Kaparot de Yom Kippour 2020 - 5781

Chers amis,

La tradition est de remettre la valeur*  d'un poulet à la tsédaka, spécialement à des institutions de Torah.

Selon le « Ari Zal », maître de la Kabbale,  donner l'argent des Kapparot contribue à une année pleine de réussite matérielle et spirituelle ainsi qu'à une bonne santé.

L'impact positif que peut avoir cette petite tsédaka est certainement considérable dans ce monde et dans le monde à venir.

En versant vos Kapparot à Leava, vous contribuez à la diffusion de la Torah dans le monde entier et bénéficiez d'un bouclier extraordinaire, notamment dans cette période de pandémie du Coronavirus.

Rav Ron Chaya

* Le montant unitaire  d'une kappara (une par membre de la famille) est de 18€ - valeur numérique du mot "Vie" -

Date limite : Dimanche 27 septembre 2020 à 18h00

Reçu Cerfa délivré.

Cliquez sur le bouton en fonction du nombre de personnes de votre famille

1 personne    2 personnes

3 personnes    4 personnes

5 personnes    6 personnes 


Au delà de 6 personnes

** Don par paiement sécurisé

 

Pour les versements en France, reçu Cerfa délivré.

Pour les versements par virement en Israël, reçu 46 délivré

 

 


Moins de 1

jour restant

Question de Buddleia du Jeudi 24 avril 2014

Est-ce vrai qu'on ne fait pas de prières personnelles dans la amida de chabbat ?
,

Chalom Rav,

Concernant les prières personnelles dans la amida, j'ai entendu qu'il ne fallait pas les faire Chabbat qui n'est pas un jour où l'on fait des demandes ; est-ce vrai ?

(Qu'en est-il de Yom Tov ?)

Merci

,

Chalom,

C'est vrai.
La source à cela ne se trouve pas dans le Talmud de Babylone, mais dans le Talmud de Jérusalem, traité Chabbat, chapitre 15.

La Guémara là bas cite une beraïta disant qu'il est interdit de demander des prières personnelles le Chabbat.

  • Rabbi Zéïra a demandé à Rabbi ‘Hiya bar Aba :
    Alors comment pouvons nous dire dans la prière du birkat hamazone réénouparnéssénou, c'est-à-dire nourrit nous.

  • Il lui a répondu: 
    Si la formule de la berakha est ainsi c'est permis.

Les décisionnaires ont expliqué que la raison de cet interdit est l'obligation de ne pas être angoissé ou inquiet pendant Chabbat, cela fait parti du oneg Chabbat, on doit vivre comme si tous nos problèmes étaient réglés, n'avoir aucune tristesse.
Bien que le Choul'han Aroukh n'ait pas mentionné cette interdit, néanmoins, le Tour Or ha'haïm, et le Beth Yossef le mentionnent au chapitre 288.

Les commentateurs précisent que cela ne concerne que les demandes nouvelles c'est à dire qui ne font pas partie des prières habituelles.

  • On a le droit par exemple de demander la parnassa dans le cadre de la prière bérikh chémé que l'on dit lorsque l'on ouvre le hékhal à cha'harit ou dans les hara'haman de birkat hamazone etc…

  • On n'a pas le droit de dire des demandes personnelles qui ne font pas partie des prières déjà instituées. 

Il est vrai que l'on a l'habitude de demander la réfoua pour les malades, mais pour parer un peu à ce problème on dit à la fin « Chabbat hi mi liz'ok ouréfoua kerova lavo », phrase que le Talmud Traité Chabbat page12b préconise de dire lorsqu'on va visiter un malade pendant Chabbat et qui signifie qu’il faut s'apaiser et ne pas être en détresse car c'est Chabbat et la guérison est proche. 

Tout cet interdit de faire des prières personnelles ne concerne que les prières à propos de sujets matériels (gagne-pain, santé, grossesse, etc.) mais il est tout à fait autorisé de faire pendant Chabbat des prières concernant des sujets spirituels (Choul’han Aroukh Harav, chapitre 288, alinéa 8).

(à Yom Tov, on dira :
« Yom Tov hou mi liz’ok ouréfoua kerova lavo »
(en générale, l’interdit de faire des prières personnelles concernant du sujets matériels est plus léger à Yom Tov (voir Piské Téchouvot, chapitre 288, note 58))) 

  • Le Choute Torah Lichma, chapitre 103, écrit que l’interdit de faire des prières personnelles concerne des sujets matériels n'est pas un vrai interdit Déoraïta ou dérabannan mais plutôt une mesure de piété ou une bonne façon d'agir.

