Une campagne exceptionnelle

Aidez-nous !

« Cette année, vu la situation liée à cette terrible épidémie, nous avons décidé de ne pas fixer de limites car au delà des 120 familles francophones que nous aidons chaque fête, de nombreuses personnes ont perdu leur emploi et les besoins seront immenses»

C’est pourquoi je fais appel à votre générosité pour la plus grande mitsva de « Kim’ha Dépiss’ha ».

Comme chaque année, nous transmettrons l’intégralité des sommes que nous recevrons.

Une partie leur sera directement versée et l'autre partie servira à faire des achats « en gros » (à prix réduits) des produits nécessaires pour la fête.

"Tous les membres d'Israël sont garants l'un de l'autre".

Je bénis, du plus profond de mon cœur, tous nos frères qui voudront être nos associés pour réaliser cette si belle mitsva.

Que D.ieu leur octroie la délivrance avec une grande générosité : bonheur, réussite, paix, santé, joie et Sa grande proximité.

Amen !

  • Reçu Cerfa délivré pour déduction de vos impôts à hauteur de 66%

Rav Ron Chaya


11

Jours restants

Question de Yossef du Jeudi 29 mars 2012

Pourquoi le Rav Ovadia Yossef Chalita dit qu'il ne faut pas écrire la kétorète sur le klaf a priori ?
,

Bonjours Rav Chaya,

  • Pourquoi le Rav Ovadia Yossef Chalita dit qu'il ne faut pas écrire la kétorèt sur le klaf lékhat'hila, mais que si on a l'a fait, on peut le lire dedans ?

  • Comment se fait il que si cela est interdit d'après le Rav Ovadia Yossef Chalita de l'écrire sur le klaf que ce soit une ségoula pour la parnassa ?

  • Il dit qu'il serait permis de l'écrire sur le klaf si on écrit 3 mots par la ligne ; pourquoi dans ce cas-là ce serait permis ?

Merci pour vos réponses

,

Chalom Yossef,

  • Effectivement, le Rav ‘Haïm Pallagi écrit dans son livre Caf Ha'Haïm, chapitre 17 alinéa 18, qu'il est bien d'écrire Pitoum hakétoret et la beraïta qui l'accompagne sur un parchemin en écriture achourite comme celle du Séfer Torah, et de lire cela tous les jours ; c'est une ségoula pour une bonne parnassa et pour la richesse.

  • Effectivement il est écrit dans la Guémara, traité Yoma page 26, que la ketoret le Cohen qui en faisait l'offrande.
    Le rav ‘Haïm Pallagi se base sur les écrit de rabbénou Moché ben Makhir, qui vivait à l'époque de rabbi Yossef Caro, dans son livre Seder Hayom page 9 qui rappelle l'importance de cela.

  • Le Rav Ovadia Yossef Chalita, dans Yabia Omer tome 9, Yoré Déa, chapitre 23, s'étonne du fait que Rav ‘Haïm Pallagi ait pu écrire cela alors que le Choul'han Aroukh écrit clairement dans Yoré Déa, chapitre 283 alinéa 2, qu'on n'a pas le droit d'écrire des morceaux de la Torah sur un parchemin.
    Le Choul'han Aroukh tranche ainsi en se basant sur la Guémara, traité Guittin page 60A :

Abayé demanda à Raba :

  • « A-t-on le droit d'écrire un rouleau contenant quelques versets de la Torah à un enfant pour qu'il apprenne à lire la Torah ? »

Raba lui répondit que cela était interdit.

Effectivement, la Torah a été donnée entière, on ne peut donc pas se permettre de la diviser en plusieurs morceaux ; les commentateurs ont donné 2 raisons différentes à cela :

  1. Etant donné qu'il existe des parties de la Torah orale qui s'apprennent grâce à la juxtaposition de plusieurs parties de la loi écrite, si on venait à les séparer, cette juxtaposition disparaîtrait et le sens de la loi orale ne serait plus compréhensible.

  2. Si ces textes se perdent, il y a un risque qu'on en vienne à déshonorer les noms de D. et la sainteté des écrits.

Maïmonide et le Roch ont tranché qu'il était interdit d'écrire des fragments de la Torah ; néanmoins le Rif a écrit que cela était autorisé.
Le Roch a expliqué l'avis du Rif, disant qu'il y avait une nécessité de passer outre cet interdit car tous les juifs n'ont pas suffisamment d'argent pour acheter chacun un Séfer Torah entier pour enseigner la Torah à leurs enfants.
Le Rif craignait que si on interdisait aux gens de copier des fragments de la Torah, la Torah finisse par s'oublier du peuple d'Israël, D. nous en préserve.

Le Beit Yossef a expliqué que Raba, qui a répondu à Abayé que cela était interdit, a interdit cela d'après son avis qui stipule qu'il est interdit de lire dans un livre de haftara.
Mais comme la halakha n'a pas été tranché comme l'avis de Raba mais comme l'avis de rabbi Yo'hanan qui l'autorise afin que la Torah ne s'oublie pas d'Israël, il serait d'après cela permis d'écrire des morceaux de Torah sur de petits parchemins.
Néanmoins, bien que le Beit Yossef ait expliqué cela, il a tout de même tranché différemment dans le Choul'han Aroukh, et a interdit d'écrire des morceaux de Torah sur un parchemin.

