Dédier de l'étude de Torah avec MyLeava et Le Rav Ron Chaya / campagne d'urgence

Dédier de l’étude de Torah, est l'un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Chers internautes et amis

Tout au long de l’année, chacun d’entre-nous a plusieurs occasions pour tourner son coeur vers Hachem afin de lui faire une demande particulière.
L'anniversaire du décès d'un très proche, la recherche de son futur Mazal, la réussite d’un enfant, la guérison, l’alya en Israël  ou bien  la parnassa, autant de causes qui nous tiennent à coeur et dont l'on comprend bien que la réussite est avant tout dans les mains d’Hachem.

Des fois, pour être reçue, la prière doit être accompagnée d’un mérite.
Dédier de l’étude de Torah, est un des plus grands mérites que vous pouvez acquérir et qui profitera forcément à votre prière.

Comme vous le savez surement, la raison d'être de Leava est de diffuser l'étude de Torah pour les francophones à travers le site myleava.fr et les réseaux sociaux :

  • Plus de 80 nouveaux cours édités chaque mois
  • Plus de 1000 questions personnelles répondues par note vocale chaque mois
  • Plusieurs dizaines de milliers d'abonnés sur tous nos supports (3 Sites internet - FB Twitter Youtube Whatsapp Instagram Newsletter)
  • Une chaîne Youtube avec déjà près de 3 millions de vues depuis janvier 2020
  • Une web-radio 24/24
  • Un service d'étude de Torah en Havrouta visio-conférence individuelle - 200 inscrits
  • Un site de prières partagées "prie pour moi"
  • L'installation de filtres pour appareils numériques
  • et depuis quelques mois un troisième site internet Leava pour vos yeux

 

L'ADN de Leava est "la gratuité de ces services" pour éliminer résolument un des moyens préférés du Yetser Hara pour refroidir un juif dans sa relation avec Hachem.

Le cadre de Leava, c'est une yéchiva au cœur de Jérusalem, qui accueille, chaque année, plusieurs dizaines d'étudiants francophones mais aussi des étudiants mariés (Avrekh) qui se consacrent pleinement à l'étude de la Torah.

De nombreux Rabbanim les encadrent sous la direction du Rav Ron Chaya.

Pourquoi cette campagne ?

Aujourd'hui, Je dois à nouveau vous solliciter pour prendre une part active à nos actions.
Les besoins sont tellement plus importants alors que l'on vit une crise jamais vue à ce jour. 
Et quoi de mieux que de vous proposer un projet gagnant-gagnant pour subventionner l'étude de Torah.
Vous gravez votre dédicace pour l’éternité et vous permettez à d'autres, qui n'ont peut-être pas encore pu le faire , de commencer ou de renforcer leur étude de Torah et de se rapprocher d’Hachem.
Certains reçoivent, parce que d’autres qui étaient receveurs, deviennent à leur tour des donneurs.
C'est le cycle de la vie qui mène notre monde vers la délivrance finale.

A quoi servira l'argent collecté ?

Tout simplement à continuer et augmenter nos actions de rapprochement dans le monde entier.
Plus de dépenses techniques, dépenses marketing et dépenses d'enseignement pour permettre de créer et diffuser plus de cours, répondre à plus de questions, offrir plus de cours particuliers ... diffuser la Torah francophone aux quatre coins du monde.

Vous pouvez devenir nos associés dans ce grand projet à travers plusieurs formules.
Les sommes récoltées seront consacrées à la diffusion de l'étude de Torah, en votre nom et pour votre mérite éternel.
Bien sûr, si vous êtes en France, vous pouvez recevoir un reçu Cerfa qui vous permettra de déduire jusqu'à 66% de votre don. Si vous êtes en Israël, vous pouvez recevoir un reçu fiscal de type 46.

Le mot du Rav

Aidez-nous, aidez Leava, aidez nos frères et sœurs qui n'ont pas eu encore la chance de se rapprocher d’Hachem.
Sans votre soutien, je ne peux rien faire. Vous êtes l'élément clé du succès de notre action.
Le temps presse et nous devons consacrer toutes nos forces et tous nos moyens à la diffusion du nom d’Hachem dans le monde.
Je bénis que vous puissiez multiplier à l’infini ces mitsvot et vos mérites, dans une vie de bonheur, de santé, et de Torah, qu’Hachem vous bénisse, vous et vos proches, avec toutes Ses berakhot dans toutes vos entreprises, qu’Il réalise tous vos souhaits pour le bien, qu'Il permette à ceux qui sont encore à l'étranger de faire leur Alya et qu’Il vous octroie Sa grande proximité, en espérant l’avènement du Machia’h biméra béyaménou, Amen !

Rav Ron Chaya

Rav Ron Chaya
 
 

17

Jours restants

Question de Cherimolier du Mercredi 01 novembre 2006

Comment atteindre la kédoucha pendant l'union intime ?
,

Shalom Rav.

Avec ma femme nous cherchons a grandir ensemble dans le royaume de la keducha et il y a beaucoup de commentaires B'H.
Mais il y a vraiment très peu sur la Keducha dans la chambre a coucher.

