaque membre du peuple juif a une âme faisant partie de l’âme générale du peuple juif.
    En fait, tous les israélites n’ont qu’une seule et même âme.
    Dès lors, ils ont entre eux des lois qui ne concernent pas les personnes dotées d’une âme propre.

    • Par exemple, il sera interdit à un juif de dire des choses négatives sur un autre juif, même si cela est vrai.

      • Concernant les Goyim, la Torah considère que les lois qu’eux-mêmes jugent comme étant permises seront applicables pour un juif envers eux.

        C’est-à-dire que si un non-juif pense qu’il est permis de dire une chose négative sur un autre non-juif si elle est vraie, alors un juif pourra aussi agir ainsi envers un non-juif.

        Or, il est clair que dans le monde non-juif, on permet complètement cela, preuve en est tout ce que nous entendons dans les médias :

        • lorsque c’est faux, cela est répréhensible ;
        • lorsque c’est vrai, cela est tout à fait légitime.

      • Ce n’est pas le cas entre les juifs.

    • De même, il sera également interdit à un juif de pratiquer l’usure avec un autre juif.

      • Dans n’importe quelle banque, lorsqu’on fait un emprunt, on paie des intérêts, une chose que les non-juifs considèrent comme étant tout à fait légitime.
      • C’est la raison pour laquelle il est permis à un juif de prêter à un non-juif avec intérêt, etc.

  5. A propos du bouddhisme :

    Je vous recommande la lecture de l’excellent livre du Rav Akiva Tatz intitulé : « Lettres à un juif bouddhiste ».

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Si la Torah est la lumière du monde, "le livre ultime de la

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Salomon, Vendredi 24 janvier 2020

Chalom rav, Je me pose une question sur ce passage : (32) Alors que les Israélites étaient dans le désert, on surprit un homme qui ramassait du bois le jour du Chabbat. (33) Ceux qui l’avaient surpris à ramasser du bois l’amenèrent à Moïse, à Aaron et à toute la communauté. (34) On le mit sous bonne garde, car le traitement qu’il devait subir n’avait pas encore été fixé. (35 Hachem ...

Hélianthème, Mardi 14 janvier 2020

Bonjour à vous Rav, Pour commencer je voudrais vous demander d'excuser toutes les questions qui vont suivre. Je ne suis en rien la pour discréditer la Torah bien au contraire ; je cherche à me prouver qu'elle est la seule et unique vérité. Alors voilà : La véracité du judaïsme se base beaucoup sur le fait que contrairement aux autres, nous avons tous été témoins du don de la Torah et de Moché comme ...

Valérie, Jeudi 02 janvier 2020

Chalom Rav, Je n'ai pas tout compris concernant Asnath... Dans la Genèse, il est écrit qu'il s'agit de la fille de Potiphéra, comment peut-elle être la fille de Dina ? Je n'ai pas compris le cheminement. Cordialement...

Hellébore, Mercredi 01 janvier 2020

Hanoukka Saméa'h, Voilà durant ces dernières semaines j'essaye de structurer au maximum les preuves pour qu'elles soient claires dans mon esprit, ainsi que le manque de preuves ailleurs, et j'en suis arrivé à un constat, je voudrais votre avis. D'un côté On a un homme qui prétend qu'Hachem lui a parlé et lui a dit ceci ceci cela pourquoi pas, D'un autre On a un homme qui prétend que Hachem lui a dit blabla etc pourquoi pas,...

Grebera, Mercredi 01 janvier 2020

Chalom Rav, Pour 'Hanouka, je viens de lire le premier livre des Maccabim, je l'ai trouvé dans la Septante, c'était extrêmement intéressant et instructif. Comment se fait-il que ce livre ne soit pas dans notre canon biblique du Tanakh ? Je me suis aussi rendu compte qu'il y avait des livres comme Baruch, etc.. N'était-il pas le talmid de Yirmiyahou HaNavi ? Encore une fois, comment se fait-il que ce livre ne soit pas dans notre canon biblique du Tanakh ? ...

Lys, Lundi 23 décembre 2019

Chalom Rav Ron Chaya, Je me permets de vous poser quelques questions : Il est écrit que Abraham est reparti de l'Egypte avec des richesses. Est-ce qu'il s'agissait de richesse matérielle ou bien spirituelle ? Certains disent que la religion juive est née en Egypte. Que celle ci a tout pris de la civilisation égyptienne. Quelles preuves avons nous que le judaïsme existait avant l'exil égyptien ? Merci Bien à vous....

Silène, Jeudi 05 décembre 2019

Chalom Rav, J'ai 2 petites question à propos de la Paracha Toldot : Le tout dernier Rachi de la Paracha compte les années de vie de Yaacov et conclut qu'il a étudier 14 ans dans la Yéchiva de Chem et Ever, et que durant 22 ans, il n'a pas donné de kavod à son père (quand il était chez Lavan pour avoir ses 2 filles). J'ai demandé c'était quoi le manque de kavod, et un Rav ma répondu qu'il aurait dû envoyer une ...

Yoël, Lundi 02 décembre 2019

Chalom Rav, Ra'hel et Léa sont 2 parties de la chekhina ou alors une même chose avec 2 aspects ? Lorsqu'on tape des mains lematek et hadinim, est ce le 'hibour des 2 mains qui crée le mitouk ou alors le bruit produit ? Faut-il avoir une kavana spéciale ? Est-il interdit d effacer le ה s'il n est pas romez à Hachem Yitbarah ou la chekhina ? Est-il interdit d'effacer toutes lettres qui est romezet Hachem (par exemple ma mère a peint un א comme ...

Polygale, Dimanche 01 décembre 2019

Chavoua Tov. Un ami musulman hébréophone m'a fait remarquer que selon Devarim 21:15-17, La descendance d'Ismaël devrait comporter le message ultime, fondateur de la dernière religion divine : Si un homme possède deux femmes, l'une qu'il aime, l'autre qu'il dédaigne; si l'une et l'autre lui donnent des enfants, et que le fils premier-né se trouve appartenir à la femme dédaignée,  Le jour où il partagera entre ses ...

Alexandre, Jeudi 14 novembre 2019

Chalom Rav, J'avais lu sur votre site que de Bérechit jusqu'au péché originel, il s'agissait en fait de notions célestes et pas terrestres. Pourriez-vous me donner les sources dans la Torah qui parlent de ça ? Merci beaucoup pour le temps et l’énergie que vous m'accordez....

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg
/files/img/Blog/que-nous-reserve-le-daech-les-jours-a-venir.jpg
/files/img/2016/GEOPO1.png

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""La journée est courte, la tâche est immense..." "

(Pirké Avot - Mishna II, 15)