DIFFUSION DE LA TORAH

Soutenir les actions du Rav Ron Chaya et acquérir un mérite éternel dans la diffusion de la Torah francophone* :

  • Plus de 80 nouveaux cours diffusés chaque mois

  • Plus de 1000 questions personnelles répondues chaque mois

  • plusieurs dizaines de milliers d’abonnés sur tous nos supports

⇒  Tout cela grâce à vous ! Aidez-nous à développer cette diffusion

* Reçu cerfa et Seif 56 pour défiscaliser jusqu'à 66% 


Question de Larentia clavaria du Jeudi 31 mai 2018

Interdit à vie pour celui qui a fait la malakha durant Chabbat ou seulement pendant Chabbat ? Je m'y perds !
,

Chalom,

Dans le traité Chabbat, il y a une discussion entre Rabbi Méïr et Rabbi Yéhouda sur bichoul Chabbat :

Si quelqu’un cuit pendant Chabbat béchogueg, Rabbi Méïr dit que le plat est interdit à celui qui l’a fait durant Chabbat, mais permis aux autres pendant Chabbat, et permis pour tous après Chabbat ; Rabbi Yéhouda est plus ma’hmir.

La Torah suit Rabbi Méïr, mais les sages d’Israël ont opté pour l’avis de rabbi Yéhouda…

Ma question est :
Est-ce que ceci ne se voit quand dans bichoul (que la Torah autorise et que ‘Hakhamim interdisent) ou cela concerne d’autres mélakhot ?

Merci de me répondre

,

Chalom,

Effectivement, cela concerne toutes les mélakhot de Chabbat ; il y a quelques exceptions dont je vais parler maintenant, mais en général, si on a transgressé une ou plusieurs mélakhot de Chabbat, il est interdit de profiter du résultat pendant Chabbat.

À quel point ?
Tout dépend si l'interdit transgressé est Déoraïta ou dérabannan :

  • S'il s'agit d'un interdit Déoraïta qui a été transgressé béchogueg,
    c'est interdit pour tout le monde jusqu'à motsaé Chabbat ;
    et dès motsaé Chabbat, tout le monde peut en profiter. 

  • S'il s'agit d'un interdit Déoraïta qui a été transgressé bémézid (volontairement),
    le résultat est interdit pour tout le monde pendant Chabbat ;
    et à motsaé Chabbat, il reste interdit pour l'éternité à celui qui a fait la mélakha bémézid et à celui pour lequel il l'a faite, mais pour le reste des gens, il devient permis.

  • S'il s'agit d'un interdit dérabannan qui a été transgressé béchogueg,
    il est permis d'en profiter pendant Chabbat

  • S'il s'agit d'un interdit dérabannan qui a été transgressé bémézid,
    il est interdit d'en profiter pendant Chabbat ;
    mais il est permis pour tout le monde (y compris celui qui a transgressé) d'en profiter dès motsaé Chabbat

Cela concerne par exemple une lumière allumée pendant Chabbat.
S'il s'agit d'une lumière à filament de tungstène ou un néon, c'est un interdit Déoraïta qui a été fait ;
dès lors, on ne peut pas en profiter pendant Chabbat, même si c'est fait béchogueg.

C'est valable aussi, par exemple, si quelqu'un a planté un arbre pendant Chabbat ; on ne peut pas en profiter : il faudra le déraciner et de nouveau l'enraciner.

Si quelqu'un a fait de la lessive pendant Chabbat, cet habit est évidemment interdit pendant Chabbat, mais pour la personne qui l'a lavé, il est interdit pour l'éternité, à moins qu'elle ne le resalisse. 
Cela concerne, par exemple, des choses qu'on a cueillies pendant chabbat etc... 

Chaque fois qu'il y a un doute dans la halakha si c'est interdit ou pas, même lorsqu'on est ma’hmir de ne pas le faire, on en permet néanmoins le profit.
Par exemple, on va dire "bichoul a’har bichoul bé-la’h" :
Si de l’eau a déjà bouilli avant Chabbat et qu’elle s’est refroidie, il y a une ma'hlokète Richonim (divergence d’opinion des Rabbins médiévaux) quant à savoir s’il est interdit ou permis de la chauffer pendant Chabbat.
La Halakha est qu'on ne prend pas de risque face à un interdit Déoraïta, donc on ne le fait pas.
Mais vu que, comme tu l'as dit, cette interdiction de profit n'est qu'un knass dérabannan (une amende dérabannan), donc l'utilisation de cette eau-là n’est interdite que dérabannan, et vu que c'est un doute (car il y a un avis qui dit qu'il est permis pendant Chabbat de chauffer pendant Chabbat de l'eau qui a déjà été cuite une fois), on aura le droit d'en profiter.
Même si l'action est interdite car c'est un safek Déoraïta lé'houmra, le profit en est permis car c'est un safek dérabannan lékoula

Il est permis de profiter d'une chose qui a été portée à l'extérieur pendant Chabbat, car il n'y a rien de nouveau qui s'est fait dans la chose elle-même.
On n'a ni cuisiné, ni cueilli, ni lessivé... ; on a juste changé l'objet d'endroit. 

Même si c'est passé par un réchout harabim Déoraïta, et qu'on a donc fait un issour Déoraïta, on peut en profiter pendant tout le Chabbat, à condition qu'on ait porté l'objet béchogueg.
Si on l'a porté bémézid, on ne peut pas en profiter pendant Chabbat ; mais tout le monde (y compris celui qui a porté l'objet) pourra en profiter après Chabbat

C'est une exception. 

