DIFFUSION DE LA TORAH

Soutenir les actions du Rav Ron Chaya et acquérir un mérite éternel dans la diffusion de la Torah francophone* :

  • Plus de 80 nouveaux cours diffusés chaque mois

  • Plus de 1000 questions personnelles répondues chaque mois

  • plusieurs dizaines de milliers d’abonnés sur tous nos supports

⇒  Tout cela grâce à vous ! Aidez-nous à développer cette diffusion

  • Reçu cerfa et Seif 46 pour défiscaliser jusqu'à 66% 

 

RAV RON CHAYA

 

+ d'infos : Pour plus d'informations, vous pouvez m'appeler l'après-midi au 00972.2.586.84.90 

Défiscalisation en France : 66 % du montant de votre don peuvent être déduits de votre impôt sur le revenu (dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable). L’excédent net éventuel peut être reporté sur les 5 années suivantes. 

 


Question de Zygène du trèfle du Jeudi 18 janvier 2018

A propos de "Hachem séfataï tifta'h oufi yaguid téhilatékha"...
,

Bonjour,

J’ai deux questions :

  1. Après avoir fait trois pas en arrière puis trois pas en avant je dis la phrase "Hm séfataï tiftar oufi yaguid télatékha" etc.
    Un ami m'a dit que lui recule trois pas en arrière et dit "Hm séfataï tiftar", puis fait trois pas en avant et seulement ensuite dit "oufi yaguid téhilatékha".
    Est-ce qu’il faut faire ainsi ?

  2. Vous dites que manger du cochon est moins grave que se raser car l’interdit dans la Torah est cité moins de fois en comparaison.

  3. Quand est-il pour la gravité d’une faute comme la rékhilout dont je suis victime ?

    Et suis-je « obligé » de rappelé à quel point c’est une grave faute si je connais l’identité du coupable par exemple si je suis en groupe et que la personne se trouve présente, sans qu’elle soit directement visée bien sûr.

Merci

,

Chalom Haïm, 

Voici les réponses à tes questions : 

  1. C'est toi qui a raison.

    • Il est écrit dans la Halakha que lorsqu'on dit avant la Amida le verset "Hachem séfataï tifta'h oufi yaguid téhilatékha", on doit déjà être en situation de pieds joints de la Amida, car ce verset fait partie intégrante de la Amida
      • Par exemple :
        • Dans le chapitre 111 du Choul’han Aroukh, voir le Maguen Avraham, alinéa 1, au nom du Divré ‘Hamoudot ;
        • et aussi dans le Michna Beroura du même chapitre, c'est-à-dire chapitre 111 alinéa 1 ;
        • et aussi dans le Piské Téchouva, tome 1 p. 844

    • Donc auparavant, lorsqu'on fait les trois pas en avant, on est un peu avant de dire "Baroukh Ata Hachem Gaal Israël".

      • Si c'est le matin, on touche le tefillin de tête et on l'embrasse. 

    • Après, on a déjà les pieds joints et on dit « Baroukh Ata Hachem Gaal Israël »,

      • et immédiatement « Hachem séfataï tifta'h oufi yaguid téhilatékha »,

  2. Je n'ai pas dit que manger du cochon est moins grave parce que cela est écrit moins de fois que l'interdiction de se raser ;
    • j'ai dit que lorsqu'on mange du cochon, on fait un interdit si on en mange un kazaït (un volume d'un cube de 3,1 centimètres de côté ; comme une boîte d'allumettes standard universelle).

    • Par contre, lorsqu'on se rase les cheveux, pour chaque deux cheveux qu'on se rase, on fait un interdit équivalent à manger un kazaït de cochon.

      • Donc si un homme se rase toute la figure, il a bien rasé 500 poils ; donc c'est comme s'il a mangé 250 quantités d'une boîte d'allumettes de porc (le volume d’un porc entier !).

        • C'est en cela que c'est plus grave. 

    • Il est vrai que lorsqu'un interdit est écrit plusieurs fois dans la Torah, il devient plus grave.

      • Par exemple, celui de manger des bestioles :

        • Manger des bestioles qui volent,
          c'est comme transgresser 6 fois l'interdit de manger du porc.

        • Manger une bestioles terrestre,
          c'est comme le transgresser 5 fois.

        • Et manger une bestiole aquatique,
          c'est comme le transgresser 4 fois.

