Campagne participative de sponsor Leava

Permettez-nous d’acquérir du nouveau matériel informatique et vidéo en le dédicaçant pour une cause particulière. voir l'appel du Rav Ron chaya.

 

 


50

Participations

Question de Argousier du Lundi 17 juillet 2017

Si quelqu’un a commencé la ‘Amida avant la fin de Zeman Téfila et a fini après, est-il quitte de sa Téfila ? Idem à propos de 'hatsot...
,

Chalom Rav.

D’après la Halakha, en cas de force majeur, si quelqu’un n’a pas pu réciter la Téfila avant la fin du Zmane de la Téfila du matin, il lui est permis de réciter uniquement la ‘Amida (sans les Bérakhot du Yotsèr ou les Bérakhot des Péssoukei Dézimra) jusqu’à ‘Hatsot.

Mon problème est que, un jour, j’ai eu du retard le matin, au point où j’ai récité la ‘Amida juste avant le milieu du jour juif (‘Hatsot Hayom).

J’ai donc deux questions à ce sujet :

  1. Si quelqu’un a commencé la ‘Amida avant l’heure de la fin du Zeman de la Téfila du matin et a fini de la réciter à la dernière minute de l’heure de la fin du Zeman de la Téfila du matin, ou même après, est-elle quitte de sa Téfila ?

  2. Si quelqu’un a commencé la ‘Amida avant l’heure de ‘Hatsot Hayom et a fini de la réciter à la dernière minute de l’heure de ‘Hatsot Hayom, ou même après l’heure de ‘Hatsot Hayom, est-elle quitte de sa Téfila ?


Merci pour toute l'aide que vous nous apportez !

,

Chalom,

Je vais d’abord résumer la halakha car ce que tu m’as dit n’est pas tout-à-fait précis, puis je répondrai à tes questions.

Le zeman téfila de cha’harit, c’est-à-dire la période durant laquelle on peut prier cha’harit (la amida) le matin s’étend a priori depuis le lever du soleil jusqu’à un tiers de la journée
(on considère qu’une journée commence au lever du soleil et se termine au coucher du soleil).

  • Si quelqu’un, sans le vouloir, s’est attardé et a dépassé ce moment, il pourra encore prier cha’harit jusqu’à ‘hatsot yom, le midi juif, c’est-à-dire le milieu de la période qui s’étend depuis le lever du soleil jusqu’à son coucher.

  • Si en revanche, il s’est attardé volontairement jusqu’à ce moment, il y a un doute dans la halakha s’il peut encore prier.
    Dans cette mesure, il fera un tnaï nédava.

    Il dira :
    « Si d’après la vérité, je peux encore prier, que ma prière soit considérée comme ma prière de cha’harit,
    sinon, qu’elle soit considérée comme une prière d’offrande.
    »
    On ne pourra pas poser cette condition un jour de chabbat ou de yom tov car ces jours-là, on ne fait pas de prière d’offrande.

    Avant la prière de min’ha, il dira :
    « Si d’après la vérité la prière que j’ai faite à cha’harit était celle de cha’harit, que celle que je m’apprête à faire maintenant soit une prière d’offrande ;
    si elle ne fut pas considérée comme la prière de cha’harit, que la prière que je m’apprête à faire maintenant soit le remboursement de celle que j’ai ratée 
    ».

Concernant les psoukei dézimra et les berakhot Baroukh chéamar et yichtaba’h :

  • S’il ne les a pas dites avant que ne soit passé le zeman téfila involontairement, il pourra les dire avec Chèm oumalkhout.
    Il les récitera donc normalement y compris les berakhot Baroukh chéamar et yichtaba’h.

  • En revanche, s’il a volontairement attendu jusqu’alors, il dira les psoukei dézimra mais sans le Chèm oumalkhout dans Baroukh chéamar et yichtaba’h, c’est-à-dire sans prononcer les mots « Baroukh Ata Hachem Elokénou Mélèkh Haolam » et « Baroukh Ata Hachem ».

Concernant les trois birkot kéryiat Chéma :

  • Dès que le zeman téfila est passé, qu’il ait attendu volontairement ou involontairement, il n’aura pas le droit de les dire en prononçant les mots « Baroukh Ata Hachem Elokénou Mélèkh Haolam » et « Baroukh Ata Hachem ».
    Il les récitera uniquement en les pensant.

Maintenant que j’ai rectifié la halakha, voici les réponses à tes questions :

  1. Si quelqu’un veut commencer la Amida avant l’heure de la fin du zeman téfila le matin et finir de la réciter après l’heure de ce moment, bien qu’il aurait dû tout faire pour finir la Amida avant que ne passe le zeman téfila, néanmoins, bédiavad, étant donné qu’il commence avant ce moment, bien qu’il aurait pu la faire avant et a attendu par négligence ce moment, et qu’il savait qu’il ne pourrait pas finir la Amida jusqu’à ce que passe le zeman téfila, il pourra néanmoins la commencer avant le zeman téfila en la finissant après le zeman téfila
    (Halakha Beroura, tome V, p. 174).

