DIFFUSION DE LA TORAH

Soutenir les actions du Rav Ron Chaya et acquérir un mérite éternel dans la diffusion de la Torah francophone* :

  • Plus de 80 nouveaux cours diffusés chaque mois

  • Plus de 1000 questions personnelles répondues chaque mois

  • plusieurs dizaines de milliers d’abonnés sur tous nos supports

⇒  Tout cela grâce à vous ! Aidez-nous à développer cette diffusion

  • Reçu cerfa et Seif 46 pour défiscaliser jusqu'à 66% 

 

RAV RON CHAYA

 

+ d'infos : Pour plus d'informations, vous pouvez m'appeler l'après-midi au 00972.2.586.84.90 

Défiscalisation en France : 66 % du montant de votre don peuvent être déduits de votre impôt sur le revenu (dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable). L’excédent net éventuel peut être reporté sur les 5 années suivantes. 

 


Question de Eupatoire du Jeudi 07 novembre 2019

Il me semble qu'à l'époque de Noa'h et durant la tévah personne n'avait le droit de manger des animaux, alors comment en avoir donné au zikit ?
,

Chalom Rav,

  1. J'ai une question a propos du maboul.

    La Guemara Sanhédrin page 83b dit que Noa'h ne savait pas comment nourrir le zikit.
    Une fois, il a coupé une grenade et un vers en est sorti ; le zikit l'a mangé.
    Noa'h en voyant ça a compris que c'était cela sa nourriture, et il en a fait se reproduire.

    2 problèmes :

    1. Dans la Tévah, tous les êtres vivants n'avaient pas le droit de se reproduire...
      Alors comment Noa'h s'est-il permis de faire reproduire ces vers ?

    2. Il me semble qu'à l'époque de Noa'h et durant la tévah personne n'avait le droit de manger des animaux, alors comment en avoir donné au zikit ?

  2. A propos des tefillins, je n'ai pas retrouvé dans le Michna Beroura où il était écrit quand on peut enlever les tefillins...
    Je sais qu'il y a 3 avis, mais quelle est la halakha ?

  3. Les tefillins :
    On dit tout le temps aujourd'hui qu'on n'a pas le niveau de les porter toute la journée, donc on ne les met pas toute la journée.

    Est-ce une halakha stricte ?
    Si je veux les garder après la tefila pour étudier (car je sais que quand j'ai les tefillins sur moi, je ne fais pas de pause, je ne pense à rien d'autre qu'étudier et c'est une mitsva chaque seconde), puis-je les garder ?

    Et pourquoi nous ne les mettons pas a Minh'a ?

  4. Le Chabbat quelqu'un qui a besoin de lunettes et qui est dans la rue avec peut-il demander à son ami de les garder dans les mains sans bouger ?
    Puisque l'ami n'a pas besoin de lunettes, ça serait passer de mon réchout au sien.

  5. Est-ce qu'on peut soulever un casque de moto Chabbat ?

  6. A partir de quand on ne mange plus de pain le vendredi après-midi ?

  7. Peut-on manger du mézonot debout ?
    Et faire al hame'hia debout  ?

  8. Quelle est le pire entre :

    • Ecouter des musiques d'une fille juive chomérèt Chabbat
      ou
    • Des musiquzes d'un garcon non-juif

      • car je sais que dans Le Barténoura, Michna Sanhédrin perek 10 Michna 1, il est dit que c'est interdit, mais il me semble que la halakha n'est pas ainsi.

    • Et d'ou apprenons nous que l'on ne peut pas écouter des musique d'une fille ?

  9. Quelqu'un qui a le bras cassé et qui se fait faire mettre les tefillins par quelqu'un d'autre :
    Qui va faire la berakha (car la mitsva et de serrer) ?

  10. Dans la Parachat Béréchit l'arbre de la vie et de la connaissance est-il le même arbre ?

  11. Dans un repas de pain j'ai lu que que selon le Vézot Habérah au nom Rav Chlom Zalman et le Or Létsion qu'il faut réciter la berakha de mézonot sur les bisli car ils ne sont pas la pour nourrir, mais c'est comme des bonbons.

    Fait-on la berakha sur les cacahuètes entourées d'une sorte de panure de blé ?

Merci d'avance

,

Chalom,

Voici les réponses à tes questions :

  1. Ce type de vers devait se reproduire par parthénogenèse.

    Il est vrai qu'il était interdit aux animaux de manger d’autres animaux, mais uniquement quand ces animaux étaient vivants, mais ils leur étaient permis de manger des cadavres.