Autre exception :

  • Si un Juif a ouvert une porte de façon électrique, ou a transporté à l'extérieur une clé pour ouvrir une porte, même s'il l'a fait bémézid (exprès), des Juifs peuvent en profiter car il n'y a pas ici quelque chose qui a été créé.
    Une chose qui empêchait de passer a été enlevée, et maintenant on peut passer.
    Donc ce n'est pas qu'on profite de la porte, on profite de la non-porte ; par conséquent, c'est permis même si cela a été fait bémézid

Voilà, je t’ai transmis quelques lois générales à ce propos.

Bien sûr, il y a encore beaucoup de choses à dire là-dessus.
Un livre entier a été écrit à ce propos par le Rav David Yossef Chalita, fils du Rav Ovadia Yossef Zatsal : Halakha Beroura sur Hilkhot maassé chabbat (action de Chabbat). 

Chabbat Chalom

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Interdit à vie pour celui qui a fait la malakha durant

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Yts'hak, Dimanche 18 août 2019

Bonjour Rav, Une femme séfarade a 100% de ma famille a été éduquée en France depuis petite à dire le nom d'Hachem dans le Keriat Chéma et dans les parties de la téfila qui selon les possekim séfarades ne font pas la berakha car elles dépendent du temps etc...  J'ai deux questions a ce sujet : Y a-t-il des raisons kabalistiques ou profondes concernant ces mitsvot/berakhot qui dépendent du temps que les femmes ne ...

Seren, Dimanche 18 août 2019

Bonjour Kvod HaRav, Je voudrais savoir s'il vous plaît, s'il est permis à un enfant de faire le tikoun 'hatsot dans la première année du deuil d'un parent. Merci d'avance....

Sanve, Mercredi 14 août 2019

Bonjour Rav Je souhaiterais acheter un pétrin à spirale de bonne qualité et j’ai trouvé le modèle qui me convient. La cuve de ce pétrin se retire facilement ce qui ne posera pas de problème pour la tremper au mikvé, mais la spirale en revanche est fixe. J’ai posé la question au vendeur qui me confirme qu’il est impossible pour l’usager de la détacher. Il se trouve que pour ce genre de modèle ...

Benjamin, Mercredi 14 août 2019

Chalom Rav! J’avais une question concernant le Pidyon HaBen. Est-ce qu’un père adoptif est tenu de faire cette mitsva ? Par exemple, un homme qui épouserait une veuve qui est enceinte de son défunt mari (et dont l’enfant est son fils premier né), est ce que le nouveau mari, qui sera le père adoptif de l’enfant, peut faire le rachat ou pas ? Merci beaucoup! En espérant la venue immédiate du Machia'h !...

Potentille, Mercredi 14 août 2019

Bonjour Kvod haRav, Pourriez-vous m'expliquer la différence entre Batel bérov et Batel bechichim ? C'est assez confus dans mon esprit et cela m’inquiète pour le respect de la cacheroute. Merci encore . Toda raba Kvod haRav...

Esparcette, Mercredi 14 août 2019

Bonjour Rav, Est-il permis le Chabbat de "courir" après notre bébé de plus d'un an pour le faire rire (sachant que cela nous fait aussi plaisir) ? Merci...

Orchidée, Mardi 13 août 2019

Chalom Rav, J'ai planté des graines de lavande dans un pot, mais d'autres graines devaient se trouver en terre car de la lavande et du basilic ont poussé, dans le même pot donc. Sachant que je ne consomme pas ces plantes, mais les fait pousser pour leur beauté et respirer leur odeur, y a-t-il un problème de kilaïm ? Si oui, faut-il les détruire ou en déraciner une pour la replanter ailleurs ? Merci beaucoup...

Amelanchier arborea, Mardi 13 août 2019

Bonjour Rav, J'espère que vous allez bien. J'avais deux questions à vous poser : A-t-on le droit de mélanger la volaille et le lait ? Je m'explique. J'ai entendu dire qu'à la base on ne devait pas mélanger le lait et la viande mais que la volaille était autorisée et que ce sont les grands sages qui ont finalement décidé que la volaille et la viande ne devaient pas se mélanger avec le lait car nous faisions pas la ...

Caline, Lundi 12 août 2019

Bonjour, Peut-on prononcer à voix haute la prière et les Psaumes ou doit-on les dire dans son cœur, en silence, pour soi-même lorsqu'on fait la ta’anit dibour (puisqu'il ne faut pas parler, donc, le silence s'applique aussi aux prières) ? Merci...

Lyvia, Jeudi 08 août 2019

Chalom Rav, Je me marie sDv la semaine d’avant Pourim, et j’ai entendu que le 'hatan et la kala sont exemptés de jeûner quand le ta'anit Esther tombe pendant la semaine des chéva berakhot... Est-ce que vous confirmez ? Merci !!...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg
/files/img/Blog/que-nous-reserve-le-daech-les-jours-a-venir.jpg
/files/img/2016/GEOPO1.png

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg
/files/img/Essentielseminairedete800.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/Eliran-Sofer.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Savoir se contenter de ce qu'on possède trace le chemin vers le bonheur" "

(Baal Shem Tov (Reshit Hokhma))