Pouvez vous me donner quelques conseils pour atteindre la keducha pedant l'union ?

Merci,
Kol Tuv.

,

Chalom,

Je me suis permis de demander à l’un de nos Rabbabim de la Yéshiva, le Rav Yossef-‘Haï Abergel, de répondre à ma place à votre question car il est spécialisé en la matière.

Rav Ron Chaya

---

Chalom,

Tout d’abord, je vous félicite de vous intéresser à un sujet qui n’est pas souvent traité à sa juste valeur, mais qui est en fait très important dans notre vie.
Ce sujet étant délicat et complexe, il conviendrait d’étudier la question pendant des semaines voire des mois avec les autorités rabbiniques compétentes.

La compétence en ce domaine nécessite des connaissances vastes sur le sujet, une compréhension subtile, une yirat chamayim (crainte de D.), et une faculté de transmettre ces notions de façon agréable et précise.

Je me permettrai de vous donner quelques conseils importants.

Le Zohar Hakadoch, quand il parle de kedoucha du foyer, la définit de deux façons :

  • Premièrement la tsniout, c'est-à-dire la discrétion et la pudeur entre les époux,

  • Et deuxièmement la ahava, l’amour entre eux.

Ces deux notions ne sont pas paradoxales mais complémentaires.

En effet, l’homme étant constitué d’un corps et d’une âme, cette dernière étant spirituelle et le corps matériel, un des buts essentiels de notre vie est de trouver et créer cette harmonie entre âme et corps.
L’âme est attirée par tout ce qui est spirituel, moral, intellectuel et divin, c’est elle qui doit prendre les rennes, diriger nos pas et maîtriser les instincts de notre corps.

Le corps matériel, attiré par tout ce qui matériel et instinctif, ne peut en faire autant, mais c’est lui qui finalement agit.

En fait, il faut au maximum développer les sentiments d’amour entre les époux.
En effet, ces sentiments concernent l’âme, ils sont sacrés et purs.
Le plaisir corporel est autorisé par la Torah et même recommandé.
L’indifférence et le manque de sensibilité physique sont aussi une déficience dans la vie conjugale.

Mais il faut se préserver de considérer ce plaisir et les instincts humains comme une fin en soi.
Ils doivent être utilisés et exploités en tant qu’accessoire pour développer les sentiments d’amour et d’affection de la meilleure façon possible.
Laisser le corps diriger nous empêcherait d’arriver à destination.
Le corps ne comprend pas la subtilité et la finesse de l’âme.

C’est pourquoi le Zohar nous recommande de nous conduire avec pudeur et discrétion pour ne pas laisser le corps lié à ses forces intrinsèques agir, faisant abstraction des forces extraordinaires de l’âme.

C’est de cette façon qu’on pourra encore plus développer l’amour entre les époux et aussi accéder à la kedoucha, la sanctification de l’être humain et du couple.
Encore quelques conseils pour accéder à la kedoucha : la kedoucha dépend de la perfection de notre conduite.

Perfection dans l’action :
Dans notre conduite, c'est-à-dire respecter toutes les halakhot de la vie conjugale, puis se conduire décemment et convenablement, ainsi que respecter les sentiments et l’avis du conjoint.

Perfection dans la parole :
Eviter les paroles négatives, péjoratives, vulgaires, et respecter l’autre par des paroles douces, agréables et nobles.

Perfection dans la pensée :
Une certaine lucidité de l’esprit, et éviter d’avoir l’esprit dispersé.

Développer les sentiments d’amour et d’union entre époux.

Tout cela est extrêmement important pour la kedoucha de la vie conjugale mais aussi pour la néchama des enfants que nous avons le privilège de mettre au monde.
Je rappelle qu’il faut traiter la question de façon radicale avec des personnes compétentes en la matière.
Il est aussi important de prier D. de nous aider à conduire dans la kedoucha et s’élever au maximum dans ce domaine.

Je vous souhaite beaucoup de réussite,

Au revoir,
Rav Yossef-‘Haï Abergel

Agav ...

Réagir sur Comment atteindre la kédoucha pendant l'union intime ?

Pour poser une question au Rav Ron CHAYA, vous devez remplir le formulaire ci-dessous. D'ici quelques jours, si votre quetion a été retenue pour sa pertinence, une réponse sera Beli Neder disponible sur cette page.

  • Si vous avez plusieurs questions, merci de bien vouloir les regrouper dans une seule demande. Les questions intimes resteront anonymes, bien évidemment.
  • Pour recevoir une réponse du rav, veuillez bien vérifier l'email que vous entrerez.

J'ai déjà un compte Leava

Connexion

Dans la même catégorie

Réfoua chelema, Vendredi 24 mars 2017

Cher Rav Ron CHAYA, Je me permets de vous solliciter afin de vous demander une berakha ainsi que la diffusion d'un message sur votre site. Cher Rav Ron CHAYA, Je me permets de vous solliciter afin de vous demander une berakha ainsi que la diffusion d'un message sur votre site. Il s'agit d'un ami de Yechiva de mon mari. Il se prénomme 'Haïm Yehouda Eli ben Dina, il a tout juste 32 ans, père de 3 fillettes. En effet, il est atteint de l’ostéosarcome, cancer de l'os....