  • Par contre le Choute Bétsel Ha'hokhmatome 5, chapitre 41, écrit qu'il s'agit d'un vrai interdit et explique toute chose qu'on a pas le droit de faire Chabbat on n'a pas le droit non plus de prier à son propos.

Donc étant donné qu'il est permis de soigner un malade en danger, on aura donc le droit de prier pour lui ; par contre si ce malade n'est pas en danger immédiat, on n'aura pas le droit de prier pour lui Chabbat car on peut aussi le faire après Chabbat, comme l'explique le Choul'han Aroukh chapitre 288, alinéa 10.
(Sur les bases du Piské Téchouvot Chabbat, chapitre 288, pages 285 à 291)

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Est-ce vrai qu'on ne fait pas de prières personnelles dans

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Raphael, Mardi 11 février 2020

Chalom Rav, Quelle est la berakha sur du sushi ? Chéhakol ou mezonot ? Merci Rav....

Astrance, Dimanche 09 février 2020

Chalom Rav, Lorsque je finis de servir le contenu d'une casserole le Chabbat et qu'elle se retrouve vide, est ce que cette casserole devient mouktsé ? En vous remerciant par avance...

Ethan, Jeudi 06 février 2020

Bonjour Rav, Le Chabbat en hiver nous rentrons de la synagogue vers 18h00 : Devons-nous faire le Kiddouch dès qu’on rentre puis manger ou Pouvons-nous attendre 20h puis manger ou bien Faire kiddouch sur du mezonot puis prendre le repas vers 20h car vers 18 h nous avons pas très faim... Lorsqu’il n’y a pas d’endeuillés à la synagogue après une étude ou le Kaddich Yatom pendant la tefila, quelle personne est ...

Raphael, Jeudi 06 février 2020

Bonjour Rav, Mon père a acheté un poisson,nommé la dorée du lac et il y a avait les œufs de poisson qui venaient avec ,mon père m’a dit qu’il vient d’apprendre que ce n’est pas cachère. Est-il vrai que les œufs de poissons sont pas cachères ? Merci...

Liseron, Vendredi 31 janvier 2020

Chalom kvod haRav, J'ai beaucoup de mal avec les lois du trempage au mikvé... Pourriez vous me les expliquer les conditions du trempage et les matériaux qu on doit tremper ...? Merci à vous...

Avigaïl, Jeudi 23 janvier 2020

Chalom, Etant donné que le lait de nos jours est stérilisé, est ce que c'est considéré comme bouilli ? Merci...

Fabrice, Mercredi 22 janvier 2020

Chalom Rav, Lorsqu'on étudie seul, doit-on étudier à voix haute ou étudier et lire dans sa tête est suffisant ? Si quelqu'un ne sait pas se concentré en étudiant à voix haute, peux-il étudier dans sa tête afin d'avoir un meilleur résultat ? Je vous remercie pour votre réponse et vous souhaite tout le meilleur. Chalom...

Perce-neige, Jeudi 16 janvier 2020

Chalom Rav, Lorsque je retire une gousse d'ail de la tête d'ail, les autres gousses voisines de celles que j'ai retirée et qui restent attachées à la tête se retrouvent en partie découvertes. Est-ce que cela rentre dans l'interdit de laisser de l'ail ou de l'oignon découvert la nuit ? Si on fait cuire volontairement un oignon qui est resté découvert la nuit, la casserole dans laquelle on a cuit cet oignon doit être ...

Laura , Mardi 14 janvier 2020

Bonjour, Je voulais savoir si il était possible d’utiliser un mixeur plongeant 'halavi pour une sauce tomate neutre mais cuite dans une casserole bassari. Est-il possible qu’une femme fasse la havdala ? Cordialement Merci...

Buglose, Dimanche 12 janvier 2020

Chalom Rav En ce moment il se dégage chez moi une odeur d'égout qui remonte probablement par les canalisations. Je ne peux malheureusement pas faire partir l'odeur en permanence car à Paris il fait très froid et en plus bien que nous sommes en hiver il y a des moustiques qui rentrent. Est-ce que si je mets un masque pour ne plus sentir l'odeur je peux réciter mes berakhots, faire ma tefila et étudier etc. ? Est-ce que si à force d'être ...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Le juste tombe sept fois et se relève." "

(Le roi Salomon, Proverbes 24:16)