Pessah 2020 Une campagne exceptionnelle

Aidez-nous !

« Cette année, vu la situation liée à cette terrible épidémie, nous avons décidé de ne pas fixer de limites car, au delà des 120 familles francophones que nous aidons chaque fête, de nombreuses personnes ont perdu leur emploi et les besoins sont immenses»

C’est pourquoi je fais appel à votre générosité pour la plus grande mitsva de « Kim’ha Dépiss’ha ».

Comme chaque année, nous transmettrons l’intégralité des sommes que nous recevrons.

Une partie leur sera directement versée et l'autre partie servira à faire des achats « en gros » (à prix réduits) des produits nécessaires pour la fête.

"Tous les membres d'Israël sont garants l'un de l'autre".

Je bénis, du plus profond de mon cœur, tous nos frères qui voudront être nos associés pour réaliser cette si belle mitsva.

Que D.ieu leur octroie la délivrance avec une grande générosité : bonheur, réussite, paix, santé, joie et Sa grande proximité.

Amen !

  • Reçu Cerfa délivré pour déduction de vos impôts à hauteur de 66%

Rav Ron Chaya


Moins de 1

jour restant

Question de Jonathan du Mardi 27 octobre 2015

Question sur le kidouch, les 100 berakhot et la prière de Chabbat
,

Chalom rav,

Avec votre permission, j'ai quelques questions a vous poser.

  1. Le matin au lever, puis je toucher mon réveil pour l’arrêter, avant d'avoir fait netilat pour enlever le rouah raa ?

  2. Pour le compte des 100 berakhot le Chabbat, vendredi soir vaut il mieux faire des berakhot après kiddouch ou directement faire motsi ?
    Avez vous des astuces pour arriver aux 100 berakhot ?

  3. J'ai entendu dire que pour le kiddouch de vendredi soir, il fallait dire Chabbat mekoudach car comment acquitter des gens d'une mitsva de la Torah alors qu'on l'a déjà réalisé à Arvit de Chabbat.
    Pouvez vous m'éclairer ?

  4. Le Chabbat c'est une mitsva de s'unir avec sa femme.
    Une fois la mitsva faite comment s'essuyer puisque l'on ne peut ni se doucher ni utiliser de lingettes ?

    Par ailleurs je trouve que c'est pas très kaddoch pour le Chabbat d'arriver à la téfila après une relation avec sa femme, sans s'être lavé correctement.
    Au final, je me sens un peu sale alors que c'est Chabbat !!
    Comment faire au mieux pour ne pas ressentir cette gène ?

  5. Ma femme n'a pas fait min'ha veille de Chabbat.
    Si elle veut rattraper min'ha, doit elle faire 2 arvit de Chabbat ?

  6. Je suis tous vos chiourim qui sont excellents.
    On doit faire techouva, très bien, mais par rapport au travail doit on continuer de travailler autant ?
    Faut il arrêter de travailler et ne faire qu’étudier pour gagner un plus grand Olam Haba ?
    Quelle est la méthode a adopter ?

Merci pour tout.
Kol touv

,

Chalom Jonathan,

Voici la réponse à tes questions :

  1. Le matin au lever tu peux toucher ton réveil pour l’arrêter avant d’avoir fait nétilat pour enlever le roua’h ra’a.

  2. Il est conseillé (d’après les écrits du rav David Yossef Chalita, fils de Rav Ovadia Yossef Zatsal dans son livre Halakha Beroura) de goûter au plats entre le kiddouch et nétilat yadaïm le Chabbat pour avoir plus de berakhot, on le fera surtout pour rendre quitte tous les aliments à propos desquels il y a un doute s’ils sont rendus quitte par la berakha hamotsi du pain.
    On fera donc haéts, haadama et chéhakol.

    A propos de mézonot il y a un problème car il se peut qu’on rende ainsi quitte le pain.
    Le meilleur moyen de procéder est de prendre un mézonot et avant même de dire la berakha, dire qu’on pense par cette berakha ne pas rendre quitte le pain du repas, mais que les mézonot qui ne sont pas du pain.

    On fera attention aussi de ne pas manger des mézonot, ni le reste des aliments dans une quantité supérieure à 18ml.

    On fera attention aussi de ne pas manger un aliment entier telle qu’une amande entière ou même un grain de sésame entier car il y a un doute si on doit faire la berakha a’harona à leur propos. 

