DIFFUSION DE LA TORAH

Soutenir les actions du Rav Ron Chaya et acquérir un mérite éternel dans la diffusion de la Torah francophone* :

  • Plus de 80 nouveaux cours diffusés chaque mois

  • Plus de 1000 questions personnelles répondues chaque mois

  • plusieurs dizaines de milliers d’abonnés sur tous nos supports

⇒  Tout cela grâce à vous ! Aidez-nous à développer cette diffusion

  • Reçu cerfa et Seif 46 pour défiscaliser jusqu'à 66% 

 

RAV RON CHAYA

 

+ d'infos : Pour plus d'informations, vous pouvez m'appeler l'après-midi au 00972.2.586.84.90 

Défiscalisation en France : 66 % du montant de votre don peuvent être déduits de votre impôt sur le revenu (dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable). L’excédent net éventuel peut être reporté sur les 5 années suivantes. 

 


Question de Esther du Jeudi 26 juin 2014

Quelles sont les lois d'isolement entre frères et soeurs ?
,

Boker tov haRav

Je vous remercie de vos réponses j'ai regarde l'ensemble de vos cours sur le yihoud et nul part ( sauf erreur de ma part et d'avance Mehila ) n'est mentionné l'isolement entre frères et sœurs (famille propre )juste une allusion minime (à moins que ce qhe vous avez mentionné dans tous vos cours soit aussi pour les enfants).

  • Aussi dans une maison qui n'est pas fermée à clef mais dont la porte est fermée, s'ils rentrent de l'école (bat et bar mitsva), c'est assour ?

  • Dans le cas ou c'est interdit, nous avons un étage si l'un est à l'étage et l'autre au rez-de-chaussé, peut être permis et si non une solution svp ?

Merci de vos réponses quotidiennes bz"H
Bli néder, j'aimerai en parler Chabbat et donc ne pas faire d'erreurs...

,

Chalom Esther,

  • Pour les achkenazim, le yi'houd entre un frère et une sœur est permis d'après certains avis jusqu'à 30 jours, d'après d'autres pas plus qu'une seule nuit.

  • Par contre pour les séfaradim, il est interdit.

Durant les heures du jour, les parents peuvent laisser leurs enfants, un garçon et une fille ensemble si la porte de la maison n'est pas verrouillée, mais pendant les heures de la nuit cela est interdit.

Si on n'a pas le choix, on peut autoriser s'il y a un frère avec deux sœurs ou l'inverse.

  • Par contre s'il y a en plus du garçon et de la fille, une fille ou un garçon en âge où ils sauvent du yi'houd, ils peuvent sans problème être ainsi en yi'houd pendant les heures du jour, donc même avec une porte verrouillée.

  • Par contre pendant les heures de la nuit, il faudra qu'il y ait 2 enfants de cet âge en plus du garçon et de la fille et il faudra que les filles dorment dans une chambre différente que celle des garçons.

Quel est l'âge où un enfant sauve du yi'houd ?

  • Pour les filles, de 5 à 9 ans, d'après certains avis depuis l'âge de 3 ans.

  • Pour les garçons de 9 à 12 ans, d'après certains avis dès l'âge de 6 ans.

Une porte non fermée sauve du yi'houd.

Qu'appelle-t-on une porte non fermée permettant le yi'houd ?

  • D'après la majorité des décisionnaires, bien qu'elle soit fermée mais pas verrouillée, elle est considérée comme non fermée.

  • D'autre pensent qu'il faut qu'elle soit carrément ouverte.

La halakha tranche qu'on peut compter sur l'avis le plus laxiste pour un yi'houd dérabannan mais pas pour un yi'houd déoraïta.

Qu'appelle-t-on un yi'houd dérabannan ?

  • Par exemple, celui d'un homme avec deux femmes ou l'inverse.

  • Par contre, le yi'houd entre un seul homme et une seule femme est un yi'houd déoraïta. 
    Néanmoins, si la femme n'a jamais eu de menstruations et n'est pas mariée, dans tous les cas, le yi'houd n'est que dérabannan.

Pour qu'on puisse considérer une porte comme non-fermée et autoriser le yi'houd, il faudra que des gens puissent entrer à l'improviste bien que la porte soit fermée, mais si personne risque d'entrer c'est comme si elle est verrouillée.
Quand on n'a pas le choix, on peut demander à un voisin de rentrer de temps en temps à l'improviste et on pourra autoriser cela que durant les heures du jour et les premières heures de la nuit.

Si la porte est même entièrement ouverte, mais on ne voit pas depuis l'extérieur ce qui se passe dans les chambres intérieures, s'il s'agit d'un yi'houd déoraïta, on n'aura pas le droit être en yi'houd dans une chambre intérieure, par contre s'il s'agit d'un yi'houd dérabannan, cela sera permis.