Arbre aux anémones, Mardi 21 mars 2017

Chalom Rav, Pour donner du mérite à une personne qu'on aime, peut on faire une mitsva comme la tsedaka en permettant que le mérite de cette mitsva va à cette personne, sans qu'elle le sache. Merci, Rav, de votre réponse....

Fraise ciflorette, Dimanche 19 mars 2017

Chalom rav, Je me suis demande comment se fait-il que dès que Chabbat rentre, une fatigue soudaine nous vient et à peine les bougies allumées, tout le monde s'endort. Peut-être est- ce le fruit du yester hara, parce que c'est un grand moment ? Merci rav...

Tilleul de Crimée, Dimanche 12 mars 2017

Bonsoir Rav, Vu que D. est parfait, était-Il en fait "obligé" de nous créer ? J'espère que ce que je dis ne fait pas atteinte à l'honneur que j'ai pour Lui. Que D. vous bénisse....

Annaelle, Mardi 07 mars 2017

Chalom rav, A l’époque du Beit Hamikdach, si une personne était 'hayav karet, pouvait elle faire téchouva ? Merci rav...

Laurent, Mercredi 22 février 2017

Bonjour rav, J'ai entendu plusieurs vidéo de vous concernant Adam et Eve. Alors j'ai bien compris qu’a cette époque c'était en quelque sorte un monde dans un autre système, un autre monde fait de lumière spirituel en quelque sorte, d'ailleurs Adam avait un habit de lumière et que l'on ne peut pas le comparer à notre monde à nous et de plus la création comme la lumière les étoiles les végétaux etc. ...

Didier, Mercredi 15 février 2017

Shalom Rav Vous avez répondu ceci à quelqu'un récemment : "Bien que le Beth-din d’en bas ne peut juger les délits commis entre un enfant et son prochain avant l’âge de 13 ans, néanmoins, le Beth-din d’en haut juge ces actions. Il faut donc que tu répares ce que tu as volé avant ta bar-mitsva." Je croyais que le Beth-din d'en haut ne s'ouvrait pour nous juger qu'à partir de l'âge de 20 ans... Pourriez-vous...

Iochrome, Mercredi 15 février 2017

Bonjour Rav Que veut dire : Hachem à créé ce monde pour Son kavod ? Merci Infiniment Que D vs bénisse...

Sophora, Jeudi 09 février 2017

Bonjour, J'ai parlé à un musulman, et il m'a dit que les chrétiens avaient créé un fils à D.ieu pour prier c'est pas bien ( intercède ), et les Juifs une fille, est-ce vrai ? Personnellement j'ai jamais entendu parler d'une fille chez les Juifs ( du moins pas de cette manière là ), et lui me dit que dans le Coran il y a écrit ça, qu'il y a une fille chez les Juifs. Merci de me répondre......

Cephalotaxe de fortune, Mardi 31 janvier 2017

Shabbat Shalom, Pour faire suite à ce commentaire... Est-ce que les personnes qui sont sortis d'Egypte et qui sont décédées dans le désert sont parties en enfer ? Il est question de la réincarnation. Qu'en est-il de ceux qui n'accepteraient pas Hachem lorsque le Messie arrivera puisque ce sera la fin de ce que l'humanité connaît depuis environ 6000 ans. Il y aura t-il un moyen de réparer pour eux que nous connaissons ? Merci ...

Leava, sur place... Et à emporter !

Newsletter

Les Incontournables

/files/img/2014/02/VISUEL-GUERMAMIA.jpg
/files/img/2013/12/VISUEL-PREUVE.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Annonces et Evènements

/files/img/2014/06/yad-hahessed-chiour-extra-court.jpg
/files/img/2014/06/havrouta-carroussel.jpg
/files/img/2014/06/Yechiva-en-video.jpg
/files/img/images/Affiche-WorldBrit-2015.jpg
/files/img/2016/new_bet_hamidrash_gavriel-avraham.jpg
/files/img/Titre1.PNG
/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/Seminaire2019-01.jpg

Faire un don

Avec votre soutien, vous permettez à Leava et la Yéchiva de diffuser et d'enseigner la Torah.

Leava recommande

/files/img/2014/11/Association-Vetaher-vaiselle.jpg
/files/img/2016/hahmey_tsarfat.jpg
/files/img/2015/03/femme-juive_300.jpg
/files/img/Blog/ner-naale-01-2016.jpg
/files/img/Blog/alya kalov/alya-kalov.jpg
/files/img/2016/caroussel-bayit.jpg
/files/img/2016/PLEYOETS.gif

/files/img/pubessaiEH450300.jpg
/files/img/YahalomhaTorahfinalise.jpg

Citation du jour

""Une personne humble parle avec douceur, évite les querelles et c’est un plaisir d’être en sa compagnie" "

(Ram’hal (Rabbi Moché Luzzatto) dans Messilat Yécharim)