    Le Choul’han Aroukh recommande de penser être rendu quitte par les birkot de la Torah que font tous ceux qui montent à la Torah, bien qu’en fait ils ne pensent pas à nous rendre quittes, néanmoins pour le compte des 100 berakhot cela est valable, donc on ne répondra pas « Baroukh Hou baroukh Chémo », on ne répondra que « Amen », et on pensera que par cette berakha qu’on entend distinctement on est rendu quitte des berakhot supplémentaires pour le compte des 100 berakhot.

    A part cela pendant Chabbat, on essayera de faire beaucoup de berakhot, par exemple sur des bonnes odeurs et sur des aliments et des boissons.

    Le Ben Ich ‘Haï (1ère année, Parachat Vayéchèv, chapitre 15) écrit qu’en cas de grande nécessité on peut arriver au compte des 100 berakhot en lisant les trois versets que nous lisons tous les matins dans les psouké dézimra « Vayvarekh David » jusqu’à « Oul’hazek lakol » (tiré de Divré Hayamim 1, chapitre 29) et ensuite dire « Baroukh Ata Ado-naï lamdénihoukékha ».

    Chaque fois que l’on dira ces 4 versets, cela sera considéré comme une berakha supplémentaire dans le compte des 100 berakhot.

    Agav

  3. Le Rav Ben Tsion Aba Chaoul Zatsal recommande que les femmes disent avant le kiddouch:

    « Chabbat mékoudach, ‘hèmdat ha-yamim zékhèr litsiat Mitsraïm »
    en pensant faire par cela la mitsva du kiddouch de la Torah car il y a un doute :

    Peut-être les maris ont déjà fait la mitsva du kiddouch de la Torah dans leur prière de Arvit et ainsi le kiddouch qu’ils font ensuite sur le verre de vin n’est qu’un kiddouch dérabannan et ils ne peuvent plus rendre quitte leur femme et filles du kiddouch car ces derniers ont l’obligation de faire kiddouch de la Torah.
    Tout le monde n’est d’accord sur cet avis, mais néanmoins le Rav Ben Tsion Aba Chaoul Zatsal conseille d’agir ainsi pour prendre en considération les avis qui disent que c’est un problème.

    Rav Ovadia Yossef Zatsal, lui pour sa part, dit qu’il est inutile de prendre en considération cet avis là et qu’on n’a pas besoin d’agir ainsi.

    Et agav ...

  4. Il n’y a aucun problème à se doucher Chabbat avec de l’eau froide la région qui s’est salie.

    Si cela est possible, il est très conseillé d’aller ensuite au mikvé, si on n’a pas de mikvé à proximité on fera le mikvé avec les mains (attention le mikvé n’est qu’un mesure de piété, que ce soit un vrai mikvé ou un mikvé avec les mains, mais néanmoins cela est extrêmement conseillé).

    On n’a pas le droit de dire des paroles de Torah, des prières ou des bénédictions si on a sur la chair de la semence encore humide ; il est donc impératif de se doucher la région salie du corps après avoir eu une relation.

  5. Si une femme ou un homme n’ont pas fait min’ha la veille de Chabbat, ils pourront rattraper min’ha en faisant deux fois Arvit.
    La première prière, ils penseront faire Arvit de Chabbat, et la deuxième, bien qu’ils diront les mots de la prière de Arvit de Chabbat, ils penseront néanmoins que cette prière est considérée comme celle de min’ha la veille de Chabbat.

  6. Si quelqu’un peut travailler moins pour libérer du temps d’étude de Torah et néanmoins malgré cela subvenir aux besoins de sa famille, il doit le faire.
    C'est-à-dire qu’on doit essayer de travailler au minimum sans bien sûr déroger aux besoins de sa famille, et le reste du temps s’adonner à l’étude de la Torah.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Question sur le kidouch, les 100 berakhot et la prière de

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Chèvrefeuille, Mardi 19 novembre 2019

Bonjour Rav, Si je fais cuire du parvé (des pâtes) dans une casserole 'halavi, est-ce que je peux manger mes pâtes avec une fourchette bassari ? En d'autres termes, est-ce que les pâtes prennent le titre de 'halavi, et je n'aurais donc plus le droit de les manger avec une fourchette bassari ? Est-ce grave si les ustensiles qui sèchent après leur nettoyage se touchent entre bassari et 'halavi, du fait que nous n'avons pas trop de place ? Si je coupe un...

