Dédier de l'étude de Torah avec MyLeava et Le Rav Ron Chaya / campagne d'urgence

Dédier de l’étude de Torah, est l'un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Chers internautes et amis

Tout au long de l’année, chacun d’entre-nous a plusieurs occasions pour tourner son coeur vers Hachem afin de lui faire une demande particulière.
L'anniversaire du décès d'un très proche, la recherche de son futur Mazal, la réussite d’un enfant, la guérison, l’alya en Israël  ou bien  la parnassa, autant de causes qui nous tiennent à coeur et dont l'on comprend bien que la réussite est avant tout dans les mains d’Hachem.

Des fois, pour être reçue, la prière doit être accompagnée d’un mérite.
Dédier de l’étude de Torah, est un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Comme vous le savez surement, la raison d'être de Leava est de diffuser l'étude de Torah pour les francophones à travers le site myleava.fr et les réseaux sociaux :

  • Plus de 80 nouveaux cours édités chaque mois
  • Plus de 1000 questions personnelles répondues par note vocale chaque mois
  • Plusieurs dizaines de milliers d'abonnés sur tous nos supports (3 Sites internet - FB Twitter Youtube Whatsapp Instagram Newsletter)
  • Une chaîne Youtube avec déjà près de 3 millions de vues depuis janvier 2020
  • Une web-radio 24/24
  • Un service d'étude de Torah en Havrouta visio-conférence individuelle - 200 inscrits
  • Un site de prières partagées "prie pour moi"
  • L'installation de filtres pour appareils numériques
  • et depuis quelques mois un troisième site internet Leava pour vos yeux

 

L'ADN de Leava est "la gratuité de ces services" pour éliminer résolument un des moyens préférés du Yetser Hara pour refroidir un juif dans sa relation avec Hachem.

Le cadre de Leava, c'est une yéchiva au cœur de Jérusalem, qui accueille, chaque année, plusieurs dizaines d'étudiants francophones mais aussi des étudiants mariés (Avrekh) qui se consacrent pleinement à l'étude de la Torah.

De nombreux Rabbanim les encadrent sous la direction du Rav Ron Chaya.

Pourquoi cette campagne ?

Aujourd'hui, Je dois à nouveau vous solliciter pour prendre une part active à nos actions.
Les besoins sont tellement plus importants alors que l'on vit une crise jamais vue à ce jour. 
Et quoi de mieux que de vous proposer un projet gagnant-gagnant pour subventionner l'étude de Torah.
Vous gravez votre dédicace pour l’éternité et vous permettez à d'autres, qui n'ont peut-être pas encore pu le faire , de commencer ou de renforcer leur étude de Torah et de se rapprocher d’Hachem.
Certains reçoivent, parce que d’autres qui étaient receveurs, deviennent à leur tour des donneurs.
C'est le cycle de la vie qui mène notre monde vers la délivrance finale.

A quoi servira l'argent collecté ?

Tout simplement à continuer et augmenter nos actions de rapprochement dans le monde entier.
Plus de dépenses techniques, dépenses marketing et dépenses d'enseignement pour permettre de créer et diffuser plus de cours, répondre à plus de questions, offrir plus de cours particuliers ... diffuser la Torah francophone aux quatre coins du monde.

Vous pouvez devenir nos associés dans ce grand projet à travers plusieurs formules.
Les sommes récoltées seront consacrées à la diffusion de l'étude de Torah, en votre nom et pour votre mérite éternel.
Bien sûr, si vous êtes en France, vous pouvez recevoir un reçu Cerfa qui vous permettra de déduire jusqu'à 66% de votre don. Si vous êtes en Israël, vous pouvez recevoir un reçu fiscal de type 46.

Le mot du Rav

Aidez-nous, aidez Leava, aidez nos frères et sœurs qui n'ont pas eu encore la chance de se rapprocher d’Hachem.
Sans votre soutien, je ne peux rien faire. Vous êtes l'élément clé du succès de notre action.
Le temps presse et nous devons consacrer toutes nos forces et tous nos moyens à la diffusion du nom d’Hachem dans le monde.
Je bénis que vous puissiez multiplier à l’infini ces mitsvot et vos mérites, dans une vie de bonheur, de santé, et de Torah, qu’Hachem vous bénisse, vous et vos proches, avec toutes Ses berakhot dans toutes vos entreprises, qu’Il réalise tous vos souhaits pour le bien, qu'Il permette à ceux qui sont encore à l'étranger de faire leur Alya et qu’Il vous octroie Sa grande proximité, en espérant l’avènement du Machia’h biméra béyaménou, Amen !