  2. En revanche, pour ce qui est du temps de ‘hatsot, cela est plus grave.
    S’il a commencé sa prière de Amida avant ‘hatsot et l’a finie après, il y a un doute s’il est rendu quitte de sa prière et devra donc prier deux fois min’ha.

    - La première fois sera en tant que prière de min’ha

    - La seconde sous condition en disant :
    « Si d’après la vérité, la prière que j’ai faite à cha’harit était celle de cha’harit, que celle que je fais maintenant soit une prière d’offrande ;
    si elle ne fut pas considérée comme une prière de cha’harit, que la prière que je m’apprête à faire vienne en tant que remboursement de celle que j’ai ratée
    . »

    On ne pourra pas faire cela les jours de chabbat et de yom tov.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Si quelqu’un a commencé la ‘Amida avant la fin de Zeman

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Némusien, Mardi 21 novembre 2017

​Chalom, Quels sont les horaires permis de Téfila, Chéma, Amida etc... Par exemple si l'horaire limite selon GR"A est 11h07 et Hatsot Hayom 12h36 cela signifierait qu’entre 11h07 et et 13h06 on ne peut pas faire de prière ? Merci...

Euchloe tagis, Mardi 21 novembre 2017

Shalom Rav, Netilat Yadayim et le mikvé nous "lave" spirituellement. Dans ce cas, pourquoi faire Netilat Yadayim après s'être mis les doigts dans le nez ou s'être gratté la tête ? Il s'ajit d'une souillure physique, non ? Merci...

Emmanuel, Mardi 21 novembre 2017

Shalom Rav, J'ai plusieurs questions sur les sources textuelles de certaines Halakhot concernant les tefillins : Le placement shel Rosh entre fontanelle et pas plus loin que la racine des cheveux : Quelles sont les sources textuelles et le raisonnement derrière cette halakha ? Je vois régulièrement des gens mettre leurs tefillins "tombant sur le front" en quelque sorte. Par ailleurs l'expression "beyn eyneychem" ou "beyn eyneycha" qui revient à plusieurs ...

Lasiocampe du liège, Lundi 20 novembre 2017

Bonjour Rav, Si on a fait hamotsi à la place de mezonot, doit-on recommencer la berakha de mezonot ? Merci beaucoup...

Hubert, Lundi 20 novembre 2017

Kvod haRav, Après la fin de la téfila (qq soit, chah'arit ...), juste après donc alénou léchabéah' et le 'hatsi kaddich des yétomim, a-t-on le droit, de lire une michna, afin de pouvoir faire un kaddich supplémentaire (al ysrae-l) pour un ezguir, ou est-ce interdit ? Merci Chabbat Chalom...

Anonyme, Lundi 20 novembre 2017

Réaction à Vraiment, même si la femme et l’amant ont faits téchouva, ils ne peuvent pas se marier ensemble une fois la femme divorcée ? Chalom rav, Je comprends que les dégats de la faute ne soient pas réparables ; néanmoins, dans la mesure où l'époux s'est marié uniquement pour accomplir la mitsva du mariage et celle d'avoir un enfant, sans aucun sentiment à l'égard de son épouse, celle-ci a ...

Iphis, Lundi 20 novembre 2017

Chalom, ​Maman est décédée il y a 17 mois ; est-il possible de porter ses vêtements ? Merci...

Hibernie défeuillante, Lundi 20 novembre 2017

Chalom, Les femmes doivent-elles faire la berakha sur "haèch" motsaé Chabbat ? J'ai entendu récemment que ça n'était pas nécessaire ? Est-ce vrai ? Merci...

Anonyme, Dimanche 19 novembre 2017

Réaction à Avoir un enfant avec son amant après avoir divorcé de son mari et marié avec son amant : enfant mamzer ? Chalom rav, Pour en revenir à cette question, dans le cas où l'amant n'est pas la cause du divorce et que les deux personnes ont immédiatement arrêté cette relation et qu'ils ont fait téchouva. Est-il possible qu'ils se marient une fois le guet obtenu ? Merci  ...

Argus myope, Vendredi 17 novembre 2017

Kvod HaRav, Quand est-il conseillé d'enlever les Téfilins lors de la prière ? Chavoua tov....

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg
/files/img/Blog/que-nous-reserve-le-daech-les-jours-a-venir.jpg
/files/img/2016/GEOPO1.png

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/Eliran-Sofer.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Ektorza.jpg

Citation du jour

""Acquérir la sagesse est mieux que l'or fin. Acquérir l'intelligence est préférable à l'argent" "

(Proverbes du Roi Salomon 16-16)