    Peut-être que lorsque Noa’h a vu que la zikit a mangé le vers (qui peut-être à ce moment était vivant et la zikit a fait un péché par cela), il en a fait reproduire mais il ne leur a pas donner de quoi se nourrir, et ainsi les vers mourraient de faim et il en nourrissait la zikit.

  2. Dans le chapitre 25 alinéa 13 du Choul’han Aroukh, il est écrit que la coutume du monde est de ne pas enlever les tefillins jusqu'à après la Kédoucha de Ouva Létsion.

    Le Rema écrit que d'après la Kabbala, il ne faut pas les enlever avant d'avoir dit 4 Kédouchot et 3 Kaddichim.

    • Le Michna Beroura explique qu’il s’agit :

      • Des kédouchot de :
        • Barékhou,
        • Kédoucha de Yotser,
        • Kédoucha de la Amida
        • et la Kédoucha de Ouva Létsion

      • Et que les 3 Kaddichim sont :
        • Celui d’avant Barékhou,
        • Celui d’après la Amida
        • Et celui d’après Ouva Létsion.

    • Le Michna Beroura écrit au nom du Peri Mégadim (et d’autres A’haronim) que si on dit un Kaddich Yatom, alors il est bien de ne pas les enlever jusqu’après la Kaddich Yatom.)


    Le Ben Ich ‘Haï écrit que d'après la Kabbala, il ne faut pas les enlever jusqu’à Alénou Léchabéa’h, et que si on n’étudie pas après Alénou Léchabéa’h un peu de Torah avec les tefillins, on ne peut pas recevoir Néfech Roua’h Néchama.

  3. Ce n'est pas une halakha stricte ; beaucoup de personnes étudient de longues heures avec les tefillins (je connais un Rav qui étudie toute la journée avec) ; il faut simplement faire attention de ne pas faire hesse’h hadaat (de ne pas oublier qu'on les porte), et c'est une chose qui est difficile.

    • C'est pour cela qu'on ne le porte pas à Min’ha, et ceux qui veulent les porter à Min’ha peuvent le faire (et si déjà, qu’ils portent des Chimouché Rabba).
      • Mais attention, ce ne sont que les personne extrêmement pures et saintes qui pourront le faire, et aussi discrètement car il se peut qu'il y a en cela de l'orgueil.

  4. On peut transmettre les lunettes (ou quoi que ce soit) à un ami si aucun des deux ne bouge.

  5. Oui.

  6. S'il s'agit d'un grand repas inhabituel, cela est interdit toute la journée, à moins qu'il y a une mitsva impérative de faire ce repas (par exemple une brit mila ou un pidyon haben).

    S'il s'agit d'un repas normal, cela est permis jusqu'à la neuvième heure de la journée.
    Dès la 9ème heure de la journée (donc 3h relatives avant le coucher du soleil), il y a une mitsva  de ne plus faire de repas, même normal.

    S'il s'agit d'un grand repas obligatoire (brit mila ou un pidyon haben), du point de vue de la loi stricte, on peut le faire même après la neuvième heure de la journée ; néanmoins a priori, on préférera le faire avant ‘hatsot (le midi juif).

  7. A priori on mange assis pour des raisons de savoir-vivre, et a priori on fait al hami’hya assis par kavod pour la berakha.
    Mais bédiavad, on peut et manger, et faire la berakha debout (c'est-à-dire que si on l'a faite debout, on est rendu quitte, pas besoin de la refaire).

  8. Ces deux types de musique sont interdits :

    • Celle d’une fille car kol bé-icha erva, on n'a pas le droit d'entendre la voix d’une femme en train de chanter.

    • Et celle du garçon non-juif car il chante certainement des choses impures.

      • Le Choul’han Aroukh, chapitre 75, alinéa 3, interdit d'écouter la voix de chant d’une femme.

  9. C'est celui sur le bras duquel on met les tefillins qui fera la berakha (et peu importe que ce soit quelqu'un d'autre qui les lui noue).

  10. Il y avait deux arbres importants dans le Gan Eden:

    • L'arbre de la vie

    • Et l'arbre de la connaissance du bien et du mal.

  11. Il y a un doute si on fait mézonot sur les gâteaux pendant les repas, car peut-être ont-ils déjà été acquittés par le motsi, à moins qu’ils ne réunissent ces 3 conditions, qu’ils soit à la fois :

    • Croustillants,
    • Fourrés
    • et que la pâte connait un ajout qui change son goût.


