Question de Shlomo du Mercredi 30 mars 2011

J'ai diverses questions sur le yi'houd et les situations possibles...
,

Bonjour Rav,

Dans vos cours sur le yihoud (Yi'houd (Cours n°1), Cours 2, Cours 3, Yi'houd 4, Yi'houd 5, Yi'houd 6 et le Cours 7), vous dites qu'un homme avec sa femme peuvent s'isoler même si elle est nidda, à condition qu'elle a déjà eu une relation.
Comment font les nouveaux mariés pour s'isoler dans le cas où la femme n'a jamais eu de relation (le soir d'après la houppa) ?

Par ailleurs, vous dites que l'on peut s'isoler avec une femme mariée à la condition que son mari soit dans la ville (il agit alors comme gardien).
Dans ce cas, est ce qu'une troisième personne (une femme) peut se joindre à nous ?
C'est à dire qu'il y aurait une femme mariée, une femme et moi. puisque j'ai le droit d'être en yihoud avec la femme mariée alors est ce que cela permet d'ajouter une 3e personne ?

Par ailleurs, vous dites qu'on ne peut s'isoler avec une femme mariée lorsqu'on est "proche" de cette femme (cousin, voisin, ami, ...).
Est ce valable si le fils/fille de cette femme sert de gardien ou est ce tout de même interdit ?

Enfin, je suis actuellement fiancé.
Si j'ai bien compris ma fiancée pourra être "gardienne" entre le mariage civil et la houpa ?
Donc je pourrai m'isoler avec elle et une 3e personne ?

Est ce qu'elle pourra s'isoler avec une personne si je suis présent (c'est à dire est ce que moi aussi je suis un gardien?)

Une dernière question, puis je m'isoler avec la mère de ma fiancée (en sachant que le mari est dans la ville) et ma fiancée ?

merci d'avance

,

Chalom Shlomo,

Voici les réponses à tes questions :

Des nouveaux mariés qui n'ont pas encore eu de relations ensembles ne pourront pas être en yi'houd si la femme est nida.
S'ils dorment dans la même chambre ou dans le même appartement (dans des chambres différentes), l'homme devra dormir avec deux hommes et la femme avec deux femmes.
Cela ne concerne que les heures où l'on dort.

Pendant le jour, ils n'auront pas le droit d'être en yi'houd, mais la garde d'un enfant ayant entre 6 et 9 ans suffira.
Certains avis disent qu'ils peuvent être en situation de yi'houd pendant les heures du jour.
S'ils habitent dans deux bâtiments différents séparés par un domaine public, ils peuvent dormir sans garde.
Si les deux solutions susmentionnées ne sont pas possibles on pourra autoriser de la façon suivante : la mère de la kala ou sa sœur viendra dormir avec la kala et ils fermeront leur chambre à clef, la mère ou la sœur restera en possession de la clef.

En cas de nécessité majeure et s'il n'y a vraiment pas d'autre solution, une autre femme que la mère ou la sœur dont le mari habite la ville pourra dormir avec la kala en fermant leur porte à clef comme susmentionné.

En cas de nécessité aussi, on pourra autoriser que le couple marié dorme dans la maison d'un autre couple de façon à ce que le mari dorme avec le marié et la femme dorme avec la mariée.
Durant les heures du jour, s'il est impossible d'avoir la garde d'un enfant, on pourra à la rigueur permettre au couple marié d'être dans la même maison si la porte de la maison n'est pas verrouillée, de façon à ce que des gens puissent y entrer à l'improviste, a priori on préférera que la porte reste grande ouverte.
On agira selon toutes les lois susmentionnées tant que la mariée n'aura pas été au mikvé.

Si une femme n'est pas en situation de yi'houd avec un homme, par le fait que son mari soit dans la ville, il n'y a aucun problème à ce qu'une troisième personne se joigne à eux, au contraire, le yi'houd d'un homme avec deux femmes est moins grave que le yi'houd d'un homme avec une seule femme.

On n'a pas le droit d'être en yi'houd avec une femme et sa sœur.
Certains avis autorisent d'être en yi'houd avec une femme et sa fille ou sa mère à condition que ce soit pour une période extrêmement courte.

En cas de nécessité, on pourra autoriser d'être en yi'houd avec une femme et son père, ou son frère, ou son fils (qui a plus de 6 ans) même pour une longue période.
Tant que vous n'êtes pas mariés tous les deux sous la ‘houpa, tu ne peux pas être son gardien, ni elle ta gardienne.

