DIFFUSION DE LA TORAH

Soutenir les actions du Rav Ron Chaya et acquérir un mérite éternel dans la diffusion de la Torah francophone* :

  • Plus de 80 nouveaux cours diffusés chaque mois

  • Plus de 1000 questions personnelles répondues chaque mois

  • plusieurs dizaines de milliers d’abonnés sur tous nos supports

⇒  Tout cela grâce à vous ! Aidez-nous à développer cette diffusion

  • Reçu cerfa et Seif 46 pour défiscaliser jusqu'à 66% 

 

RAV RON CHAYA

 

+ d'infos : Pour plus d'informations, vous pouvez m'appeler l'après-midi au 00972.2.586.84.90 

Défiscalisation en France : 66 % du montant de votre don peuvent être déduits de votre impôt sur le revenu (dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable). L’excédent net éventuel peut être reporté sur les 5 années suivantes. 

 


Question de Bon Sens du Dimanche 07 mai 2006

Question de fond sur la che'hita et la souffrance des animaux !
,

Rav Ron Chaya, bonsoir !

J'ai une fille de 25 ans qui n'est pas religieuse mais qui est très sensible au problème de Tsar Baalé Haim (causer de la souffrance aux animaux), c'est pourquoi elle ne consomme rien qui soit d'origine animal, y compris oeufs, poisson et laitages.

Elle rapporte des faits incontestables prouvant que l'industrialisation intensive de ces produits cause des souffrances horribles à ces êtres vivants qui ne peuvent pas se défendre et affirme que tous ceux qui en consomment cautionnent et encouragent ces sévices et sont en quelque sorte des criminels.

C'est pourquoi, selon elle, la consommation des produits d'origine animal devrait être prohibée, et de toute façon, il est très possible de s'en passer en consommant des équivalents nutritifs d'origine végétale.

Évidemment, elle est très en colère contre toute évocation de sacrifice du temple ou tout autre abattage rituel autorisé par la Torah, et se révolte contre le fait que l'être humain (qui se croit supérieur, au nom de quoi, s'il vous plaît ?) tue des animaux ou les fait souffrir uniquement pour son plaisir gastronomique.

Je lui ai dit que j'allais interroger l'avis de la Torah (vous, si vous le voulez bien) sur cette question, car il est difficile d'avoir un jugement objectif sur un problème où nos intérêts personnels sont impliqués (d'ailleurs, elle m'a répliqué que vous aussi étiez partie prenante dans la mesure où vous êtes sans doute vous-même consommateur de ces produits).

Je vous serais reconnaissante de bien vouloir lui répondre sur cette question, si possible en vous adressant à elle directement (ça lui fera certainement plaisir).

Je vous remercie pour tout ce que vous faites pour le peuple juif.
Les gens comme vous redonnent de la lumière et de l'espoir à notre génération si éprouvée.

,

Chère Madame,

A l'origine effectivement, D a interdit à l'homme de manger toute chair animale.
Après le déluge cela a été autorisé.

De plus le peuple juif n'a l'autorisation d'égorger que des animaux cashers et seulement selon les règles de l'abattage rituel.

Quel est le sens de tout cela ?

L'être humain passe en moyenne 10% de sa vie à se nourrir, et environ 80% à gagner de quoi se nourrir.

Pourquoi D a-t-il fait cela ?
D. est intelligent, on n'en a aucun doute, alors il y a certainement une raison importante qui a motivé cela, car sinon D. aurait mieux fait de créer un être humain qui se nourrit par exemple d'oxygène.

Pourquoi nous rendre esclave d'un système digestif pour lequel nous sacrifions 80 % de notre vie ?

Il y a effectivement une raison très importante au fait de se nourrir :
On fait en cela un tikoun (réparation) très grand des étincelles de sainteté éparpillées dans les éléments que nous ingurgitons.
Pour plus de détails je vous invite à regarder le cours « La cacherout : les raisons profondes ».

Si D a interdit la consommation de chair animale avant le déluge, c'est qu'à l'époque le tikoun ne concernait que les éléments végétaux.
Après le déluge l'homme a beaucoup baissé en spiritualité et les étincelles sont arrivées même dans le monde animal et il a fallu autoriser l'ingestion de chair animale afin de faire le tikoun des étincelles insérées dans ces animaux.

Au niveau de la souffrance :
Il faut savoir que lorsqu'on égorge l'animal, on coupe automatiquement les artères qui amènent le sang au cerveau et sans afflux de sang le cerveau ne peut pas ressentir de la souffrance plus d'une seconde.
Ceci n'est pas le cas avec les autres méthodes d'abatage, comme assommer l'animal ou lui tirer une balle dans le cerveau, méthodes qui font extrêmement souffrir l'animal.
Néanmoins de quel droit pouvons-nous faire souffrir l'animal égorgé rituellement même une seconde ?

Et là, nous voyons une chose extraordinaire.