Il est conseillé de suivre l'avis des décisionnaires préconisant que même si la porte est grande ouverte qu'il y a quand même une interdiction de yi'houd dans les pièces d'un étage supérieur.

Il n'y a pas de yi'houd dans un chambre dont la fenêtre donne sur le domaine publique d'où on peut voir ce qui se passe dans la chambre.
Il en va de même si on peut voir ce qui se passe dans la chambre à partir d'un immeuble voisin.

Attention, de jour il est plus difficile de voir ce qui s'y passe.
Si on ne voit qu'une partie de la chambre, la partie de la chambre qu'on peut voir est permise au yi'houd et celle qu'on ne peut pas voir est interdite au yi'houd.
Cette autorisation n'est valable que durant les périodes où les gens, dans l'immeuble voisin, sont réveillés.

Au revoir,
Rav Ron Chaya

Réagir sur Quelles sont les lois d'isolement entre frères et soeurs ?

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Al Sumut, Lundi 25 mars 2019

Bonjour, Je voudrais savoir si une femme qui a raté la lecture de Zahor peut s’acquitter en la lisant elle même ou il faut qu’elle le rattrape cette semaine dans une synagogue ? Merci...

Astrance, Dimanche 24 mars 2019

Chalom, J’ai 3 questions que voici : Y a-t-il un interdit de rigoler avec sa cousine germaine qui à notre âge ? Est-ce conseillé de se marier avec sa cousine si l’on sent que ça irait bien ensemble et qu’ils ont fait des tests pour voir si ils peuvent avoir des enfants en bonne santé et que c’est positif ? Est-ce déconseillé pour un homme de se marier avec une femme qui a 2 ans de plus que lui ? Merci...

Hemelein Prima, Jeudi 14 mars 2019

Bonjour, Est-ce que les femmes sont concernées par le fait qu’elles doivent faire le Chéma et la Amida avant une heure précise ou jusqu’à חצות ? Merci beaucoup et Chabbat Chalom...

Kimilsungia, Jeudi 14 mars 2019

Chalom Rav, Suite aux réponses que vous avez donné concernant Esther et le fait qu'elle est devenu consentante pour sauver Israël, cela signifie donc que même dans le 'olam haba elle ne sera plus jamais avec Mordekhaï ? Car il m'a semblé comprendre qu'un divorce prononcé dans ce monde (ou alors un adultère du côté de la femme) rompt à jamais le liens entre les époux, cela signifie que pour ...

Eranthis, Dimanche 10 mars 2019

Bonjour, Si une femme oubli dans la amida ״יעלה ויבוא״, est-ce qu’elle doit reprendre la amida sachant qu’elle n’a pas l’obligation de prier ? Ce n’est pas considéré comme ברכה לבטלה ? Merci beaucoup...

Tournesol, Jeudi 07 mars 2019

Chalom Rav, Je voulais savoir si il était vrai qu’en changeant de lieu de vie, notre Zivoug change aussi ? Peut on rater notre zivoug parce qu’on part habiter dans un autre pays ? Merci...

Iris, Lundi 04 mars 2019

Bonjour Rav Chavoua tov, Qu'est ce que vous voyez chez les femmes (en général) de si grand que moi je ne vois pas ? Pourquoi vanter "les mérites" de la femme en Torah dans vos discours et pas seulement les vos discours ... Mêmes les autres rabbins ? Si je vous demande de citer 15 grands hommes de Torah au pied levé, je pense que vous pourrez me les citer sans problème ... Mais si je vous demande de citer 15 grandes femmes en Torah au pied levé ...

Ophrys, Lundi 04 mars 2019

Bonjour Rav, J’aimerai savoir si le fait de porter beaucoup de maquillages, des extensions de cils ou des faux ongles était autorisé ? Vis à vis de D.ieu est-il bien perçu de vouloir changer le corps qu’il nous a donné ? Car tout ce qui touche à l’esthétique vise à plaire aux autres. C’est pour cela que j´aimerai recevoir vos recommandations en ce qui concerne esthétique chez la femme. La femme trop ...

Patience, Dimanche 03 mars 2019

Bonjour, Je suis jeune mariée et j’ai une belle famille gentille, mais malheureusement pas très honnête dans le travail... J’ai peur pour mon couple ; que puis-je faire pour le préserver ? Merci pour vos conseils......

Lampsane, Jeudi 28 février 2019

Chalom Rav Chaya, Il y a des films, sans Pritsout [comme des films sur la Choah etc.], où l’on peut voir de courtes scènes où deux personnes du sexe opposé se serrent dans les bras ou se touchent de manière affective (Derekh ‘Hiba). Si ces [courtes] scènes ne provoquent aucune mauvaises pensées (Hirhourim), est il-permis des les visionner ? Idem dans la vrai vie (lorsqu’il n’y a pas d´Hirhourim, par exemple avec ...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""La journée est courte, la tâche est immense..." "

(Pirké Avot - Mishna II, 15)