A propos de ta dernière question, si tu es à l'aise avec la mère de ta fiancée, tu ne peux pas t'isoler avec ta fiancée et sa mère car quand on est à l'aise avec une femme (libo guass bah) l'autorisation du mari qui est dans la ville n'est pas valable, par contre si tu n'es pas à l'aise avec elle, vu que son mari est gardien et est dans la ville, tu pourras t'isoler avec elle et ta fiancée.

Au revoir,
Rav Ron Chaya.

Réagir sur J'ai diverses questions sur le yi'houd et les situations

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Lysimaque, Dimanche 13 octobre 2019

Chalom Rav J'ai une question à propos du lavoud : J'ai entendu que mettre un fil tous les 24 cm serait considéré comme un mur, mais j'ai vu qu'une soucca en bâche est à éviter, même si elle est tendue... Est-ce que le fil que que je place tous les 24 cm peut bouger au vent ou c'est comme une bâche ? Merci d'avance...

David, Jeudi 10 octobre 2019

Chalom Rav, A partir du moment où un aliment est vraiment mezonot (on exclut par exemple le cas où la farine est minoritaire, n'ayant été rajoutée que pour donner du liant au mets), comment calcule-t-on le poids de mezonot consommé : Se base-t-on sur le poids net de l'aliment dans son intégralité ou Se base-t-on sur le poids estimé de la farine qu'il contient ? Merci beaucoup...

Epiaire, Lundi 07 octobre 2019

Shalom Rav, Je suis désolé de vous poser cette question deux jours avant le jeun de kippour mais cela me travail beaucoup. Chaque année à partir de 14 ou 15h le jour de kippour, je commence à me sentir très mal, je suis obligé de rester au lit et il m'est impossible d'aller à la synagogue, je vois trouble, j'ai des vertiges, des nausées et parfois je vomis, il m'arrive de quasiment m'évanouir la dernière heure avant la ...

Yohan, Lundi 07 octobre 2019

Bonjour RAV Chana Tova Que vous soyez inscrit dans le livre de la vie J'ai une question : Ai-je le droit de démarrer ma construction de Soucca avant Kippour, mais sans la terminer ? Exemple : faire les parois Merci...

Gina Sarah, Lundi 07 octobre 2019

Bonjour Kvod harav, Beaucoup posent la daf du Chabbat sur la plata et laisse la cuisson se terminer toute la nuit... Je pensais que l'aliment ne devait subir aucune transformation. Or, si la daf est à moitié cuite au moment où elle est déposée sur la plata le vendredi avant Chabbat il me semble qu'elle se transforme puisque tous les aliments vont passer de l'état de moitié-cuit à l'état de cuit. Merci de m'éclairer....

André, Jeudi 03 octobre 2019

Chalom Rav, Les escaliers de mon immeuble ne peuvent être éclairés qu'en allumant la lumière ; aussi si je veux sortir de chez moi le Chabbat ou les jours de fête : Soit j'allume la lumière des escaliers, soit je risque de tomber dans les escaliers. Que puis je faire ? Merci pour votre réponse...

Phacélie, Jeudi 03 octobre 2019

Bonjour Rav, Je souhaiterai savoir dans quels cas l'avortement est autorisé si ça l'est... Merci beaucoup,...

Esparcette, Jeudi 03 octobre 2019

Bonjour Rav, Peut-on prêter de l'argent à une personne à condition par exemple qu'il fasse Chabbat ou mange cachere ? Y a t'il un problème de ribit ? Merci....

Ficaire, Mercredi 02 octobre 2019

Bonjour Rav, J'ai plusieurs questions : Quand il y a Kaddich, est-ce qu'on doit faire attention (comme dans la 'hazara) à répondre Amen rapidement afin qu'on ne soit pas encore entrain de le prononcer alors que l'officiant reprend la lecture ? Est-ce que quand l'officient dit plusieurs choses d'affiliées auxquelles on répond Amen (pas une véritable berakha), on doit répondre Amen à chacune, ou une fois à la fin ? Par exemple s'il fait...

Lamier, Vendredi 27 septembre 2019

Bonjours Rav Chaya, J'ai l'habitude de jeûner tous les jours de asseret yemei techouva (exception le jour avant kippour). Pour le vendredi, dois-je jeûner jusqu'au kiddouch ? Je viens de loue un nouvel appartement ; dois-je faire 'hannoukat bayit ? Si oui quel est le minimum d'homme requis ? Merci...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg
/files/img/Blog/que-nous-reserve-le-daech-les-jours-a-venir.jpg
/files/img/2016/GEOPO1.png

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Les paroles de Torah ressemblent à un sac de soie, difficile à tisser et facile à déchirer" "

(Avoth de Rabbi Nathan 31)