Isaac, Mardi 19 novembre 2019

Bonjour Rav, J'ai une planche en bois pour couper du 'halavi dessus. Est-ce qu'il est permis de couper des légumes dessus avec un couteau 'halavi (je ne parle pas d aliments 'harif mais uniquement de parvé normal ) et de cuire le tout dans une casserole bassari ? Car pour le couteau 'halavi (et même bassari), j'ai cru lire qu il était possible de couper du parvé sans que le couteau transmette son statut si l'aliment n'était pas 'harif. Mais ...

Yossi, Lundi 18 novembre 2019

Bonjour Rav Chaya, Je met deux paires de tefilins , et j'ai une question au niveau de leur placement dans la sacoche (cf le Ben Icsh 'Haï qui parle du placement). Du côté droit je mes le talit pour que se soit le premier que je touche. Mais qu'en est-il du placement des tefillins M Comment dois-je mettre les deux paires ? Une par dessus l'autre ? Dois-je mettre les Roch ensemble dans une sacoche, et les Yad dans une autre ? Merci...

Muscari, Dimanche 17 novembre 2019

Chalom Rav Avant Chabbat j'ai caché la clef dans mon jardin dans un pot avec des outils (marteaux .....) ; en rentrant chez moi, dans le noir, j'ai dû remuer le tout car je ne la voyais pas... Merci d'avance...

Callune, Vendredi 15 novembre 2019

Chalom Rav, Imaginons qu’un homme pointe 'has vé-chalom un pistolet sur un juif et lui dis de manger tarèf. Le juif devra-t-il faire la berakha sur cet aliment, étant donné que c’est une mitsva maintenant de manger cet aliment (enfin je pense ״וחי בהם״) ? Toda raba, kol touv...

Phacélie, Lundi 11 novembre 2019

Chalom Rav, Dans la coutume 'Habad, on nous dit de mettre les tefillins Rabbenou Tam après les Rachi. J'ai investi dans une paire de tefilins Rabbenou Tam, mais ceux-ci sont beaucoup plus gros que les Rachi... Est-ce correct ? Merci...

David, Dimanche 10 novembre 2019

Chalom Rav, J'aurais 3 questions à vous poser, si vous me permettez : Y a-t-il un minag de placer contre le cœur les tsitsit réunis dans la main durant la lecture du Chema' ? Mes tefiline sont rangées dans un étui en tissu, lequel est rangé au fond de mon mon sac à dos. Puis-je poser mon sac à dos à même le sol ou faut-il le surélever d'une certaine distance, un tefa'h par exemple ? Quel enseignement tirer de la ...

Eupatoire, Jeudi 07 novembre 2019

Chalom Rav, J'ai une question a propos du maboul. La Guemara Sanhédrin page 83b dit que Noa'h ne savait pas comment nourrir le zikit. Une fois, il a coupé une grenade et un vers en est sorti ; le zikit l'a mangé. Noa'h en voyant ça a compris que c'était cela sa nourriture, et il en a fait se reproduire. 2 problèmes : Dans la Tévah, tous les êtres vivants n'avaient pas le droit de se reproduire... Alors comment Noa'h s'est-il ...

Isaac, Jeudi 07 novembre 2019

Chalom Rav, Je voulais savoir si nous devions reverser le maasser sur les cadeaux de mariage que nous avons réçu selon la halakha. Merci...

Michel Israël, Mercredi 06 novembre 2019

Très cher Rav, Tout d abord qu'Hachem vous bénisse pour tout ce que vous faites pour 'Am Israël amen. Est-ce qu un juif qui est marié avec une goya peut compléter un minyan ? Est-ce qu'il peut monter au Séfer Torah le Chabbat ? Est-ce qu un juif qui est mé'halel Chabbat peut monter au Séfer Torah le Chabbat ? Merci pour vos réponses Qu'Hachem vous bénisse !...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg
/files/img/Blog/que-nous-reserve-le-daech-les-jours-a-venir.jpg
/files/img/2016/GEOPO1.png

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

"Lorsqu'on a coutume d'être salué par son prochain, on doit essayer de devancer son salut."

(Midrach Rabba)