    Néanmoins, en ce qui concerne le Bisli, tout le monde est d'accord qu’on fait la berakha pendant le repas de motsi bien qu’ils ne soient pas fourrés car il n'a pas été cuit au four comme du pain, il a été frit.

    Dès lors, de tous les avis, sa berakha est mézonot même au milieu du repas.

    En ce qui concerne les cacahuètes entourées d’une sorte de panure de blé autour (kaboukim), ce sont des mézonot et dans cette mesure il y a donc un doute si on doit faire mézonot dessus ou non durant le repas.

    Donc le mieux est soit :

    • De penser les rendre quitte avec le motsi

    • De penser ne pas le rendre quitte avec le motsi, et ainsi on pourra faire la berakha mézonot dessus avant de les manger.

    • De manger un peu de mézonot avant le repas en pensant rendre quitte les mézonot qu’on mangera durant le repas, mais en pensant bien que cette berakha de mézonot ne rend pas quitte le pain.


    Si cette cacahuète entourée de panure a été frite, alors son statut est le même que le Bisli.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Il me semble qu'à l'époque de Noa'h et durant la tévah

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Ciboulette, Dimanche 08 septembre 2019

Chalom Rav, Pour les fruits mouillés, nous savons qu'il est interdit de les manger sans avoir fait nétilat au préalable. Je voulais savoir si on séchait le fruit de sorte qu'il ne soit plus mouillé, nous devons tous de même faire nétilat ? Merci d'avance...

Chicorée, Vendredi 06 septembre 2019

Chalom Rav, Etre seul dans une maison avec sa sœur et sa copine est-ce du yi'houd ou ma sœur annule le yi'houd ? Merci d'avance...

Myosotis, Vendredi 06 septembre 2019

Bonjour Rav, Si je prie avec un tsibour qui prient avant le nets la Amida et moi j'ai pour habitude de prier ma Amida au nets, je me joins à eux ou j'attend et je fais tout seul ? Si non, je peux faire le birkat Cohanim avec le tsibour ? Merci...

Perce-neige, Jeudi 05 septembre 2019

Chalom Rav, Question halakhique Chabbat :  Coupure d’électricité pendant Chabbat Un convive rallume le courant sans concertation des autres convives... Que peut-on faire ou ne pas faire pas la suite ?  Profit de l'éléctricité, plaque de chabbat, frigidaire, climatisation etc... Merci...

Mauve, Jeudi 05 septembre 2019

Bonjour Monsieur le Rabbin Est-il possible d'adapter un ustensile de cuisine qui a été utilisé pour des produits 'halavi pour la cuisine "viande", par exemple en le lavant avec soin ? D'avance merci pour votre réponse...

Chèvrefeuille, Jeudi 05 septembre 2019

Chalom Rav, Pourquoi ne se rase-t-on pas avec une lame ? Merci d'avance...

Jean, Jeudi 05 septembre 2019

Chalom, Mon épouse dispose de calendriers des années passées, calendriers disponibles dans les magasins cachères comportant des textes de bénédictions. Elle voudrait savoir si elle peut les jeter sans autre précaution... Merci...

Jimmy, Mardi 03 septembre 2019

​Bonjour Rav Chaya, Ma question concerne l'ouverture des portes à code pendant Chabbat. Sur le site Cheela j'ai pu lire une réponse que je trouve étonnante, qui pour résumer, autoriserait de faire le code pour ouvrir la porte pendant Chabbat. Voici le lien ou vous pourrez trouver le développement de la réponse... Pouvez vous svp me donner votre avis sur cette réponse ? Par avance merci,...

Chardon, Mardi 03 septembre 2019

Chalom Rav, Que pensez des 'Habad, Breslev et Sionistes ? A-t-on le droit de lire des livres de ces 3 catégories de personnes ? A-t-on le droit de devenir 'Hassid de n'importe quelle 'Hassidout ? Merci...

Narcisse, Mardi 03 septembre 2019

CHalom Rav Pourquoi ne fait t-on pas de berakha spéciale sur la viande ? Car elle est au même niveau que le vin qui a lui une berakha .(ain simha éla lébasar véyain). Si on répond qu'il n'a plus de gout depuis la destruction du Bet Hamikdach, alors pourquoi il y a la berakha sur le vin ? Merci d'avance...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Une pièce dans une cruche se fait entendre, mais quand la cruche est pleine, on ne l'entend plus" "

(Baba Métsia 85a)