      • Parce que ces interdits sont écrits plusieurs fois dans la Torah.

  3. En ce qui concerne l'interdit de rekhilout et lachone hara, il est clair qu'il est extrêmement grave.

    • Il est écrit que D.ieu est prêt à pardonner

      • l'idolâtrie,
      • l'adultère
      • et l'assassinat,
        • mais pas le lachone hara.

    • Lachone hara et rekhilout sont 2 interdits provenant du même verset, « lo télekh rakhil bé'amékha ».

      • Il est donc très bien que tu ailles voir ce groupe-là et, sans viser la personne, avec gentillesse et sourire,

        • que tu leur fasses une tokhe’ha (correction) ;

        • que tu leur explique à quel point ce péché est grave,
          • qu'il est la raison pour laquelle le Temple a été détruit (à cause de la haine etc...) ;

          • et que le fait de manger du porc est, comparé à cela, vraiment tout-à-fait insignifiant.

Au revoir, et bonne journée
Rav Ron Chaya

Réagir sur A propos de "Hachem séfataï tifta'h oufi yaguid

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Ciboulette, Dimanche 08 septembre 2019

Chalom Rav, Pour les fruits mouillés, nous savons qu'il est interdit de les manger sans avoir fait nétilat au préalable. Je voulais savoir si on séchait le fruit de sorte qu'il ne soit plus mouillé, nous devons tous de même faire nétilat ? Merci d'avance...

Chicorée, Vendredi 06 septembre 2019

Chalom Rav, Etre seul dans une maison avec sa sœur et sa copine est-ce du yi'houd ou ma sœur annule le yi'houd ? Merci d'avance...

Myosotis, Vendredi 06 septembre 2019

Bonjour Rav, Si je prie avec un tsibour qui prient avant le nets la Amida et moi j'ai pour habitude de prier ma Amida au nets, je me joins à eux ou j'attend et je fais tout seul ? Si non, je peux faire le birkat Cohanim avec le tsibour ? Merci...

Perce-neige, Jeudi 05 septembre 2019

Chalom Rav, Question halakhique Chabbat :  Coupure d’électricité pendant Chabbat Un convive rallume le courant sans concertation des autres convives... Que peut-on faire ou ne pas faire pas la suite ?  Profit de l'éléctricité, plaque de chabbat, frigidaire, climatisation etc... Merci...

Mauve, Jeudi 05 septembre 2019

Bonjour Monsieur le Rabbin Est-il possible d'adapter un ustensile de cuisine qui a été utilisé pour des produits 'halavi pour la cuisine "viande", par exemple en le lavant avec soin ? D'avance merci pour votre réponse...

Chèvrefeuille, Jeudi 05 septembre 2019

Chalom Rav, Pourquoi ne se rase-t-on pas avec une lame ? Merci d'avance...

Jean, Jeudi 05 septembre 2019

Chalom, Mon épouse dispose de calendriers des années passées, calendriers disponibles dans les magasins cachères comportant des textes de bénédictions. Elle voudrait savoir si elle peut les jeter sans autre précaution... Merci...

Jimmy, Mardi 03 septembre 2019

​Bonjour Rav Chaya, Ma question concerne l'ouverture des portes à code pendant Chabbat. Sur le site Cheela j'ai pu lire une réponse que je trouve étonnante, qui pour résumer, autoriserait de faire le code pour ouvrir la porte pendant Chabbat. Voici le lien ou vous pourrez trouver le développement de la réponse... Pouvez vous svp me donner votre avis sur cette réponse ? Par avance merci,...

Chardon, Mardi 03 septembre 2019

Chalom Rav, Que pensez des 'Habad, Breslev et Sionistes ? A-t-on le droit de lire des livres de ces 3 catégories de personnes ? A-t-on le droit de devenir 'Hassid de n'importe quelle 'Hassidout ? Merci...

Narcisse, Mardi 03 septembre 2019

CHalom Rav Pourquoi ne fait t-on pas de berakha spéciale sur la viande ? Car elle est au même niveau que le vin qui a lui une berakha .(ain simha éla lébasar véyain). Si on répond qu'il n'a plus de gout depuis la destruction du Bet Hamikdach, alors pourquoi il y a la berakha sur le vin ? Merci d'avance...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Une pièce dans une cruche se fait entendre, mais quand la cruche est pleine, on ne l'entend plus" "

(Baba Métsia 85a)