Rav Ron Chaya

Rav Ron Chaya
 
 

17

Jours restants

Question de Cherimolier du Mercredi 01 novembre 2006

Comment atteindre la kédoucha pendant l'union intime ?
,

Shalom Rav.

Avec ma femme nous cherchons a grandir ensemble dans le royaume de la keducha et il y a beaucoup de commentaires B'H.
Mais il y a vraiment très peu sur la Keducha dans la chambre a coucher.

Pouvez vous me donner quelques conseils pour atteindre la keducha pedant l'union ?

Merci,
Kol Tuv.

,

Chalom,

Je me suis permis de demander à l’un de nos Rabbabim de la Yéshiva, le Rav Yossef-‘Haï Abergel, de répondre à ma place à votre question car il est spécialisé en la matière.

Rav Ron Chaya

---

Chalom,

Tout d’abord, je vous félicite de vous intéresser à un sujet qui n’est pas souvent traité à sa juste valeur, mais qui est en fait très important dans notre vie.
Ce sujet étant délicat et complexe, il conviendrait d’étudier la question pendant des semaines voire des mois avec les autorités rabbiniques compétentes.

La compétence en ce domaine nécessite des connaissances vastes sur le sujet, une compréhension subtile, une yirat chamayim (crainte de D.), et une faculté de transmettre ces notions de façon agréable et précise.

Je me permettrai de vous donner quelques conseils importants.

Le Zohar Hakadoch, quand il parle de kedoucha du foyer, la définit de deux façons :

  • Premièrement la tsniout, c'est-à-dire la discrétion et la pudeur entre les époux,

  • Et deuxièmement la ahava, l’amour entre eux.

Ces deux notions ne sont pas paradoxales mais complémentaires.

En effet, l’homme étant constitué d’un corps et d’une âme, cette dernière étant spirituelle et le corps matériel, un des buts essentiels de notre vie est de trouver et créer cette harmonie entre âme et corps.
L’âme est attirée par tout ce qui est spirituel, moral, intellectuel et divin, c’est elle qui doit prendre les rennes, diriger nos pas et maîtriser les instincts de notre corps.

Le corps matériel, attiré par tout ce qui matériel et instinctif, ne peut en faire autant, mais c’est lui qui finalement agit.

En fait, il faut au maximum développer les sentiments d’amour entre les époux.
En effet, ces sentiments concernent l’âme, ils sont sacrés et purs.
Le plaisir corporel est autorisé par la Torah et même recommandé.
L’indifférence et le manque de sensibilité physique sont aussi une déficience dans la vie conjugale.

Mais il faut se préserver de considérer ce plaisir et les instincts humains comme une fin en soi.
Ils doivent être utilisés et exploités en tant qu’accessoire pour développer les sentiments d’amour et d’affection de la meilleure façon possible.
Laisser le corps diriger nous empêcherait d’arriver à destination.
Le corps ne comprend pas la subtilité et la finesse de l’âme.

C’est pourquoi le Zohar nous recommande de nous conduire avec pudeur et discrétion pour ne pas laisser le corps lié à ses forces intrinsèques agir, faisant abstraction des forces extraordinaires de l’âme.

C’est de cette façon qu’on pourra encore plus développer l’amour entre les époux et aussi accéder à la kedoucha, la sanctification de l’être humain et du couple.
Encore quelques conseils pour accéder à la kedoucha : la kedoucha dépend de la perfection de notre conduite.

Perfection dans l’action :
Dans notre conduite, c'est-à-dire respecter toutes les halakhot de la vie conjugale, puis se conduire décemment et convenablement, ainsi que respecter les sentiments et l’avis du conjoint.

Perfection dans la parole :
Eviter les paroles négatives, péjoratives, vulgaires, et respecter l’autre par des paroles douces, agréables et nobles.

Perfection dans la pensée :
Une certaine lucidité de l’esprit, et éviter d’avoir l’esprit dispersé.

Développer les sentiments d’amour et d’union entre époux.

Tout cela est extrêmement important pour la kedoucha de la vie conjugale mais aussi pour la néchama des enfants que nous avons le privilège de mettre au monde.
Je rappelle qu’il faut traiter la question de façon radicale avec des personnes compétentes en la matière.
Il est aussi important de prier D. de nous aider à conduire dans la kedoucha et s’élever au maximum dans ce domaine.