Pourquoi l'animal souffre-t-il cette seconde-là ?
Parce qu'à part les deux artères que nous sectionnons lors de l'abattage rituel, il y a encore une petite artère qui se trouve proche de la colonne vertébrale, qui n'est pas sectionnée lors de l'égorgement et qui amène encore un peu de sang au cervelet, provoquant des souffrances.
Et voici que chez tous les animaux impurs, il n'y a aucun contact entre l'artère qui passe près de la colonne vertébrale et qui n'est pas sectionnée, et les deux artères qui sont sectionnées, donc forcément il y a encore un apport de sang dans le cervelet qui fait souffrir la bête pendant cette seconde.

C'est uniquement chez les animaux purs que D a fait une chose miraculeuse :
Il a fait une liaison (dénommée en anglais : the Willis circle) entre l'artère qui se trouve près de la colonne vertébrale (la non sectionnée) et les deux artères sectionnées, ce qui fait que dès que l'animal est égorgé plus aucune goutte de sang n'atteint le cervelet et tout est évacué par le biais de ce pont vers les deux artères qui sont sectionnées et par lesquelles tout le sang s'échappe.
Ce qui signifie qu'au moment de l'égorgement rituel pratiqué exclusivement sur des animaux purs, il n'y a absolument aucune souffrance.

Il est extraordinaire de voir la sainteté de notre Torah et comment D. a fait attention que les animaux ne souffrent pas, nous permettant de manger leur chair afin que nous fassions le tikoun des âmes qui s'y trouvent emprisonnées.

En espérant que ces explications seront agrées par votre fille,

Au revoir,
Rav Ron Chaya 

Agav ...

Réagir sur Question de fond sur la che'hita et la souffrance des

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Raphael, Mardi 11 février 2020

Chalom Rav, Quelle est la berakha sur du sushi ? Chéhakol ou mezonot ? Merci Rav....

Astrance, Dimanche 09 février 2020

Chalom Rav, Lorsque je finis de servir le contenu d'une casserole le Chabbat et qu'elle se retrouve vide, est ce que cette casserole devient mouktsé ? En vous remerciant par avance...

Ethan, Jeudi 06 février 2020

Bonjour Rav, Le Chabbat en hiver nous rentrons de la synagogue vers 18h00 : Devons-nous faire le Kiddouch dès qu’on rentre puis manger ou Pouvons-nous attendre 20h puis manger ou bien Faire kiddouch sur du mezonot puis prendre le repas vers 20h car vers 18 h nous avons pas très faim... Lorsqu’il n’y a pas d’endeuillés à la synagogue après une étude ou le Kaddich Yatom pendant la tefila, quelle personne est ...

Raphael, Jeudi 06 février 2020

Bonjour Rav, Mon père a acheté un poisson,nommé la dorée du lac et il y a avait les œufs de poisson qui venaient avec ,mon père m’a dit qu’il vient d’apprendre que ce n’est pas cachère. Est-il vrai que les œufs de poissons sont pas cachères ? Merci...

Liseron, Vendredi 31 janvier 2020

Chalom kvod haRav, J'ai beaucoup de mal avec les lois du trempage au mikvé... Pourriez vous me les expliquer les conditions du trempage et les matériaux qu on doit tremper ...? Merci à vous...

Avigaïl, Jeudi 23 janvier 2020

Chalom, Etant donné que le lait de nos jours est stérilisé, est ce que c'est considéré comme bouilli ? Merci...

Fabrice, Mercredi 22 janvier 2020

Chalom Rav, Lorsqu'on étudie seul, doit-on étudier à voix haute ou étudier et lire dans sa tête est suffisant ? Si quelqu'un ne sait pas se concentré en étudiant à voix haute, peux-il étudier dans sa tête afin d'avoir un meilleur résultat ? Je vous remercie pour votre réponse et vous souhaite tout le meilleur. Chalom...

Perce-neige, Jeudi 16 janvier 2020

Chalom Rav, Lorsque je retire une gousse d'ail de la tête d'ail, les autres gousses voisines de celles que j'ai retirée et qui restent attachées à la tête se retrouvent en partie découvertes. Est-ce que cela rentre dans l'interdit de laisser de l'ail ou de l'oignon découvert la nuit ? Si on fait cuire volontairement un oignon qui est resté découvert la nuit, la casserole dans laquelle on a cuit cet oignon doit être ...

Laura , Mardi 14 janvier 2020

Bonjour, Je voulais savoir si il était possible d’utiliser un mixeur plongeant 'halavi pour une sauce tomate neutre mais cuite dans une casserole bassari. Est-il possible qu’une femme fasse la havdala ? Cordialement Merci...

Buglose, Dimanche 12 janvier 2020

Chalom Rav En ce moment il se dégage chez moi une odeur d'égout qui remonte probablement par les canalisations. Je ne peux malheureusement pas faire partir l'odeur en permanence car à Paris il fait très froid et en plus bien que nous sommes en hiver il y a des moustiques qui rentrent. Est-ce que si je mets un masque pour ne plus sentir l'odeur je peux réciter mes berakhots, faire ma tefila et étudier etc. ? Est-ce que si à force d'être ...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Savoir se contenter de ce qu'on possède trace le chemin vers le bonheur" "

(Baal Shem Tov (Reshit Hokhma))