Il y a donc une grande divergence d'opinion, non seulement entre les décisionnaires, mais également dans les 2 œuvres du même auteur, rabbi Yossef Caro, le Beit Yossef et le Choul'han Aroukh.
Etant donné que l'avis qui autorise est celui du Rif qui est un des 3 grands piliers de la halakha, et bien que le Choul'han Aroukh et Maïmonide aient interdit de faire une chose pareille, bédiavad (a posteriori), c'est-à-dire si cela a déjà été fait, on pourra utiliser ce texte et le lire.

A priori, on respectera l'avis du Choul'han Aroukh et de Maïmonide qui interdisent d'écrire des morceaux de Torah sur un parchemin.
Cependant, le Choul'han Aroukh, dans Yoré Déa, chapitre 283, après avoir interdit, dans l'alinéa 2, d'écrire des morceaux de Torah sur un parchemin, a permis dans l'alinéa 3 de le faire si on n'écrivait pas plus de 3 mots par ligne.
Les commentateurs ont expliqué que si on écrit ainsi le texte de la Torah sur un parchemin, il n'y a pas de risque qu'on le confonde avec le vrai texte de la Torah.
Dans cette mesure, cela est permis.

  • C'est pourquoi on pourra écrire Pitoum Haketoret sur un parchemin si on n'écrit pas les versets de la Torah avec plus de 3 mots par ligne.

Ceci dit, je pense que cela est réalisable facilement car l'interdit ne concerne que les versets de la Torah et non toute la beraïta qui commence par les mots « Tanou Rabanan ».
Or, il n'y a en tout que 5 versets à écrire, donc cela est tout à fait possible ; de cette façon, on sort d'une partie des problèmes.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Pourquoi le Rav Ovadia Yossef Chalita dit qu'il ne faut pas

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Raphael, Mardi 11 février 2020

Chalom Rav, Quelle est la berakha sur du sushi ? Chéhakol ou mezonot ? Merci Rav....

Astrance, Dimanche 09 février 2020

Chalom Rav, Lorsque je finis de servir le contenu d'une casserole le Chabbat et qu'elle se retrouve vide, est ce que cette casserole devient mouktsé ? En vous remerciant par avance...

Ethan, Jeudi 06 février 2020

Bonjour Rav, Le Chabbat en hiver nous rentrons de la synagogue vers 18h00 : Devons-nous faire le Kiddouch dès qu’on rentre puis manger ou Pouvons-nous attendre 20h puis manger ou bien Faire kiddouch sur du mezonot puis prendre le repas vers 20h car vers 18 h nous avons pas très faim... Lorsqu’il n’y a pas d’endeuillés à la synagogue après une étude ou le Kaddich Yatom pendant la tefila, quelle personne est ...

Raphael, Jeudi 06 février 2020

Bonjour Rav, Mon père a acheté un poisson,nommé la dorée du lac et il y a avait les œufs de poisson qui venaient avec ,mon père m’a dit qu’il vient d’apprendre que ce n’est pas cachère. Est-il vrai que les œufs de poissons sont pas cachères ? Merci...

Liseron, Vendredi 31 janvier 2020

Chalom kvod haRav, J'ai beaucoup de mal avec les lois du trempage au mikvé... Pourriez vous me les expliquer les conditions du trempage et les matériaux qu on doit tremper ...? Merci à vous...

Avigaïl, Jeudi 23 janvier 2020

Chalom, Etant donné que le lait de nos jours est stérilisé, est ce que c'est considéré comme bouilli ? Merci...

Fabrice, Mercredi 22 janvier 2020

Chalom Rav, Lorsqu'on étudie seul, doit-on étudier à voix haute ou étudier et lire dans sa tête est suffisant ? Si quelqu'un ne sait pas se concentré en étudiant à voix haute, peux-il étudier dans sa tête afin d'avoir un meilleur résultat ? Je vous remercie pour votre réponse et vous souhaite tout le meilleur. Chalom...

Perce-neige, Jeudi 16 janvier 2020

Chalom Rav, Lorsque je retire une gousse d'ail de la tête d'ail, les autres gousses voisines de celles que j'ai retirée et qui restent attachées à la tête se retrouvent en partie découvertes. Est-ce que cela rentre dans l'interdit de laisser de l'ail ou de l'oignon découvert la nuit ? Si on fait cuire volontairement un oignon qui est resté découvert la nuit, la casserole dans laquelle on a cuit cet oignon doit être ...

Laura , Mardi 14 janvier 2020

Bonjour, Je voulais savoir si il était possible d’utiliser un mixeur plongeant 'halavi pour une sauce tomate neutre mais cuite dans une casserole bassari. Est-il possible qu’une femme fasse la havdala ? Cordialement Merci...

Buglose, Dimanche 12 janvier 2020

Chalom Rav En ce moment il se dégage chez moi une odeur d'égout qui remonte probablement par les canalisations. Je ne peux malheureusement pas faire partir l'odeur en permanence car à Paris il fait très froid et en plus bien que nous sommes en hiver il y a des moustiques qui rentrent. Est-ce que si je mets un masque pour ne plus sentir l'odeur je peux réciter mes berakhots, faire ma tefila et étudier etc. ? Est-ce que si à force d'être ...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg
/files/img/Blog/que-nous-reserve-le-daech-les-jours-a-venir.jpg
/files/img/2016/GEOPO1.png

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Une pièce dans une cruche se fait entendre, mais quand la cruche est pleine, on ne l'entend plus" "

(Baba Métsia 85a)