Dédier de l'étude de Torah avec MyLeava et Le Rav Ron Chaya / campagne d'urgence

Dédier de l’étude de Torah, est l'un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Chers internautes et amis

Tout au long de l’année, chacun d’entre-nous a plusieurs occasions pour tourner son coeur vers Hachem afin de lui faire une demande particulière.
L'anniversaire du décès d'un très proche, la recherche de son futur Mazal, la réussite d’un enfant, la guérison, l’alya en Israël  ou bien  la parnassa, autant de causes qui nous tiennent à coeur et dont l'on comprend bien que la réussite est avant tout dans les mains d’Hachem.

Des fois, pour être reçue, la prière doit être accompagnée d’un mérite.
Dédier de l’étude de Torah, est un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Comme vous le savez surement, la raison d'être de Leava est de diffuser l'étude de Torah pour les francophones à travers le site myleava.fr et les réseaux sociaux :

  • Plus de 80 nouveaux cours édités chaque mois
  • Plus de 1000 questions personnelles répondues par note vocale chaque mois
  • Plusieurs dizaines de milliers d'abonnés sur tous nos supports (3 Sites internet - FB Twitter Youtube Whatsapp Instagram Newsletter)
  • Une chaîne Youtube avec déjà près de 3 millions de vues depuis janvier 2020
  • Une web-radio 24/24
  • Un service d'étude de Torah en Havrouta visio-conférence individuelle - 200 inscrits
  • Un site de prières partagées "prie pour moi"
  • L'installation de filtres pour appareils numériques
  • et depuis quelques mois un troisième site internet Leava pour vos yeux

 

L'ADN de Leava est "la gratuité de ces services" pour éliminer résolument un des moyens préférés du Yetser Hara pour refroidir un juif dans sa relation avec Hachem.

Le cadre de Leava, c'est une yéchiva au cœur de Jérusalem, qui accueille, chaque année, plusieurs dizaines d'étudiants francophones mais aussi des étudiants mariés (Avrekh) qui se consacrent pleinement à l'étude de la Torah.

De nombreux Rabbanim les encadrent sous la direction du Rav Ron Chaya.

Pourquoi cette campagne ?

Aujourd'hui, Je dois à nouveau vous solliciter pour prendre une part active à nos actions.
Les besoins sont tellement plus importants alors que l'on vit une crise jamais vue à ce jour. 
Et quoi de mieux que de vous proposer un projet gagnant-gagnant pour subventionner l'étude de Torah.
Vous gravez votre dédicace pour l’éternité et vous permettez à d'autres, qui n'ont peut-être pas encore pu le faire , de commencer ou de renforcer leur étude de Torah et de se rapprocher d’Hachem.
Certains reçoivent, parce que d’autres qui étaient receveurs, deviennent à leur tour des donneurs.
C'est le cycle de la vie qui mène notre monde vers la délivrance finale.

A quoi servira l'argent collecté ?

Tout simplement à continuer et augmenter nos actions de rapprochement dans le monde entier.
Plus de dépenses techniques, dépenses marketing et dépenses d'enseignement pour permettre de créer et diffuser plus de cours, répondre à plus de questions, offrir plus de cours particuliers ... diffuser la Torah francophone aux quatre coins du monde.

Vous pouvez devenir nos associés dans ce grand projet à travers plusieurs formules.
Les sommes récoltées seront consacrées à la diffusion de l'étude de Torah, en votre nom et pour votre mérite éternel.
Bien sûr, si vous êtes en France, vous pouvez recevoir un reçu Cerfa qui vous permettra de déduire jusqu'à 66% de votre don. Si vous êtes en Israël, vous pouvez recevoir un reçu fiscal de type 46.

Le mot du Rav

Aidez-nous, aidez Leava, aidez nos frères et sœurs qui n'ont pas eu encore la chance de se rapprocher d’Hachem.
Sans votre soutien, je ne peux rien faire. Vous êtes l'élément clé du succès de notre action.
Le temps presse et nous devons consacrer toutes nos forces et tous nos moyens à la diffusion du nom d’Hachem dans le monde.
Je bénis que vous puissiez multiplier à l’infini ces mitsvot et vos mérites, dans une vie de bonheur, de santé, et de Torah, qu’Hachem vous bénisse, vous et vos proches, avec toutes Ses berakhot dans toutes vos entreprises, qu’Il réalise tous vos souhaits pour le bien, qu'Il permette à ceux qui sont encore à l'étranger de faire leur Alya et qu’Il vous octroie Sa grande proximité, en espérant l’avènement du Machia’h biméra béyaménou, Amen !

Rav Ron Chaya

Rav Ron Chaya
 
 

29

Jours restants

Question de Kunzite verte du Mercredi 23 janvier 2019

J'avance dans la voix de la téchouva, mais mon mari ne l'entend pas de cette oreille et reste sourd à mon avancé...
,

Bonjour Rav,

Nous sommes issus de familles traditionalistes mon mari (école juive) et moi (école laïque), et nous sommes devenus Chomèr Chabbat.
Nos familles ne le sont pas (encore ?)...

Je commence à écouter des cours, lire des livres et j’avance doucement dans ma téchouva...
Mais mon mari n’est pas vraiment dans le même état esprit !

J'ai compris que je ne devais pas le brusquer, ni le forcer, ni rien... mais il reste fermé, alors que j'aurais rêvé qu’il avance avec moi !

