DIFFUSION DE LA TORAH

Soutenir les actions du Rav Ron Chaya et acquérir un mérite éternel dans la diffusion de la Torah francophone* :

  • Plus de 80 nouveaux cours diffusés chaque mois

  • Plus de 1000 questions personnelles répondues chaque mois

  • plusieurs dizaines de milliers d’abonnés sur tous nos supports

⇒  Tout cela grâce à vous ! Aidez-nous à développer cette diffusion

  • Reçu cerfa et Seif 46 pour défiscaliser jusqu'à 66% 

 

RAV RON CHAYA

 

+ d'infos : Pour plus d'informations, vous pouvez m'appeler l'après-midi au 00972.2.586.84.90 

Défiscalisation en France : 66 % du montant de votre don peuvent être déduits de votre impôt sur le revenu (dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable). L’excédent net éventuel peut être reporté sur les 5 années suivantes. 

 


Question de Isaac du Mercredi 06 juin 2012

Tous les nédarim que l'on n'applique pas sont-ils un danger pour son épouse ou seulement ceux de tsédaka ?
,

Chalom Rav,

  1. Est-ce que le fait que lorsqu on fait un nèder et qu'on n'en tient pas compte, cela participe au fait de perdre son épouse, ou n'est-ce que pour les nédarim de tsedaka ?
    En effet, j'ai rater un néder mais pas de tsedaka...

  2. Aussi, lorsque on fait un neder en disant "je vais faire ceci tous les jours" et que par oubli on raté un jour , mais on s'efforce de le faire les autres jours , est ce que l on a pas tenu le neder ou alors c est plutôt si on ne fait jamais ce qu'on a dis dans le neder ?

  3. Enfin comment fais ton hatarat nédarim ?

Merci beaucoup Rav

,

Chalom Isaac,

Voici les réponses à tes questions :

  1. Il est effectivement écrit dans traité Chabbat page 32B qu'à cause du péché des vœux (non respectés), la femme d'une personne et ses enfants meurent, D. nous en préserve.
    Cela concerne toutes les sortes de vœux et pas seulement les vœux de tsédaka.

  2. Si on a fait un nédèr, que ce soit en disant « Je fais le nédèr de » ou « Dorénavant je vais faire ceci tous les jours » à propos d'une mitsva non obligatoire et qu'on l'a oublié ou raté un jour, cela est considéré comme si on n'avait pas respecté son vœu, à moins qu'un cas de force majeure nous ait empêché de le réaliser de façon exceptionnelle.

  3. Le mieux est de faire hatarat nédarim avec « péta'h et ‘harata » (j'explique plus bas de quoi il s'agit), ainsi on annule le vœu et rétroactivement on n'a pas transgressé le vœu en le ratant.

    • Néanmoins, si on a fait un vœu dérabannan, c'est-à-dire qu'on a pratiqué 3 fois de suite une mitsva ou une bonne coutume sans avoir dit que c'était bli nédèr, on pourra compter sur la hatarat nédarim qu'on fait la veille de Roch Hachana et la veille de Yom Kippour ainsi que sur le Kol Nidré qui annulent les vœux que l'on formulera toute l'année et ne pas faire de hatarat nédarim ;
      • à moins qu'on décide d'arrêter complètement cette coutume, auquel cas on devra faire une hatarat nédarim avec « péta'h et ‘harata ».

    • Une hatarat nédarim avec « péta'h et ‘harata » se fait devant 3 personnes juives dont une qui sait comment elle se déroule. 

      • Péta'h signifie trouver une situation dans laquelle la personne qui a fait le vœu reconnaît que si elle avait su en faisant le vœu qu'elle se serait trouvée dans une telle situation, elle n'aurait pas formulé ce vœu.

        • Ainsi, rétroactivement, on peut dire que le vœu n'a pas été fait dans une parfaite conscience de toutes les conséquences que ce vœu impliquait, et donc il n'est pas valable.

      • Ensuite on fera une ‘harata, on demandera à la personne si elle regrette de ne pas avoir dit bli nédèr (ou d'avoir fait ce vœu) étant donné qu'elle se trouve dans une situation où elle aurait préféré que ce nédèr n'ait pas été formulé, et si elle répond qu'elle le regrette, alors les 3 personnes du tribunal rabbinique diront « Moutar lakh » 3 fois de suite.