Je vous souhaite beaucoup de réussite,

Au revoir,
Rav Yossef-‘Haï Abergel

Agav ...

Réagir sur Comment atteindre la kédoucha pendant l'union intime ?

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Wollemia nobilis, Mardi 22 août 2017

Bonjour Rav , J'ai une question a vous poser au sujet de l'invalidité du coran par rapport a la Bible , dans le Deutéronome chapitre 4 verset 2 il est écrit : "Vous n'ajouterez rien à ce que je vous prescris, et vous n'en retrancherez rien; mais vous observerez les commandements de l’Éternel, votre Dieu, tels que je vous les prescris." ainsi la loi de la Torah de Moise est décrite comme non modifiable et éternel par ce verset du ...

Lavatere blue bird, Dimanche 20 août 2017

Chalom Rav. Quelle définition pouvons-nous donner au sujet du « Yétser Hara’ » ? Merci pour vos éclaircissements et pour votre serviabilité !...

Caroubier, Dimanche 30 juillet 2017

Chalom alehem Rav, Est-ce que Hachem déchire les décrets sur la personne quand on étudie la Torah sachant que un mot de torah vaut 613 mitsvot et que 1000 yéhemé chemé rabba mevarakh etc... valent un mot de Torah (parce qu'un yéhemé chemé rabba etc... hachem déchire les décrets) ? Merci kol touv...

Anthony, Mercredi 26 juillet 2017

Bonjour Rabbi, Je voulais savoir si dans chacune de nos vies réincarnées nous naissons juif à chaque fois ou est-ce qu'il se peut que dans certaines vies nous naissons dans une autre religion ? L'âme en elle même est t'elle juive ? Merci...

Deutzia Magnifica, Mardi 25 juillet 2017

Chalom Rav, Je suis allé à l'enterrement de la tante de ma mère sans que je ne l'ai jamais vu ; peut-on dire qu'elle fait partir des proches parent sans que je ne l'ai jamais vue, suis-je donc considéré comme touma pendant une semaine ? Merci de votre réponse...

Yucca geant, Mercredi 19 juillet 2017

Bonjour Rav. Je suis un non-juif résidant à la Réunion et je souhaite tenir les 7 lois noa'hides. Dans 3 semaines commenceront malheureusement les festivités de Guandi (une fête idolâtre) célébrée par la communauté chinoise. Ni je ne me prosternerai, ni je n'allumerai d'encens, ni je ne présenterai d'offrandes. Tout mon souhait est de séparer la culture de la communauté chinoise de son culte ...

If de l'ouest, Mardi 18 juillet 2017

Chalom, J'ai récemment vu un reportage sur les ovni et extraterrestre , c'est très troublant !!! Ou est D... dans tout ça ? Que dit la Torah ? Y a-t-il des mondes parallèles ? Merci de votre éclairage...

Cherimolier, Mardi 18 juillet 2017

Sur "L'interdiction absolue de se faire incinérer" Bonjour Rav, Juste un point qui me chagrine... Cela veut dire que tous les pauvres gens qui ont été brûles dans les fours par les allemands pendant la 2ème guerre mondiale n'auront pas part à la résurrection, et qu'ils sont perdus ou détruits à jamais ? Merci pour votre réponse...

Nyssa sylvestres, Vendredi 14 juillet 2017

Chalom, Lorsque mon grand père est décédé, avant sa mort, il a vu son père en esprit, il voulait venir le chercher, mais mon papy lui a dit qu'il voulait assister quand même à la bar mitsva de son dernier petit fils, mais malheureusement il est niftar après. Vous allez me dire je pense peut être que c'est la chekhina qui vient le prendre, mais ce qui me gêne c'est qu'il a vu apparaître devant lui des esprits ou anges de ...

Rivka, Lundi 19 juin 2017

Bonjour, Je m'adresse à vous car j'apprécie beaucoup votre facon de voir la Torah, et votre amour pour D me fait envie. Voila, j'ai beaucoup de mal à m'apprécier, c'est à dire que je connais très bien mes défauts et très peu mes qualités. En fait, j'ai toujours vécu avec l'impression que se faire des compliments était interdit et que cela traduisait un manque de modestie. Mon mari m'a récemment fait ...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""La journée est courte, la tâche est immense..." "

(Pirké Avot - Mishna II, 15)