Il dort tout Chabbat, reste à la maison (il ne va pas à la synagogue car il dit qu’il n'y connaît personne).

Je ne sais pas comment m’y prendre pour qu’il ait un déclic ; j’aimerais tellement qu’il trouve ce que moi j’ai trouvé !

Auriez vous des suggestions ?
Merci beaucoup

,

Chalom,

Le seul moyen de faire progresser quelqu’un est de l’informer.

Il doit visionner beaucoup de cours de Torah car plus il en verra, plus sa motivation grandira, et lentement mais sûrement, le désir de s’améliorer naîtra dans son cœur.
Il n’ira pas voir des cours de sa propre initiative, donc proposez-lui de temps à autre de s’installer ensemble devant un cours ; ainsi, cela l’obligera quelque part à le visionner auparavant, ce qui fera forcément son effet.

Le mieux est que vous ayez vous-même déjà visionné un cours qui serait susceptible de lui plaire.

Je vous recommande aussi de vous joindre à notre groupe WhatsApp où je publie des cours faciles à visionner dans la mesure où ils ne durent que 3 ou 4 minutes.
Il s’agit toujours d’histoires passionnantes, et par expérience, j’ai constaté que même des gens réticents à écouter cela à la base ont fini par se laisser convaincre.

Évidemment, de votre côté, priez Hachem (si possible en pleurant) afin qu’Il ouvre son cœur.

Que D.ieu vous aide.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur J'avance dans la voix de la téchouva, mais mon mari ne

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Pygère timon, Vendredi 23 mars 2018

Bonsoir Rav J'ai fait téchouva, mais mon mari pas encore... Je pars en Israël pour Pessa'h chez les enfants, je fais un jour ou deux jours de Yom Tov ? Merci...

Mimas tiliae, Jeudi 22 mars 2018

Chalom, Mon épouse est dans le mois de son frère ; peut-elle participer à des 7 berakhot Chabbat et la semaine sans restriction ? Merci...

Aglosse cuivrée, Mercredi 21 mars 2018

Rav Si notre mère ne veux pas que l'on mette la kippa dans les transports et que la personne n'a aucune envie de porter une casquette, a-t-elle le droit de lui mentir et de mettre quelque fois la kippa dans les transport ou non ? Merci...

Nacré de la ronce, Dimanche 18 mars 2018

Bonjour Rav, Comment se comporter avec son père si c'est quelqu'un de très coléreux, qu'il insulte tout le temps dès qu'on ne dit pas "Amen" à tout ? Est il préférable de rompre tout contact mais au moins on se fait pas insulter tous les jours ? Merci...

Polygonia c-album, Mercredi 14 mars 2018

Bonjour Rav, J'ai de la famille qui n’est pas Chomérèt Chabbat, et Yom Tov, elle ne fait pas non plus spécialement Pessa'h (enfin... le Sédèr) ! Est-ce que j’ai le droit de les inviter à participer au Seder (sachant qu’ils viendront en voiture) ? Merci...

Boloria selene, Mardi 13 mars 2018

Bonjour Rav, Je n'arrive pas à être Chomer Negia avec mes tantes/cousines ; je n'ose pas leur dire de peur de manquer de respect ou d'affaiblir mes relations familiales avec elles. Ce qui est bien entendu très grave vu que même Lavan n'approchait pas sa propre fille lorsque qu'elle était Nidda. Que faire?...

Tineola bisselliella, Vendredi 09 mars 2018

Chalom rav, J'ai écouté d'un Rav que le jeudi soir selon le Ari zal il serait possible de lire du mikra en raison du chne mikra ve ehad targoum. Est ce que cela est vrai ? Je n'arrive pas tellement à expliquer a mes parents la notion de plusieurs metsiout possible dans le judaïsme. Je reçois souvent des réflexions du style que je suis extrémiste dans le sens ou je vais majoritairement selon les 'houmrots. Ma mère n'arrive pas a ...

Selenia lunularia, Lundi 05 mars 2018

Chalom Rav, Ma question est un peu délicate, elle concerne le Machia'h. Je suis constamment en train de vouloir aimer Hachem, me renforcer et le rendre fière de moi etc... et j'ai le beaucoup m'investir dans la Torah et les mitsvot (pour moi c'est vital Barouch Hachem), mais j'aimerai beaucoup ma marier, éduquer mes futurs enfants בעזרת ה' et trouver mon vrai mazal. Je n'ai que 16 ans je suis en plein examens, mais vous dites que l'arrivée de Machia'h arrivera ...

Nymphalis xanthomelas, Mercredi 28 février 2018

Chalom, Un fils majeur, marié, peut-il donner un Michloa'h manot à sa mère ? A son épouse ? Merci...

Hyles livornica, Mercredi 28 février 2018

Bonjour Rav. Une famille en conversion ayant un bébé de 4 mois, pas encore circoncis, le rabbinat préférant faire la Mila le jour de la conversion du père et de la famille... Y a-t-il un problème à ce que ce bébé "participe" au repas de Pessa'h en étant qu' "incirconcis" étant donné ce que Hachem nous dit dans le passouk : Chemot paracha Bo 12-48 : Si un étranger, habite avec toi et veut ...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Dix mesures de beauté sont descendues dans le monde, neuf ont été pour Jérusalem et une pour le monde entier" "

(Kidouchin 49b)