Attention, tout cela n'est qu'un résumé, il faut qu'il y ait au moins une personne qui sache le faire parmi les 3 qui siègent dans le tribunal qui connaisse bien ces lois.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Tous les nédarim que l'on n'applique pas sont-ils un danger

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Chèvrefeuille, Mardi 19 novembre 2019

Bonjour Rav, Si je fais cuire du parvé (des pâtes) dans une casserole 'halavi, est-ce que je peux manger mes pâtes avec une fourchette bassari ? En d'autres termes, est-ce que les pâtes prennent le titre de 'halavi, et je n'aurais donc plus le droit de les manger avec une fourchette bassari ? Est-ce grave si les ustensiles qui sèchent après leur nettoyage se touchent entre bassari et 'halavi, du fait que nous n'avons pas trop de place ? Si je coupe un...

Isaac, Mardi 19 novembre 2019

Bonjour Rav, J'ai une planche en bois pour couper du 'halavi dessus. Est-ce qu'il est permis de couper des légumes dessus avec un couteau 'halavi (je ne parle pas d aliments 'harif mais uniquement de parvé normal ) et de cuire le tout dans une casserole bassari ? Car pour le couteau 'halavi (et même bassari), j'ai cru lire qu il était possible de couper du parvé sans que le couteau transmette son statut si l'aliment n'était pas 'harif. Mais ...

Yossi, Lundi 18 novembre 2019

Bonjour Rav Chaya, Je met deux paires de tefilins , et j'ai une question au niveau de leur placement dans la sacoche (cf le Ben Icsh 'Haï qui parle du placement). Du côté droit je mes le talit pour que se soit le premier que je touche. Mais qu'en est-il du placement des tefillins M Comment dois-je mettre les deux paires ? Une par dessus l'autre ? Dois-je mettre les Roch ensemble dans une sacoche, et les Yad dans une autre ? Merci...

Muscari, Dimanche 17 novembre 2019

Chalom Rav Avant Chabbat j'ai caché la clef dans mon jardin dans un pot avec des outils (marteaux .....) ; en rentrant chez moi, dans le noir, j'ai dû remuer le tout car je ne la voyais pas... Merci d'avance...

Callune, Vendredi 15 novembre 2019

Chalom Rav, Imaginons qu’un homme pointe 'has vé-chalom un pistolet sur un juif et lui dis de manger tarèf. Le juif devra-t-il faire la berakha sur cet aliment, étant donné que c’est une mitsva maintenant de manger cet aliment (enfin je pense ״וחי בהם״) ? Toda raba, kol touv...

Phacélie, Lundi 11 novembre 2019

Chalom Rav, Dans la coutume 'Habad, on nous dit de mettre les tefillins Rabbenou Tam après les Rachi. J'ai investi dans une paire de tefilins Rabbenou Tam, mais ceux-ci sont beaucoup plus gros que les Rachi... Est-ce correct ? Merci...

David, Dimanche 10 novembre 2019

Chalom Rav, J'aurais 3 questions à vous poser, si vous me permettez : Y a-t-il un minag de placer contre le cœur les tsitsit réunis dans la main durant la lecture du Chema' ? Mes tefiline sont rangées dans un étui en tissu, lequel est rangé au fond de mon mon sac à dos. Puis-je poser mon sac à dos à même le sol ou faut-il le surélever d'une certaine distance, un tefa'h par exemple ? Quel enseignement tirer de la ...

Eupatoire, Jeudi 07 novembre 2019

Chalom Rav, J'ai une question a propos du maboul. La Guemara Sanhédrin page 83b dit que Noa'h ne savait pas comment nourrir le zikit. Une fois, il a coupé une grenade et un vers en est sorti ; le zikit l'a mangé. Noa'h en voyant ça a compris que c'était cela sa nourriture, et il en a fait se reproduire. 2 problèmes : Dans la Tévah, tous les êtres vivants n'avaient pas le droit de se reproduire... Alors comment Noa'h s'est-il ...

Isaac, Jeudi 07 novembre 2019

Chalom Rav, Je voulais savoir si nous devions reverser le maasser sur les cadeaux de mariage que nous avons réçu selon la halakha. Merci...

Michel Israël, Mercredi 06 novembre 2019

Très cher Rav, Tout d abord qu'Hachem vous bénisse pour tout ce que vous faites pour 'Am Israël amen. Est-ce qu un juif qui est marié avec une goya peut compléter un minyan ? Est-ce qu'il peut monter au Séfer Torah le Chabbat ? Est-ce qu un juif qui est mé'halel Chabbat peut monter au Séfer Torah le Chabbat ? Merci pour vos réponses Qu'Hachem vous bénisse !...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

"Celui qui juge son prochain avec bienveillance sera jugé lui-même avec bienveillance. "

(Chabbat 127b)